Accueil > Topo Guide > Sommets > Haut Giffre - Aiguilles Rouges > Le Buet > Par le vallon de la Pierre à Bérard > Sortie du 13 avril 2019
 Topo validé par la modération

3096 m Le Buet, Par le vallon de la Pierre à Bérard

Données techniques

Massif : Haut Giffre - Aiguilles Rouges
Secteur : Vallée de l'Arve
Orientation : SE
Dénivelé : 1770 m.

Difficulté de montée [?] : R
Difficulté ski [?] : 2.3 E1
Pente : 30°

Nb de jours : 1
Type : Aller/Retour

Cartes : 1344 3630OT

Matériel

Pas de matériel particulier

Départ/Accès

Départ : le Buet (1330 m) - Chamonix direction Col des Montets et au Buet parking de la gare.

NB: Ce départ est accessible en TC

Itinéraire

Du parking du Buet, rejoindre la Cascade de Bérard en passant par la Poya. Longer le torrent rive droite, puis passer rive gauche à la Vordette. Remonter le vallon jusqu'au refuge de la Pierre à Bérard 1924m (sous la neige l'hiver). De là monter en direction du col de Salenton, le dépasser et contourner par son versant Est l'Aiguille du même nom, puis rejoindre l'Arête de la Mortine que l'on suit jusqu'au sommet.
Descente même itinéraire.

Remarques/Variantes

Par condition stable on peu skier directement les pentes Sud sous le sommet en direction du Creux aux Vaches, passages raide sur le bas.

Variantes :

» descente par le Creux aux Vaches (D+ 1770m ; Ski 3.1 ; Orientation SE)
Monter par la voie normale.
Descendre directement au sud-est depuis le sommet pour rejoindre le Creux aux Vaches. C'est d'abord la grande pente sous le sommet pui une petite combe qui se rétrécit vers 2200m pour donner un couloir étroit et encaissé. En bas de ce couloir, sortir sur la droite pour rejoindre le refuge de la Pierre à Bérard.
Belle variante à 30-35° en moyenne mais avec quelques courtes pentes un peu plus raides.

» Traversée Bérard-Tré les Eaux (D+ 1800m ; Ski 3.1 ; Orientation E)
Monter au sommet par la voie normale.

Du sommet, descendre en longeant l'arête des cristaux jusqu'au col des tours du Mont Oreb (2700m). Du col descendre plein nord en passant sous la face NE et à l'ouest du gros Nol. Suivre le val de Tré les eaux jusqu'au Couteray et rejoindre le Buet.

Le passage de la Gouille au bouc et des gorges vers 1800m demande un bon enneigement. On peut contourner le passage des gorges en prenant un peu au dessus rive gauche.

» par le couloir SSW des Tours (D+ 1850m ; Ski 4.3 ; Orientation SW)
Montée par l'itinéraire principal.

Descente: descendre la face SE en tirant bien à gauche dès 2900. On arrive au pied des Tours vers 2680. Remonter l'évidente pente SW (~50 m) puis descendre la facile crête qui va au Mt Oreb. A la dernière bosse avant le col W du Mt Oreb, descendre le couloir SSW en forme de banane (S pour le haut puis W pour la sortie). Ensuite rejoindre la combe SE des Tours puis le vallon de Berard où on retrouve l'itinéraire de montée.

Le couloir se repère très bien lors de la montée.

4.3 E3 45°/150 avec ressaut plus raide puis 40°/150. Coté 4.1 E2 dans le Toponeige, mais manifestement sous-coté.



Refuge(s) associé(s) : Refuge de la Pierre à Bérard

Voir aussi : "Mont Blanc et Aiguille Rouges à ski" d'Anselme Baud, édition Nevicata

Sortie(s) GPS associée(s) : 12.04.15 25.01.14 17.03.12 11.03.12 28.12.11 12.02.11

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Le Buet, descente par le Creux aux Vaches [»] : Sortie du samedi 13 avril 2019 par Arno74

Participants : DDDmontagnes, David

Météo

Grand beau jusqu'à 12h, mer de nuages dans la vallée de l'Arve
Quelques cumulus ensuite
Un peu de vent frais

Conditions d'accès

Etat de la route : Dégagée

Altitude du parking : 1330m

Conditions de neige

Sommet (10h45): neige dure à légèrement cartonnée
Descente du Creux aux Vaches (11h15) : moquette à poils très courts, puis un peu plus longs en descendant
Lit du torrent avant d’arriver sur le refuge : boarder-cross déjà bien ramolli
Vallon de Bérard (12h20) : moquette au départ puis encore bien béton à partir du verrou

Altitude de chaussage (montée) : 1330m
Altitude de déchaussage (descente) : 1330m... pas de déchaussage si on ne craint pas de faire quelques mètres dans les aiguilles de sapin avec les peaux avant la cascade!! Mais ça risque de ne plus durer très longtemps.
Après la cascade il y a encore suffisamment de neige pour un moment.

La montée rive gauche avant le vallon (petit pont à franchir) passe encore bien

Activité avalancheuse observée :

Skiabilité [?] : ●●●○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Le Buet, descente par le Creux aux Vaches

Après avoir longuement hésité, on se décide finalement profiter de la fenêtre annoncée pour ce Samedi matin.
Direction le Buet avec Cyril, et David.
Départ quand même bien matinal à 7h du mat du parking, pour cause d'impératif horaire pour Cyril (respecté !). Une petite dizaine de personnes au parking auxquelles on n'embraye le pas pour la montée.
Ça passe encore pas trop mal dans la portion de forêt, moyennant quelques portions sèches qui passent à ski en faisant gaffe et si on ne craint pas trop pour ses peaux!!

La passerelle est un peu scabreuse, mais moins que l'année dernière, si mes souvenirs sont bon! A l'aller en tout cas, on est passé en glissant. Faut un peu d'équilibre mais ça se gère... tout comme le petit pont, qu'on franchira en funambule sur une arête de neige pour rejoindre la rive gauche, dont le cheminement est encore bien en neige et probablement moins galère qu'en face et le passage un peu lustré/labouré par les descentes!
Montée efficace jusqu'au refuge de Bérard, où on s'octroie une petite pause grignotage puis c'est parti pour les zigzags!
On essaie de viser la trace la moins raide, car vu l'heure ça n'a pas encore trop décaillé et la trace zippe parfois...
Dès qu'on passe au soleil, c'est la cuisson... obligés de s'arrêter pour poser remplacer une couche de vêtements par une couche de crème solaire!

Ensuite David prend son rythme de croisière que je peine à suivre! Comme il fait chaud et qu'il en reste encore un bout, je baisse un peu la fréquence... pas la peine de se cramer!!
Petite pause en attendant Cyril sous la dernière pente avant l'antenne. J'en profite pour contempler la vue, toujours aussi impressionnante d'ici, surtout avec le grand ciel bleu... et voir David mettre les skis sur le sac et partir sur l'épaule juste sous l'antenne... autant dire qu'on ne le reverra pas d'ici le sommet!
Pour la suite, ceux qui ont tracé devait être un peu énervés avec les conversions, parce qu'il n'y en a pas... du coup, entre mettre les cales et tracer à côté, je choisis la seconde option, qui se fait bien grâce à une neige encore bien dure. Je mettrais quand même les couteaux juste sous l'antenne, pour terminer plus confortablement jusqu'au sommet.

Sommet où je rejoins David, tout seul! On n'a pas non plus été seuls très longtemps, puisqu'en plus de Cyril, on est rejoint par une première vague!
Quelques photos et on ne traîne pas, car avec le vent, ça caille quand même... et David, ça fait quand même une demi-heure qu'il attend!!
Petite pause pique-nique sur une terrasse rocheuse avec un panorama à 180 dans la descente du Creux aux Vaches. Aidé par Cyril, j'éclate 300g de taboulé, juste ce qu'il fallait pour se remettre en selle et profiter de la descente.
Dans les deux premiers tiers, la neige est bonne avec une moquette potable, surtout en visant les zones lisses! Dans le creux du torrent, c'est boarder-cross bien labouré... pas la meilleure partie, mais on retrouve vite des conditions plus accueillantes au-dessus du refuge.

A partir du refuge, David en profite pour s'en remettre une petite jusqu'à la Pointe Alphonse Favre. J'ai longuement hésité, puis finalement, j'ai laissé les peaux dans le sac et accompagné Cyril pour retourné à la voiture pour une descente d'abord moquette dans le vallon, puis rapidement bien béton à partir du verrou... là encore un bon boarder-cross, avec en prime un passage de passerelle un peu plus scabreux qu'à l'aller!
On terminera cette descente en sacrifiant une bière pourtant méritée... mais elle allait probablement nous mettre dedans pour le respect du timing de Cyril!!

Epilogue : David s'est apparemment bien fait plaisir dans la descente de la Pointe Alphonse Favre (malgré ses 65 au patin!) avec une bonne poudre tassée... j'aurais peut-être dû y aller, finalement! ;-)


Commentaires

(pas de commentaires)» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne