Accueil > Topo Guide > Sommets > Vanoise > Pointes de la Frêche > Face Ouest par Vallonbrun > Sortie du 04 mars 2020
 Topo validé par la modération

3467 m Pointes de la Frêche, Face Ouest par Vallonbrun

Données techniques

Massif : Vanoise
Secteur : Maurienne
Orientation : W
Dénivelé : 1240 m.

Difficulté de montée [?] : PD
Difficulté ski [?] : 3.3 E3
Pente : 30

Nb de jours : 1
Type : Aller/Retour

Cartes : 3633ET

Matériel

Corde, crampons, baudrier

Départ/Accès

Départ : Lanslevillard, Pré Clos (1690 m) - Modane > Lanslevillard->Pré Clos (après l'épingle, avant le col de la Madeleine).

Itinéraire

Gagner le refuge de Vallonbrun.
Remonter légèrement les pentes plein Ouest pour passer sous le lac Chelou.
Rester à la même altitude - Ouest
Au point 2440, contourner les barres rocheuses par la gauche ou au centre par deux goulets selon enneigement.
Tirer ensuite Nord Ouest au dessus des barres inférieures, dans une combe enclavée entre les barres sud ouest de la pointe de la Frêche et le roc de Pisselerand (rester plutôt en fond de combe)
Vers 3000 m, soit prendre sous le col 3359 et faire un S dans les barres rocheuses et terminer rive gauche par rapport au col 3359, ou continuer Nord Ouest et utiliser une grosse rampe ascendante sud est pour déboucher rive droite du point 3359.
De là, gagner le sommet de la pointe de la Frêche, 3467, par l'arête facile ou la pente nord depuis le glacier du Vallonnet - 100 m en dénivelé
Descente, par le même itinéraire
Attention à la descente par mauvaise visibilité et les ressauts verticaux à 2700 m

Remarques/Variantes

Variantes :

» Face Ouest par le Cuchet (Départ Lanslebourg)
Gagner le ref. Cuchet, longer les barres rocheuses au Nord, puis monter en ascendant Nord Est sous la montagne des Pleignets et le point 2742
Continuer en ascendance Nord Est pour déboucher au dessus des barres inférieures, dans une combe enclavée entre les barres Sud Ouest de la pointe de la Frêche et le roc de Pisselerand (rester plutôt en fond de combe)
Vers 3000 m, soit prendre sous le col 3359 et faire un S dans les barres rocheuses et terminer rive gauche par rapport au col 3359, ou continuer Nord Ouest et utiliser une grosse rampe ascendante sud est pour déboucher rive droite du point 3359.
De là, gagner le sommet de la pointe de la Frêche, 3467, par l'arête facile ou la pente nord depuis le glacier du Vallonnet - 100 m en dénivelé
Descente, par le même itinéraire



Sommet(s) associé(s) : Grand Roc noir Pointe des Broès

Refuge(s) associé(s) : Refuge du Cuchet Refuge de Vallonbrun

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

refuge de vallonbrun avec les kids [»] : Sortie du mardi 03 au mercredi 04 mars 2020 (2 jours) par AstridG

Participants : Nico, Céline, Alexis, Neige et Maélie (7 ans), Anaé et Anouck (5 ans)

Météo

Grand beau mardi avec quelques passages nuageux en début d'après-midi, beau mercredi matin puis ciel légèrement voilé à partir de 13h

Conditions d'accès

Etat de la route : dégagée mais parking non dégagé

Altitude du parking : parking de Pré Clos

Conditions de neige

LieuAltitudeOrient.HeureMeuble/TotaleTypeCommentaire
Refuge de Vallonbrun2270S15hPoudrePoudreuse légère sur toute la montée mardi, croûte se formant par la suite
Altitude de chaussage (montée) : au parking (1690)
Altitude de déchaussage (descente) : à Lanslevillard (1500)

Activité avalancheuse observée : RAS mais de grosses accumulations à la sortie de la forêt, aisément évitables. De manière générale, il valait mieux éviter les pentes > 30° ces deux jours dans le coin.

Skiabilité [?] : ●●●●○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : J1: montée au refuge de vallonbrun par le GR (D+: 600), J2: montée vers le lac de Chélou, puis demi-tour et descente rive droite du ruisseau de Burel (D+: 100, D-: 880) - Dénivelé réel effectué : 700m

Préparer une sortie en refuge avec des kids c’est pire que de préparer un raid avec des copains exigeants...

Il faut: un peu de deniv mais pas trop, un peu de pente mais pas trop, de la poudreuse avec un risque réduit au maximum, du soleil et des beaux paysages et puis aussi des animaux sauvages, des copains... bref, avoir des gamins, on le savait, c’est pas simple...

Mais quand toutes les conditions sont miraculeusement réunies, alors ça fait une sortie d’enfer qui reste gravée dans les mémoires des petits comme des grands!

Lundi, après plusieurs échecs dans les tentatives de réservation, on parvient à trouver de la place au refuge de vallonbrun pour le lendemain. 600m de deniv pour y accéder, ça dépasse un peu l’objectif fixé à 500m mais on a la journée pour monter et des conditions excellentes... Et, cerise sur le gâteau, on a trouvé des copains motivés...
Effectivement l’enneigement est impeccable, et la trace a été faite par des skieurs et raquettistes plus matinaux. La montée est efficace sans être trop raide, parfaite pour les 4 mini rideuses de 5 et 7 ans. Il faut dire qu’on prend notre temps pour s’adapter à leur rythme (200m/h sans compter les pauses... pas facile pour les adultes ;-) mais le paysage incroyable et l’atmosphère ouatée d’un lendemain de chute de neige rend la montée très agréable pour tous...

Anouck, 5 ans, est équipée avec des skis dédiés à la montée (on porte ses skis de piste), des fix dynafit à l’avant et des inserts bricolés sur ses chaussures de piste. C’est vraiment un bon compromis à son âge et elle arrivera au refuge avec une bonne longueur d’avance sur ses comparses... les trois autres ont des skis de piste montés en silvretta ou en diamir, avec des chaussures de piste. C’est bien plus lourd mais elles ont assuré !

Super soirée et nuit au refuge de Vallonbrun, avec un couple de gardiens adorables et de bon conseil, on recommande vraiment cette adresse, peu fréquentée ! http://www.refuge-vallonbrun.com/

Le lendemain, on revient un peu sur nos pas, avec pour objectif le lac de Chélou et la descente sur les Grattais. Deux bouquetins nous assurent un spectacle bien sympa ainsi qu’un chamois solitaire qui nous toise depuis les hauteurs. Mais les filles sont fatiguées et on fait demi tour au bout de 100m de montée, pas la peine de les dégoûter...

On traverse le ruisseau du Burel au niveau de la piste forestière pour se retrouver du bon côté pour la descente pendant qu’Alexis et Anaé qui ont fait demi tour plus tôt galèrent à redescendre sur le GR pris à la montée, nous les rejoindrons au parking... La descente sur la rive droite du torrent se fait dans une neige qui alterne poudreuse et légère croûte selon les expositions. Globalement, une super descente, ponctuée de fous rires tout du long ! Un dernier clin d’œil d’un chamois facétieux et on descend jusqu’à lanslevillard pour prolonger le plaisir, la joie se lit sur tous les visages... Bravo les p'tites !

PS: le Charbonnel bien visible depuis le refuge est dans un état pitoyable (glace vive sur tout le sommet)


Commentaires

» Par pierre cretinon, le mercredi 04 mars 2020 à 21:01

Bravo :D

» Par steph_, le mercredi 04 mars 2020 à 21:27

Joli! Ca donne des idées...
"Préparer un raid avec des copains exigeants", tu parles de toi (vous) à la troisième personne?????

» Par jean, le mercredi 04 mars 2020 à 23:33

Bravo, et belle motivation !
Quand je pense que mes petits enfants se font tirer les oreilles pour faire du ski de piste...

» Par HDlameije, le jeudi 05 mars 2020 à 10:32

Bravo Astrid :wink: J'aurai adoré faire cela avec mes enfants :roll:

» Par Marco, le jeudi 05 mars 2020 à 15:11

:) :) :)
Belle sortie pleine d'avenir.

» Par bernie, le jeudi 05 mars 2020 à 20:41

Je suis admirative....

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne