Accueil > Topo Guide > Sommets > Devoluy > Rocher Rond > Versant SE > Sortie du 03 janvier 2019
 Topo validé par la modération

2453 m Rocher Rond, Versant SE

Données techniques

Massif : Devoluy
Secteur : Devoluy
Orientation : SE
Dénivelé : 1050 m.

Difficulté de montée [?] : F
Difficulté ski [?] : 3.1 E1
Pente : 35° sur 200m

Nb de jours : 1
Type : Aller/Retour

Cartes : 3337OT

Matériel

Pas de matériel particulier

Départ/Accès

Départ : Lachaup (1390 m) - Grenoble -> Corps -> Agnières en Dévoluy -> Lachaup OU Gap -> Col de Festre -> Agnières en Dévoluy -> Lachaup

Itinéraire

De Lachaup, se diriger vers l'Ouest pour rejoindre la combe du Jidier.
Vers 2100m, obliquer à droite et monter en direction de la croupe SE par laquelle on atteint l'arête faitière puis le sommet.
Descente directe dans la face SE.

Photos

Rocher Rond, vu de l'Aiglière
Rocher Rond, vu de l'Aiglière [par PatdeGap]

Remarques/Variantes

Refuge(s) associé(s) : Gite du Rocher Rond - Lachaup

Sortie(s) GPS associée(s) : 29.12.12

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Rocher Rond : l'effet Patillon ? [»] : Sortie du jeudi 03 janvier 2019 par Rémo Barbaruli

Participants : pollo, Loïc

Météo

-10°C au départ, beau puis dans le nuage jusqu'à 1800 m vers 10h, puis grand beau, vent de N très fort sur les crêtes

Conditions d'accès

Etat de la route : ok

Altitude du parking : La Chaup

Conditions de neige

Neige dure sur tout l'itinéraire, qui ne décaillera pas de la journée

Altitude de chaussage (montée) : parking, moyennant un bon instinct et un peu de grass-skiing
Altitude de déchaussage (descente) : idem

Activité avalancheuse observée : aucun signe passé ou présent

Skiabilité [?] : ●●○○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : presque topo...

Une sortie qui finit bien mais ç'aurait pu ne pas être le cas...

9h à La Chaup : quand on voit une autre voiture, avec 3 skieurs, on se dit : tiens, ça doit être l'effet Patillon ! De fait, la veille, alors que je me résignais à choisir le Grand Arc pour l'acte 3 de la recherche des pentes S/SE, une illumination me fait penser au Dévoluy, et à y regarder de près PatdeGap y a trouvé son compte ces derniers jours. Mais les 3 skieurs partent ailleurs et on ne les reverra pas.

10h30 vers 1800 m : on a plutôt pas mal négocié la montée à vue entre les plaques d'herbe et de cailloux, mais c'est maintenant certain, on est dans le nuage, on n'y voit goutte... serait-ce l'effet Patillon ? Finalement non, ça se dégage ! Et c'est quand même beau le Dévoluy !

Lorsqu'on bascule sur la crête sommitale, on se fait cueillir par un vent à décorner toutes les bêtes à cornes dudit Dévoluy... Loïc passe en tête, la jeunesse, l'attrait du sommet, allez savoir. A un moment, je regarde derrière moi et vois Cyrille en train d'enlever ses skis. Trop de vent, je ne comprends pas ce qu'il dit.
- Quoi ?
- Loïc est tombé, il est tout en bas !
- Hein ? Mais non, il est devant, presqu'au sommet, regarde !

Sauf que quand je regarde devant, plus de Loïc. Panique. Coup d'oeil en bas, il est tout en bas de la pente SE, arrêté par des cailloux avant une petite barre. Et il est debout.

Allez, il faut descendre le rejoindre, s'assurer qu'il va bien, récupérer son matos qu'il a éparpillé dans la pente... Il va bien si on peut considérer qu'un ventre devenu plaie sanguinolente est une façon d'aller bien... et il douille pas mal, mais du haut de ses 15 ans il trouvera le courage de redescendre à la voiture.

Une chose est sûre : c'est pas ça l'effet Patillon !

PS : perdu au passage : un téléphone et un couteau - un moindre mal mais si quelqu'un les retrouve, merci !
PPS : "l'effet Patillon", sous copyright pollo
PPPS : @PatdeGap : tout ceci sur le ton de l'humour évidemment !


Commentaires

» Par Robert, le jeudi 03 janvier 2019 à 18:32

Heureusement tout c’est bien terminé!

» Par sky, le jeudi 03 janvier 2019 à 19:02

:D j'étais seul au sommet de l'aigliere quand j'ai entendu crié, c'est désagréable de regarder la dégringolade en spectateur, c'est long très long!!! Content que les plais soit pas trop grave! tant pis pour le matos, ça aurait peu être bien plus grave. :( J'étais a 2 doigt de descendre dans le couloir puis j'ai vu que vous redescendiez et que le cascadeur s'était relevé. :roll: Vivement qu'il neige un peu pour couvrir le carrelage et faire les joints :wink: Bonne année a tous
Le YVES

» Par Agipi, le jeudi 03 janvier 2019 à 20:13

AGG en est quitte pour une belle frayeur! oh pôvre!

» Par Tchouf, le jeudi 03 janvier 2019 à 20:36

Oups, il a eu de la chance :lost: .
Bon rétablissement au valeureux mais pas sûr qu'il neige tout de suite :evil:

» Par Rémo Barbaruli, le jeudi 03 janvier 2019 à 20:36

@Robert, @Agipi : oui belle frayeur !
@sky : ça doit donc être toi sur à deuxième photo. Merci d’avoir pensé à descendre, là tout se finit bien mais la solidarité dans les coups durs ça aide. Bon ski !

» Par PatdeGap, le jeudi 03 janvier 2019 à 20:51

Quel dommage de descendre cette belle pente en mode "luge" (surtout sans luge...!)
Blague à part, heureux qu'il n'y ait pas trop de bobo... :happy:

» Par Rémo Barbaruli, le jeudi 03 janvier 2019 à 22:01

@Tchouf : oui de la chance en quelque sorte !
@Pat : à vrai dire la belle pente ne l’était pas aujourd’hui, un beau béton ciré... :/

» Par taramont, le jeudi 03 janvier 2019 à 22:23

on imagine l'angoisse ! une entrée fracassante dans la nouvelle année mais quelle chance dans la déveine ! bon rétablissement quand même au lugeur :)

» Par Rémo Barbaruli, le vendredi 04 janvier 2019 à 07:19

Merci @taramont, et meilleurs vœux pour 2019 !

» Par Albert, le vendredi 04 janvier 2019 à 08:23

Bon rétablissement au blessé.
C'est quoi l'effet Patillon ?

» Par djack, le vendredi 04 janvier 2019 à 09:02

Même type de glissade, moins grave (environ 250m) à la Fléchère en Lauzière pour la première sortie de l'année. Accrochage d'un ski en convertion amont dans une contrepente, et, malgré les couteaux pour tenter de freiner, impossible de s'arrêter avant environ 200 ou 300m. Gaffe à la tôle actuelle... et aussi pb des skis à spatules et arrières larges qui empêchent une bonne accroche du patin sur neige glacée. et aussi au sujet du port du casque à la montée dans ce type de neige...

» Par pollo, le vendredi 04 janvier 2019 à 10:48

Merci à tous pour votre sollicitude.
Bilan de la chute: pas mal d'éraflures y compris sur des surfaces importantes sur le ventre et un gros bleu au mollet suite aux chocs répétés du ski. Après désinfection et application de force crème cicatrisante sur les plaies, ça s'est bien amélioré pendant la nuit.
La chute est d'autant plus "bête" qu'elle intervient dans la partie la moins raide de la pente : sans doute un instant de relâchement à la vue du sommet après l'ascension de la partie la plus raide avec une concentration de tous les instants. Sur cette "neige", ça ne pardonne pas.
Bref, un début de saison un peu contrarié. Espérons que ça s'améliore !
Meilleurs vœux à tous.

» Par yougs_4, le samedi 05 janvier 2019 à 19:32

Bonjour, j'étais dans le groupe de 3. Effectivement c'était béton presque partout. Les cales en positions hautes sur du béton ciré... c'était pas plus sûr en crampons?
En tous cas , bon rétablissement au blessé.

» Par Rémo Barbaruli, le samedi 05 janvier 2019 à 23:31

Bonsoir Hughes, on était sorti de la section béton sud-est, et on était côté ENE là où la neige était croûtée cassante et la pente moins forte.

Dans la face sud-est on avait abaissé les câles pour que les couteaux mordent mieux.

Là on les avait remises, et lorsque Loïc s’est emmêlé les pinceaux lors d’une conversion, il a d’abord glissé en ENE mais il était près de la sud-est et y a basculé.

À refaire : 1/ je la ferais en boucle par Costebelle et 2/ je ne le laisserais pas passer en tête...

» Les commentaires sur cette sortie sont verrouillés

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne