Accueil > Topo Guide > Sommets > Vanoise > Pointe de la Sana > Arête Ouest > Sortie du 20 mai 2018
 Topo validé par la modération

3436 m Pointe de la Sana, Arête Ouest

Données techniques

Massif : Vanoise
Secteur : Tarentaise
Orientation : W
Dénivelé : 1615 m.

Difficulté de montée [?] : PD-
Difficulté ski [?] : 3.3 E3
Pente : 40° sur 100m sous l'arête

Nb de jours : 2
Type : Traversée

Cartes : 3633ET

Matériel

Crampons et piolet peuvent être nécessaire selon les conditions de l'arête


Départ/Accès

Départ : Tignes Val Claret (2120 m) - Bourg Saint Maurice > Tignes les Boisses > Tignes le lac > Tignes Val Claret

NB: Ce départ est accessible en TC

Itinéraire

J1 : Montée au refuge de la Leisse
Depuis Tignes Val-Claret, remonter les pistes sous le télésiège de Bollins-Fresse. Avant l'arrivée au col de Fresse, prendre plein sud dans le vallon. Laisser les pistes peu avant le col de la Leisse en continuant plein sud. Dépauter peu après le col puis descendre rive gauche pour passer le lac des Nettes et le Plan des Nettes sans trop pousser. Monter sur une bosse à droite du barrage du Plan des Nettes, puis se laisser glisser jusqu'au refuge.

J2 : Pointe de la Sana
Rejoindre le fond du vallon au niveau du point coté 2461. Remonter une succession de vallonements évidents. Dans un petit cirque situé à droite de l'aplomb du glacier, franchir un ressaut par un goulet raide et étroit (skis sur le sac). Prendre pied sur le glacier de la Leisse. Quitter l'itinéraire qui conduit à la Pointe du Charbonnier, par une remontée progressive du glacier plein Est. Passer sous un éperon rocheux pour rejoindre le pied d'un couloir qui se redresse jusqu'à atteindre une pente de 40°. Les derniers 50m se font skis sur le sac. Après avoir pris pied sur la longue arête qui sépare la Pointe du Charbonnier de la Sana, la remonter en direction de l'Est sur le fil ou légèrement en-dessous versant Sud (selon les conditions). Passer un dernier ressaut rocheux aérien avant de rejoindre la dernière pente en face Sud de la Sana.

La descente peut se faire par la face NW (5.1) ou par le Glacier des Barmes de l'Ours (2.2). Plusieurs options possibles pour rejoindre le vallon de la Leisse. Par le col de la Sana (3072 m), remonter 250 m dans une pente à 35°. Ou par le col du Santon (2945 m) situé plus au Nord.

Remarques/Variantes

C'est une variante intéressante de la Pointe de la Sana plus classiquement fait depuis le parking du Châtelard (Val d'Isère) ou depuis le refuge de la Femma. La progression sur l'arête offre une belle ambiance alpine.

Refuge(s) associé(s) : Refuge de la Leisse

Voir aussi : Pointe du Charbonnier

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Alta Via Circum Sana [»] : Sortie du vendredi 18 au dimanche 20 mai 2018 (3 jours) par rhododendron

Participants : LE Piton, l'unique!

Météo

Ciel changeant et incertain.
Souvent beau en matinée puis plus chargé l'après-midi, jusqu'à la pluie ou la neige du soir.
Nuits claires.

Conditions d'accès

Etat de la route : déneigée jusqu'au Manchet , mais barrière de dégel au Chatelard

Altitude du parking : 1900m

Conditions de neige

Altitude de chaussage (montée) : 1900 m , parking , mais grand plat jusqu'au Manchet, sur pistes de fond.
Altitude de déchaussage (descente) : Le Manchet, 1950 m , retour à pied par la route.

Activité avalancheuse observée : Ras. Très stable

Skiabilité [?] : ●●●●○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Val-D'Isère, refuge de la Leisse, Pointe du Charbonnier, arête ouest, refuge de la Femma, Pointe de la Sana, glacier des Barmes de l'Ours, Val d'Isère - Dénivelé réel effectué : 3300m

Trois jours dans le grand désert de Vanoise .Nous avons croisé des centaines de marmottes , quelques chamois isolés et un trappeur solitaire avec sa tente et ses raquettes.

J1 - Départ très tardif de la station fantomatique du Val-Désert.
Dès le Chatelard on peut chausser, seule la route est déneigée, mais encore interdite à la circulation.
Le petit verrou du Manchet se passe aisément par les pentes de gauche,.
Un peu plus loin , à l'approche du Riondet , il faut déchausser sur quelques centaines de mètres.
Ensuite, c'est la fête à la marmotte.
Il y en a partout , de toute les tailles , jeunes ou vieilles, et pas l'intention de se rendormir malgré la neige en pagaille. ça crie , ça court et ça piaille.ça houspille le randonneur et ça fait des tonneaux dans la neige.
Pendant trois jours elles nous assureront le spectacle , mais pour l'heure , nous remontons le col 3000 entre la Pointe du grand Pré et la Pointe Boussac.
La face Nord Est de la Grande Motte trône avec insolence dans le paysage.
Les dameuses sont en action sur les pistes si parfaites de ces Messieurs-Dames .Mais les marmottes s'en tapent, elles continuent la java au ras des saxifrages.
Nous n'avons plus qu'à nous laisser glisser , dans une neige bien molle, rapport à l'horaire indécent, jusqu'au refuge de la Leisse tranquille et chaleureux.
Havre de paix.Le temps se couvre .
Il pleut dehors mais dedans le poêle ronfle.
Ensuite vient la nuit, limpide et semée d'étoiles.

J2 - Le regel est excellent quand nous partons à 7H30.
Plus aucun signe du gros temps d'hier soir.
Le ciel est nettoyé, et la croupe large et bombée n'est qu'une longue évidence jusqu'à la Pointe du Charbonnier.
1000 mètres de montée douce avec un grip excellent, et nous arrivons au col.
L' arête est là , majestueuse , sans l'ombre d'une trace, mais entrecoupée au loin de quelques corniches inquiétantes.
Crampons aux pieds , nous nous engageons prudemment.
La neige est de qualité inégale.Souvent ele nous porte , mais parfois nous enfonçons jusqu'aux genoux.
Hélas, juste avant que l'arête ne se redresse , deux corniches bien marquées , inévitables , nous persuadent de rebrousser chemin: Ni corde ni piolet, la chute serait fatale.
Nous repartons donc en sens inverse , la mort dans l'âme (il restait si peu à parcourir), mais bien vivants (il nous reste encore tant à faire).
Nous improvisons la descente sous la face sud de la Pointe du Charbonnier dans une neige excellente et réconfortante.
Le refuge de la Femma n'est plus très loin , bien caché sous son rocher et adhérent lui aussi au Grand Festival de la Marmotte.
Il est 13H30. Nous pourrions repartir, vers le Chatelard par exemple, mais...la flemme.
Il nous reste donc tout l'aprem pour bûcheronner, faire un brin de toilette, lézarder, glandouiller, faire la sieste et compter les Marmottes.
A la nuit presque tombée arrive un raquettiste solitaire , qui préfèrera planter la tente à quelques encablures, mais restera dîner avec nous.
Il pleut , mais comme hier le ciel se découvre dans la nuit.

J3 - Pas tant que ça finalement , car nous partons sous quelques flocons de neige et un ciel tourmenté où roulent de gros nuages sombres.
Le plafond est à 3000m, mais parfois se déchire pour laisser voir les sommets.
Le regel est bon cependant car la nuit a été claire.
Au dessus du Plan des Cavales, nous rentrons dans le nuage et désormais nous devons nous fier à notre mémoire de la carte.
Pas très difficile , il faut monter tout droit.
Gagné, nous arrivons bientôt au col très évident des Barmes de l'Ours.
Le nuage est moins dense, et parfois nous entrevoyons le ciel bleu.
le soleil chauffe , pas loin au dessus.
Le glacier peu pentu nous emmène tranquillement jusqu'à la corniche sous le sommet, entre brume et minuscules éclaircies .
Puis c'est le sommet , facile, et là je me dépêche de raconter la fin parce qu'on m'attend pour dîner .
Descente excellente dans ce vallon taillé pour le ski.
Faible visibilité malgré tout , et parfois le sol se dérobe jusqu'à la culbute...
Sous le col des Barmes de l'Ours , il n'y a qu'un long tapis somptueux de neige sur 800m de dénivelée.
Que dire de plus?
Qu'on reviendra sûrement!

Le retour, sous le chalet de Riondet, est un peu laborieux.
Pas de pente, neige humide, ciel menaçant.
Nous arrivons avec soulagement au Manchet .
Il est 13H30 et la pluie commence à tomber.
Vite , la maison, une douche , un repas, à boire!




Commentaires

(pas de commentaires)» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne