Accueil > Topo Guide > Sommets > Vanoise > Pointe du Charbonnier > Voie normale, depuis le refuge de la Leisse > Sortie du 07 avril 2018
 Topo validé par la modération

3311 m Pointe du Charbonnier, Voie normale, depuis le refuge de la Leisse

Données techniques

Massif : Vanoise
Secteur : Tarentaise
Orientation : N
Dénivelé : 1400 m.

Difficulté de montée [?] : F
Difficulté ski [?] : 3.1 E1
Pente : 35°sur 50 mètres dans le goulet

Nb de jours : 2
Type : Aller/Retour

Cartes : 3633ET

Matériel

Pas de matériel particulier

Départ/Accès

Départ : Tignes Val Claret (2120 m) - Bourg Saint Maurice > Tignes les Boisses > Tignes le lac > Tignes Val Claret

NB: Ce départ est accessible en TC

Itinéraire

Montée au refuge : Depuis Tignes Val-Claret, remonter les pistes sous le télésiège de Bollins-Fresse. Avant l'arrivée au col de la Fresse, prendre plein sud dans le vallon de la Leisse. Laisser les pistes peu avant le col de la Leisse en continuant plein sud. Dépauter peu après le col puis descendre rive gauche pour passer le lac des Nettes et le Plan des Nettes sans trop pousser. Monter sur une bosse à droite du barrage du Plan des Nettes, puis se laisser glisser jusqu'au refuge.

Du refuge : Rejoindre le fond du vallon au niveau du point coté 2461. Remonter une succession de vallonements évidents. Dans un petit cirque situé à droite de l'aplomb du glacier, franchir un ressaut par un goulet raide et étroit (skis sur le sac). Prendre pied sur le glacier et accéder au col coté 3236 m situé à l'Est de la Pointe du Charbonnier. De là par un mouvement tournant, accéder au sommet par une dernière pente exposée sud-est puis par une dizaine de mètres en rocher facile.

A la descente le goulet peut être évité par de nombreuses variantes possibles dans ces larges pentes taillées pour le ski.

Remarques/Variantes

Variantes :

» Versant S (D+ 1200m ; Ski 3.1 ; Orientation S ; Départ Bellecombe (Parking))
Remonter le vallon de la Rocheure jusqu'au Chalet de la Rocheure. On monte alors directement à la Pointe du Charbonnier en suivant le torrent du Genevrey. Aller et/ou retour possible par le col de Lanserlia.



Refuge(s) associé(s) : Refuge de la Leisse

Sortie(s) GPS associée(s) : 07.04.18

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Mini-raid, grand voyage en Vanoise [»] : Sortie du jeudi 05 au samedi 07 avril 2018 (3 jours) par MiRo

Participants : -

Météo

Jeudi matin : bâché et très venté puis très beau
Vendredi grand beau
Samedi matin grand beau

Conditions d'accès

Etat de la route :

Altitude du parking :

Conditions de neige

Globalement
- poudre tassée en nord avec présence de couche importante de gobelets
- Neige de printemps en Sud, bon regel
- Reliefs très décapés

Altitude de chaussage (montée) : 1300
Altitude de déchaussage (descente) : 1300

Activité avalancheuse observée : Enormes purges en face S Gde Casse et pointe Matthews

Skiabilité [?] : ●●●●●


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : J1 Pralognan-Réchasse-Face SE-Refuge de la Femma J2 Traversée Sana-Pointe du Charbonnier-Félix Faure J3 Réchasse-Arcelin-Pralo - Dénivelé réel effectué : 4800m

Mercredi 19h: allô le Promontoire ? Oui ... oui ... c'est sûr ... carrément, ok merci, on se verra donc une prochaine fois, à bientôt. Le tour de la Meije convoité vient de s'envoler par risque 4, personne n'a d'ailleurs encore passé la Casse Déserte cette année, ni le Serret du Savon, Adèle Planchard ouvrira peut-être demain, Le Glacier Blanc et les Ecrins attendront la semaine prochaine. La saison tarde à démarrer avec trop de neige, trop soufflée.

19h05 plan B ? La Vanoise est toujours de bon accueil quand la nivo est compliquée, avec ses pentes douces, ses paysages à perte de vue. Et il y a toujours moyen de combiner avec un peu d'alpi.

Jeudi 6h30 Chambé, il pleut, on part en évitant soigneusement le sujet pluviométrique, j'ai même pas de sursac étanche et visiblement ça pourrait s'avérer une grave erreur. Pralo, 8h15, la chance nous sourit, il neigeotte ! C'est donc sous cette pluie sèche qu'on monte à Félix Faure dans une purée de pois. On arrive un peu tôt, c'est encore tout bâché. Pas envie de passer la journée sur l'écran du GPS, un bon chocolat chaud nous fera attendre les éclaircies promises pour l'après-midi. Le refuge est bien peu rempli pour la saison, ça a été comme ça depuis l'ouverture début mars, d'après le gardien.
Effectivement, ça se troue, un bout de Réchasse apparaît, on chausse. Ça souffle bien fort N-NO, la trace se fait dans une neige limite carton, la visi est bonne jusqu'à 3000m, puis d'un coup c'est le grand blanc de la tête aux pieds en débouchant sur le glacier. Le vent dépote encore un peu plus qu'en bas, y'a de l'ambiance ! Par contre c'est le nez collé sur le GPS qu'on se dirige vers la face SE de la Réchasse, véritable labyrinthe au-dessus de barres rocheuses. La technologie aura raison du mauvais temps, on repasse enfin sous le plafond avec 1000m de poudre tassée rien que pour nous, dans un ciel qui finit de se dégager.

15h, traversé le torrent de la Leysse, il fait grand beau, le vent est tombé, le vallon de la Rocheure s'allonge devant nous. Il va falloir être patient et contemplatifs pour avaler les 8 kms de plat montant jusqu'au refuge de la Femma avec déjà 2000m de D+ dans les jambes. Le gardien nous avait dit que ça faisait long Pralo-La Femma dans la journée, on arrive enfin vers 18h15, la bière des sources de la Vanoise est un régal.

Vendredi, on part avec un groupe de 6 drômois en direction de la Sana, en aller-retour pour eux, point de départ de la traversée convoitée vers la pointe du Charbonnier pour nous. On s'est concerté la veille sur l'itinéraire, vu la nivo pas vraiment sereine. On prend des détours pour rester sur des pentes douces, détours salutaires qui permettent de se gaver de paysages éblouissants et plâtrés à perte de vue.

Nous voilà sur l'arête, c'est tout de suite moins contemplatif, corniches à droite et à gauche. Ça n'a peut-être pas encore été parcouru cette année, la trace n'est pas simple, alternant de rochers affleurants sous les crampons, à des brassages à mi-cuisse. On n'avance pas vite et l'arête s'étire sur près d'un kilomètre. A mi-chemin, une pente à 40 côté Nord semble un échappatoire intéressant. Par prudence, on fait une coupe du manteau, 20cm de gobelets sous 50cm de poudre tassée ... On continue sur l'arête !
La descente sur le refuge de la Leysse est LA récompense, pas une trace dans 1000m de neige de cinéma.

On arrive à 12h30 au pied de la remontrée vers le col de la Vanoise, soit une grosse demi-heure trop tard, ça commence à purger sévère dans la face sud de la Grande Casse, les volumes sont impressionnants, les aérosols aussi. On repeaute dare-dare pour quitter ce coupe-gorge au plus vite. Au col, la chaleur devient d'un coup écrasante, la réverb est violente, mais la bière n'est plus qu'à trois kilomètres...

Samedi 8h, seuls au refuge, deux courageux sont partis dans les Grands Couloirs, un groupe de 7 vers la Réchasse. On attend JB et Fred qui doivent nous rejoindre depuis Chambé, ils sont partis en principe à 4h30.
8h20, les deux copains déboulent, ils ont dû monter en mode énervé ! Une courte palabre nous met d'accord sur un plan cool après leur montée express. On se dirige vers la Réchasse. Super choix, météo de rêve, descente en nord sur le glacier de l'Arcelin dans une poudre tassée à peine cartonnée. Quand on arrive sur de la croûte, il n'est que 11h. Urgent d'attendre une meilleure cuisson, affalés sur des rochers au soleil. Après 30mn, on finit jusqu'aux Fontanettes sur une belle moquette de printemps.

Beau voyage, merci aux voyageurs ainsi qu'aux refuges, dont l'accueil est vraiment exceptionnel.


Un fichier GPS a été associé à cette sortie - Charger


Commentaires

» Par Fabrice74, le samedi 07 avril 2018 à 22:16

C’est beau! Bravo!!

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne