Accueil > Topo Guide > Sommets > Mercantour - Alpes Maritimes Italiennes > Rocca Verde > crête Nord > Sortie du 03 janvier 2017
 Topo validé par la modération

2689 m Rocca Verde, crête Nord

Données techniques

Massif : Mercantour - Alpes Maritimes Italiennes
Secteur : Val Stura
Orientation : N
Dénivelé : 1205 m.

Difficulté de montée [?] : F
Difficulté ski [?] : 3.3 E3
Pente : 40° Maxi

Nb de jours : 1
Type : Aller/Retour

Cartes : 3639OT ASF6

Matériel

Pas de matériel particulier

Départ/Accès

Départ : Primavera (1484 m) - De Nice prendre Cuneo par le tunnel de Tende; puis à Borgo San Dalmazo remonter le val Stura vers le col de Larche et vous arriverez une 15 ène de Km avant le col au village de Primavera, parking en face l'Hotel sur votre gauche.

Itinéraire

Prendre le vallon de Ferrière par la piste jusqu'au verrou vers 1600m. Remonter en rive gauche le vallon de Fornéris dans la forêt par un sentier pédestre, assez raide, pour rejoindre un épaulement (repérable de la piste) au dessus des gorges, seul passage sous une petite barre qui ferme la forêt. Longer le vallon jusqu'à un petit pont et panneaux indicateur 1900m. Traverser le ruisseau pour passer rive droite et remonter légèrement en traversée, passage sous un petit couloir (Attention), puis on rentre dans la forêt toujours en traversée pour trouver un petit vallon en couloir. Le remonter rive droite en restant sur l'épaulement (assez raide) pour aboutir vers 2400m sous et au plus près de la crête 2500m avec une grande pente venant de celle ci (40°), cette pente est moins soutenue par son autre bout (Sud) et amène à de petits vallons et épaulements pratiques pour rejoindre la crête qui vous mènera alors au sommet (Attention la crête est étroite par endroit et très exposée).
Descente par le même itinéraire ou par le Nord dans la combe del Faniet.

Remarques/Variantes

Variantes :

» Par Vallon de Fanjet (D+ 1205m ; Ski 3.1 ; Orientation N ; Départ Villaggio Primavera)
Voie plus facile que par le vallon Forneris et le col de Stau.
Même départ que la V.N., vers 1650m traverser le pont et remonter la combe de Fanjet, d'abord par son fond, puis lorsqu'elle se resserre,(vers 1800m), gagner sa rive gauche. Dans les mélèzes, remonter les raides pentes jusque vers 2000m. La forêt devient plus claisemée. Viser au nord du Rocca Verde une large et belle pente (S3 sur 150m) qui donne accès à une épaule (2500m). De là; par une croupe bien visible, puis quelques pentes parsemées d'affleurements rocheux on gagne le sommet à ski.
Descente: Par l'itinéraire de montée (ne pas rater le retour dans le bas du thalweg de la combe de Fanjet vers 1800m). Ou alors descendre toute la combe par son étroiture (de 2000 à 1800) plus raide.

» Col de Stau (D+ 1030m ; Ski 2.3 ; Orientation N ; Départ Villaggio Primavera)
Alternative plus facile et plus courte que Roccia Verde. Belle vue vers le S. à faire de préférence en poudreuse - course variée : piste de fond de vallon/bois clairsemé mais raide/replat du Prati di S. Lorenzo esthétique/2e ressaut raide mais pas exposé, final sans problème - attention toutefois aux plaques possibles dans les 200 derniers mètres - pour plus de confort, prévoir les crampons si la neige est vitrifiée dans le bois entre 1600m et 1900m

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

col de Stau : quand les euphémismes des uns requièrent le "stauicisme" des autres [»] : Sortie du mardi 03 janvier 2017 par taramont

Participants : Bernadette et Paulette

Météo

on est dans le sud non ? mais il semble qu'il y ait même des glacières dans le sud....

Conditions d'accès

Etat de la route : ras

Altitude du parking : 1484m

Conditions de neige

Altitude de chaussage (montée) : 1484m
Altitude de déchaussage (descente) : 1484m

Activité avalancheuse observée : néant mais l'existence de plaques sous le col n'est pas exclue - prudence donc
neige "peut mieux faire", plaquée, croûtée, tassée avec des îlots de poudreuse à rechercher finement dans toute la comba del Pilone, très trafolée et dure dans le bas - pas de souci jusqu'à l'entrée de la forêt (sommes montées et descendues en crampons entre 1900m et 1700m, à la montée, même les couteaux ne mordaient pas la neige vitrifiée)

Skiabilité [?] : ●●○○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : col de Stau : quand les euphémismes des uns requièrent le "stauicisme" des autres - Dénivelé réel effectué : 1030m

Il faudrait écouter les signes. Déjà la veille, cette sortie s'annonçait comme une bataille. Il faut dire que Paulette chausse ses crampons à peu près aussi souvent que vous vos talons aiguilles. Mais là, je parle sans savoir. Et le temps qu'il me vienne à l'idée que du dégrippant pourrait nous tirer d'affaire, les doigts étaient déjà meurtris et la soirée bien avancée.
J'avais jeté mon dévolu – et qui m'aime, me suive – sur un nouveau vallon du Val Stura. L'aventure, la découverte, l'inconnu donc. Un départ à Villagio Primavera est à lui seul une promesse de bonheur. En plus, on avait quelques emplettes à faire en Italie...Mes compagnes étaient ok : même un bois de mélèze annoncé plus que pentu ne peut arrêter un trio rescapé de la taiga. J'avais quand même pris quelques renseignements, dans le Cabau/Gallay et ici-même. Un dénommé Gérard Mitaut vantait le coin et me confortait dans ce choix. Or, je voudrais dire à ce monsieur combien m'impressionnent à la fois son esprit d'aventure et son sens de l'euphémisme. Il était bien question de « sentier en rive G pénible », de « neige gelée/vitrifiée sur 200m », de passage « très merdique (!) voire dangereux », « très casse-bonbons » (ça je ne sais pas trop ce que ça veut dire). Mais tout ça est bien en-dessous de la réalité ! Figurez-vous un beau grenier piémontais, bourré de foin à restaurer tous les affamés des Alpes du Nord mais dont le seul accès se fait par une méchante échelle de meunier, raide en diable et cirée par une belle-mère ayant quelque raison d'en vouloir à son gendre. Eh bien, c'était à peu près ça. D'où le sketch prémonitoire (et salvateur) du réglage des crampons. Hélas, le dit foin avait déjà été goûté par de multiples petits malins et je n'ose même pas penser au pied qu'ils ont pris quand il venait juste d'être rentré. C'est pas beau d'être envieuse, mais parfois je le suis.
La dernière pente, eh bien, je dois avouer que ce n'était pas très sage de lui faire un sort : elle aurait pu nous en faire un mauvais. Il faut vous dire que seules des femmes légères pouvaient ici s'en sortir, une plus sérieuse aurait peut-être sombré, vous messieurs, n'y pensez même pas...pour le moment. Mais je peux me tromper. Si vous voulez aller voir, n'hésitez pas : l'endroit est une merveille, sauvage (ici, pas de hordes de go-pro en rut), soyez prudents sur l'échelle de meunier et après aussi. Ensuite, vous viendrez me dire ce que vous en pensez.


Commentaires

» Par pilippe05, le mardi 03 janvier 2017 à 20:50

c'est bon de profiter un peu avant le retour en chartreuse , là ou la période des foins à dû commencer ...
il faut encore rester ici monique ! :roll:

» Par cassien, le mardi 03 janvier 2017 à 20:54

et ben on en profite !! :wink:

» Par Rémo Barbaruli, le mardi 03 janvier 2017 à 21:23

:lol:
Ici on fait les foins, pour sûr...

» Par gerard mitaut, le mardi 03 janvier 2017 à 21:48

:wink: Après un chocolate con pana comme celui-là on oublie même l'échelle de meunier, non ? :lol:

» Par TASMAN, le mardi 03 janvier 2017 à 21:52

Compliments pour ce beau cr (et la sortie) de 2 membres importants de ton fan club : Pintor et Tasman, retirés au fond du Queyras afin d'y communier avec neige et ciel bleu...

» Par éric, le mardi 03 janvier 2017 à 22:01

Excellent, le grenier piémontais et son échelle de meunier :D

» Par ludwig05, le mardi 03 janvier 2017 à 22:06

Ah, de l'humour dans les CR, quel bonheur :D

» Par taramont, le mercredi 04 janvier 2017 à 09:21

merci à tous, il faut bien un peu d'humour avant de retourner en une contrée où tout le monde tire la g..... à force d'attendre ce qu'il y a ici - a posteriori, me suis rendue compte que les écarts de langage ci-dessus évoqués, attribués à Mr Mitaut (qui, sans doute trop fatigué par la montée/descente de l'échelle, s'est contenté de profiter du CR de quelqu'un d'autre sans réaliser combien cela pouvait nuire à sa réputation) sont en fait signés par un certain Wind Addict

» Par Olivier -R-, le mercredi 04 janvier 2017 à 11:19

:) :)

» Par Jourblanc, le mercredi 04 janvier 2017 à 13:16

Ce n' est point la saison pour attraper le rhume des foins !
Un petit bonjour, plaisir de te lire !

» Par steph-de-mau-73, le mercredi 04 janvier 2017 à 15:04

Merçi pour ce CR qui m'fait sourire! :P
Excellent le: (ici, pas de hordes de go-pro en rut)
Et tellement vrai! :OO:
:D

» Par pintor, le mercredi 04 janvier 2017 à 16:29

je vais de ce pas mal assuré suivant toutes ces agressions du blanc aussi immaculé que le bleu, faire une sorte de bilan de ce nouvel an passé si près de vous sans pour autant vous avoir rencontré au détour d'une bosse..! :D
Comme go promis...
Itinéraire suivi : Le Pelvas et autres tagadas - Dénivelé réel effectué : 1550m

Mmmmooon... ! comme disent les Vosgiens qui s'y connaissent en Mon, monts et Mon dieu..et je ne parle pas de TARAMONT...que je salue ..
"mmmmmoooon", c'est comme "fatchedecon" là ou le mistral parle.
Les Vosgiens sont en fait ceux qui annoncent la neige quand elle vient du haut ou de "l'Ardenne" comme dit ma maman.. et Les Vosgiens y sont pas cons, ils voient bien que la neige, elle vient plus du haut, elle vient du bas qui est le sud sur toutes cartes qui se respectent..
Les Vosgiens c'est un peu comme les grands par rapport aux petits, ils reçoivent ce qui vient du haut avant les autres qui eux sont plus petits et qui donc (je vous fait pas un dessin ..?) ressentent un peu plus tard le choc des flocons.
Tout ça pour dire que nous les Vosgiens, on subodore là un changement RADICAL CLIMATIQUE qui met le sud en place du nord, qui met le retour d'est en avant plutôt que le phare west (petit clin d'oeil à mes amis Bretons..)
fait fi de "l'Ardenne" ce vent de Nord ouest si cher à ma maman que je salue ici ou là dans son potager qui lui octroie encore en janvier des salades vertes de toutes les couleurs.!
Alors.. on va dans le sud..! à l'est du sud là ou les retours joue des tours et des retours.
En effet le retour d'est est retors, et mes zamis du gite "EDELWIESS" posé au centre du village d'Abries (un peu trop près du cimetière à mon gout..) bref, mes zamis sont aux premières éloges du front qui met jusqu'à 10 m de neige en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, c'est vous dire comme c'est dur.!
C'est de retour du sud est que je me permet ce CR en coup de vent, les 11500m de D+ en 9 jours en passant par tous les Bric froids, Ségure, Sagnes longues, Pic du fond de Peynin, Pelvas et autres tagadas..

» Par Ferski, le mercredi 04 janvier 2017 à 19:25

Ce n'était pas un long fleuve tranquille; mais bien un chemin de travers.
Très bon CR; maintenant il ne faut pas tjs écouter les sudistes :lol:

» Par wind addict, le jeudi 05 janvier 2017 à 20:34

Je suis sincèrement désolé que vous ayez passé de mauvais moments sur cette course, mais mes écarts de langage et mon sens de l'euphémisme évoqués amènent de ma part quelques précisions.
Dans la rubrique conditions de neige j'avais mentionné : "ressaut raide vitrifié (très merdique voire dangereux), en dessous chemin damé". Ces propos relatent de manière objective les conditions rencontrées le 28/12 : nous sommes montés sans difficulté (et sans risque) à skis avec les couteaux, puis descendus à ski (moyennant un peu d'attention dans la partie médiane plus resserrée).
A la lecture de votre post, je comprends qu'en sept jours les conditions se sont sensiblement dégradées, du fait sans doute de nombreux passages et du refroidissement qui a succédé à la douceur du jour de notre ascension. Aurais-je du le prévoir ?
Quand je pense que ce povre Gérard a été accusé à tort ! Peuchère, quelle injustice, que vous avez fort heureusement rétablie ! :lol:
J'espère que cet épisode ne vous empêchera pas de profiter pleinement de vos prochaines courses en val Stura ! :cool:

» Par taramont, le jeudi 05 janvier 2017 à 21:20

@pintor : je ne sais pas ce que votre rapport d'activité frénétique vient faire en commentaire de notre sortie mais toujours est-il qu'avec un tel palmarès l'honneur des vosgiens est sauf
@wind addict : qui a dit que nous avons passé de "mauvais moments" ? je croyais que les gens du sud comprenaient la galéjade, peuchère :D ; ce qui est sûr, c'est que le val Stura nous reverra :) et si on vous croise, vous voyez ce qu'il reste à nous offrir pour vous faire pardonner les défaillances de votre boule de cristal qui n'a pas su prévoir que quelques jours plus tard plus aucun couteau ne mordrait le marbre ni qu'aucune pointe de bâton n'y entrerait plus

» Par Vince88, le vendredi 06 janvier 2017 à 11:17

@ Pintor : Bien d'accord !
Signé un Vosgien exilé dans le sud. Pas le sud d'en dessous Vesoul bien sur, mais le Grand Sud, celui d'en dessous les cols de Lus et Bayard

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne