Accueil > Topo Guide > Sommets > Beaufortain > Rochers des Enclaves > par le lac de la Girotte > Sortie du 08 mars 2020
 Topo validé par la modération

2465 m Rochers des Enclaves, par le lac de la Girotte

Données techniques

Massif : Beaufortain
Secteur : Beaufortain
Orientation : NW
Dénivelé : 1250 m.

Difficulté de montée [?] : R
Difficulté ski [?] : 2.1 E1
Pente : 20 à 35

Nb de jours : 1
Type : Aller/Retour

Cartes : 3531OT

Matériel

Pas de matériel particulier

Départ/Accès

Départ : Hauteluce (Val Joly) (1215 m) - Albertville -> Beaufort -> Hauteluce -> Val Joly (parking des remontées mécaniques)

Itinéraire

Longer les pistes jusqu'à Colombe alt 1480 m. Traverser le ruisseau du Dorinet et monter en direction des Molliets puis du chalet du Berger (1778 m). Remonter la croupe vers le SE puis vers le S jusque vers le col de la Gitte. Rejoindre le sommet par la crête.
Descente : par le même itinéraire

Photos

Le lac de la Girotte (vide), vue à la sortie après le chalet du berger.
Le lac de la Girotte (vide), vue à la sortie après le chalet du berger. [par benny]
En direction du rocher des Enclaves, itinéraire partiellement balisé par EDF...
En direction du rocher des Enclaves, itinéraire partiellement balisé par EDF... [par benny]

Remarques/Variantes

Variantes :

» En boucle par La Grande Perrière (D+ 1250m ; Ski 2.3 ; Orientation NW)
Montée depuis Hauteluce par le Bolchu, la Grande Perrière et le col de la Gittaz (long et plat, mais très beau panorama)
Descente : depuis l'antécime point 2389m descente dans des pentes NW soutenues (les Enclaves). On rejoint l'itinéraire de montée depuis les granges au Plan de la Mouille



Sortie(s) GPS associée(s) : 05.03.10 07.01.07

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Aux Rochers des Enclaves, recherche premier plan désespérément [»] : Sortie du dimanche 08 mars 2020 par taramont

Participants : Antoine et Caroline - comité d'accueil au sommet : Cess, Olivier, Stephanie, Philippe,Dominique montés par les Granges
Membres associés : PL5 (14.03)

Météo

Grand beau avec un ciel partiellement pomelé, température agréable, pas de vent

Conditions d'accès

Etat de la route : RAS

Altitude du parking : 1215m

Conditions de neige

Altitude de chaussage (montée) : 1215m
Altitude de déchaussage (descente) : 1215m

Activité avalancheuse observée : RAS
Vu au loin quelques coulées en S sous la Tête du lac de Roselette
Montés au départ en bord de piste, l'avons quittée au 1er virage pour entrer dans le bois (damage en cours) ce qui nous a obligés à un déchaussage dans un petit ressaut raide et partiellement inondé (mieux vaut entrer dans le bois 50m plus haut).
En sortie de forêt et jusqu'au pont sur le ruisseau du Dorinet, neige croûtée.
A la descente, excellente poudre de 10 à 15cm reposant sur un fond dur ; parfois, sur les croupes encore quelques zones glacées qui peuvent surprendre ; déjà bien trafolé, mais l'espace permet de choisir encore des passages vierges.
Final sur la piste.
Avec un final sur piste et des passages bien trafolés, les 5* tombent à 4*

Skiabilité [?] : ●●●●○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Aux Rochers des Enclaves, recherche premier plan désespérément - Dénivelé réel effectué : 1270m

Un peu de Beaufortain ne peut pas faire de mal....C'est ce qu'on s'est dit avec Caro la veille. Il s'agissait d'emmener une nouvelle fois Antoine (15 ans) en randonnée . Enfin, emmener, façon de parler, on l'emmène certes car il est trop jeune pour conduire, mais plus trop jeune pour nous semer.

Je savais à l'avance que cette sortie allait me poser problème. Non pas pour l'itinéraire facile à trouver et complètement safe. Mais pour les photos. On a beaucoup parlé photos ces temps-ci. Pourtant, en Beaufortain, c'est spécial. Les espaces sont si ouverts, fascinants par leur étendue, mais ça manque de détails et de contrastes. Et ces paysages ont été tant photographiés comme des cartes postales et bien mieux que je ne saurais le faire.

Ce qu'il m'aurait fallu, ce sont des premiers plans pour que l'arrière ne sombre pas dans les limbes dont il a l'air de sortir. Je ne disposais pas d'un nourrisson à peine sorti de la couveuse et à qui il m'aurait semblé nécessaire de faire prendre l'air. Je n'avais pas non plus d'aïeule que j'aurais pu coincer entre mes lattes, déambulateur compris. Je n'avais pas de chien susceptible de faire le beau sur fond de Pierra Menta car, hors circonstances particulières, je déteste la bave et la soumission. Il me restait ma chatte qui aurait peut-être pu laper du lait au Chalet du Berger mais ma chatte se terre sous l'armoire dès qu'elle me voit mes skis à la main sur le seuil de la porte. Alors quoi? Un toit de chalet avec l'édredon traditionnel ? Eculé. Un malheureux épicéa condamné à regarder sa vie durant l'horrible mur du barrage de la Girotte ? J'ai pris. Antoine, notre collant-pipette en herbe ? Toujours trop loin. Le postérieur de la copine qui marche devant, fuyant l'irréparable ? J'ai trop de respect pour mes copines pour en arriver là.

Alors, j'ai renoncé et surtout contemplé. Car, comme il existe des créatures quelconques parfaitement photogéniques, il est des paysages peu photogéniques (à mes yeux) et pas du tout quelconques. Le Beaufortain se chauffe de ce bois-là.

De ce que j'ai vu, j'ai déduit que le Beaufortain était un pays riche. Ah, c'est connu ? Ils ont des tapis de diamants étalés indécemment : au sortir du bois, on se serait cru devant la vitrine de Swarovski à Innsbrück. Ils ont des chalets d'opérette que leur envierait n'importe quel jodler tyrolien. Ils ont tant de blancs moutons qu'ils les parquent dans le ciel , les étables étant sans doute combles. Ils ont des montagnes outrées on ne sait trop pourquoi. Et surtout ils ont des skieurs sans étiquette en grand nombre qui arrivent de tous côtés alors que les étiquetés, en grand nombre aussi, descendent comme des bombes dans les autoroutes du prêt à skier.

Finalement, je l'ai eu quand même mon premier plan. Journée Internationale des droits de la femme, nous, les femmes, avons estimé que ces messieurs avaient droit à un lot de consolation après des siècles d'oppression - dont il est temps de sonner la clarine - et décidé de les mettre à l'honneur par une photo de groupe sur fond de Mont Blanc que vous pourrez admirer ci-dessous.

Griserie de la descente (journée de bonne meuf a dit Cess), orgie de fromages à la coopérative de Beaufort. Finalement, ces Rochers des Enclaves c'était une idée de premier plan.


Commentaires

» Par Thierry38v, le lundi 09 mars 2020 à 08:11

Bien entourée pour cette belle journée Savoyarde ! :cool:

» Par cess, le lundi 09 mars 2020 à 19:09

photos +belles que le Réel !!!
oui c'était une bonne idée le Beaufortain :D
merci pour le Cr et les photos!!

» Par jpc, le mardi 10 mars 2020 à 08:47

"Alors, j'ai renoncé et surtout contemplé. " : m'enfin ! vous auriez pu faire un selfie et vous auriez eu un Premier plan !! :wink:

» Ajouter un commentaire






biggrin smile sad eek confused cool mad razz lol ill evil rolleyes wink redface happy lost
HTML interdit. BBCode Autorisé.


Oui, c'est ça ! (cliquez dans le carré)

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne