Accueil > Topo Guide > Sommets > Finnmark (Norvège) > Birosvarri > Boucle par la face E > Sortie du 10 mai 2018
 En attente de modération

927 m Birosvarri, Boucle par la face E

Joli itinéraire offrant une descente soutenue sur 700m environ.

Données techniques

Massif : Finnmark (Norvège)
Orientation : SE
Dénivelé : 930 m.

Difficulté de montée [?] : PD-
Difficulté ski [?] : 4.2 E2
Pente : 400m entre 35 et 40° - ressaut de 100m à 45°

Nb de jours : ½, 1
Type : Aller/Retour, Boucle

Cartes : Oksfjord 1:50000

Matériel

Crampons/piolet au cas où mais tout se passe à ski.

Départ/Accès

Départ : Sletta (5 m) - Depuis Alta, rejoindre Oksfjord (d'abord par la E6 jusque Langfjordbotn puis par une petite route terminant au village). De là, prendre le ferry pour Nuvsvag. A la sortie du Ferry, suivre la route partant main gauche pour Sletta. Se garer à la limite du déneigement.

Itinéraire

Depuis Sletta, suivre le chemin forestier jusqu'au lac Tverrfjordvatnet (20m). Le traverser puis trouver un passage en remontant le vallon en direction du NW dans la forêt. Une fois sortie de la forêt et après avoir atteint le plat vers 160m, il faut suivre le vallon main gauche évident (orienté NE). 2 ressauts à 30/35° sur 50/100m sont à franchir. On débouche alors sur un vaste plateau vers 660m. Le traverser en direction du sud jusque vers la pente pyramidale. Au sommet de cette pente, on débouche sur une antécime vers 910m, le sommet est plus loin. Commencer à suivre l'arête jusqu'à trouver une dépression dans la mini barre rocheuse en contre bas (la crête ne passe pas vraiment à ski). Redescendre d'une dizaine de mètres sur le plateau puis aller jusqu'au sommet.

Du sommet, redescendre sur le plateau à 910m puis plonger dans la face Est (main droite en descendant). Du haut, il est difficile de voir toute la descente, à cause du ressaut intermédiaire à 45° mais tout passe à ski.

Photos

En rouge, l'itinéraire décrit. 
En vert, le couloir NE.
En rouge, l'itinéraire décrit.
En vert, le couloir NE. [par Em42]

Remarques/Variantes

Depuis l'antécime, il y a également un joli couloir évident à redescendre (d'après la carte, pente entre 35 et 45° sur 400m. Il est orienté NE et prend le soleil tôt - Cotation probable dans le 4.

Variantes :

» A/R par le vallon NE (D+ 930m ; Ski 3.2 ; Orientation NE)
A/R dans le vallon qui doit également offrir un beau ski. Pente à 35° max.

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Entre Finnmark et Troms : Voyage en pays Sami [»] : Sortie du dimanche 29 avril au jeudi 10 mai 2018 (12 jours) par Em42

Participants : Glad38

Météo

Début du séjour frais (sur les 5 premiers jours) : entre -10 et +5°C puis violent coup de vent du sud le 6ème jour rendant la neige inskiable.

Journée de transition calme le 7ème jour

Mauvais temps les 8ème et 9ème jours avec de la neige vers 300m.

La fin du séjour fut caniculaire pour la Norvège entre 15 et 18°C au bord des Fjords !

Conditions d'accès

Etat de la route : pas de neige sur la route

Altitude du parking : entre 0 et 200m

Conditions de neige

LieuAltitudeOrient.HeureMeuble/TotaleTypeCommentaire
Langfjellet1090N18h10/???Poudre tasséePoudre soufflée 3*
Middagstinden830W16h/???MoquetteBelle moquette dans le couloir 5*
Birosvarri927E11h5/??MoquetteMoquette à poil long - Un peu lourde par moment 4*
Svartfjellet1147E13h5/???MoquetteBelle moquette dans la combe Est
Nuovasgaisa1120SW14h2/???MoquetteSuperbe moquette dans cette face 4*
Sorbmagaisa1288W12h0/???DureBon grip entre 2 et 3*
Store Kagtingen1230NE13h0/???SouffléeMais skiante 3*
Storesandnestinden1097E13h2/??Poudre lourdeCollante 2*
Koppartind930N12h2/??NévéTrès bonne à skier globalement 4*
Séjour entre le 29 avril et le 11 mai 2018

Altitude de chaussage (montée) : entre 0 et 200m
Altitude de déchaussage (descente) : Idem (Peu de portage, maxi 50m).

Activité avalancheuse observée : Risque entre 2 et 3 pendant tout le séjour mais la nature du risque a évolué. De risque de petites plaques au début du séjour à avalanche de neige humide et « sluff » en fin de séjour.

Conditions neige du séjour
Celles-ci ont énormément évolué pendant le séjour. On est arrivé dans une "Alta" à la sortie de l'hiver avec une couche de neige encore conséquente en ville (plus de 50cm) et des températures tout juste positives (+2°C en journée). Sur les sommets, le froid était encore vif et piquant.

Nous en sommes repartis avec une ambiance pleinement printanière (17°C) et une neige qui a totalement disparu de la ville et de la plupart des fonds de Fjord. La fonte fut spectaculaire!

Au début du séjour : neige plutôt froide, poudreuse, soufflée en nord - belle moquette en versant ensoleillé puis la neige froide a peu à peu laissé place à une neige de printemps.

La 6ème journée (4 mai) fut catastrophique avec une neige pourrie par le vent du sud à tous les étages. Impossible à skier voir dangereuse (écoulement dense).

Bon regel heureusement dès le 7ème jour mais à partir de là, les forêts sont devenues pourries à skier (sur les 100 à 300 premiers mètres des sorties) avec des marécages et des accumulations d'eau de plus en plus importantes.

Refroidissement passager avec la perturbation les 8ème et 9ème jours (6 et 7mai) et absence de décaillage.

La douceur est définitivement arrivée le 8 mai et nous avons pris 3 à 5°C par jour. Nous avons, tout de même pu faire du bon ski en choisissant bien les orientations ;

A partir du 10 mai, ce fut carrément chaud avec une alerte aux avalanches humides lancée par les services de prévention Norvégiens. Nous n'avons pas été trop inquiétés mais nous avons dû nous méfier des corniches fragilisées par le redoux. Elles ont régulièrement cédé, certaines déclenchant de belles plaques en contre-bas.

En résumé : Un superbe temps (10 jours / 12 de beau temps, on ne va pas se plaindre) et une neige tout à fait correcte. Un coin à visiter assurément.

Skiabilité [?] : ●●●○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Voir le détail dans le récit. - Dénivelé réel effectué : 19600m

On rêvait de la Norvège... indéniablement lorsque nous cherchions notre voyage à ski avec Gladys, nous finissions toujours par atterrir sur une carte Norvégienne. Sauf que, la Norvège c'est surfait, il y a trop de monde là-haut. Nous voulions faire quelque chose de différent, qui sorte des standards du ski Norvégien. Nous ne voulions pas (certainement très beau) du Troms et de ses dizaines de milliers de skieurs étrangers par an... Cependant, on ne compte plus les noms devenus fameux là-haut : Lofoten, Lyngen, ... tous les récits et compte-rendu nous mettent l’eau à la bouche. Il faut y aller, découvrir et essayer de skier un endroit encore méconnu. De plus, ce sera l'occasion de voir nos amis expatriés à Trondheim.

Justement, nous leur avions fait part de notre projet de venir skier en Norvège. Nous leur avions compliqué la tâche en leur imposant la première quinzaine de mai (facile de prendre deux semaines avec peu de jours). Finalement, ils ont répondu présent et ils nous ont fait part d'un ultime territoire leur restant à découvrir : le Finnmark. Après une rapide recherche sur Internet, on comprend que les topos sur la région ne sont pas encore légion : Ce territoire, le plus septentrional de la Norvège semble resté préservé des assauts du tourisme. La Laponie Norvégienne semble vouloir conserver le secret de ses montagnes. Le pays Sami rassemblait donc tous les ingrédients souhaités pour notre périple. Il ne restait plus qu'à réserver les billets d'avions et trouver quelques infos.

Aller là-haut ne fut pas la chose la plus simple : 3 vols et 2 jours de voyage furent nécessaires pour rejoindre Alta (Latitude de 70° Nord tout de même !). Arrivés à Alta et après les 30°C vécus fin Avril à Grenoble, les 2°C sur le tarmac de l'aéroport furent déjà un premier dépaysement. La neige présente en quantité dès le bord de mer finit de nous changer d’air. Voici le récit de notre périple :

Dimanche 29 Avril : Premier contact avec le Grand Nord et premier sommet : Langfjellet 1090m - D+ 1150m
Topo ici
Arrivés à 11h à l'aéroport d'Alta, nous sommes accueillis par nos amis Norvégiens. Le départ pour notre première randonnée ne sera que vers 13h, le temps de prendre contact avec notre lieu de villégiature, de trouver un sommet, de papoter pour nos retrouvailles (deux ans que nous ne nous sommes pas vu, la dernière fois, c’était ici :, nous avons des choses à nous raconter !). Le vallon est encore bien enneigé depuis le bas. Peu de traces (une ou deux tout au plus). Nous décidons de remonter l'arête Ordoluohkkà. La neige a été malmenée par les vents marins, surement, violents dans le secteur. Sur la crête finale, les 10cms fraîchement tombés la veille rendent le paysage féérique. Tout brille à en faire mal aux yeux. Arrêt au point 1170m, l’immensité blanche nous enveloppe. L’hiver est encore présent dans cette région. La suite de la randonnée se fait en basculant dans le vallon Nord. Bonne neige soufflée et des premiers virages qui font plaisir. Retour skis aux pieds à 16h à la voiture. Qu'il est bon de ne pas s'inquiéter de l'heure et de skier la poudreuse !

Lundi 30 Avril : Découverte du camping car et deuxième jour
Sommet : Olderbakkfjellet 910m en boucle -D+1400m

Topo ici
C'est le grand jour : On loue notre camping-car pour les 11 prochains jours. 11 jours à vivre à quatre dans une voiture ! L'agence n'ouvre qu'à 8h30 mais l'inertie de groupe se fait déjà sentir. Nous n'y serons que vers 10h. Vérifications faites avec le loueur... et un premier faux départ. Préposé à la conduite de l'engin, je suis incapable de le démarrer... une vague histoire de frein à main. Bref, nous parvenons à quitter Alta. Il ne reste plus qu'à rendre la voiture (louée pour le week-end), faire les courses, remplir l'eau du camping car. Remplir l’eau justement, tout une histoire ! Eh oui, il n’est pas simple sur ce territoire si faiblement peuplé et en cette période de l’année de trouver des endroits pour recharger en eau ! En théorie, c’est possible dans toutes les stations-services et campings, dans la réalité... Nous parvenons finalement à remplir tous nos objectifs et arrivons au départ de notre seconde randonnée vers… 17h. Heureusement que le soleil est bas et encore frais. Descendre une face Est le soir n'est pas communément standard en temps normal. Notre second sommet se nomme l’Olderbakkfjellet. Du haut de ces 910m, il est une grande classique du coin. Il est, d’ailleurs, l’un des rares sommets dont il est possible d’avoir un topo papier. On s’en rend vite compte avec les nombreuses traces striant sa face. Du sommet, le beau temps nous pousse à jouer les prolongations sur sa face Ouest. Ce sera un bon choix car outre les vues totalement changeantes au coucher du soleil nous avons eu une jolie petite poudre à skier jusque vers 300m. Remontée au sommet pour une descente Nord et Est sympathique. Retour au camping-car à 21h... Un renversage de casserole nous apprendra les bienfaits de se garer à plat pour cuisiner. L'inclinomètre sera notre cinquième coéquipier! Le soir tombe mais pas la nuit. Même après minuit, il fait encore jour et il le fera de plus en plus le reste du séjour. Pas de doute, en plus d'être dépaysés, nous sommes déboussolés !

Mardi 1er mai : 1ère véritable journée dans le Finnmark
Sommet : le pic du midi (Middagstinden) 830m en boucle par son couloir ouest et visite des deux vallons Nord - D+2150m

Topo ici
Enfin, la sensation d’être en vacances arrive. Les tracasseries de location sont derrières nous. On a même compris qu'en verrouillant le frigo on pouvait éviter de casser un yaourt à chaque virage! Pour optimiser notre périple, nous tentons de rester un maximum flexibles en allant là où les conditions s’annoncent les meilleures. Justement, nous avons eu vent de bonnes conditions dans le Nord-Ouest du Finnmark et surtout du côté de Nuvsvag. Nous mettons le cap sur Oksfjord, ville de départ du ferry pour la presqu'île de Nusvag. Sur place, nous profitons d’une nouvelle belle journée pour aller skier le sommet au-dessus immédiat de la ville. Départ du lac qui, en plus d'être la ressource d'eau potable du village, sert aussi de stade de ski de fond aux habitants. La journée éclatante et les températures toujours fraîches (6 degrés à Oksfjord) nous motiveront à visiter l'ensemble des vallons autour du sommet. Sommet dont la fin est une immmmmense étendue plate, caractéristique de nombreuses "pointes" norvégiennes (on retiendra de la Norvège : ne jamais croire qu'on est au somment avant d'avoir vu un cairn!) Du bon ski allant de la très bonne poudreuse en Nord à la moquette 5* pour le couloir Ouest du pic. Du bonheur ! Le soir, le positionnement du village au Nord de ses terres, nous permet d’apprécier un coucher de soleil tardif sur la mer du nord.

Mercredi 2 mai - matin : Rendez-vous sur les glaciers Samis
Sommet : Birosvarri 927m et approche de Loppartinden - D+1650m

Topo ici
Nous prenons le ferry. C'est drôle de se retrouver au milieu du fjord avec quantité de sommets skiables depuis la mer autour de nous. Après quelques rêvasseries sur les possibilités offertes par les sommets alentours nous repérons Birosvarri 927m. Son altitude modeste (en rapport à ses voisins) ne lui laissait que peu de chance sur le papier. Cependant, ses lignes esthétiques ont attiré notre attention. Pour la première fois, nous nous séparons de Sandrine et Bastien. Ils préféreront au froid Birosvarri les chaudes pentes de Skatviktinden. Le soleil est toujours présent mais le vent du Sud lance ses premiers assauts.
Départ au niveau de la mer. La montée par le vallon NE est superbe. Tout passe à ski. Au sommet, on se fait un peu secouer par le vent mais rien de méchant. Le couloir NE initialement repéré est déjà repassé à l'ombre et nous craignons un regel précoce. Ainsi, nous lui privilégions la face Est encore au soleil. La douceur croissante finit par opérer et la neige devient un peu lourde sur les terrains trop ensoleillés. En étant attentifs, nous parvenons à maintenir un bon ski. Arrivés sur le plateau vers 200m, nous repeautons pour, pensons-nous, aller chercher nos amis sur Loppatinden (1175m). Ce n'est que 300m sous ce dernier que nous apprendrons qu'ils sont allés chercher le soleil. Le vent forçissant nous accompagne dans le souhait de rentrer au camping-car.

Mercredi 2 mai soir : Deux sommets la même journée, vive la Norvège !
Sommet : Kollaren 958m - D+1000m

Le topo ici
Retour assez tôt au camping-car, il nous reste du temps. Un guide nous a mentionné l’existence d'une pyramide à skier le soir au coucher du soleil au-dessus de Nuvsvag : Kollaren. Après une bonne collation, nous remettons le couvert pour cet ultime sommet de la journée ! Montée efficace et descente à 20h30, top timing pour les belles photos du soir sur poudre soufflée. Nous apprécions.

Jeudi 3 mai : le jour du changement
Sommet : Svartfjellet 1147m - D+ 1850m

Topo ici .
Le vent et la douceur continuent à s’affirmer mais sans trop impacter (encore) les conditions de ski. Les nuages reviennent également. Départ pour le second sommet de la péninsule (et second glacier). Le Svartfjellet est une immense muraille vue depuis la mer. Depuis le Birosvarri, nous avions observé un beau vallon Est. Malgré l’absence de regel, le ski fut globalement bon entre 1150 et 250m d’altitude, en-dessous, cela commence à ressembler de plus en plus à de la brasse coulée. Cette journée fut le clôt de notre visite sur la presqu’île de Nuvsvag. Avec les quatre sommets visités, nous pensions avoir eu un bel échantillon du secteur. Le soir même, nous avons à nouveau emprunté le ferry. L'objectif étant alors de se rapprocher des Lyngen. Le temps y est annoncé plus calme et les altitudes des sommets plus élevés. Avec ces chaleurs, nous pensions alors avoir une neige plus conservée.

Vendredi 4 Mai : Le but et le jour off
Sommet : Russelvfjellet 1013m - D+450m

Topo ici
Après une nuit agitée à tanguer au gré des rafales de vent, nous voici sur un nouveau départ. Le Russelvfjellet est un petit sommet à 1013m à mi-distance entre les Alpes du Finnmark et du Kalfjord. Il était donc tout trouvé pour cette journée de transition. Le hic, c’est qu’il fait doux, très doux voire trop doux ! Au départ, la neige est carrément molle, gorgée d'eau ! On traverse le manteau neigeux. On espère une amélioration avec notre élévation. Nous poursuivons donc. Vers 500m d'altitude, la pente est déjà bien plus raide, voisine des 30°. Nous manquons de faire glisser toute cette neige lourde à chaque pas. Après une petite étude du manteau neigeux, nous abdiquons. Nous profitons de cette douce après-midi pour rouler plus vers l'Ouest et les Lyngen. La prochaine halte sera Oksfjordhamn. De ce village, de nouvelles montagnes s'imposent à nous. Attirantes, nous déciderons de camper dans le secteur. Deux d'entre nous ont le loisir de prendre une douche car le chauffe eau du camping car décide exceptionnellement de fonctionner.

Samedi 5 mai : Le jour du répit
Sommet : Nuovasgaisa 1120m - D+2000m

Topo ici
La veille nous avons été subjugués par sa silhouette. La face sud-ouest du Nuova en jette, c'est certain ! Plus de 800m de face continue à plus de 30°, ce n'est pas fréquent dans le secteur. Le vent s’est calmé et le regel est de nouveau présent. Motivés pour profiter du créneau météo qui s’offre à nous, nous optons pour un départ tôt. Montée en couteaux sur une neige bien dure. Du sommet, Glad' et moi jouons les prolongations en réalisant une petite incursion en versant Nord. Bonne pioche avec cette poudre humide. Retour ensuite au sommet pour réaliser cette face SW à point en ce début d'après-midi. Un beau voyage dans la solitude la plus totale. Le soir, nous reprenons la route pour les Alpes du Kafjord (face aux Lyngen) !

Dimanche 6 mai : retour dans la foule
Sommet : Storhaugen 1142m - D+1150m

Topo ici
Nous y sommes. Face aux Lyngen, plus grand massif du Nord de la Norvège. Ce mastodonte d'une centaine de km de long pour à peine une dizaine de large est caractéristique. Ce rapprochement nous a aussi ramené vers des zones plus touristiques. Les sommets sont fréquentés. Pour cette journée grise et ventée, après un footing matinal, nous rechaussons les skis pour le Storhaugen. Grande classique décrite par plusieurs topos. Au départ, un panneau nous rappelle de consulter le BRA Norvégien avant de partir. C'est aussi ici que nous réaliserons notre premier portage des vacances dans une sorte de marécage stagnant (il paraît que le pays Sami est infesté de moustiques l'été...). Montée easy, il suffit de suivre la trace de nos prédécesseurs, trace d’ailleurs accompagnée de certains de leurs déchets... Rapide visite du sommet pour la forme et le vent nous ramène au camping-car. Petite sortie de 2h30 qui fait du bien. On se remet de nos émotions venteuses en dégustant le gâteau à la poêle de Sandrine :-)

Lundi 7 mai : Face au Lyngen et à la dégradation
Sommet : Sorbmegaisa 1288m - D+1300m

Topo ici
Nous poursuivons notre découverte des Alpes de Kafjord. Le Sorbmegaisa est également un sommet fréquenté. Départ matinal pour prévenir la tempête annoncée l'après-midi. Après une centaine de mètres de portage et une légère erreur d'aiguillage, nous parvenons à chausser. La neige est complètement pourrie en forêt mais elle a bien regelé au-dessus. Après une montée efficace, la descente est, quant à elle, un peu moins agréable sur cette neige que la nouvelle perturbation n'aura pas laissé décailler. La pluie s'invite dès midi. C’est l’heure pour nous de rentrer au camping-car. Nous mettons à profit l'après-midi pour nous rendre sur l'île de Kagen. Nous avons eu vent d’un enneigement plus abondant et meilleur...

Mardi 8 mai : Ski dans les îles
Sommet : Store Kagtingtinden - D+2250m

Topo ici
Après les pluies de la nuit et matinée, nous pensions trouver une belle poudre en altitude. Il en fut tout autre. Le vent a fortement travaillé la neige. A la place de la poudre promise, une neige hyper collante dans les versants ensoleillés ainsi qu’une neige bien compactée par le vent à l'ombre se sont invitées. Néanmoins, nous réalisons une jolie traversée de la meringue sommitale (rochers plâtrés) qui nous offrira une vue à 360°. C'est sympa aussi de faire un sommet pointu ! Nous profitons de la journée ensoleillée pour enchaîner la face Ouest après la face Nord-Est.

Mercredi 9 mai : l'été arrive !
Sommet : Stroresandnestinden 1097m - D+1450m

Topo ici
En cet avant dernier jour de ski, le mercure commence à franchement monter. Les 15°C vont être franchis pour la première fois du séjour et la qualité de la neige commence à s’en ressentir. Le regel devient inexistant, la neige tombée deux jours plus tôt est collante à souhait. Cette sortie ne fut pas le meilleur ski du séjour mais le fait de pouvoir skier en t-shirt au-delà du soixante-dixième degré Nord restera un fait notable. Pour cette dernière sur l’île de Kagen, nous avons plus ou moins suivi le topo en s’adjugeant une petite descente en face ouest supplémentaire. Le vent enfin tombé nous permet de profiter pleinement du sommet. Retour assez tôt au camping-car (avant 14h) pour éviter les fortes chaleurs. L'après-midi, nous amorçons notre retour vers Alta (3h30 de route) et allons dormir vers Jokelfjord sous le second sommet du séjour.

Jeudi 10 mai : Une belle face nord pour clôturer le séjour
Sommet : Koppartind 930m - D+ 1850m

Topo ici
La veille au soir, nous avons stoppé le camping-car sur une aire de camping à l'envers d'une classique du coin : le Koppartind. Les topos dont nous disposions ne mentionnaient aucun itinéraire dans cette face Nord annoncée plutôt scabreuse par les cartes. Cependant, pendant l'apéro pris dehors, une ligne se dessinait devant nous, une ligne directe ramenant au sommet sans passer par le long plateau sommital. Il fallait que nous allions voir. Les 12°C relevés au camping-car au petit matin sèment le doute, qu'allons-nous trouver ? La ligne est raide et avec ce soleil présent 22h/24h, la face prend le soleil en fin de nuit/début de matinée. Nous partons tout de même à deux avec Gladys un brin inquiets sur le regel. Forêt de nouveau pourrie par le redoux puis la couche de neige molle diminue au fur et à mesure de notre élévation jusqu'à devenir superficielle sous le couloir de sortie. Ouf, ça devrait passer. Cramponnage final pour franchir les 100m à 45° avant d'arriver au sommet. Petite descente du vallon NW pour rejoindre Sandrine et Bast' montés par l'autre versant. Tout en évitant les faces prenant trop le soleil, nous remontons au petit sommet en face (le Vassnesstind 897m). Celui-ci nous offrira un joli couloir de 200m à 40/45°. La dernière descente du séjour sera réservée à cette fameuse face Nord observée depuis la route. Belle ligne dans une neige humide mais dense. L'après-midi, de nombreuses corniches sommitales cédent nous offrant le triste spectacle du ravage des faces Nord fraîchement skiées. Il est temps pour nous de rentrer.

Le soir, retour à Alta où les conditions ont drastiquement changé en 10 jours. La neige a complètement disparu de la ville et c'est sous une ambiance printanière (17°C) que nous nous apprêtons à passer notre dernière nuit dans le grand Nord !

Un grand merci à Sandrine et Bastien pour l'organisation du séjour et pour l'idée du Finnmark qui est un excellent lieu pour le ski, moins convoité que le Troms mais tout aussi accueillant !

Un peu de pub pour Bastien qui travaille sur un projet avec quelques amis : Trollheimen Skitouring
Ils proposent des cours sur les risques d'avalanches en Norvège, partagent les conditions et sont en train de rassembler une bonne base de données sur le ski de randonnée en Norvège. N'hésitez pas à le contacter de ma part (c'est un Français en plus, ça aide :)).

Globalement tout s'est bien déroulé hormis une mauvaise expérience avec le loueur de camping-car : caravan.no (https://caravan.no/) qui nous a loué un camping car non fonctionnel (pas de chauffage ni d'eau chaude à l'intérieur) et qui a refusé de nous le changer .

Voici les sources pour préparer notre voyage :

Cartes et création d'itinéraires
- Site pour acheter les cartes au 1:50000
- Site pour visualiser sur PC les itinéraires (Norgeskart)
- Site pour visualiser les pentes (colorimétrie), très bien fait. Coloration de 20° à 50° (NGI).
- Site de Bastien

Météo et évaluation des risques :
- Météoblue
- Météociel
- Evaluation des risques d’avalanches (Varsom) (existe depuis 2012)

Topos utilisés :
- Skitouring in Norway (Fri FLyt)
- Ski touring in Troms (Espen Nordahl)

Logements/location
Logements :
- Airbnb
- Thon Hotel

Voiture :
- Caravan.no - mauvaise expérience
- Site de location de voiture entre particuliers


Commentaires

» Par didiergo, le mardi 15 mai 2018 à 07:41

Très beau coin et bonnes conditions météo : dépaysant :cool:

» Par Em42, le mardi 15 mai 2018 à 07:48

Merci Didier ! Si tu ne connais pas le Finnmark, ça vaut le coup d'aller jeter un coup d'oeil :-).

» Par deusax, le mardi 15 mai 2018 à 14:25

Ah bah enfin! J'ai failli attendre... :P

» Par Em42, le mardi 15 mai 2018 à 14:30

:P
Ca a peut être pris un peu de temps :roll: :roll:

» Par ghyslain, le mardi 15 mai 2018 à 21:03

pffffiu le boulot de rédaction toujours au top! Un bien beau voyage qui donne des idées! Merci pour toutes les infos et cette précision... :ill:

» Par Em42, le mercredi 16 mai 2018 à 06:15

De rien Ghyslain :cool: :cool:

» Par didiergo, le mercredi 16 mai 2018 à 08:30

Oui çà a l'air sympa et cela donne vraiment envie d'y aller même si c'est un peu longuet pour y aller par rapport aux destinations plus classiques comme Tromso, Bodoo ou Evenes. L'option camping car était un choix par rapport aux locations de maisons ? Peut-être moins de choix de ce côté là en terme de location ?

» Par Em42, le mercredi 16 mai 2018 à 21:33

Le camping car était un choix presque imposé. Au plus proche des montagnes, il y avait très peu de location, c'est très sauvage. Quelques campings mais la plupart étaient encore fermé. Il y a vraiment moins de monde que vers les Lyngen. On l'a senti en s'en rapprochant.

» Par alexlio, le dimanche 20 mai 2018 à 20:29

Superbe CR, je garde l'idée de côté :) :roll:

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne