Accueil > Topo Guide > Sommets > Ecrins > Tête de Lauranoure, sommet central > Voie Normale > Sortie du 15 avril 2018
 Topo validé par la modération

3325 m Tête de Lauranoure, sommet central, Voie Normale

Très beau sommet (presque) skiable jusqu'en haut, et très sauvage. Pente moyenne de 30/35° du parking au sommet, sur 2000m de D+.

Données techniques

Massif : Ecrins
Secteur : Oisans
Orientation : N
Dénivelé : 1990 m.

Difficulté de montée [?] : F
Difficulté ski [?] : 4.1 E2
Pente : 35°, passage à 45°

Nb de jours : 1, 2
Type : Aller/Retour

Cartes : 3336ET

Matériel

Crampons, piolet.

Départ/Accès

Départ : Saint Christophe en Oisans (Les Granges) (1340 m) - Saint Christophe en Oisans > route de la Bernardière > les Granges > petit parking.
Grenoble->Bourg d'Oisans->St Christophe en Oisans -> Champhorent

NB: Ce départ est accessible en TC

Itinéraire

Des Granges de Saint Christophe en Oisans, gagner le refuge de l'Alpe du Pin (1805 m). Le laisser à gauche si l'on ne s'y arrête pas et remonter la combe dans l'axe. Vers 2900m, une barre rocheuse sépare la combe de la pente supérieure: c'est le crux de la course, qui ne passe pas tous les ans...
Il s'agit de dalles inclinées, très ouvertes à l'E et donc très chaudes, sur lesquelles la neige tient mal. Quelques points d'assurage sont présents pour l'été (une petite main courante) mais peuvent être sous la neige. Au-dessus, la pente se redresse fortement (45°) sur 50/100m de dénivelé. Là encore, on progresse sur des dalles dans une neige manquant souvent de cohésion en profondeur. Attention à franchir ce ressaut (montée et descente!) à un horaire compatible avec son exposition!
On atteint alors les pentes sommitales puis une deuxième selle neigeuse sous le sommet, jusqu'au point 3215m, limite skiable. Il est d'usage de s'arrêter là mais l'on peut poursuivre jusqu'au sommet: escalade mixte ou rocheuse de niveau PD.
Descente par le même itinéraire, en franchissant le ressaut au mieux (attention à l'expo des pentes au dessus de la barre).

Photos

Versant nord de la tête de Lauranoure vu du col du Graou
Versant nord de la tête de Lauranoure vu du col du Graou [par Fch]

Remarques/Variantes

Longue course mais qui peut être scindée si l'on projette de dormir au refuge de l'Alpe du Pin, pas mal placé.
Vues exceptionnelles sur l'Aiguille du Plat de la Selle, les Ecrins....et sur la vallée du Vénéon.

Refuge(s) associé(s) : Refuge de l'Alpe du Pin

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Double but à la tête de Lauranoure [»] : Sortie du samedi 14 au dimanche 15 avril 2018 (2 jours) par Em42

Participants : Glad38, Bottamor

Météo

Samedi : Petite pluie le matin puis neige au dessus de 1800m. Soleil voilé l'après-midi avec début de réchauffement.

Dimanche : Soleil voilé, chaud !! +16°C à la voiture à 12h !

Conditions d'accès

Etat de la route : ok

Altitude du parking : 1340m

Conditions de neige

LieuAltitudeOrient.HeureMeuble/TotaleTypeCommentaire
Sam Haut Vallon du Pierroux2850 - 2400NE12h40/???PoudreExcellente ! 5*
Sam Bas du Vallon du Pierroux2400 - 2000NE12h1520/???Poudre lourdePoudre réchauffée 4*
Sam Plat2000 - 1800NE12h3010/???Transfo lourdePoudre collante ! 2*
Sam Sous le refuge 1800 - 1700NE12h455/???MoquetteCourt mais bon ! 4*
Dim Haut du vallon du Pierroux3010 - 2500NE9h3040/???PoudreCa n'a pas bougé ! 5*
Dim Bas du Vallon du Pierroux2500 - 1800NE9h352/???MoquetteSans transition sur une magnifique moquette 4*
Dim Sous le refuge 1800 - 1630E10h4530/30Transfo lourdeIl manque pourri dans le choix 1*
Altitude de chaussage (montée) : 1700m
Altitude de déchaussage (descente) : 1630m (avec skis cailloux et sans état d'âme pour ses semelles, une langue descend jusque vers 1520m).

Activité avalancheuse observée : Grosses purges de redoux (surtout samedi), chargé au dessus de 3000m (au dessus du verrou)

Détail sur les horaires
- Samedi, le temps est resté frais longtemps avec de petites chutes de neige. Rien n'a bougé le matin. Par contre, à partir de 13h, le soleil est sorti et ça s'est mis à purger entre 14h et 17h principalement en Ouest et sud (nombreuses purges visualisées pendant la sieste sous l'aiguille du plat de la Selle).
- Dimanche : Changement de temps, il fait beau dès le matin et il fait doux ! Regel inexistant sous 1800/1900m, correct au dessus mais pas très épais. Premières purges observées en face est vers 9h/9h30 (dans le verrou notamment, d'où le but !).

L'enneigement est excellent dans le secteur (traditionnellement moins enneigé que vers Grenoble). Ca chausse vers 1700m de manière confortable pour Lauranoure (on passe de pas grand chose à plus de 1m de neige au sol). Le vallon du plat de la Selle semble enneigé dès 1650m environ (après les dernières maisons de Saint-Christophe). Dans les zones protégées (comme le Lauvitel), cela semble bon dès 1500m, à confirmer...

Skiabilité [?] : ●●●●○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Samedi : Topo - Arrêt pour bottage à 2850m - Descente sous le refuge à 1700m - Refuge D+ 1700m/ Dimanche : Incursion dans le vallon de la Mariande, retour au refuge - Sous le verrou à 3010m - Refuge - Retour D+1500m - Dénivelé réel effectué : 3200m

Quand ca veut pas... Nous pensions enfin sortir le week-end Printanier en montagne. Le redoux annoncé nous fait espérer sortir l'un des premiers 3000m de 2018. Notre dévolu se jette alors sur cette tête de Lauranoure... longtemps convoitée et étudiée mais jamais tentée.

Samedi, à la sortie de Grenoble, les premiers doutes s'installent, il est 4h30 et le pare-brise est mitraillé par de petites gouttes de pluies sous une T°C plus que positive.... Aux Granges de Saint-Christophe, c'est la douche froide ! Nous sommes carrément cueillis par une averse sous 2°C, le pied. Quitte à être là, nous nous élançons équipés de nos K-Way à l'assaut du chemin. Ce dernier n'est pas totalement déneigé mais l'enneigement est aussi loin d'être continu, cela ralentit considérablement notre progression.... Nous parvenons au refuge trempé avec près de 45min de retard sur l'horaire et le moral dans les chaussettes. Une brève éclaircie nous remotive et nous partons explorer le vallon du Pierroux sans plus d'ambition que de skier un peu....

Finalement la matinée reste fraiche et nous parvenons à monter assez haut dans le vallon. Bottamor nous accompagne pour l'occasion et ralenti notre progression sous les 350m/h... Je n'ose même plus parler d'horaire, il est complètement explosé ! Nous arrivons sur un replat vers 2850m (150m sous le verrou) exténué par la pluie, le froid, la neige et le bottage. Pour le moment il fait assez frais mais s'engager dans un verrou orienté sud-est à midi, ne semble pas une bonne solution.... Nous signons le but ! Pour lot de consolation, nous bénéficions de 700m de poudre froide puis un peu plus chaude à tracer, un rêve en cette saison ! Je n'ose le dire mais c'est ce qui pourrait s'apparenter à un bon plan (hold-up pour les intimes :D). Sous 2000m la neige fraîche devient franchement collante et c'est à coup de tout droit que nous parvenons sous le refuge. On décide de poursuivre jusqu'au petit replat à 1700m dans une belle neige de printemps.

L'après-midi se passe au doux son des nombreuses purges se déclenchant sous l'aiguille du plat de la Selle, certaines assez impressionnantes. Le soir un bon petit apéro autour du poêle nous fait apprécier d'être en montagne. A 21h, rideau !

5h, dimanche matin, le réveil sonne. L'objectif de la journée est la cime de Montagnon et son couloir Est. Je me lève et prépare le petit-déjeuner. Je sens Glad' qui traine des pieds.. aïe mauvais signe... Je tente un petit "ca va" contrebalancer par un petit "non !". Bon... Nous tentons tout de même un départ à 6h pour le vallon de Mariande... L'objectif est revue à la baisse, ce sera très certainement le col... Le regel est moyen de ce côté là... Glad traîne derrière et doit s'arrêter régulièrement à cause de douleurs. A l'entrée du vallon, la décision est prise, retour au refuge ! C'est inutile de continuer dans ces conditions.

Il est 7h45 quand nous revenons au refuge. Je laisse Glad' s'allonger et tenter de dormir un peu. Je repars donc seul vers le vallon du Pierroux. Je me suis allégé et je compte bien monter le plus haut possible dans le vallon. Son orientation nord-est fait qu'il prend déjà bien le soleil. Mais les conditions ont changé et le regel me permet une progression rapide ! La poudreuse a bien reculé et je ne la retrouve qu'au dessus de 2500m. Un petit coup d'oeil à ma montre, il est 8h40. Je crois secrètement encore à mes chances de monter au sommet de Lauranoure. Je continue sur mon rythme élevé afin d'essayer de respecter un semblant de timing. Le verrou est juste devant moi, bien au soleil. Ca fait plus d'1h30 qu'il prend le soleil mais rien ne bouge encore. 2600m, Arf Bottamor se rappelle à mon bon souvenir ! La baisse de rythme est aussi soudaine qu'efficace. Mes espoirs de franchir le verrou dans les temps s'amenuisent...

9h15, je passe sous le verrou, une première petite coulée se déclenche pile dans l'axe. Je suis seul, Glad au refuge m'attends... C'est suffisant pour ne pas prendre plus de risque. Je me décale sous les rochers et j'atteins la côte 3010m. Deuxième but signé. Il est 9h30, j'ai gravi les 1200m en 1h45, pas assez vite pour rentrer dans le timing mais assez content de parvenir à cette vitesse d'ascension. Je dépeaute et file rapidement car de petites coulées se multiplient dans les pentes est (au dessus du verrou). Je profite encore de 500m de poudre froide avant de basculer sans transition sur une belle moquette bien lisse. La neige est vraiment géniale jusque vers 1800m, altitude limite du regel. Dessous, ça devient pourri ! Petit repeautage et je remonte chercher Gladys. Ca ne va pas mieux, nous rentrons !

Vraiment frustré de signer ce double but sur ce sommet que je/nous convoitions depuis longtemps. Pas grave, ça nous donne une raison de revenir !

PS : Le vallon du Pierroux est incroyable, il est vraiment taillé pour le ski, plus de 1000m de pentes à 30°, on ne trouve pas ça partout :). Petit hic, le verrou sous le refuge est vraiment raide et laborieux à franchir. Il est certainement préférable d'attendre son déneigement. De toute manière, il doit présenter que peu d'intérêt pour le ski.


Commentaires

» Par JulBont, le lundi 16 avril 2018 à 12:53

On a bien vu vos traces! :cool:
C'est bien chargé au-dessus de 3000m dans les Écrins, il faut attendre encore un peu... :happy:

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne