Accueil > Topo Guide > Sommets > Bauges > Pointe d'Arcalod > tour de l'Arcalod > Sortie du 18 fevrier 2012
 Topo validé par la modération[?]

2217 m Pointe d'Arcalod, tour de l'Arcalod

Massif : Bauges
Secteur : Bauges
Orientation : T
Dénivelé : 1850 m.
Difficulté de montée [?] : PD-
Difficulté ski [?] : 3.2

Nb de jours : 1
Type : Boucle
Cartes : 3432OT
Départ : Précherel
Altitude de départ : 978 m.
Exposition (1 à 4) : 2
Pente : 35° et court à 40°
Par jack gerome le 17.12.07

Remarques

La descente versant NW du col du Curtillet étant interdite (ZPS des Bauges), il faut traverser le Pas de l'Ours.

Il est possible de shunter les chalets d'Orgeval en passant par un col à l'ouest de Banc Ferrand, ce qui permet de gagner 100m de dénivelé mais oblige à un peautage de plus.

Malgré une altitude modeste et des pentes pas très raides, une bonne stabilité du manteau neigeux semble indispensable.

Sommet(s) associé(s) : Mont de la Coche Plan de la Limace

Voir aussi : Voir aussi Toponeige Aravis, Bauges, Chartreuse. D4

Matériel : Crampons légers.

Accès

Saint Pierre d'Albigny > col du Frêne > Jarsy > Précherel

Itinéraire

L' Arcalod
et le col 1873 bien marqué (en V)
L' Arcalod
et le col 1873 bien marqué (en V) [par Yann]
Traversée Pt 1836/Tré le Mollard vue depuis la croix d'Allant
Traversée Pt 1836/Tré le Mollard vue depuis la croix d'Allant [par jeronimo]
Précherel > Tré le Mollard > Sous les chalets d'Orgeval (D+: 1050m ; D-: 530m)
Du parking de Précherel, suivre la clairière ENE pour prendre la trouée sous Fresse Meyat jusque vers 1350. De ce point, pour éviter les plaques qui dévalent régulièrement dans ce secteur, traverser la forêt à droite (S) et remonter vers "Le sapin". Au dessus de la forêt, suivre la belle croupe jusqu'au point 1643, puis et rejoindre le plan de la Limace. Par la crête, rejoindre les pentes et le sommet de Tré le Mollard (une paire du crampons légers peut être utile). Descendre la pente S de Tré le Mollard pour rejoindre le collu sous le mont de la Coche. Descendre NE puis E pour rejoindre le GR de pays vers l'altitude 1500.

Sous les chalets d'Orgeval > Col 1873 > Bonverdan (D+: 370m ; D-: 370m)
Suivre le GR jusqu'aux chalets d'Orgeval, puis la combe E à gauche d'une dent bien caractéristique. Une dernière pente plein S mène au collet 1873 au pied de le face E de l'Arcalod. Traverser plein N sous les faces rocheuses de l'Aracalod (combe de Bonverdan) jusque vers 1450 m (au dessus du chalet de Bonverdan, peu visible).

Bonverdan > Pas de L'Ours > Piste de Chérel (D+: 170m ; D-: 350m)
Repeauter et traverser traverser plein nord sous les contreforts rocheux de l'Aracalod puis poursuivre au N jusqu'au Pas de l'Ours. Descendre W sur le Plan de France puis jusqu'à la piste du col de Chérel.

Piste de Chérel > Col de Chérel > Précherel (D+: 150m ; D-: 515m)
Suivre la piste vers le S puis remonter la route jusqu'au col de Chérel en coupant les lacets. Du col, Suivre le GR de pays jusqu'à Précherel (Sur le haut, il est possible de couper un ou deux lacets)

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif
 

Coup de chaud sous la Coche [»] : Sortie du samedi 18 fevrier 2012 par fan

Participants : Les Pat, Les Blérioz, Marc et Nicolas. Devant nous David et Paul
Membres associés [?] : David SAVOYE, polito

Météo

Grand beau

Conditions d'accès

Etat de la route : RAS

Altitude du parking : Précherel

Conditions de neige

Sous la Coche neige cartonnée et plaquée.
Sous très la Tanne neige irrégulière travaillée par le vent.
Au niveau du "sapin" entre les crêtes et la forêt: zones plaquée avec neige cartonnée.
Dans le prés et la forêt bonne poudre qui ne va pas tarder à se transformer.
Plus bas, poudre lourde.


Altitude de chaussage (montée) : Précherel
Altitude de déchaussage (descente) : Précherel

Activité avalancheuse observée : Avalanche de plaque friable sous la coche. La remontée vers "le sapin est toute plaquée.

Skiabilité [?] : ••°°°


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Coup de chaud sous la Coche - Dénivelé réel effectué : 1100m

Journée marquée par une grosse coulée qui a embarquée David sur 200m. Plus de peur que de mal, il va bien et c'est ça le principal. Beaucoup de zones plaquées dans le secteur donc gaffe à vos miches...
Un grand merci aux gars (et fille) de la sécurité civile pour leur professionnalisme.
David et Paul vous détaillerons surement cette mauvaise expérience.

Ca part de là...
Ca part de là...
La petite troupe se met en route.
Colombier
Colombier
Les deux tracosaures nous ...
Tré le Mollard et la Coche
Tré le Mollard et la Coche
D'anciennes grosses coulées ont ravagées ...
Marc
Marc
Pour l'instant tout roule...
Coche
Coche
Sans le savoir on suit David et Polito.
Sur l'arête
Sur l'arête
Certains décident de rester sur l'arête, ...
Le Col
Le Col
David et Polito arrivent au col.
Avalanche
Avalanche
Et là ça part à notre droite et on voit ...
Secours
Secours
On descend et on sort David de la ...
Secours
Secours
Merci aux secours.
Secours
Secours
Merci aux secours. Calme et ...
Avalanche
Avalanche
Une fois en face on se rend compte de ...

 
 
 
 

Commentaires

» Par jérôme dauvergne, le samedi 18 fevrier 2012 à 19:09

8O ça fait froid dans le dos...
Une fois de plus, grand coup de chapeau aux secouristes.
Content que tout se termine bien :happy:

» Par veloski, le samedi 18 fevrier 2012 à 19:28

David, tu reviens de loin..
Bon rétablissement à toi et courage a vous deux après cette terrible expérience.
A nous tous de tirer les leçons.

» Par PIOCHON73, le samedi 18 fevrier 2012 à 19:32

Grosse frayeur, plus de peur que de mal , bon rétablissement.

» Par Chech, le samedi 18 fevrier 2012 à 19:47

Content que tout se termine (à peu près) bien, le CR fait réfléchir. Remettez vous tous bien, bon courage.

» Par lemich, le samedi 18 fevrier 2012 à 20:04

Ouf pour David, en regardant le tracé on voit qu'il s'en sort bien 8O bon rétablissement David !

» Par HDlameije, le samedi 18 fevrier 2012 à 20:31

:lol: :lol: Merci mon Dieu :roll:
Ca fait beaucoup d'amis touchés entre l'année dernière et cette année. Quelle leçon tirer ? La passion ne doit en aucun cas l'emporter sur la prudence. Et même comme cela ...
Bienheureux que cela se termine ainsi pour mes amis et compagnons d'un inoubliable tour de la Meije :D

» Par mathieu des Noes, le dimanche 19 fevrier 2012 à 09:49

@Manu: il est toujours instructif d'avoir un retour de la part de ceux qui ont été pris par une avalanche. Je ne suis pas certain que des commentaires agressifs comme le tien les incitent à venir le faire ici, ce qui serait dommage.

» Par Baujus, le dimanche 19 fevrier 2012 à 09:55

+1 manu
c'est un coin connu pour être avalancheux, alors avec ces conditions ...
ça a mobilisé 2 hélicos cette histoire.
http://www.ledauphine.com/savoie/2012/02/18/un-skieur-de-randonnee-pris-sous-une-coulee-de-neige
Heureusement que ça se termine bien :)

» Par fenec73, le dimanche 19 fevrier 2012 à 10:12

Bon rétablissement David et a bientot pour une prochaine sortie.Paul remet toi bien de tes émotions.Amitiées.Fénec73

» Par pascalconceillon, le dimanche 19 fevrier 2012 à 10:54

bonjour,
je vis et exerce en Bauges.
Si erreur il y a eu, elle était dans le choix de la course au regard des conditions. Le reste n'en est que la conséquence. Bon rétablissement à David.

» Par arcane, le dimanche 19 fevrier 2012 à 11:50

Pris dans une plaque dans les bauges entre le col de la cochette et le chalet de Rossane vendedi 17/02 à 11h30.Et pourtant on se méfiait méchamment dans cette traversée, bien que 3 skieurs étaient passés 1h avant.Distance de sécurité oblige,j'étais seul sur la plaque, les autres suivaient des yeux;heureusement, pas de séquelles; Jamais vu des pentes plaquées comme ça depuis 30 ans...

» Par alpaga, le dimanche 19 fevrier 2012 à 12:17

ouf!
bon rétablissement à David. J'espère qu'il n'est pas dans le même état que ses skis...

» Par 4carres, le dimanche 19 fevrier 2012 à 14:09

Sacrée frayeur. Bon rétablissement à David, tant physiquement que psychologiquement. J'imagine que se remettre sur pied prend du temps après avoir vécu un tel évènement...

» Par fan, le dimanche 19 fevrier 2012 à 14:27

Attention mon APN a 1H30 d'avance, donc les horaires sont a corriger :oops:
Pour les critiques, pas de jugements atifs, vous n'y étiez pas... et n'est-on pas toujours débutant face aux surprises de la nature??? :~
Merci aux autres pour le soutien à David :wink:

» Par alpaga, le dimanche 19 fevrier 2012 à 17:11

quand on regarde les commentaires, on voit qu'il fait pas beau, aujourd'hui! :wink:

» Par polito, le dimanche 19 fevrier 2012 à 19:30

merci à tous pour votre soutien à David :wink:
et tout particulièrement à Fan et Nicolas pour leur intervention de premier secours rapide, et professionnel :wink:
un grand merci également à toute l'équipe de secouristes
David va bien , cinq côtes cassées tout de même, pas d'autres séquelles , et c'est un moindre mal par rapport à la chute :ill:
pour le reste tout à été dit
@gégé et pascal : nous avons décidé de traverser à droite car nous avons jugé le couloir de sortie trop chargé :ill:
c'est en arrivant au col que le petit bombé ( 25° environ ) est parti sur une largeur de 5 métres , et nous entrainé dans le couloir; par chance j' ai pu m'arrêté rapidement , David plus au centre est parti avec la plaque :~

» Par fan, le dimanche 19 fevrier 2012 à 19:45

Hello Polito,
Merci pour les nouvelles de David.
Je me suis permis de supprimer quelques commentaires qui s'attachaient plus à la forme qu'au fond.
A+ fan

» Par Nadia Savoye, le dimanche 19 fevrier 2012 à 21:46

C'est une première pour moi d'écrire un message sur ce site... Après deux journées éprouvantes et fatigantes je suis heureuse de pouvoir dire que j'ai retrouvé mon homme avec le sourire, me parlant, me caressant les mains, pleurant aussi, mais en vie... et je tenais à remercier toutes les personnes qui ont été présentes pour lui d'une manière ou d'une autre : le sortir de la neige, le réconforter, le réchauffer, m'appeler, me ramener la voiture... je ne citerai pas de nom de peur d'oublier quelqu'un, mais ceux qui se sentent concernés se reconnaitront. Un grand merci aussi à l'équipe de secouristes.
Découvrant ce site, je ne peux m'empêcher d'être étonnée de voir certains commentaires, je ne m'abaisserai pas à ce niveau et ne porterai aucun jugement, comme certains se permettent de le faire sans connaître ni les personnes, ni les circonstances, mais pour des amoureux et passionnés de la montagne, restez humble de vos connaissances en espérant qu'elles suffiront toujours à maîtriser toutes situations!
Jtm David...

» Par romu, le lundi 20 fevrier 2012 à 02:02

Bon rétablissement David.
He, Polito t'as eu chaud :ill:
Tu peux me débriefer en perso si t'as besoin 8O

» Par pascalconceillon, le lundi 20 fevrier 2012 à 07:54

Nadia, Fan, et Polito,
désolé d'être intervenu dans l'analyse au moment où vous étiez encore dans l'émotion.
Mais j'ai hélas déjà trop vécu ces situations pour savoir qu'après le choc émotionnel vient le moment de la compréhension.
@ Polito, dans cette course, si ça "pue" à gauche, la meilleure option n'était pas à droite, mais 1 demi-tour qui aurait du être décidé au point 1836 m.
@ Nadia, je ne connais hélas que trop les circonstances de cette course (vent N la semaine puis redoux un week-end ensolleillé) pour rappeler aux passionnés de la montagne que la vraie humilité c'est renoncer.
Les commentaires des skitouriens sur le ski de rando en Bauges étaient élogieux cette dernière quinzaine. Le changement s'est opéré jeudi dernier...
Bon rétablissement

» Par Jérôme BISSON, le lundi 20 fevrier 2012 à 08:14

Je te souhaite un bon rétablissement David ! D'ici là, profites à fond de ta famille, le physique suivra ensuite rapidement, j'en suis sûr !
Paul, merci beaucoup pour toutes les infos. J'ai transmis à la team ...

» Par coppi, le lundi 20 fevrier 2012 à 13:22

bon rétablissement DAVID. Un pompier secouriste qui a participé à ton sauvetage et qui est aussi passionné que toi pour le ski de rando. Mes collegues secouristes se joignent à moi pour te redonner le punch.

» Par karinette, le lundi 20 fevrier 2012 à 13:31

salut à toi David, je regarde souvent -de loin- vos CR de sorties, parfois avec envie, et là, je viens de voir les photos, ça fait des frissons!! on a partagé un truc de dingue le 28 mars 2008, cette fois, c'est à moi de t adresser tout mon soutien et mon réconfort!un gros bisou à toi et à Nadia

» Par dom73, le lundi 20 fevrier 2012 à 16:27

bon ben j'aurais pas penser que ça parte après la traversée...
Gaffe à tous en Bauges, ya des plaques partout (je rappelle que les 1ères chutes de neige ont eu lieu sur un sol avec 25 ° mesurés par les sondes Phenoclim), la spécialité Baujue a pris des proportions inhabituelles (en nombre, localisations et volume cette année et la neige tombée depuis début février masque de grosses fissures dans des endroits où je n'en avais jamais vu avant.
Et attention à la méga avalanche dans le creux des Arces/pécloz. Pour les amateurs j'ai des photos avec avalanche sur 1,2 km de long et 8/10m d'épaisseur il ya quelques années en arrière.
mieux vaut descendre avant que ça décaille.

» Par Christo, le lundi 20 fevrier 2012 à 21:09

Perso, je pense qu'il ne faut pas trop jouer avec le feu, faites gaffe à vous et sachez renoncer. Bien sûr je souhaite un bon rétablissement à David que je ne connais pas , mais là c’était un peu trop non ? . Je pense bien connaitre les Bauges et là .... le Mt de la Coche samedi à 11h15 plein EST avec un gros soleil, une brusque montée de T° ... pourquoi pas le Pécloz aussi .... Allez soyez un peu plus prudent si vous voulez que l'aventure continue longtemps.

» Par David SAVOYE, le lundi 20 fevrier 2012 à 21:30

Je suis sorti de l’hôpital ce matin après 48h en examens, observations et petits soins ! Que c’est bon de se retrouver chez soi avec ceux qu’on aime. Après une bonne sieste, je souhaite à mon tour débriefer cette expérience rude et douloureuse mais heureusement avec une issue avec une moindre gravité.

Côté médical : 5 côtes fracturées (3 à gauche et 2 à droite), une forte contusion abdominale et quelques ecchymoses sur les bras et sur la face ; 15 jours d’arrêts et radio pulmonaire de contrôle dans 10 jours avec le médecin qui m’a suivi sur l’hôpital d’Annecy.

Côté psychologique : ça va pas trop mal même si cette expérience a été stressante à bien des moments ; lors de l’avalanche, l’attente de l’hélico, le passage aux urgences, les examens (échographie, scanner de la tête au bassin, radio et tout ce qui va bien) et l’attente du bon de sortie !

Côté affectif : j’ai envie de « crier un grand MERCI »

Merci à Paul pour son attention de tous les instants. Je lui renouvelle sans problème toute ma confiance et ma profonde amitié,
Merci à Nadia, ma fabuleuse épouse qui m’a apporté sa tendresse et son amour dans ce moment difficile. Elle s’est rendue complètement disponible pour me soutenir dans cette épreuve et aussi à mes enfants pour leurs dessins pour égayer ma belle chambre d’hôpital,
Merci à Fan et Nicolas qui m’ont porté secours et assistance. Je leur suis très reconnaissant et souhaiterais vraiment partager un bon moment avec eux autour de bons produits,
Merci aux secouristes qui ont pu et su me sortir de cette mauvaise impasse et pallier à mon incapacité d’agir. A la lecture de la presse, j’ai appris que 22 pompiers ont été mobilisés ainsi que 2 hélicoptères. Je ressens cette profonde gratitude envers la société et prend grandement conscience de ce que peut être la solidarité nationale et un service public de secours,
Merci à toutes les équipes de l’hôpital d’Annecy qui m’ont prodigué les premiers soins et accompagné dans ce moment de grande détresse. J’ai réellement senti à travers leurs gestes très techniques beaucoup de chaleur humaine,
Merci à tous pour vos visites, vos témoignages commentaires, courriel, appel téléphonique de bon rétablissement. Je vous promets que cela aide à franchir bien des étapes et notamment au niveau psychologique. Vélo m’a appelé plusieurs fois par jours pour me lire vos messages de soutiens.

Côté analyse de la situation :

Je partage pleinement avec vous l’adage qu’un bon montagnard est un vieux montagnard. Je vous confirme aussi que le BRA 73 avait été lu avec une attention particulière et notamment la fameuse rosace qui précise les pentes critiques : nous étions dans une pente critique.

Le choix de la course
Nous avons décidé collégialement avec Paul du choix de la course. Les éléments de notre décision ont été :
- une altitude modérée (risque 2 en dessous de 1800 m),
- Une belle descente Ouest / pente indiquée dans le BRA comme non critique
- beau temps,
- les bonnes sensations antérieures (excellente sortie au Collombier d’Aillon),

Nous savions que le passage le plus « tendu » était là. Nous avons pris l’option de remonter la pente là où elle avait déjà purgé (herbe et peu de neige) en crampon ski sur le dos. Nous avons renoncé de remonter l’écharpe sud du Tré mollard car la pente était chargée et très exposée au vent. Nous avons donc traversé à distance cette pente pour se regrouper sous le rocher. Ce passage nous a demandé concentration. La suite était évidente. Le col était à porter de main.
Paul ouvre la trace. Je le suis. Je me suis arrêté quelques instants en voyant que nous enfoncions mais très vite, sûrement trop vite, j’ai repris mon pas. Mon esprit était trop focalisé sur le col à quelques mètres et non sur la forte exposition évidente à laquelle nous étions soumis.

L’avalanche
Je me rapproche de Paul. Quand soudain, j’entends un énorme WOUF. Bruit que nous n’aimons pas entendre. Juste le temps de crier « MERDE » et de voir le manteau se disloquer et me voilà assis, partis dans la pente. J’essaye de résister et me voilà projeté la tête en avant. J’en prends plein la tête.
Ensuite, je sens mon corps propulsé en avant au moment du passage au niveau de la rupture de pente. Je fais alors une roulade et « m’écrase ». Je me plie très violemment en deux. C’est là, je pense, que je me fais ce traumatisme thoracique et abdominale. Je ressens une violente douleur.

Un mal pour un bien : je me retrouve à nouveau en position assise. L’avalanche perd de la vitesse et s’arrête. La neige monte alors progressivement ne laissant plus que la tête dépassée. Je me retrouve immobile, figé dans la neige ; impossible de bouger. Je ne peux qu’attendre. Ma respiration est très rapide. Mon pouls doit être à 200. Je me calme peu à peu. Je reprends mon souffle. Je ne me sens absolument pas comprimé.
Je saigne … nez, … ! J’ai perdu le gant droit. J’ai mal à la main. Je ressens le froid vif. Je bouge le bout des pieds dans les chaussures. Je sens mes doigts. Je me rassure : la colonne va bien.
Je crie alors « Paul, Paul » …. Pour le prévenir, que je suis à l’air libre.

5 – 10 minutes après !
Soudain, j’entends une voix … « tout va bien, tout va bien, …. ». C’est Fan, il arrive en courant sur zone. Très vite, il me dégage le thorax à la main puis creuse avec sa pelle pour me libérer successivement toute les parties du corps.
Je tremble. Je suis en état de choc. Je ressens de violentes douleurs dans le ventre. Il me sort de la neige et m’installe avec Nicolas sur une plate forme faite maison avec leurs skis. Il me couvre, me frotte, me réchauffe. Je me mets en PLS et j’attends …. C’est long, très long. Fan me parle en permanence. Il me réconforte.

Les minutes passent et toujours rien. Un doute subsiste. Les secours sont - ils prévenus ? Nous essayons de les joindre mais aucune couverture réseau. Fan essaye de communiquer par geste avec les skieurs qui évoluent sur le plan de la limace. Nicolas essaye d’accrocher le réseau mais rien n’y fait …. Ça ne passe pas et il est difficile de se déplacer. Nous sommes dans une zone entourée de barres.

L’hélico
Soudain, le bruit de l’hélico se fait entendre …. Très vite il apparaît. Il repère la zone puis je le vois droit devant moi. Les secours sont là. Je me sens soulagé. Mes maux de ventre m’inquiète vraiment … il faut tenir.
L’approche de l’hélico soulève la neige et me frigorifie. Fan essaye de me protéger.

Ensuite, je ne suis plus grand-chose. Je vois le médecin « Corinne » qui me pose une minerve, une perfusion et le « scop ». Elle me parle. Je lui signale ma douleur au ventre. Il me conditionne sur la perche (immobile et ficelé) et c’est décidé … direction l’hôpital d’Annecy.
Je perds le fil du temps. L’opération de secours a du prendre 1h mais j’ai vraiment du mal à reconstituer l’histoire.
Je suis embarqué dans l’hélico, puis débarqué sur le plan de la limace pour permettre l’évacuation de tout le monde sur zone ; ça craint trop.
L’hélico me récupère et très vite nous arrivons à la DZ. Ça vibre de partout … je rêvais de monter dans un EC 145 mais là l’expérience : ce n’est pas un mot, vibration, j’entends rien et je vois seulement les lèvres des secouristes bougées. La seule communication à bord c’est OK avec la main.

Les urgences
Une ambulance m’attend. Je suis vite embarqué et très rapidement je franchis les portes de l’hôpital …. 1, 2, 3, … et me voila en salle de déchoquage. 6 personnes s’affèrent autour de moi. J’entends des chiffres …. Les constantes qui sont répétées régulièrement. Il me déshabille et tout de suite on me passe une échographie. Rien d’anormal … je sens d’un coup la tension personnelle et collective diminuer. J’ai l’impression que les choses ralentissent. Je sens la chaleur du matelas et des draps chauffant. Je m’apaise. Je vais vivre …. !!!!

Départ pour le scanner, quelques mots décontractés avec l’équipe et à nouveau le stress. Bilan complet du rachis (Tête -> bassin) puis bilan thoracique et abdominale (20 minutes les yeux fermés) … dur !
Ensuite, c’est l’attente des résultats ; 30 minutes. Pas de souci pour la tête, le rachis, mais bien une contusion abdominale et 5 côtes cassées. Le verdict tombe. « On vous garde en observation à jeun». Vous allez être hospitalisé en chirurgie viscérale … au cas où il y a une petite perforation de l’intestin. On surveille. C’est dur. Il faut attendre, encore attendre.

Heureusement, je peux échanger régulièrement avec Paul et Nadia par téléphone. Ça me passe le temps et j’apprécie leur réconfort.

Je salue et remercie l’équipe des urgences et me voilà déjà entre les mains d’une nouvelle équipe. Il m’accueille avec le sourire et aussi la curiosité de voir un « avalanché » (vocabulaire médical). Régulièrement, je vois les infirmières qui vérifient la tension, la saturation en oxygène, … .

Heureusement, Nadia arrive et vient m’apporter du réconfort. Lorsqu’elle rentre dans la chambre, l’émotion est énorme. Je craque. Elle craque. On pleure. Un mélange de soulagement, d’angoisse, d’amour !
La nuit est longue …. Très longue. Je somnole. Heureusement, la nuit est rythmée par les visites régulières des infirmières.
Le lendemain, je réalise une radio pulmonaire. Pas d’épanchement …. Ouf c’est une bonne nouvelle. La journée est rythmée par des visites. Ça fait vraiment du bien.
La deuxième nuit se passe mieux. Je dors un peu plus. Demain, j’ai une prise de sang. On vérifie la biologie. C’est le passeport pour la sortie.
Montée d’angoisse, mes urines sont très orangées. J’ai la présence d’un peu de sang. Ça n’inquiète pas l’équipe médicale : je sors … et voilà après un premier repas en famille et une bonne sieste. Je débriefe.


Des erreurs … oui surement
Cela faisait 5 jours que j’étais dans les Alpes maritimes avec mes enfants pour skier. Les conditions sur place étaient bien différentes de celles que l’on n’a pu rencontrer.
Un désir très fort de faire une belle bambée et de profiter un maximum de cette belle journée douce, sans vent, … une motivation très, voir trop forte.

» Par Julien, le lundi 20 fevrier 2012 à 21:50

Mon frangin c'est fait piéger dans une plaque le même jour à quelques centaines de mètres de là, à environ la même heure : Bonnet de Chérel, après 20 ans de pratique c'était la première fois.
Moralité : penchez vous sur les bulletins avalanches, adaptez vos sorties, révisez vos réflexes ARVA et faites demi-tour si vous le sentez pas. Bon ski à tous

» Par Christo, le lundi 20 fevrier 2012 à 21:59

Remet toi bien , et bon courage .

» Par Christo, le mardi 21 fevrier 2012 à 08:30

Voila un complément d'information indispensable avant une sortie , le BRA ne suffit pas , il s'appuie sur les stations "nivose" ainsi que sur les observations sur place mais dépend justement du nombre d'observations . Moins les massifs sont fréquentés, moins les relevés y sont nombreux. Jetés donc un oeil ici dans les jours précédents votre sortie:

http://www.meteorologic.net/meteogrammes/Jarsy_29133.html

Bon ski a tous

» Par Virginie CORRAO, le mardi 21 fevrier 2012 à 13:25

Salut David
Je souhaite que tu retrouves la forme rapidement et que tu reviennes vite au boulot afin de bien rigoler par trop car avec des côtes cassées ça fait mal. :P
Tu as fait une belle frayeur à tous le monde
Bises et à bientot

» Par fan, le mardi 21 fevrier 2012 à 19:21

Hello David,
Content de te lire et de voir que "tout va bien, tout va bien" :wink:
Pour ton invitation, tu te doute bien qu'elle ne tombe pas dans l'oreille d'un sourd :lol: Je trouverez encore plus sympa de se retrouver tous (les protagonistes mais aussi Nadia et les enfants, les copains, etc...) en montagne dans un lieu facile d'accès dès que tu ira mieux :cool:
Les endroits ne manque pas (le refuge au dessus du col du coq, le plateau de l'Alpe par la plagne, le lac Achard) et l'exemple de la Grizzly Team et leur fondue semble au TOP :roll:
J'ai des photos pour toi :ill: dit moi comment tu veux que je te les fasses passer.

» Par PascalC, le mardi 21 fevrier 2012 à 19:24

Bonjour David
On s'est croisé en janvier au sommet du Grand Pic de la Lauzière (c'étais moi le bouchon à ta première montée ...)
Bon rétablissement.
Il est bien ton récit, factuel avec ce qu'il faut pour redonner à tous une bonne piqûre de rappel et en plus, j'aime bien les histoires qui finissent bien :)

» Par moms, le mardi 21 fevrier 2012 à 21:17

Merci David pour ton récit, je te souhaite un bon rétablissement et surtout savoure ton retour en famille, ça vaut tous les sommets du monde... :cool:

» Par alpaga, le mardi 21 fevrier 2012 à 22:27

@ David: vu l'état de ton ski, et vu "le peu de casse que tu as", il doit y avoir un truc 8O ... t'es fait en tungstène??? faudra que tu nous expliques!

» Par davidg, le mardi 21 fevrier 2012 à 22:50

Merci David merci pour ton CR, il est toujours instructif de lire tes expériences avec les avalanches. Je te souhaite une prompt rétablissement.

» Par Limo38, le mercredi 22 fevrier 2012 à 08:32

Salut ma breb,
c'est bon de te lire ! Je t'avoue que ça me fait qqch de lire ton ressenti et tes émotions car je t'imagines ... Toi qui pour moi à toujours été un repère et une assurance dans nos escapades de sport extrême. là ça fait drôle.
Heureusement tu vas bien et c'est le principal !
Je passe te voir très vite pour te faire une bise. En attendant reste au chaud prends soin de toi et de ta petite famille. Bise ma breb

» Par TiBougnat, le mercredi 22 fevrier 2012 à 12:30

Que d'émotions... Bon rétablissement et profites des tiens...

» Par neigerome, le mercredi 22 fevrier 2012 à 13:55

ravi de voir que tu vas bien
on a tant de banderoles à poser encore

» Par Virginie PIARD, le mercredi 22 fevrier 2012 à 15:07

Et ben quel récit et quelle frayeur vous avez du avoir! On pense bien à vous et on te souhaite bien sûr un rétablissement rapide!
A très bientôt j'espère....
Grosses grosses bises de toutes la famille !

» Par Bipbip, le mercredi 22 fevrier 2012 à 16:40

@ David : et bien , tu as grillé une sacrée cartouche :ill: . Content que tu t'en tire sans trop de dégats. Remet-toi rapidement , et au plaisir de se recroiser rapidement sur les sommets enneigés :)

» Par Guillaume PIARD, le mercredi 22 fevrier 2012 à 16:46

Bon rétablissement David, je passerai boire un verre à l'occasion pour prendre de tes nouvelles.
La nature n'est pas une science exacte d'où cet accident, il faut l'accepter, David le sait n'ayez crainte.
Grâce à la bienveillance et au sérieux de David des centaines d'enfants ont pu un jour goûter au joies des activités en pleine nature, que ceux qui ont la critique facile pratiquent un jour la montagne à ses cotés.
Repose toi bien, bjr à toute la famille.

» Par Em42, le mercredi 22 fevrier 2012 à 16:58

Quel Frayeur !!

Bon rétablissement à toi David et merci pour ce compte-rendu très instructif.

Pour ma part, c'était la course que j'avais prévu de faire le lendemain de ton aventure. A la lecture du CR de Fan, j'ai changé d'avis au dernier moment pour le Colombier.

Pour le choix, j'ai eu le même raisonnement que toi..
En tout cas bon courage et à bientôt peut-être sur les skis ! :)

» Par Jeroen, le mercredi 22 fevrier 2012 à 17:30

C'est tombé sur toi, ça pourrait tomber sur n'importe lequel d'entre nous. Soyons en conscients, et sachons renoncer. L'avalanche est un phénomène rare, mais les conséquences peuvent être dramatiques. Fort heureusement ici, juste quelques petits bobos. Tu es un peu chamboulé bien sûr, mais c'est peut être ce qui va te sauver : après une deuxième alerte il me semble que cette expérience "à peu de frais" ne pourra que t'être profitable.

Bon rétablissement à toi David.

» Par kiliman38, le mercredi 22 fevrier 2012 à 18:28

merci David pour ce retour d'expérience très complet et humble. Bon rétablissement. C'est sûr qu'il vient de se constituer une équipe soudée par cet événement. Le redoux en cours et ton accident nous invitent tous à une extrême prudence. Bon rétablissement psychologique à Paul également qui a du être bien choqué de voir son copain partir.

» Par jérôme dauvergne, le mercredi 22 fevrier 2012 à 19:40

Récit poignant...
Merci d'avoir pris le temps de raconter ton expérience, cela me glace le sang mais permet au moins un gros rappel pour tous.

Je te souhaite un bon rétablissement et un retour rapide sur les skis.

Salutations

» Par leced, le mercredi 22 fevrier 2012 à 21:06

Belle frayeur sans trop de "pépins physiques"...un peu plus morale.....
Bon rétablissement David, ça fait flipper 8O

» Par michel et marie Dupré, le mercredi 22 fevrier 2012 à 21:42

Heureusement,tes dernières nouvelles nous rassurent David sur ton état de santé.J'espère que tu retrouveras rapidement la pleine forme,mais ne prends pas trop l'habitude des hélico en montagne.

» Par Sylvie, le mercredi 22 fevrier 2012 à 22:46

C'est avec beaucoup d'émotions que j'ai appris ton aventure au pays des Baugus et suis soulagée de lire ton récit... je me suis retrouvée en train de lire il y a 4 ans le récit de mon frangin hélitreuillé pour un mal des montagne au Népal... lire son propre récit veut dire la vie... et c'est tout ce que l'on souhaite dans ces circonstances quelques soient les limites approchées et que l'on pense maitriser ... Dame nature est imprévisible....

Bon courage pour te rétablir, abuse du saucisson et autres produits régionaux, je t'embrasse, des bises à Nadia et aux enfants..

» Par Chantal, le jeudi 23 fevrier 2012 à 08:47

Depuis Prénovel , nous pensons bien à toi , à ta famille...Nous nous ferons une joie de venir boire un coup lors de notre prochain passage à Chapareillan ! bises ? Chantal et Xavier

» Par Philippe Cohade, le jeudi 23 fevrier 2012 à 16:24

Bonjour David, même si je ne te connais qu'au travers de tes récits sur Skitour et pour avoir échangé quelques mots sur un parking du côté de Celliers, je te souhaite un bon rétablissement et plein de belles bambées à venir. Merci pour ton récit qui nous interpelle tous. La nivologie n'est hélas pas une science exacte, je le sais que trop bien. Nul doute qu'après une telle expérience tu vas apprécier encore plus la saveur de la vie et en ressortir plus fort. Bon courage à toi et au plaisir de croiser nos traces.

» Par SRU74, le lundi 27 fevrier 2012 à 09:41

Bonjour David.
Nous ne nous connaissons pas, mais nous partageons la même passion et sans aucun doute le même enthousiasme.
Un accident et un récit qui ne laissent pas insensible et qui laissent à méditer.
Bon rétablissement et un retour rapide sur les ski.
Au plaisir de lire de nouveaux CR (mais d'une autre nature cette fois).
Amicalement.

» Par Bernadette, le mercredi 29 fevrier 2012 à 18:04

Une émotion profonde et angoissante pour une maman....Heureusement j'ai pu correspondre assez vite au téléphone avec "mon gros bébé" Nadia et les enfants
Mais je n'ai été pleinement rassurée que le lundi 27 Février en soirée lorsque je l'ai vu bien vivant ,mais que des petits bisous permis.Attention aux côtes !!!

» Les commentaires sur cette sortie sont verrouillés

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme tel. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne