Accueil > Tous les forums > Divers montagne > Cotations intermédiaires ?

Sujet Cotations intermédiaires ?


Aller à la page : 1 2 3 Suivante

Répondre | Nouveau sujet | Voir tous les sujets | Chercher | Archives

#1Cotations intermédiaires ?

 
Jeroen
Profil [7336 posts] - Le 05/04/2006 14:40

Depuis quelques temps, ça s'affole sur les cotations Volo. Si je cite quelques courses litigieuses :
- NE Mouchillon (5.1/ 5.2)
- NO 3 Evéchers (4.3/5.1)
- NE Aiguile d'Argentière (5.1/5.2)
- NW Grands moulins (4.3/5.1)
- Infernet (5.3/5.4)
- Petite Face N grande Casse (4.3/5.1)
.....

Ne serait-il pas l'heure de penser à une cotation "intemédiaire" ?
Le niveau 5 est déjà différent des autres car "ouvert" vers le haut. Ne pourrait-on imaginer une solution pour régler les problèmes des itinéraires se situant entre deux cotations (et seulement dans le niveau 5) ?

Deux solutions :
1/ Remettre à plat tout le niveau 5. ie: l'ancien niveau 5.4 deviendrait un 5.5, ce qui donnerait un niveau de plus. NE mouchillon par exemple passerait 5.2
2/ Introduire une cotation "intermédiaire" avec un indice +. NE mouchillon par exemple passerait 5.1+
L'échelle du niveau 5 deviendrait alors :
5.1- > 5.1 > 5.1+ > 5.2 > 5.2+ > 5.3 > 5.3+ > 5.4 > 5.4+ > 5.5 > ...

A vous :wink:

 

#2Re: Cotations intermédiaires ?

 
etienneh
[1527 posts] - Le 05/04/2006 14:52 [Edité: 05/04/2006 14:55]

Avant d'ouvrir le débat, un groupe de travail (et non des moindres) chez Volo avait déjà suivi une reflexion voisine: à lire ici.

La première proposition de Jeroen me semble out d'entrée de jeu...

 

#3Re: Cotations intermédiaires ?

 
Jeroen
Profil [7336 posts] - Le 05/04/2006 15:09

etienneh a dit :La première proposition de Jeroen me semble out d'entrée de jeu...
Bien sur car elle impliquerait de mettre à la benne toutes les anciennes versions des toponeiges et de reformater le lecteur à la nouvelle échelle... (mais je suis sur que ça aurait été la solution au moment où l'échelle a été mise en place par son brillant auteur).

Le groupe de travail fait apparaître le problème qu'il existe entre les gros 5.2 et des petits 5.4, dont la différence ne justifiraient pas de "sauter" un niveau.

Avec la deuxième solution, un gros 5.2 passe 5.2+, un petit 5.4 passe 5.3+ et hop, il n'y a plus qu'un niveau entre les deux courses.

 

#4Re: Cotations intermédiaires ?

 
matB
Profil [64 posts] - Le 05/04/2006 15:10 [Edité: 05/04/2006 15:20]

Salut a tous,

Je voudrais juste apporter une petite remarque au sujet de la decotation. Beaucoup de monde decote mais est ce que cela ne serait il pas du au fait que beaucoup de couloirs sont actuellement realises en poudre ?
Et si je ne m'abuse quelques part sur les topos volopress (en avant propos ?) il est clairement note qu'un 5.1 en poudre devient 4.2 ou quelquechose comme ca... Inversement un 5.1 en beton devient beaucoup plus ardu (5.3/5.4). Il est vrai pour avoir bute une fois dans un couloir avec des ressaut a quasiment 50 en beton ca change totalement la donne...

Apres c'est vrai que certains couloirs meritent la question, comme se l'etaient pose d'ailleurs David et Nat lorsqu'on etait alle faire les 3 eveches.

Sinon l'idee du +/- reste tout de meme assez interressante et en fait pas mal de monde l'utilise implicitement .


Enfin bon histoire de dire trop de decot' tue la decot' :P :P :P

 

#5Re: Cotations intermédiaires ?

 
sandrine
Profil [228 posts] - Le 05/04/2006 15:13

et ben ça se voit qu'il fait pas un temps à aller en montagne aujourd'hui;... :(
ça discute,ça discute :lol:

 

#6Re: Cotations intermédiaires ?

 
NordOuest
Profil [1010 posts] - Le 05/04/2006 16:07

Mon impression...

Vaste sujet que les cotations. Pendant 10 ans, on s'est demandé si l'on devait mettre le niveau 7 en escalade. Nous en sommes aujourd'hui à presque 9. A lire les anciens topos des années 80 ( en escalade ), tout était en 6 avec parfois un peu de A0 pour dire que c'était un peu plus dur. A reprendre aujourd'hui les cotations de ces voies, certaines sont en 7 b +, malaise !!!.
En ski, on s'adresse, quand on parle de 5.X à des forts skieurs. Eux même ont connaissance lorsqu'ils y vont des conditions. Laissez les rêver ces jeunes, un bon 5.3, c'est mieux qu'un 5.2 + au moins pour la petite amie !!!
On va pas relancer un débat qui a mouvementé la presse de la grimpe dans les années 70-80, quoique que.
Et que diriez vous d'un 4.1 en glace vive, facile, non?
Bon ski. Pierrotleclown

 

#7Re: Cotations intermédiaires ?

 
JeromeF
Profil [26 posts] - Le 05/04/2006 16:18

bonjour,

si on change les cotations en 5.3+ dans 2 ans on aura la meme question pour un ++ ou --.

A mon sens cette cotation en à le mérite de donner une indication assez précise mais on ne réduit pas un couloir de 600m dans 40° en 3 ou 4 caractères.

je ne pense pas que cela doive avoir un caractère absolu ou définitif. Par contre si l'idée c'est de pouvoir ce se dire wahou, je suis ++ alors là pourquoi pas :P

 

#8Re: Cotations intermédiaires ?

 
T
Tof
[invité] - Le 05/04/2006 16:23

Pour une discipline qui dépend énormément des conditions, il me semble ridicule de chercher la n-ème décimal d'une cotation.
C'est la même chose en glace. Certaines années, des 6+ se retrouvent dans les conditions d’un 5+. Qu’elle serait donc l’intérêt de sodomiser les diptères à affiner une cotation qui de toute façon est variable. ok cela permet de faire des croix pas chères. :-)

Comme pour toutes mesures, il faut évaluer l’incertitude sur une cotation avant de parler de la précision de la cotation. La précision d’une mesure (et donc l’expression de son résultat avec n-décimal) ne peut pas être supérieur à l’incertitude de mesure.
Bien évidement, il est possible de dire que la pente est en condition quand le niveau est de 5.x. Cela ne fait que déplacer le problème de la cotation vers les conditions.

 

#9Re: Cotations intermédiaires ?

 
Jeroen
Profil [7336 posts] - Le 05/04/2006 16:32

Mais non :
1/ ça n'a rien à voir avec les contitions
2/ l'échelle n'évolue pas

Le système a été mis en place il y a déjà un bout de temps maintenant et on commence à y voir plus clair. Certains itinéraires sont clairement "entre deux cotations". Mettre un indice ce n'est pas couper les cheveux en 5 (pour l'occasion :wink: ) c'est "affiner" ce que l'on peut rapporter sur le terrain.

 

#10Re: Cotations intermédiaires ?

 
J
joebar
[invité] - Le 05/04/2006 16:34

ouai bonjour l'embrouille de rajouter des cotations...
Faudrait pas oublier que l'idée des cotations, c'est de donner une idée à la louche du niveau de la ballade envisagée. :)

Apres, les irréductibles psychopathes toujours en parler pendant les longues heures de pluie! :lol:

Quand y'a litige sur un truc, le monsieur ou la madame qu'est pas content(e) il (elle) le dit, les autres votent pour décoter/recoter (comme ça on a l'avis de plusieurs personnes qui ont pu faire la rando incriminée dans plusieurs conditions de neige), et pi voilà! :happy:

 

#11Re: Cotations intermédiaires ?

 
Timothée Lagabrielle
Profil [210 posts] - Le 05/04/2006 16:45 [Edité: 05/04/2006 16:48]

J'ai une amie (parisienne) qui, arrivée à Grenoble pour ses études, a découvert les montagnards dont elle a fait la description suivante :
en gros, Flo a dit :Des montagnards ce sont des gens qui, quand ils se rencontrent, parlent de cotations avec des sigles que personne d'autre ne comprend, mais ça à toujours l'air super important
:lol:
Depuis, je me regarde avec beaucoup d'humour quand je me rends compte que ça fait 5 minutes que je me demande si un itinéraire est plutôt 4.3 ou 4.2 ou bien quand on a des grands débats pour savoir si l'échelle Volo est vraiment la meilleure...

Tout ça pour dire que rajouter un + ou pas me semble du pinaillage : on n'arrive déjà assez mal à être sûr de la cotation pour accepter d'avoir une précision de +/- .1

De toute façon je ne sais pas pourquoi je donne mon avis, tant que ça ne touche pas le degrès 4 ça ne risque pas d'influencer la cotation de mes courses :D

 

#12Re: Cotations intermédiaires ?

 
Nat
Profil [341 posts] - Le 05/04/2006 17:58

Oui, d'ailleurs, pourquoi seulement pour le niveau 5 ?
Je ne vois pas ce qu'il a de si particulier !
D'ailleurs il y a aussi des débats sur des 4.1/4.2, des 2.3/3.1, etc !
En fait les gens qui parlent de cot sont souvent des bons skieurs, et comme c'est proche de sa limite qu'on sent le plus les petites variations, c'est dans le niveau 5 que ca discute.

Personnelement je suis absolument contre une quelconque réforme du systeme de cotation ! Si tu le fais, va l'expliquer aux Italiens, aux Nicois et aux Chamoniards !
Je suis entierement de l'avis de Tof : les conditions font une telle difference qu'affiner avec des + n'a pas grand interet. Rien n'empeche de dire en commentaire que c'est "un gros 5.2" ou "une couenne", ou "un truc tordu", ou "un 4.3 d'ampleur", etc ....

Par contre, discuter, (à la hausse ou a la baisse*) : oui !
Ca peut paraitre débile vu de l'exterieur, mais c'est important : si je vais dans un massif que je ne connais pas, mais que j'ai envie de faire tel couloir, c'est important d'avoir une idee de la cot....

* il ne s'agit pas de décoter systématiquement, bien au contraire ! Bon nombre de pentes du topo Ecrins Nord sont sous-cotées (Chamoissiere, Somme, ...)

 

#13Re: Cotations intermédiaires ?

 
G
gegene
[invité] - Le 05/04/2006 17:59

on peut arréter le décotage systématique parce que on a skié en poudreuse aussi ;-)

 

#14Re: Cotations intermédiaires ?

 
C
Claude
[invité] - Le 05/04/2006 18:01

Une question toute bête, peut-être un peu hors sujet : quelle équivalence peut-on établir entre les anciennes cotations S4,S5 etc.. et la cotation "Volo" ? Beaucoup de topos utilisent encore l'echelle en S et même les topos guides de C2C (que j'apprécie beaucoup aussi !) utilise la cotation PD, S* etc...
Merci de vos réponses éclairées

 

#15Re: Cotations intermédiaires ?

 
Bruno Grenet
Profil [427 posts] - Le 05/04/2006 18:15 [Edité: 05/04/2006 18:17]

Jeroen a dit :ça n'a rien à voir avec les contitions
Je suis d'accord que la cotation d'une course ne dépend pas des conditions. Mais l'idée qu'on se fait d'une course dépend beaucoup des conditions. Il me paraît alors difficile d'être précis au point de dire x.x+ ou x.x-. Et comme l'a dit Nat, on peut laisser le système tel quel et dire "gros 5.1" ou "petit 5.2". C'est même plus précis a priori. En mettant une cotation dans le topo (que ce soit un topo sur skitour, C2C, papier, etc...) et en la précisant dans le descriptif de la course, l'idée qu'on se fait est plus précise.

@Claude : tu peux déjà aller lire l'article écrit par Timothée sur le sujet..

 
Répondre | Nouveau sujet | Voir tous les sujets | Chercher | Archives | Up

Aller à la page : 1 2 3 Suivante

Le forum est réservé aux membres. Envie de contribuer ? Créez un compte et connectez vous !
VTT de montagne