Accueil > Topo Guide > Sommets > Belledonne > Pic Nord du Merlet > Grand tour par la combe du Merlet > Sortie du 17 décembre 2013
 Topo validé par la modération

2563 m Pic Nord du Merlet, Grand tour par la combe du Merlet

Données techniques

Massif : Belledonne
Secteur : Maurienne
Orientation : T
Dénivelé : 2000 m.

Difficulté de montée [?] : R
Difficulté ski [?] : 2.3 E1
Pente : court 40°

Nb de jours : 1
Type : Boucle

Cartes : 3433OT

Matériel

Couteaux si neige dure

Départ/Accès

Départ : Le Premier Villard (Pont du Merlet) (1053 m) - Depuis grenoble, prendre l'autoroute en direction d'Alberville puis bifurquer dans la vallée de la maurienne. A saint Etienne de Cuines, prendre la vallée des villards. Au premier villard, continuer le route et se garer au pont du Merlet (1053).

Au printemps, la route forestière du Bois du Nant est deneigée jusqu'au dessus du au-dessus du hameau du Replat 1250 m.

Pour le vallon du Merlet, on peut également partir du village de Saint Alban des Villards

Itinéraire

Monter au col de la lavoire (2382) par la combe du Merlet. Enlever les peaux et descendre dans la combe des Reisses. Repeauter vers 2250 et monter au Pas de la Fenêtre (2517). Enlever les peaux, basculer, et descendre jusqu'à 2200. Repeauter et monter au col coté 2368 sur IGN. Enlever les peaux et passer en traversée sous le pic nord du Merlet, le col du Merlet, le pic sud du Merlet. Repeauter vers 2100 et monter dans la combe nord-ouest du pic sud du merlet (la deuxième) jusqu'à un petit collet (2320). Basculer dans la combe de la Colombière sans enlever les peaux et monter au col du même nom (2397).
Descente par la combe du Merlet.

Trace GPS


| QRcode | VisuGPX

Remarques/Variantes

Superbe alternative aux classiques du vallon du Merlet. On visite 4 cols et 5 vallons pour (seulement) 2000 m.

Variantes :

» Tour au plus court (D+ 1650m ; Ski 2.3 ; Orientation T)
Il s'agit ici de tourner autour du Pic N du Merlet au plus court : Col de la Lavoire > Col 2459 Au N du Pic N du Merlet > Col du Merlet.



Sommet(s) associé(s) : Col de la Lavoire Col de la Colombière Pas de la Fenêtre

Refuge(s) associé(s) : Refuge du Merlet

Sortie(s) GPS associée(s) : 15.02.19

Photos

Pas de la fenêtre Versant E
Pas de la fenêtre Versant E [par veloski]

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Trois cols pour un Tour du Pic Nord du Merlet [»] : Sortie du mardi 17 décembre 2013 par taramont

Participants : Marc PAPET
Membres associés : 4carres (22.12)

Météo

parce que vous pensez que nous sortons si le temps n'est pas idéal ? pas de nuages, pas de grosse suée, pas d'onglée, donc aucune raison de se plaindre

Conditions d'accès

Etat de la route : passages en glace sur la route forestière mais pneus neige suffisant si conducteur pas trop quiche

Altitude du parking : 1280m

Conditions de neige

Altitude de chaussage (montée) : 1500m
Altitude de déchaussage (descente) : 1500m

Activité avalancheuse observée : néant

Neige très changeante allant d'exécrable à sublime avec cependant une prédominance de neige croûtée allant de facile à abo
Le déficit d'enneigement se fait sentir : on ne peut pas chausser à la voiture, les cailloux guettent sournoisement, des blocs sont à éviter et les pentes s'avèrent plus raides qu'avec un enneigement correct. A mon avis, pour apprécier ce tour à sa juste valeur, mieux vaut attendre des temps meilleurs

Skiabilité [?] : ●●●○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Route forestière du Bois du Nant (virage à 1280m), Col du Merlet, Refuge du Merlet (pour Marc seulement), Col 2459 du Bâcheux, Col de la Lavoire - Dénivelé réel effectué : 1730m

Je m'étais pourtant juré de ne plus repartir avant la prochaine chute de neige ! Mais le serment d'un randonneur addict vaut celui d'un ivrogne. Ce ne sont d'ailleurs pas toujours des individus différents....
MAIS : sortir avec Marc est toujours un grand plaisir si, comme moi, on souhaite des choses apparemment antinomiques, à savoir la solitude et la sécurité. On se voit au départ et à l'arrivée en décapsulant la bière. Au milieu, eh bien, on se voit de temps en temps de loin mais systématiquement aux endroits scabreux où je suis attendue et surveillée. Ce que je dois dire aussi c'est que sa trace est top : efficace, confortable et esthétique (très important). Si j'avais vu surgir le fantôme de Samivel pour le féliciter, je n'aurais pas été autrement surprise.
Mais arrêtons là l'apologie de ce randonneur haut de gamme : déjà comme çà, il n'arrive plus à faire face à toutes les sollicitations de ses multiples groupies et sa semaine de retraité n'a hélas que 7 jours....La seule chose qu'il apprend avec moi, c'est de faire durer le plaisir : j'arrive toujours à donner du temps au temps...
Donc aujourd'hui, nous voilà partis pour un "tour du Pic N du Merlet", pas celui du topo, mais une version abrégée, ce qui ne veut cependant pas dire que c'est une promenade apéritive.
Les cantonniers de St Alban n'avaient pas soigneusement poncé la route du Bois du Nant mais l'automobile est cependant monté vaillamment jusqu'à l'épingle à cheveux d'où part la piste rejoignant le torrent du Merlet.
A 1500m, on peut enfin chausser. Avec le déficit d'enneigement actuel, il est fortement recommandé de ne pas essayer de couper la piste, arcosses et blocs erratiques sournoisement cachés vous ramèneraient dare-dare dans le droit chemin.
Après les cantonniers, une autre corporation, les chasseurs, ont été surpris en flagrant délit de négligence : jusqu'aux Granges, on pouvait suivre une trace....de sang provenant vraisemblablement d'un sac à dos rempli de chair de chamois fraîchement découpée, ce qui fait un peu désordre dans un paysage paisible.
Le col du Merlet, déjà bien ensoleillé, ne présentait aucunedifficulté, ni d'un côté ni de l'autre. Pour basculer versant W, il faut déchausser sur quelques mètres et pour remonter ensuite vers le col 2459 du Bâcheux, il suffit de descendre d'une centaine de mètres. Marc en a descendu davantage puisqu'il a été en sus en pélerinage au refuge du Merlet. Ce qui met un bon 200m de plus à son crédit du jour. Mais quand on aime, on ne compte pas !
Le couloir d'accès au col 2459 du Bâcheux nous a donné un peu de fil à retordre. Bien sûr, pour moi, les difficultés étaient aplanies en amont : mon brise-glace privé cassait la croûte (de neige ! parce que l'autre, on l'a complètement oubliée dans le feu de l'action) et je n'avais plus qu'à essayer de tasser le sucre en poudre du dessous ; 1 pas en avant, 1/2 en arrière mais bon, ce n'était pas très long.
Au col, je découvrais le vallon du Bâcheux, le soleil caressait les rochers et en-dessous tout était dans l'ombre, sans nulle trace. Le départ du col, en neige très dure n'a pas été facile pour moi : mes vieux skis "cailloux" se souvenaient encore vaguement qu'ils avaient eu des carres dans le temps et auraient bien aimé les revoir à ce moment-là. Mais là encore le passage en neige dure était bref et plus bas, même si la neige était très changeante, c'était honnêtement skiable, surtout le bas après la traversée vers le lac.
Et c'est là qu'il faut repeauter une nouvelle fois, pour se diriger vers le col de la Lavoire, surmonter un petit ressaut raide en poudre fuyante, impossible à tasser. De nouveau, la difficulté est de courte durée. D'ailleurs, pour la corser, mon coéquipier a même remonté la combe avec une seule peau.
Au col de la Lavoire, derniers rayons de soleil, la pente est agréable, facile à skier dans le haut en neige dure transformée et dans le bas où le soleil n'arrive guère en cette période de l'année où elle reste poudreuse.
Quant au vallon après les Granges, bien trafolé par beaucoup de passages à pied/raquettes, ce n'est pas la partie la plus enthousiasmante d'autant plus que les jambes ressentent la bambée qu'elles ont vaillamment assuré.

ceci sera la fin du feuilleton saison 1 - automne
rdv après le 21/12 pour la saison 2 : hiver (s'il veut bien arriver)


Commentaires

» Par David, le mercredi 18 décembre 2013 à 00:04

Les photos sont arrivées par mail plus rapidement que sur skitour.
Après la grimpe de cet automne en Chartreuse, on devrait pouvoir se croiser sur les skis... cet hiver.
David

» Par Thierry38v, le mercredi 18 décembre 2013 à 07:01

Merci pour ce très beau récit, la passion du ski de rado est bien là.

» Par alpaga, le mercredi 18 décembre 2013 à 07:26

Ce sont de belles leçons que tu donnes à mon ami Marc! :happy:
Superbe CR, quant à l'alcoolisme, tu pensais à qui? :oops: tu n'aurais pas été surprise lors d'un barbecue de fin de saison à Grenoble? :lol:

» Par David, le mercredi 18 décembre 2013 à 08:46

@Thomas: seuls ceux ayant une aversion marquée pour les breuvages éthanoliques sont connus. Pour les autres pfff.... la liste serait bien trop longue.

» Par taramont, le mercredi 18 décembre 2013 à 10:02

david : "se croiser", je veux bien et çà me ferait sûrement plaisir, se suivre serait apparemment autrement problématique : ou je rends l'âme ou tu prends une pneumonie en m'attendant ; Marc lui-même a renouvelé son stock de Damart
alpaga : penses-tu sérieusement que quelque chose peut encore me surprendre? (dans le monde de la rando au moins)
Thierry38v : vous avez dit "passion" ? çà se voit donc tant que çà ?
bon ski et bonnes fêtes à tous

» Par Rozenn, le mercredi 18 décembre 2013 à 14:10

" Marc lui-même a renouvelé son stock de Damart"
:D
J'adore

» Par David, le mercredi 18 décembre 2013 à 14:21

Je n'ai vu que la tenue extérieure dimanche en allant au col du Gleyzin.

» Par 4carres, le mercredi 18 décembre 2013 à 15:19

Quel beau compte-rendu...

» Par philou3873, le jeudi 19 décembre 2013 à 17:07

Sur skitour les artistes se succèdent, j'aime bien les CR à plusieurs niveaux de compréhension :)

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne