Accueil > Topo Guide > Sommets > Bornes - Aravis > Tête de la Sallaz > Couloir de la Sallettaz > Sortie du 27 janvier 2020
 Topo validé par la modération

2026 m Tête de la Sallaz, Couloir de la Sallettaz

Données techniques

Massif : Bornes - Aravis
Secteur : Faucigny
Orientation : NW
Dénivelé : 730 m.

Difficulté de montée [?] : R
Difficulté ski [?] : 3.2 E1
Pente : >35°/350 passages étroits dans la forêt

Nb de jours : ½
Type : Boucle

Cartes : 3430ET

Matériel

Pas de matériel particulier

Départ/Accès

Départ : Romme (1291 m) - A Cluses prendre la direction de Nancy/Cluses (D.119) puis Romme

Itinéraire

Depuis Romme, remonter la piste du téléski. Au sommet du téléski, on peut soit suivre la route de Vormy en passant par le chalet des Vuardes (long), soit si l'enneigement est bon tirer à droite et suivre une trouée dans la forêt plein S qui rejoint la route de Vormy vers 1780. Suivre la route jusque vers 2000 puis tirer à droite jusqu'au sommet très grand et très plat.

Descente: descendre plein N du sommet au mieux (souvent présence d'une corniche) et tirer NNW vers l'entrée évidente du couloir. Le couloir est large au début puis plus étroit entre les sapins plus bas. Vers 1700 on peut tirer à droite pour aller dans des pentes assez larges et bien skiantes. A partir de 1400 c'est un peu plus du "ski-sanglier" mais pas très long.
Quand on rejoint la route Le Reposoir-Romme, une marche de 5mn. ramène à la voiture.

Photos

Les couloirs de Romme
Les couloirs de Romme [par Franck Chevallier]

Remarques/Variantes

Présence de zones balisées pour la protection du Tétras-lyre.

Couloir peu raide mais des parties étroites dans la partie du bas.

Variantes :

» Couloir des Brulaz (D+ 730m ; Ski 2.3)
Descente identique à l'itinéraire de montée. Si l'enneigement est très abondant, on peut laisser le téléski à droite (en descendant) et descendre directement le couloir des Brûlaz jusqu'au Pt 1362 (beaucoup de vernes et de souches...)

» couloir de l'Avalanche (D+ 730m ; Ski 3.3 ; Orientation NW)
De la tête de la Sallaz, rejoindre le petit col situé au SW et s'engager dans le "couloir de l'Avalanche". Il y a un rétrécissement vers 1900m, par faible enneigement, choisir un des 2 goulets (45° sur 40m) toujours dans l'axe du couloir. En bas du couloir (assez large) on rejoint la route par le chemin forestier.

» En aller-retour par Romme (D+ 730mm ; Ski 2.2)
Depuis Romme, remonter la piste du téléski. Au sommet du téléski, on peut soit suivre la route de Vormy en passant par le chalet des Vuardes (long), soit si l'enneigement est bon tirer à droite et suivre une trouée dans la forêt plein S qui rejoint la route de Vormy vers 1780. Suivre la route jusque vers 2000 puis tirer à droite jusqu'au sommet très grand et très plat.
Descente par le même itinéraire.



Sortie(s) GPS associée(s) : 08.12.19 14.02.17 26.02.16 04.02.16 30.01.14

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Tête de la Sallaz, Couloir de la Sallettaz [»] : Sortie du lundi 27 janvier 2020 par abbomar

Participants : Jean-Claude

Météo

Des nuages au loin, peu de soleil, pratiquement pas de vent.

Conditions d'accès

Etat de la route : RAS

Altitude du parking : 1290

Conditions de neige

LieuAltitudeOrient.HeureMeuble/TotaleTypeCommentaire
montée1290-2030mN9-11Poudrequelques cm de poudre sur fond dur.
descente2030-1290NW12-13Poudrebonne neige dans le couloir.
Altitude de chaussage (montée) : 1300
Altitude de déchaussage (descente) : 1320

Activité avalancheuse observée : NEANT

Skiabilité [?] : ●●●○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : topo - Dénivelé réel effectué : 1000m

Sur les conseils de JLP et compte tenu du peu de neige tombée récemment, au lieu d'aller à la Carmélite, nous nous sommes rabattus vers la Tête de Sallaz, de même orientation mais plus modeste. La descente du couloir de Salletaz, assez gavé, froid toute la journée et exposé au Nord-Ouest, devait nous garantir un bon ski ! Bonne pioche.
La montée est belle (sauf le long du téléski), surtout après la forêt en arrivant dans les derniers ressauts vers le sommet. Dans la forêt, un chamois nous traverse devant la trace. Du sommet de la tête de Sallaz, la vue est magnifique tout azimut, sur l'ensemble des massifs environnants. Vers le Sud proche, les petits chalets alignés de Vormy en bas semblent s'être rassemblés pour nous. Plus en profondeur, le grand espace des hauteurs de Méry, de la pointe du chateau et de champ fleuri est bien blanchi et grandiose. Du sommet, nous décidons de descendre aux chalets de Vormy pour les rencontrer et pour le casse-croûte. Déjà réchauffée par les quelques rayons de soleil, la neige n'est pas terrible en pente Sud jusqu'aux chalets.
A la remontée sur la crête par le chemin enneigé, en contournant la pointe de Sallaz par l'Est, un gros bouquetin solitaire débouche devant nous et s'arrête brusquement. Quelle merveille cet animal et en plus, il n'a pas eu peur. Il nous précède un instant, puis s'échappe dans la pente et disparait. Seule sa forte odeur de mâle persiste dans nos naseaux.
Plus tard, à l'approche du début du couloir de Salletaz, nous croisons cinq randonneurs Anglais (ou Holandais ?), en vacances dans le coin et qui montent au sommet, alors que le ciel menace.
Rapidement, nous allons tester la pente du couloir et nous sommes immédiatement charmés par la qualité de neige. Elle est froide, en poudre sur fond dur et le couloir est large, offrant un excellent ski (niveau 4 *). Malheureusement, d'innombrables traces du we ont marqué la pente et il nous faut régulièrement aller chercher les bords de rive pour encore mieux apprécier le ski. Le bas du couloir devient difficile (ski niveau 2*), entre les arbres et quelques rochers démunis de neige. Pour autant, nous réussissons à ne pas déchausser jusqu'en bas, au prix d'un ski "sauvage", dit "militaire" (ou "sanglier" pour d'autres). Mais avec Jean-Claude, nous n'en sommes pas trop derrangés car nous aimons cela (pas trop quand même). Nous faisons simplement les efforts nécessaires pour ne pas se casser. S'il ne reneige pas rapidement, ça finira par ne plus passer à skis jusqu'en bas dès la semaine prochaine.
La route du Reposoir nous ramène au parking en 5 mn.
Au bilan, ce fut une belle randonnée, surtout grace au couloir de Salletaz qui offre une bonne pente et une neige agréable. En plus, la vue du chamois et du bouquetin nous a râvit pour toute la journée.


Commentaires

(pas de commentaires)» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne