Accueil > Topo Guide > Sommets > Vercors > Tours du Playnet > Couloir Nord Est de la Septième Tour. > Sortie du 31 janvier 2019
 En attente de modération

1980 m Tours du Playnet, Couloir Nord Est de la Septième Tour.

Un de plus sur cette barrière Est, incroyable ambiance dans les entrailles de cette pyramide , la 7eme tour du playnet!

Données techniques

Massif : Vercors
Secteur : Trièves Dévoluy
Orientation : NE
Dénivelé : 950 m.

Difficulté de montée [?] : AD-
Difficulté ski [?] : 5.2 E2
Pente : 45 soutenu, sections à 50, un ressaut mixte a 65

Nb de jours : ½
Type : Aller/Retour

Cartes : 3236OT

Matériel

Piolet crampons casque.

Départ/Accès

Départ : Saint Andéol (1010 m) - Grenoble --> Monestier de Clermont --> Saint Andéol. Passer Saint-Andéol et à la sortie du village repérer un chemin qui part plein ouest dans les prés. Se garer au bord de la route (2 voitures possibles)

Itinéraire

De Bourgmenu, azimut brutal plein ouest à travers la forêt, ou en suivant les trouées forestières.
Gagner par des pentes douces le pied du couloir, au nord de l’incroyable pyramide du playnet.
Remonter le couloir, 150 mètres soutenus, 45 a 50 dégrés.
Une etroiture mixte qui passe aussi bien à droite qu’a gauche, 65 sur 10 mètres.
La fin étroite et raide sur 50 mètres.
Déboucher sur le plateau du Vercors en se méfiant de la sortie sous le vent, vite plaquée et cornichée.

Photos

Le couloir
Le couloir [par rfg]

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Tours du Playnet, Couloir Nord Est de la Septième Tour. [»] : Sortie du jeudi 31 janvier 2019 par PierBa

Participants : Jean Rémi Genrefort le Haut Alpin
Membres associés : rfg

Météo

Nuage post apocalyptique avec sa lumière blafarde typique du Mordor Isèrois. C'est sur qu'on mourra pas d'un cancer de la peau, bordel.

Conditions d'accès

Etat de la route : de la neige

Altitude du parking : en lévitation à 10 mètres du sol

Conditions de neige

Couloir du haut: bonne neige fraiche plaquée
Couloir du bas: bonne neige lourde non plaquée
Ressaut: nickel pour faire du toboggan

Altitude de chaussage (montée) : parking
Altitude de déchaussage (descente) : parking

Activité avalancheuse observée : Plaques dans le haut du couloir, plaques dans le bas. Manteau neigeux de la pente d'accès pas si pire... mais on s'en branle vu le redoux et ce qu'il va tomber demain et après demain

Skiabilité [?] : ●●●○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Topo - Dénivelé réel effectué : 950m

Prologue

« Une daube à gauche de la Morta avec un rappel dedans »

Voilà comment le Haut Alpin m’a parlé pour la première fois de ce fameux (ou pas) couloir NE de la 7ème tour (je suis sûr que c’est la 6ème mais bon…) du Playnet. A l’époque, il y a quelques semaines, il était incapable de me dire quel était le nom de cette tranchée verticale et si elle avait déjà été skiée. Impossible de trouver sa trace dans les bibles du ski de randonnée en Isère, comme Camptocamp ou Volopresse.

Bref, aucune envie d’y aller dans sa daube.

Mais bon vous connaissez les Hauts Alpins, après deux verres dans le nez ils vous vendraient votre propre sœur…

Chapitre 1 : le double but

« On monte par le chemin depuis St Andéol jusque sous la 5ème tour, et puis on trace notre race jusqu’à la Morta. Puis on longe la barre et on se parachute dans le couloir. Là on fixe un rappel si le ressaut ne passe pas »

En ce vendredi 25 janvier nous ressemblons à des véritables petits alpinistes. Baudars (excuse my french), piolets, coinceurs, pitons. Avec nos 14 kilos de ferraille chacun nous remontons la forêt le cœur léger et la fleur au fusil ne nous imaginant pas que les pentes au dessus de nous, nous réservent une surprise.

« Mec ! »
« Mec… »
« Pourquoi ? »
« Je ne sais pas »

Les regards sont tendus, les mâchoires sont serrées : nous venons de remonter une pente avec nos noms écrits dessus. La débilité même de cette action me donne une migraine carabinée. Des accumulations de neige fraîche allant jusqu’aux cuisses reposant sur une strate de millefeuille, et le tout en équilibre sur un matelas de gobelets.

Des vacances dans un champ de mines en Bosnie

Nous regardons au loin notre objectif. Il se situe au bout au bout d’une traversée. Une traversée sur des pentes bien penchées, semblables à celle que nous venons de remonter.

« Non hein ? »
« Ouais non »
« But hein ? »
« Ouais ouais »

But

Nous nous trouvons juste sous le couloir de la Tune de l’ours à la 5ème tour du Playnet.

« Allez viens on monte dedans »

Après 30 minutes de bataille dans une neige fraîche inconsistante nous nous regardons. Nous essayons de faire du Dry sur les parois du couloir avant de nous viander comme des merdes dans la poudreuse.

« Allez viens on se casse »

Double But

Chapitre 2 : la double chute

Messages Messenger

00:04 « On a finit le Chianti et le Prosecco. Mais t’inquiète, je serais en pleine forme demain ! Départ 08:30 »

07:36 « Mec j’ai besoin d’une heure de plus de sommeil. Fracasse, désolé je décale d’une heure »

L’histoire sans fin

Nous nous garons à midi sur le parking des Chazeaux.

Nous regardons les nuages coller sur le Vercors.
On regarde la ferraille dans le camion.
On se regarde.
On regarde à nouveau la ferraille.
On regarde la montagne.
On se regarde à nouveau.

« On s’en branle du matos, on le laisse ici, la flemme »

La flemmeuakbar !

On prend deux piolets au cas où. On ne sait jamais. Si on veut faire du mixte sans protections. On aime l’ambivalence.

L’ambivalenceuakbar !

Cette fois ci on monte droit sous le couloir. Il y a de la neige. Ca chauffe.

Arrivés en bas du couloir nous le voyons finalement dans l’axe et dans toute sa splendeur.

« Ouais mec »
« Ouais, mec »

Nous remontons jusqu’au ressaut. C’est une fucking blague. Nous remercions la flemme. Ca grimpe mais pas tant. On fait des étincelles avec nos crampons. On ricane. On a gagné.

Au fur et à mesure que l’on grimpe le vent se lève, les spindrifts nous tombent sur la gueule, la moustache se glace, la pente se raidie.

On est en montagne putain.

Je kiffe le Vercors.

Sommet (ou plutôt plateau). Fist bump obligatoire.

« Tu fais quoi avec ton portable »
« J’envoie un mess à un mec pour voir s’il connaît l’existence de ce couloir »
« Il a répondu ? »
« Oui : Appelé couloir en Y et côté PD+ en alpi sur C2C. Emprunté en été pour accéder à la vire de la grande traversée. C’est très étroit, les mètres du haut ne doivent pas être skiables. Méfiate »
« C’est Julbont ? »
« C’est Julbont »

Classique. True story.

Séance de déminage.

Première plaque de surface en haut du couloir, deuxième plaque de surface juste en dessous.

Les virages sont bons. C’est raide.

C’est du bon.

J’arrive en haut du ressaut. Il consiste en une traversée, puis une dalle bien penchée, puis une autre traversée en sens inverse et finalement la partie inférieure du couloir.

Déchausser c'est tricher? Mais quel tocard celui là... bon allez...

Je commence à faire la technique mi merde mi larve en cramponant avec mes carres pour traverser. Je vois déjà la gueule de Barthélémy Ski et la beuglante sur le manque de respect que j’ai pour mes carres.

C’est mort.

Je n’ai pas le mental pour ça, je suis trop fragile et sensible pour la branlée verbale qu'il me mettrait s'il me voyait arriver avec des skis aux carres arrondies.

Je ressors en marche arrière de la traversée.

Je regarde le Haut Alpin au dessus.

Je regarde le jump pour atterrir sur la dalle.

Je re regarde le Haut Alpin qui a sorti son portable pour prendre la photo. Il a compris.

Je regarde la dalle.

Easy.

Je mets les skis dans la pente et je saute.

Je l’ai réglé à combien le DIN de mes fixes déjà ?

Double TAK

Non, je ne veux pas parler de ce très bon film hongkongais mais plutôt de mes deux fixes qui s’ouvrent à l’arrière.

Face plant. Noir. Blanc. Je me retrouve en bas du ressaut avec mon ski planté à côté de moi.

Sa mère

Le Haut Alpin s’esclaffe.

Il approche le ressaut

Lui par contre fait bien la technique mi larve mi merde. Fuck, il m’a eu. Il se glisse habillement sur la dalle. Fait un virage sauté pour se mettre face à la pente et…

TAK !

Déchaussage du split. Sautage du ressaut. Receptionage sur la parois. Dérapance avec le visage crispé.

Belle gamelle. 18/20

Bravo, tu m’as battu.

« Ca va ? »
« Ca va… et toi ? »
« Ca va… »
« Expo 2 hein ? »
« Expo 2 ouais »

Aujourd'hui nous sommes morts en montagne

On en finit avec les conneries, on descend le couloir non sans décrocher une dernière plaque.

On termine la forêt.

On fume une clope.

On se fist jusqu’à plus en finir

On mange un BK, mais ça vous le saviez déjà

Fin

Épilogue

Avons-nous été les premiers à descendre ce couloir skis aux pieds ? Probablement que non, mais vu que personne ne s'en est vanté sur l’internet, nous dirons que nous sommes les premiers.

A nous la coke et les putes.

La baise


Commentaires

» Par rfg, le jeudi 31 janvier 2019 à 19:22

T’as tout mis dedans.
Barthélémy, Julbon, notre indéfectible courage et notre héroïsme sans faille. Merci d’etre ENCORE UNE FOIS venu...!

» Par manu, le jeudi 31 janvier 2019 à 19:25

J'ai bien rigolé, et bravo !

» Par Em42, le jeudi 31 janvier 2019 à 19:52

Ambiance Ambiance! :cool: :cool:

» Par Bart-S, le jeudi 31 janvier 2019 à 20:00

Très bon, ça nous rappelle la fougue et la verve de notre jeunesse !
Vérification faite, on a le même âge...
Moralité : y'a peut être encore de l'espoir, faut vraiment que je retourne au BK.

» Par Jeroen, le jeudi 31 janvier 2019 à 20:04

Un compte rendu de haute voltige ! Excellentissime.

» Par rfg, le jeudi 31 janvier 2019 à 20:10

Photo 15: pendant la chute.
Photo 14: après l’aterrisage. Les deux skis sont là. Le premier genou gauche n’est plus.

» Par lagafflo, le jeudi 31 janvier 2019 à 20:38

On aime! Alors on compte pas..

» Par Rémo Barbaruli, le jeudi 31 janvier 2019 à 20:58

Excellent ! Faisez gaffe mais continuez à me faire rire !

» Par LuFrap, le jeudi 31 janvier 2019 à 23:53

Tellement ambiance les photos, et le récit ... merci pour l'énorme barre, c'est juste incroyable haha ! Bravo pour cette "première" :D

» Par RoccoS, le vendredi 01 fevrier 2019 à 07:07

Biennnnnn les gars, biennnnnn !

» Par Philippe Bocquet, le vendredi 01 fevrier 2019 à 20:51

trop bon ... merci les gars :)

» Par Sophie WALLON, le vendredi 01 fevrier 2019 à 23:23

Comment ils sont culottés les p'tits jeunes ! Bravo !!! Et le CR, top moumoute !!! ????????????

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne