Accueil > Topo Guide > Sommets > Anatolie (Turquie/Géorgie) > Tunc Dagi > couloir central nord > Sortie du 10 mars 2019
 Topo validé par la modération

2670 m Tunc Dagi, couloir central nord

Un sommet de près de 2700 m, offrant de belles vues sur la mer quelques kilomètres à l'est et une superbe face nord, toute en couloirs séparés par des éperons de calcaire blanc aux allures de marbre.

Données techniques

Massif : Anatolie (Turquie/Géorgie)
Orientation : N
Dénivelé : 1200 m.

Difficulté de montée [?] : F
Difficulté ski [?] : 4.2 E2
Pente : 300 mètres à environ 40 degrés de moyenne, parfois étroits.

Nb de jours : 1
Type : Boucle

Cartes : open topo map

Matériel

Crampons et casque au cas où

Départ/Accès

Départ : saklikent kayak merkezi (1850 m) - rejoindre la station de Saklikent, accessible depuis Antalya par une petite heure de voiture sur une route bien entretenue et indiquée. Peu avant le départ du télésiège tourner à gauche puis se garer près d'une barrière. L'approche et la face nord du Tunc Dagi sont visibles du départ

NB: Ce départ est (difficilement) accessible en TC

Itinéraire

Du parking descendre en traversée vers la gauche jusqu'au fond du vallon à la cote 1750, puis remonter des vallons peu inclinés jusqu'à atteindre un collu à gauche. Traverser derrière toujours vers la gauche jusqu'à atteindre le pied d'une courte pente raide vers la cote 2300. La forcer au mieux avant de rejoindre le sommet ouest du Tunc Dagi par son versant ouest puis sud. Du sommet ouest le couloir central est le second vers l'est. Le descendre sur environ 300 mètres avant de rejoindre par des pentes douces le village de bergers (vide l'hiver) de Karcukuru à 2000 m. Remonter alors une centaine de mètres vers l'ouest jusqu'à rejoindre le vallon de montée.
Attention aux éventuelles corniches et plaques au départ du couloir.

Photos

l'itinéraire vu du départ
l'itinéraire vu du départ [par tgv13]

Remarques/Variantes

D'autres couloirs paraissent praticables dans la face nord, de difficulté proche

Conditions récentes

» Le 10 mars [Sortie ci-dessous]

» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

kayak sur la Riviera Turque [»] : Sortie du lundi 04 au dimanche 10 mars 2019 (7 jours) par tgv13

Participants : -

Météo

Perturbé au début du séjour le 4, en amélioration progressive jusqu'au grand bô a partir du 7. Bleu le matin puis passages nuageux accrochant les sommets le 5 et 6.
Peu de vent, mis à part un vent de nord modéré mais glacial le 7. Températures en hausse durant la semaine, isotherme 0 passant de 2000 à 3000 dans la semaine.

Conditions d'accès

Etat de la route : noire mis à part le 4

Altitude du parking : entre 1350 et 1850

Conditions de neige

Enneigement bon, tant en quantité qu'en qualité. Neige continue skiable à partir de 1500 au nord et 2000 au sud. Neige poudreuse au nord au-dessus de 2000, transformée partout ailleurs.
Nuits dégagées et donc excellent regel nocturne à toutes altitudes, sauf sous couvert forestier.
Manteau stable partout et à toute heure, à l'exception des versants est du Dedegol le 7, où le moindre écart du fil de l'arête sommitale est puni de woufs et de fissures !
La neige transformée reste bonne à skier tout l'après midi en versant ouest, de quoi prévoir des horaires de départ acceptables pour des lève-pas-trop-tot.
Un bon 4* donc globalement, je ne mettrai pas plus de peur d'être traité de Marseillais !

A noter les grosses épaisseurs de neige dès 2000 m, on s'est amusés à mesurer l'épaisseur sur le Tahtali en versant ouest à 2050 m : la sonde n'y a pas suffi ! Au final et après pelletage environ 3m20 à cette altitude, à moins de 10 km à vol d'oiseau de la mer... Le climat local est d'ailleurs l'un des plus pluvieux de Méditerranée, les eaux chaudes du golfe d'Antalya (30 degrés à la fin de l'été, 17 degrés à la fin de l'hiver ) jointes à l'air froid de l'Anatolie génèrent de nombreuses et puissantes perturbations hivernales...

Altitude de chaussage (montée) : entre 1500 et 1850
Altitude de déchaussage (descente) : idem

Activité avalancheuse observée : RAS

Skiabilité [?] : ●●●●○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : kayak sur la Riviera Turque - Dénivelé réel effectué : 5700m

Semaine de kayak (ski en Turc) sur la Riviera Turque, près de la ville d'Antalya, plus connue comme destination du tourisme de masse estival que comme Briançon ottoman. Le golfe d'Antalya est en fait bordé de montagnes titillant les 3000 mètres, et souvent plus alpines qu'on ne l'imagine...
La Lycie reste d'ailleurs une terra incognita du ski de randonnée, bien loin des massifs plus connus en France des Aladag ou de l'Ercyies au nord-est d'Antalya. Faute de topos et de retours, on aura donc le plaisir de plus en plus rare d'explorer à skis ces montagnes, sur la base de cartes sommaires open topo map et des informations nivologiques glanées sur le Web.

J'avais repéré sur ces cartes sommaires 2 sommets alpins et dotés de routes... ou téléphériques d'accès permettant de les sortir à la journée : le Dedegol près d'Isparta, à la cote croissante auprès des grimpeurs pour ses aiguilles de calcaire protégées de boucliers de dalles cannelées, et le mont Olympe Turc près d'Antalya, au nom turquisé en Tahtali, qui s'élève de près de 2400 mètres à quelques kilomètres de la mer, un cas sans doute unique en Méditerranée. On alternera donc les camps de base entre Antalya et Isparta, situé à 2 heures de route au nord.

On retiendra surtout 2 splendides journées sur ces 2 sommets le 6 et le 8, avec dans le versant ouest du Dedegol, pourtant déconseillé la veille par des skieurs Turcs rencontrés au Davraz, une superbe journée de ski exploratoire : court portage au départ dans un village de bergers entre chèvres et veaux, montée au milieu d'une pinède, traversée entre les genevriers sous les fomidables dalles cannelées qui ont fait connaître le massif des grimpeurs en Europe, découverte impromptue d'une grande arche au dessus d'un verrou glaciaire, avant en cerise sur le loukoum une sortie givrée aux allures patagoniennes sur une brèche en V de la crête sommitale.

2 jours plus tard sur le Tahtali on sera transportés en Norvège avec la mer qui brille sous les spatules et les forêts d'éperons, les pins remplaçant ici les bouleaux arctiques... Après une montée en téléphérique, récemment construit pour offrir le panorama sommital aux touristes, et dont la gare d'arrivée dénature certes le sommet, on plonge à skis vers la Grande Bleue, sur une neige et un cadre de cinéma, sans avoir à se précipiter à la sortie de la benne pour être les premiers à tracer ! Au contraire, sous les regards étonnés des employés et des Asiatiques en voyage organisé, on prend tout son temps à repérer les plus belles lignes pour des descentes parfaites... avant de remonter en peaux vu l'altitude basse de la gare de départ du téléphérique. On n'y verra aucune trace, comme ailleurs à l'exception des randonnées au départ des stations de Saklikent et Davraz.

Enfin, dans un pays déjà bon marché à l'origine, l'effondrement récent de la livre Turque à cause de la guéguerre entre les régimes Erdogan et Trump a rendu le coût de la vie encore plus modique pour les détenteurs de devises étrangères, et, sans être Auvergnat ou surendetté, on apprécie de payer le prix d'un petit-déjeuner la suite d'un palace 5* aux normes françaises !

Au final, encore une belle découverte que ces montagnes lyciennes pour mon cinquième voyage à skis en Turquie. On ne trouve pas ici l'ampleur des vallons des Aladag ou la sauvagerie des canyons du Munzur, mais des sommets isolés parfois majeurs. Quel petit coin de paradis pour la mer, la grimpe, le canyon... et le ski de randonnée que la région d'Antalya !

J1 : comme prévu ciel bouché, comme pas prévu la route d'accès traverse à gué, demi-tour et on finit la journée dans le spa de l'hôtel et non pas au fond du torrent !
J2 : sommet du Davraz au départ de la station éponyme. Belle ambiance à la montée dans les rochers plâtrés, mais le brouillard du nuage de fohn nous rattrape à 13h, et on finit la journée sur les pistes de la station...
J3 : crête sommitale du Dedegol par le versant ouest au départ du village d'Eldere. Une journée qui laissera pas mal d'images dans la mémoire des skieurs de rando, exploration, découvertes et grosse ambiance ! Le couloir skié au-dessus de la grande arche naturelle sera baptisé "couloir de l'arche perdue" en référence à la grande voie voisine du "monde perdu" !
J4 : sommet du Dedegol par son versant nord. C'est évidemment moins grandiose que la veille, mais la vue du sommet sur les hauts plateaux anatoliens et le grand lac de Beysehir vaut son pesant de pistaches !
J5 : Tahtali, descentes (et remontées !) des versants nord est sur 700 m et sud-ouest sur 300 mètres. Du grand ski dans un grand cadre, c'est méconnu mais absolument majeur, rien de moins à attendre d'un mont Olympe !
J6 : Tunc Dagi, couloir nord central. Comme la veille neiges de rêve, poudreuse et moquette de fin d'après-midi, dans un beau couloir encaissé au-dessus de la mer, qui plus est relativement facile et rapide d'accès !
Photos sur deprovenceetdailleurs.net/2019/03/kayak-sur-la-riviera-turque.html


Commentaires

» Par yougs_4, le dimanche 10 mars 2019 à 18:42

Superbe et dépaysant, comme d'habitude. Merci pour le partage.

» Par rafale38, le dimanche 10 mars 2019 à 18:45

Wahou. Merci pour le partage de ce post avec vos jolies photos 'meringuées'. :wink: . J'adore :)

» Par M31, le dimanche 10 mars 2019 à 18:53

juste le titre laissait imaginer une sortie estampillée tgv13!
merci pour ce partage d'infos, à chaque fois des sorties exotiques et originales!
vive le skirando d'exploration!
et allons dans ces contrées où les gens ont un sens de l'hospitalité et une gentillesse hors du commun! je pense aussi à l'Iran...

» Par stfpetitcaillou, le dimanche 10 mars 2019 à 19:21

superbe....
han! l'IRAN....

» Par Den's, le dimanche 10 mars 2019 à 19:29

Magnifique !! :D
Voilà qui est bien dépaysant :happy:

» Par vivienne, le dimanche 10 mars 2019 à 20:55

la prochaine fois je viens ;-) ! avec ma pioche au cas où ;-)

» Par tgv13, le dimanche 10 mars 2019 à 21:03

Merci pour vos commentaires, et effectivement vive l'Orient où l'on ne trouve que prévenance et gentillesse envers l'étranger !
Vivienne, avec plaisir, j'espère que tu supporteras le régime beaux hôtels/spas/restaurants gastronomiques de ces semaines pas très roots, où l'on choisit la destination la veille du départ !

» Par taramont, le dimanche 10 mars 2019 à 21:11

quel voyage ! si réussi ; félicitations et merci :)

» Par Etienne -H-, le lundi 11 mars 2019 à 07:13

Magnifique et inspirant !

» Par Philoupi, le lundi 11 mars 2019 à 09:26

merci pour ce beau partage ! :OO:
belle entreprise que voilà !

» Par Monsieur hauser, le lundi 11 mars 2019 à 12:48

ca fait rêver ! Ca grimpe au Dédégol (photo 5 ) ?

» Par steph-de-mau-73, le lundi 11 mars 2019 à 15:01

Bien belle bambée au pays des "Derviches Tourneurs"! :wink:

» Par tgv13, le lundi 11 mars 2019 à 18:41

A M Hauser, oui, avec pas mal de voies parfois plus ou moins équipées, le cadre et le rocher paraissent magnifiques :
https://www.camptocamp.org/waypoints/426338/fr/dedegol-dag

» Par Dume65, le lundi 11 mars 2019 à 19:29

Superbe, original, quelles belles photos.
Merci.

» Par Boris Pivaudran, le lundi 11 mars 2019 à 21:44

En rentrant du Liban semaine dernière on a survolé la côte sud de la Turquie... je voyais tout ces massifs enneigés et me demandais : quel potentiel pour le ski de rando ? J'ai maintenant la réponse !! :happy:

» Par vivienne, le mardi 12 mars 2019 à 10:10

@Thomas, je devrais pouvoir m'accommoder de jouer à la bourgeoise, pas besoin d'entrainement pour ça je crois ;-)

» Par Clément Pernet, le mardi 12 mars 2019 à 10:29

Superbe. Quel ambiance ces grandes tours et ces pinèdes. Je revais de retourner dans le coin en mode estival. La version hivernale est au moins aussi attirante.
Merci pour le partage.

» Par Jeroen, le mardi 12 mars 2019 à 20:46

Grandiose

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne