Accueil > Topo Guide > Sommets > Alpes Grées N > Pointe des Couloureuses > Boucle Bec Rouge-Couloureuses > Sortie du 03 mars 2019
 Topo validé par la modération

2678 m Pointe des Couloureuses, Boucle Bec Rouge-Couloureuses

Données techniques

Massif : Alpes Grées N
Secteur : Tarentaise
Orientation : T
Dénivelé : 1800 m.

Difficulté de montée [?] : F
Difficulté ski [?] : 3.1 E1
Pente : passages à 35°

Nb de jours : 1
Type : Boucle

Cartes : 3532ET

Matériel

Pas de matériel particulier

Départ/Accès

Départ : Le Chatelard (1500 m) - Depuis Bourg Saint Maurice N90 direction La Rosière puis D84 direction Montvalezan puis le Chatelard.
Il est préférable de partir des Moulins (1394m), sur la route de Montvalezan à Ste Foy pour éviter de rentrer sur un chemin plat, voire montant, et pour un problème de stationnement au Chatelard. 100 m de dénivelée supplémentaire.

NB: Ce départ est accessible en TC

Itinéraire

Passer au Roset puis le sentier direction sud jusqu'à 1650m où on monte à La Roche avant de rejoindre la crête W-SW du Bec Rouge jusqu'au sommet. Descendre la combe orientée NW jusqu'à 2060m. Remonter le Nant du Piche (plutôt rive droite) et passer au lac du Retour puis au col homonyme. Remonter la pente S-SW jusqu'à la Pointe des Couloureuses.
Descente : soit par la pente S-SW jusqu'au passage du retour, soit par un petit couloir (35-40° sur 150m) situé sur l'arête ouest. Pour le petit couloir, repérer depuis le lac du Retour. Au passage du retour, on descend ouest pour rejoindre Plan Pigeux (sentier d'été) puis Roset.

Photos

descente sur Plan Pigeux
descente sur Plan Pigeux [par jeronimo]

Remarques/Variantes

Sortie(s) GPS associée(s) : 03.03.19 28.01.18 16.12.16

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Tour de la Pointe de la Roche Jaille [»] : Sortie du dimanche 03 mars 2019 par veloski

Participants : Florence ...

Météo

Beau temps avec seulement quelques fins voiles d'altitude
Fraicheur au lever du jour entretenue par un petit vent, puis agréable douceur sans un souffle d'air

Conditions d'accès

Etat de la route :
glacée aux abords du parking

Altitude du parking : 1240 m

Conditions de neige

Route de la Savonne: neige dure, lissée par les passages, adoucie en surface par les quelques cms de de la veille.
Vers 1700 m, 10 à 15 cm de la veille croûtée mais déjà bien radoucie et humide à la mi-journée.
A partir de 2000 m, 35 cm de neige récente encore froide et relativement légère en nord-est et ouest, mais bien lourde dans les orientations est à sud.

En résumé, malgré quelques bons passages, les conditions sont correctes sans plus pour une descente à midi.


Altitude de chaussage (montée) : 1240 m
Altitude de déchaussage (descente) : 1240 m

Activité avalancheuse observée :
avalanches de fond qui témoignent de l'épisode de grande douceur du mois dernier, mais tout n'est pas parti. Des cassures sont visibles en versant est vers 2200 m.
Le vent a travaillé en altitude.

Skiabilité [?] : ●●●○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : voir trace GPS - Dénivelé réel effectué : 1340m

Départ matinal pour la Haute-Tarentaise, avec idée de nous promener du côté des Couloureuses, secteur tranquille que nous avions bien apprécié, lors de précédentes sorties. Laissant la voiture au-dessus du hameau de la Masure (terminus hivernal de la route de la Savonne), nous débutons l'échauffement, accompagnés des trilles flûtées de la grive musicienne, relayées un peu plus tard par les gazouillis des mésanges. Par la route bien lissée, suite aux passages des skieurs hors-piste de Ste-Foy, nous gagnons les hameaux du Plan du Pré, du Vet, des Fontaines puis du Crot (aux demeures bien restaurées), alors que le bruissement du Nant de St-Claude égaye notre marche. Au pont des Arbès, l'oratoire consacré à Notre Dame de Bonne Rencontre (la Vierge y était invoquée par les jeunes filles désirant se marier). Par le sentier d'été, encore suffisamment enneigé (mais peut-être plus pour longtemps!), nous coupons les lacets de la route et gagnons Maison Longue et le Mayen, alors que derrière nous, les sommets de l'Aiguille Rouge et du Mont-Pourri se réchauffent au soleil matinal.
Privilégiant la rive droite du Torrent de la Louie Blanche, nous gagnons peu à peu de l'altitude, appréciant la tranquillité des lieux et surtout le panorama qui s'élargit peu à peu, vers le vallon du Charvet, les pentes menant au glacier de l'Invernet. Le Bec de l’Âne, dont nous avions envisagé de faire le tour, si les conditions météo avaient été plus sereines, se détache sur un ciel encore bien bleu, tout comme la Pointe de l'Archéboc. Rejoignant une ancienne trace, nous voici, désormais au soleil...avant de rejoindre l'ombre du vallon, dont les versants ont été déjà ravagés par quelques coulées. La dernière chute de neige (30 à 35cms) a remis à neuf la combe que nous remontons, sous la Pointe des Couloureuses, avec vue directe sur le Passage de la Louie Blanche. Le Col du Retour atteint, nous découvrons la vue sur le domaine skiable de La Rosière, l'arête de la Roche Inverse (où nous avions promené nos spatules en décembre 2016), les sommets du Beaufortain (Roignais, Combe Neuve) et surtout sur l'Aiguille des Glaciers et les cimes de Tré-la-Tête. Grand et Petit Assaly, Noeud des Vedettes, Becca du Lac conduisent à la Tête du Ruitor...
Quelques virages poudreux nous mènent jusqu'au Lac du Retour avant de repeauter et de tracer vers la Pointe de la Roche Jaille, entre esthétiques vallonnements dessinés par le vent et échappées panoramiques vers le massif du Mont-Pourri, les remontées des Arcs et maints autres sommets. Stoppant à quelques encablures du sommet défendu par sa crête rocheuse, peu voire pas du tout skiante, nous nous préparons à la descente, admirant une dernière fois les cimes alentour, alors que les premiers voiles nuageux commencent à envahir le ciel, par le sud-ouest.
Descendant en direction de la Pointe d'Averne, nous en admirons ses contreforts et couloirs enneigés, enchaînant les virages sur une neige bien radoucie! En contrebas, se distinguent de plus en plus nettement, les chalets de la Vacherie et ceux du Plan de la Sassière. Rejoignant la trace de montée, au niveau de Pierre Giret, il ne reste plus qu'à se laisser tranquillement glisser jusqu'à la route damée ; la traversée des hameaux se fait désormais au soleil avant de retrouver l'ombre de la forêt du Grand Follié et de regagner à vive allure La Masure, après une bien belle et tranquille journée en montagne !

Merci à Florence pour son récit de la sortie


Un fichier GPS a été associé à cette sortie - Charger


Commentaires

» Par Jérôme BISSON, le lundi 04 mars 2019 à 10:01

:roll:

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne