Accueil > Topo Guide > Sommets > Belledonne > Traversée de Belledonne > Intégrale depuis Chamrousse > Sortie du 16 mars 2017
 Topo validé par la modération

2926 m Traversée de Belledonne, Intégrale depuis Chamrousse

Données techniques

Massif : Belledonne
Secteur : Grésivaudan
Orientation : T
Dénivelé : 5600 m.

Difficulté de montée [?] : F
Difficulté ski [?] : 3.3 E2
Pente : 40° max

Nb de jours : 1, 2
Type : Traversée

Cartes : 3335OT

Matériel

Des jambes, un gros moral et la pleine lune


Départ/Accès

Départ : Chamrousse (Le Recoin) (1650 m) - Grenoble > Uriage > Chamrousse (Le Recoin)

NB: Ce départ est accessible en TC

Itinéraire

Col de Freydane (2645 m) D+ : 1200 m ; D- : 550 m
Du Recoin, suivre le GR jusqu’à la brèche Robert Sud. Redescendre aux lacs Robert et traverser vers le lac Léama et le Lac Longet puis le refuge de la Pra. Poursuivre en remontant aux lacs du Doménon puis gagner le col de Freydane.
Du col descendre le glacier de Freydane et rester en rive droite vers 2500 m pour franchir le bas du glacier. Poursuivre jusqu’au replat coté 2309 m.

Epaule ouest du Rocher de l’Homme (2600 m) D+ : 350 m ; D- : 250 m
Remonter vers le lac coté 2373 m puis remonter des vallonnements en direction du col de Roche Noire. Vers 2450 m, traverser le ravin de la Lauzière de Roche Noire (légère descente) puis remonter un goulet raide direction N et enfin la dernière pente pour atteindre l’Epaule O du Rocher de l’Homme.
Descendre en versant N (200 m à 40°) jusqu’à 2350 m environ en tirant en traversée à droite jusque sous le col de la mine de Fer.

Brèche de Roche Fendue (2480 m) D+ : 200 m ; D- : 950 m
Remonter au col de la Mine de Fer. Garder les peaux pour la descente au pied du sommet Colomb et remonter à la brèche de Roche Fendue.
Descendre versant Rivier d’Allemont jusqu’aux Trois Laux. Passer au pied du point 2338 m au dessus d’une petite barre rocheuse vers l’altitude 2150 m (légère remontée possible). Traverser les ruisseaux de la Grande Montagne et du Village en perdant un minimum d’altitude puis la Suif, la Berche pour atteindre le ruisseau des Combes vers 1650 m.

Col de la Vache (2556 m) D+ : 900 m ; D- : 400 m
Remonter en rive droite du ruisseau jusqu’au replat à 2084 m. Obliquer vers le NE pour remonter des vallonnements en direction du Grand Clôt. Vers 2300 m, obliquer à l’E pour rejoindre un petit lac et remonter la combe ouest du col de la Vache.
Descendre le versant est jusqu’au lac du Cos.

Col du Mouchillon (2480 m) D+ : 300 m ; D- : 750 m
Contourner le lac du Cos par la rive gauche (ou le traverser) puis remonter au lac Blanc puis au col du Mouchillon par son versant SO.
Descendre en versant N jusqu’au vallon de la Combe Madame et le refuge.

Col du Tépey (2716 m) D+ : 970 m ; D- : 590 m
Du refuge partir plein N puis remonter intégralement le vallon de la Plagne Vaumard jusqu’au col du Tépey.
Descendre en versant E jusque vers 2450. Continuer vers l’E par le vallon au N de Roche Boucherin puis rejoindre le torrent du Grand Pesson vers 2150 m juste au pied du point coté 2304 m.

Selle du Puy Gris (2758 m) D+ : 630 m ; D- : 800 m
Remonter en rive gauche du torrent, puis vers 2500 m obliquer plein N jusqu’à la Selle du Puy Gris.
Descendre coté glacier du Puy Gris jusque 1950 en traversant le plus possible à gauche jusqu'à buter sous le point 2023.

Col du Villonet (2457 m) D+ : 510 m ; D- : 400 m
Remonter les quelques mètres jusqu'au plat 2023 puis rejoindre Combe Rousse en traversée légèrement descendante. Remonter Entièrement Combe Rousse, laisser à droite le col des Balmettes et poursuivre jusqu'au col du Villonet.
Descendre dans la combe N et vers 2150 tirer progressivement à gauche pour atteindre la cote 2050 à l'W de vieille Route.

Col de la Lavoire (2382 m) D+ : 330 m ; D- : 330 m
Traverser le torrent du Merlet et remonter N puis NE jusqu'au col de la Lavoire. Descendre N puis tirer sur la gauche pour atteindre le lac du Bacheux puis sur la droite en traversée pour atteindre le pied du col du Golachon vers la cote 2050.

Col du Golachon (2167 m) D+ : 120 m ; D- : 1170 m
Monter au col et descendre le court couloir qui se présente pour rejoindre le combe de la valette jusqu'à la route de Servion où l'on aura prévu un moyen de transport pour le retour.

TOTAL : D+: 5500 m ; D- : 6250 m et environ 50km

Trace GPS


| QRcode | VisuGPX

Remarques/Variantes

Le refuge de la combe Madame, à peu près à mi parcours peut être appréciable pour faire une pause confortable.
Course à réaliser un jour de pleine lune, de préférence sans vent et avec des conditions de neige de printemps en versant E et poudreuse en versant N. Février mars semblent être les mois idéaux.

Variantes (entre-autres) :
- Petite traversée : Idem jusqu'à la selle du Puy Gris puis en traversant sur le col de Comberousse et en descendant sur Gleysin (-950m)
- Par le Rocher Blanc : Des 7 laux remonter au col de l'Amiante puis au rocher Blanc, descendre la combe madame jusqu'à 2128 puis remonter la combe de la Marmottane, laiser le passage Brabant main gauche et rejoindre le Col du Tepey en traversée. Avantage : On foule le plus haut sommet skiable de Belledonne. Inconveniant : on ne passe plus par le refuge de la Combe Madame (+120m)
- La même en 2 jours en dormant à la Combe Madame

Sommet(s) associé(s) : Col de la Lavoire Col du Tépey Col de la Mine de Fer Selle du Puy Gris Col du Villonet Pas de la Coche Col du Golachon Col de la Vache Col de Freydanne

Refuge(s) associé(s) : Refuge de la combe Madame

Sortie(s) GPS associée(s) : 16.03.07

Photos

Sous le Grand Pic, point culminant du Massif.
Sous le Grand Pic, point culminant du Massif. [par sebelene]

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Traversée de Belledonne, Intégrale depuis Chamrousse [»] : Sortie du jeudi 16 mars 2017 par etienned

Participants : -

Météo

Beau. Ciel limpide et sans vent.

Conditions d'accès

Etat de la route : sec

Altitude du parking : 1650

Conditions de neige

Globalement regelé avant de voir le soleil, puis transformé et enfin pourri sur de grandes profondeurs.

Altitude de chaussage (montée) : 1650
Altitude de déchaussage (descente) : 1200

Activité avalancheuse observée : RAS

Skiabilité [?] : ●●●●○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Traversée de Belledonne : Chamrousse 1650 - La Vibillarde - Dénivelé réel effectué : 5800m

Suite à une précédente tentative inachevée, l'envie de boucler l'intégrale (en passant au nord de tous les sommets Belledonniens supérieurs à 2000m, à partir d'un départ situé au sud de la Croix de Chamrousse), demeurait bien vivace. Je comprends désormais le bien-fondé des tracés classiques !

La section préalable aux Grands Moulins fut une horreur, surtout dans les conditions de neige pourrie du jour une fois que le soleil eut fait son oeuvre d'humidification profonde du manteau neigeux. On préférera un retour dans la vallée des Villards par le col sans nom (point 2459), situé entre le pic du Merlet et le pas de la Fenêtre.

Une fois ces déconvenues finales oubliées, seul le caractère magique de cette traversée demeurera, au cours d'une journée d'affluence particulièrement limitée : un unique groupe de trois personnes aura été croisé sur 70 km de parcours !

Trace GPS (tronquée, faute d'autonomie suffisante) accessible ici : https://www.strava.com/activities/903475124

PS : Appréciation de skiabilité bonne dans tout Belledonne, selon l'horaire bien entendu.


Commentaires

» Par jérôme Dauvergne, le vendredi 17 mars 2017 à 12:35

:OO: :OO: chapeau et respect.

» Par henyan, le vendredi 17 mars 2017 à 12:59

En solo Etienne ? motivé :OO: !

» Par cassien, le vendredi 17 mars 2017 à 13:21

vraiment bravo :wink:

» Par Vince88, le vendredi 17 mars 2017 à 13:32

Bravo ! :happy:

» Par Pou, le vendredi 17 mars 2017 à 15:14

Oh, une traversée... alors, combien de jour... 1 ! et tout seul !
Quelle perf ! chapeau.

» Par tchico38, le vendredi 17 mars 2017 à 16:44

Bravo pour la perf., dommage qu'il n'y a pas des commentaires sur les photos

» Par etienned, le vendredi 17 mars 2017 à 17:30

Merci à vous. Des commentaires ont été ajoutés.

» Par sanfroic, le vendredi 17 mars 2017 à 18:00

La matinée de demain va être laborieuse après ton périple :P

» Par etienned, le vendredi 17 mars 2017 à 18:08

:oops: Je ne suis pas encore au top sur la cohérence des plans d'entrainement. :roll:

» Par xdo, le vendredi 17 mars 2017 à 19:14

Chapeau !!!
C'est en effet la partie Nord qui réserve une zone moins roulante soigneusement évitée par les premières "intégrales".

» Par Pierre Gignoux, le vendredi 17 mars 2017 à 20:34

Bravo Etienne, en solo en plus c'est une ambiance particuliere
J'ai regardé ta trace et aprés la Lauziere, il fallait soit se laisser descendre au Lac des doménon quitte a faire plus de déniv, soit monter carrément au Pic du Grand Doménon pour ensuite en redescendre par le sud en direction Col du Baton- croix de Belledone et enchainer avec les Rochers rouges. Les devers sous le Grand Doménon ne sont pas bien carrossables
Je serais content de pouvoir échanger avec toi sur la partie Nord mais je ne vois rien, ni photo ni trace GPS aprés les Férices, je serais curieux de savoir si tu as suivi l'itinéraire que je prends habituellement ou si tu as trouvé plus astucieux
La petit raccourci pour le col du Moretan est bien vu mais pour l'avoir parcouru, c'est un peu expo

» Par ludovic duval, le vendredi 17 mars 2017 à 20:52

Rien à dire.
Si Bravo

» Par Etienne -H-, le samedi 18 mars 2017 à 06:32

Belle reussite sur le bon créneau. Il faut dire que tu etais sous la surveillance de Jupiter (à droite de la Lune sur tes photos de ciel nocturne ), ca aide.

» Par Yaann, le samedi 18 mars 2017 à 15:11

Comment as tu géré la flotte ?
Félicitation

» Par etienned, le samedi 18 mars 2017 à 22:20

@Pierre : Merci pour ces remarques qui me semblent fondées. J'étais passé à flanc relativement confortablement une année de fort enneigement, qui devait être exceptionnelle.
Il y a également d'autres exemples à ne pas suivre :
- la très scabreuse re-descente en fond de combe lorsque l'on s'est aventuré trop haut, dans la section longeant les Pointes de Jasse Bralard,
- la remontée directe vers la Grande Lauzière à partir du point 2326, en lieu et place du contournement figurant sur la carte IGN.
La trace s'achève prématurément faute d'autonomie suffisante de ma montre GPS. Il doit éventuellement être possible de ressortir les traces de la balise Spot, mais la fréquence d’émission de 10min la rendra assurément imprécise.
Grosso-modo, le cheminement fut le suivant :
- remontée au point 2083,
- tentative de redescente selon le parcours du sentier menant au refuge de la Perrière,
- remontée sur l'arête, probablement autour du point 2287, et cheminement sur celle-ci vers le nord,
- redescente de la Combe Noire, à partir d'un raide couloir,
- remontée de la combe noire, après avoir buté sur la forêt en dessous du point 1959, en direction de la pointe de la Frèche,
- traversée en sanglier vers le refuge de la Perrière,
- transition vers la route de Val Pelouse, et descente de celle-ci jusqu'à passer la latitude du Chapotet (côte Chaboux).
Enfin j'espère (je n'ose pas vérifier) !
Rien de très astucieux ni d'élégant, malheureusement.
J'estime à vue de nez que ces atermoiements m'ont coûté 600m de D+ supplémentaires, mais c'est intuitif.
Quel serait selon toi le parcours idéal ?
@Etienne : Merci pour l'info, mes connaissance en astronomie se limitant à savoir distinguer la lune du soleil. :oops:
@Yaann : Consommation très réduite sur la première section : deux litres en 11H00 de route jusqu'à la Selle du Puy Gris. Puis un peu d'eau donnée par l'unique groupe croisé ce jour, suivi d'une bonne déshydratation et une recharge de Camelback dans le torrent du Crozet. Dire qu'il était possible de remplir la poche dans le ruisseau de la Combe Madame en redescendant 50m ...

» Par mick38, le samedi 18 mars 2017 à 23:28

On ne sait pas quoi dire devant cet exploit solo en plus! Ne pourrais tu pas nous faire une trace sommaire plus facile à charger?

» Par romu, le dimanche 19 mars 2017 à 00:05

Bravo. Souvenirs souvenirs :roll:

» Par jeronimo, le dimanche 19 mars 2017 à 08:36

Joli!
Belle ambiance de fin de nuit....

» Par Pierre Gignoux, le dimanche 19 mars 2017 à 17:35

En fait je pensais que tu étais passé par les Grands Moulins mais du coup non je n'ai pas de conseil pour passer en bas mais je sais que c'est galère. Je pense que ca devait être bien bien pourri quand tu es passé. Par les crêtes c'est assez joli mais encore plus long (environ 1200m). Cette partie est un probleme dans la traversée a cause de l'orientation du versant et de l'heure a laquelle on y accede.
Sinon pour info voici notre trace qui passe par 10 sommets, ce qui était notre but.
Bonne récup

http://www.visugpx.com/m5UvQ26sNl

» Par Bubu, le dimanche 19 mars 2017 à 19:24

etienned a dit :Traversée de Belledonne : Chamrousse - Chapotet
(...)
transition vers la route de Val Pelouse, et descente de celle-ci jusqu'à passer la latitude du Chapotet (côte Chaboux)

Ah mais en fait tu n'a pas atteint le Chapotet.
C'est donc une traversée Chamrousse > route de Val Pelouse (avec comme dernier point atteint sur la crête principale : le Col d'Arpingon), ce qui est une belle bambée en moins de 20h.

» Par etienned, le lundi 20 mars 2017 à 06:26

@Pierre : joli tracé. En y ajoutant les sommets, l'élégance est ultime ! Bravo.
@Bubu : Je ne suis passé par aucun sommet Belledonnien. Le raisonnement était de transiter depuis une latitude inférieure au sommet le plus méridional du massif, jusqu'à une latitude supérieure à celle du sommet le plus septentrional.
Le programme initial était de passer par le col de la Perrière et d'achever la route au chalet du Remou. J'ai finalement choisi la facilité apparente de la route de Val Pelouse, mais les Grands Moulins depuis le col de la Frèche auraient été similaires en déniv (compte-tenu des remontées effectuées) et infiniment moins "sanglier". Preuve en est que la paresse ne paie pas :wink:
PS : J'ai modifié le descriptif synthétique du tracé qui n'était effectivement pas très clair.

» Par Bubu, le lundi 20 mars 2017 à 08:45

Le raisonnement était de transiter depuis une latitude inférieure au sommet le plus méridional du massif, jusqu'à une latitude supérieure à celle du sommet le plus septentrional.
Ah ok.
Dans ce cas, le plus simple est d'attendre un jour avec neige en plaine, et de faire Péage de Vizille > Aiguebelle en ski de fond par les champs ou les berges de l'Isère, en restant en rive gauche de l'Isère et de l'Arc pour toujours être dans le massif de Belledonne :)

» Par etienned, le lundi 20 mars 2017 à 12:03

Sans être "traversologue", les deux caractéristiques nécessaires et suffisantes de l'exercice afin de justifier l'AOC "traversée de massif" me semblent être les suivantes :
- Parcourir l'ensemble du massif selon une orientation cardinale définie. Les sommets d'une certaine altitude (ou proéminence) me paraissant être la référence la plus logique pour en définir les extrémités.
- "Traverser" celui-ci, et non le contourner. :P

Sachant, bien entendu, que ces considérations ne sont qu'un pur amusement intellectuel, car le but recherché est principalement de parcourir un massif (souvent dans ses recoins sauvages et atypiques), et de goûter à l'ambiance particulière d'une immersion prolongée en montagne.

L'optimisation technique et esthétique d'itinéraire, la gestion de l'effort et la pointe d’orgueil indissociable de tout défi personnel ne sont pas non-plus des plaisirs honteux, si toutefois ils restent secondaires. :wink:

» Par Bubu, le lundi 20 mars 2017 à 23:06

Parcourir l'ensemble du massif selon une orientation cardinale définie. Les sommets d'une certaine altitude (ou proéminence) me paraissant être la référence la plus logique pour en définir les extrémités.
Et on trouve donc qu'entre les 2 sommets de plus de 2000m les plus éloignés (Croix de Charousse et le Chapotet), l'orientation est SW - NE.
Il faut donc parcourir le massif selon cette direction.
Et donc la mesure de l'avancée dans la traversée doit aussi être faite selon cette direction. Du coup ce n'est pas la latitude qui mesure l'avancée, mais la distance sur l'axe Croix de Chamrousse - Chapotet, en projetant sur cet axe le point atteint. Et en faisant ça, on trouve évidemment que la Villibarde est moins éloigné de la Croix que le Chapotet.
Je sais bien que tu n'es pas le premier à user de cette magouille pour justifier la réussite de la traversée et éviter de devoir la refaire, mais je ne n'en vois vraiment pas l'intérêt : tout le monde s'en fout que tu ne retentes jamais la traversée pour atteindre le Chapotet, il n'y a pas de honte à échouer et d'en rester là. :)

"Traverser" celui-ci, et non le contourner.
Justement, à partir de l'endroit où tu as rencontré les premières arcosses en traversant sous la face SW des Grands Moulins, j'estime que tu as quitté la traversée et que tu as commencé un contournement.

De manière générale, pour la traversée de Belledonne à ski de rando, on peut se donner une règle de rester sur un terrain propice au ski de rando, et donc au-dessus de la forêt. Pour donner une limite précise, on peut dire de ne jamais descendre sous 1900m (sauf éventuellement autour du Pas de la Coche où on peut descendre à 1850m, mais ça passe en restant au-dessus de 1900m).
Dès qu'on descend en dessous de 1900m, la traversée s'arrête, et on mesure la projection sur l'axe du massif.
Pour 2 mesures identiques, on peut alors comparer la projection du point de déchaussage après avoir continué à descendre sous 1900m. Ce qui signifie que pour ceux qui font juste une incursion sous 1900m, ça s'arrête au repeautage.

C'est seulement avec une règle de ce genre qu'on évitera les magouilles du style Péage de Vizille > Brigoud par la plaine, puis Brignoud > Pas de la Coche > le Riviers, puis Col du Glandon par la route > Vallée des Villards par la route > Aiguebelle par la plaine. Ce qui réalise une traversée selon tes critères.

» Par pjdelabougoni, le lundi 03 avril 2017 à 19:13

Bonjour Etienne , quelle bambée!
Nous sommes partis à 5h45 de chamrousse le même jour avec le même but mais sur 4 jours ! C etait un beau voyage qui s est fini a gleyzin le troisieme jour . On la finira plus tard , le voyage compte autant que l'objectif.
Sur la photo 8 tu parles du col de la vache
Mais n est ce pas la breche de roche fendue d oú tu prends la photo?
A bientôt sur ce beau massif de Belledonne.

» Par etienned, le mardi 04 avril 2017 à 00:01

Merci pour cette remarque totalement fondée.
Le parcours en équipe, et avec du temps à gaspiller en contemplation, doit avoir un charme certain également !

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne