Accueil > Topo Guide > Sommets > Vosges > Rainkopf > Rainkopfraid
 Topo validé par la modération

1305 m Rainkopf, Rainkopfraid

Données techniques

Massif : Vosges
Orientation : E
Dénivelé : 1400 m.

Difficulté de montée [?] : F
Difficulté ski [?] : 3.3 E2
Pente : 35-40°/300m

Nb de jours : ½
Type : Boucle

Cartes : 3618OT

Matériel

-Crampons (couloir de Blanchemer)


Départ/Accès

Départ : Blanchemer (850 m) - Depuis La Bresse prendre la D34D en direction de la station de ski de Vologne. 1km avant la station, parking sur la droite avec une bifurcation pour la route des cretes: route ouverte en été

NB: Ce départ est accessible en TC

Itinéraire

On laisse donc a voiture au pont de Blanchemer.
- Prendre la route sur environ 500m, puis emprunter la première bifurcation à droite, suivre le chemin: on traverse le ruisseau de Blanchemer vers l'altitude 890, puis on rentre en sous-bois. La pente s'élève doucement.
Sur la ligne de cote 950, Le chemin que l'on suit s'arrête, pour tourner à gauche dans un nouveau chemin assez large.
Là soit: on emprunte le chemin jusqu'à retrouver le chemin carrossable qui mène au lac de Blanchemer puis on emprunte alors le chemin de Italiens (Triangle Rouge des Itinéraires du Club Vosgien)
soit on suit l'itinéraire de la course qui raccourcit l'option précédente:
on empreinte le sentier assez brièvement (100m) avant de bifurquer sur la droite droit dans la foret puis de re-bifurquer à gauche 100m plus loin et se diriger ensuite à plat vers la gauche jusqu'à ce qu'on quitte le chemin principal pour suivre une sente souvent déjà tracée. On retrouve alors le chemin des Italiens qui redescend vers le lac de Blanchemer.
Le traverser pour reprendre dans la foret au dessus: il y a un gros sapin assez caractéristique au pied duquel reprend souvent la trace. Si on loupe la trace il suffit de suivre le chemin des Italiens en montant jusqu'à trouver un chemin qui part sur la gauche.
Dans les deux cas, monter jusqu'à rencontrer un chemin bien large qui monte directement depuis la lac en contrebas. Ce chemin (orienté Nord-Sud) nous amène directement jusqu'à l'altitude 1094 où l'on retrouve un nouveau chemin: celui du Grand Bougre. Puis on continue tout droit en montant (légèrement sur la droite: sud Ouestj), juste avant de suivre l'épaule qui domine la vallon de Blanchemer (sentier en été), jusqu'à la route des crêtes. On arrive alors au parking du Rainkopf: on passera ici un total de 3 fois. On traverse alors la route (fermée en hiver) pour monter le talus qui est en limite de la foret et de la hêtraie d'altitude. Il suffit de traverser cette futaie sur une cinquante de mètre pour retrouver alors aisément le GR 531 qui nous mène au sommet.
- Là première descente: on suit la ligne de crête vers le sud jusqu'au Col du Rothenbach (piquets de clôture à vache en temps de brouillard). Au col, prendre le pré vers la droite (à l'ouest) en suivant le Thalweg jusqu'en limite de foret. C'est une descente assez facile, légèrement étroite dans sa partie basse.
- Normalement, lors de la course c'est de là que l'on remonte en conversions régulières plein nord, à gauche du GR que l'on peut emprunter en cas de doute sur l'itinéraire. On traverse la route des américains, avant d'aller tout droit retrouver la route des crêtes que l'on suit un tout petit peu jusqu'à l'endroit ou l'on a traversé la route lors de la première montée. On enlève alors les peaux une deuxième fois pour emprunter l'itinéraire de la première montée. Au moment où la pente s'infléchit franchement, quitter l'itinéraire de montée pour bifurquer dans la foret et descendre pour aller retrouver le lac de Blanchemer. Attention: à mi pente, on retrouve le chemin du grand bougre: le suivre sur environ 50m pour rependre dans la pente: ceci évitera de galérer au bord du lac en contrebas. Le point du lac à attendre est sa pointe la plus au sud. Cette descente est déjà un peu technique dans les arbres avec une pente assez sympathique mais sans trop grand difficulté.
- On remet les peaux pour la 3ème fois. Pour remonter plein sud dans la foret jusqu'à retrouver encore une fois le chemin du grand Bougre. Là on prend légèrement à l'est (sur la gauche) pour aller recherche la route des crêtes: on voit assez distinctement que la route fait une légère courbe pour épouser un léger thalweg: on suit toujours ce thalweg pour traverser la hêtraie d'altitude et retrouver les crêtes.
- On enlève à nouveau les peaux pour reprendre l'itinéraire de la toute première montée dans sa partie ouverte sur les chaumes. Arriver à la route des crêtes (juste à coté du point où l'on est déjà passé deux fois), prendre à droite en suivant la route sur une vingtaine de mètres, puis descendre en contrebas de la route. Là on redescend dans la foret pour à nouveau croiser le chemin du Grand Bougre et à cet endroit croiser l'itinéraire que l'ont vient de monter. Prendre alors légèrement en direction du nord est pour viser le point le plus à l'est du lac de Blanchemer: suivre éventuellement le chemin à Triangle Bleu. On arrive alors sur le chemin qui fait le Tour du Lac. Cette descente est comme la précédente, dans les arbres avec un bonne pente sympathique sans difficulté majeure.
- On met les peaux pour la quatrième fois. Prendre alors dans la foret à l'est puis suivre les inflexions du terrain qui nous fait remonter vers le couloir de Blanchemer: difficile de se tromper. Vers l'altitude 1050 on se retrouve au pied du couloir proprement dit.
- Là en fonction des conditions: si peu de neige il vaut mieux mettre les crampons sinon monter à pied les skis sur le sac (neige épaisse). Le couloir n'est pas spécialement dangereux mais assez étroit. On recroise à un moment le chemin du Grand Bougre . A cet instant si l'on a un doute sur l'itinéraire, suivre ce chemin jusqu'à retrouver les triangles bleus qui évoluent parallèlement au couloir qui se trouve à une cinquantaine de mètres. On traverse ensuite la route des crêtes pour alors suivre le GR par la ligne de crêtes pour arriver de nouveau au sommet du Rainkopf.
- Là on bascule en Alsace: il faut suivre l'épaule du sommet orientée à l'est (très légèrement sud est), pour trouver un petit replat légèrement au dessus de la limite de la hêtraie. On emprunte alors la combe qui descend sur le plateau que l'on voit en contre bas et que l'on appelle le Pferrey: c'est la descente la plus technique de la course. Il faut veiller à ne pas s'engager sur les corniches, mais un bon skieur doit passer sans problème. On descend ensuite jusqu'en limite de la foret (plein est).
- Pour remonter Il suffit alors de viser le point le plus au nord du plateau pour remonter, suivre le chemin qui part à plat toujours vers le Nord pour arriver au Lieu dit Ferschmuss. On suit alors la ligne de crête, passage devant le refuge de Firsmiss, puis remontée en direction du Kastellberg (itinéraire qu'emprunte la course des Cretes Vosgiennes l'été). On arrive sur un mamelon, point coté 1288 avant la légère descente qui mène au chemin du Kastelleberg. On s'arrête et on enlève les peaux pour la dernière fois. On redescend alors. Tout d'abord plein sud ouest sur environ 300m(1240m) puis on redescend au Nord Ouest pour traverser la route des Crêtes et continuer jusqu'à rencontrer le chemin des Chaumes (rond Jaunes) que l'on emprunte sur 250m avant de couper dans la foret et de le retrouver en contrebas, là où il se confond avec la route de Blanchemer. Il suffit alors de suivre la route de Blanchemer jusqu'à l'arrivée.

Remarques/Variantes

Il s'agit de l'itinéraire de la seule vraie course de ski alpinisme organisée dans les Vosges. La plupart des sentiers empruntés en foret sont souvent déjà tracés et font qu'il est assez difficile de se tromper d'itinéraire même par brouillard épais.
L'itinéraire de cette course, s'il peut paraître pénible du fait de ses nombreuses montées et descentes permet d'avoir un bon aperçu des possibilités d'itinéraire de rando qu'offre cette partie centrale des crêtes: évolution vers le Kastellberg, Rothenbachkopf, Vallon de la Thur, redescente vers Mittlach ou le lac de l'Altenweier... Mais j'y reviendrais...

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne