Accueil > Topo Guide > Sommets > Queyras - Alpes Cozie N > Pic du Béal Traversier > traversée Nord/Sud > Sortie du 12 mars 2019
 Topo validé par la modération

2910 m Pic du Béal Traversier, traversée Nord/Sud

Données techniques

Massif : Queyras - Alpes Cozie N
Secteur : Queyras
Orientation : E
Dénivelé : 1364 m.

Difficulté de montée [?] : PD-
Difficulté ski [?] : 4.1 E3
Pente : 42° sur 100 m

Nb de jours : 1
Type : Boucle, Traversée

Cartes : 3537ET

Matériel

Crampons selon la qualité de la neige, piolet et corde pour s'assurer dans la traversée sous le sommet.

Départ/Accès

Départ : Arvieux (1540 m) - De Guillestre suivre la route du Queyras.
Peu avant Château-Queyras, prendre à gauche la route qui monte vers le col d'Izoard et arriver à Arvieux.

Itinéraire

D'Arvieux, remonter le vallon de Champ la Maison jusque vers 1850m (piste forestière), puis continuer vers l'Ouest et gravir le verrou du Ravin de Clapouse pour déboucher sur un replat (2300m).
Monter toujours par la combe en passant par le point 2448m et rejoindre le col de Clapouse (2727m - non nommé sur IGN).
Gagner l'aplomb du couloir Nord et le remonter jusqu'au pied de l'édifice sommital que l'on contourne versant Est (exposé - spits) pour accéder à la crête au Sud du sommet 2910m.
Traverser ensuite à pieds ou à skis l'arête facile mais exposée jusqu'au Pic du Béal Céveilhan (2895m).
Du sommet, descendre au SE en direction de la Crête du Vacivier puis rejoindre, par un couloir plein E, le vallon de Clapouset. Descendre le vallon jusqu'à la cabane du Plan du Vallon et suivre la piste forestière jusqu'à Arvieux.

Remarques/Variantes

Les variantes sont nombreuses ainsi que les enchainements.

Sortie(s) GPS associée(s) : 12.03.19 06.04.14

Conditions récentes

» Le 12 mars [Sortie ci-dessous]

» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Le Béal en Bambée façon Bambino [»] : Sortie du mardi 12 mars 2019 par Benjamin Védrines

Participants : -

Météo

Grand beau, petit vent de nord à 30 max

Conditions d'accès

Etat de la route : enneigée côté villaret, sèche côté saint martin

Altitude du parking : 1350

Conditions de neige

Altitude de chaussage (montée) : 1350
Altitude de déchaussage (descente) : 1350

Activité avalancheuse observée : RAS, aucuns signaux d'alarmes, aucunes avalanches observées

Skiabilité [?] : ●●●○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Rocher Baron 1359 - Peyre Eyraute 2903 - Ferme Orceyrette 2100 - Pic des Chalanches par la face nord 2779 - Torrent du Rosey 2300- Col de la rousse 2515 - Lac du Lauzon 2283 - Col de Combe Laboye 2563 - Vallon de Clapouse 2450 - Pic du Béal Traversier par le couloir gelé 2910 - Pic du Béal Céveilhan 2895 - Lac de la Valette 2200m - Pointe 2711 de la crète des Chalance par le col 2579 - Lacs du Lauzet 2450 - Pointe 2709 de la crête des Chalances - Cabane de Peyre Murenq 2137 - Croix Ratier 2613m - Cabane Néal 2215m - Col du Roc de Chabriller 2476m - La Moulière 2274m - Col de la Crête de la Moulière 2535m - Lac de la Moulière 2450 - Col du Haut Mouriare 2500 - Lac de l'Ascension 2340m - Crête de l'Alpavin 2703m - Rocher Baron - Dénivelé réel effectué : 5462m

Cela faisait longtemps que je voulais faire "une bambée". En fait depuis que je fait du ski de randonnée je crois. Dés mes premières randos, je m'étais acheté une paires light Dynafit en nid d'abeilles, des allumettes qui se sont cassées relativement vite !

Et puis au fur et à mesure de ma pratique, de pente raide, je me suis détourné de tout cela, encore plus quand il a fallu passer le guide. Les allumettes ne sont pas de rigueur !

Depuis de long moments également je voulais découvrir ce massif du Béal, ce côté du Queyras encerclé par le Guil et la Durance. Beaucoup fréquenté versant Arvieux, il l'est moins versant Briançonnais. Les longues vallées de l'Orceyrette, du calvaire du vallon, de Peyre Murenq, sont repoussantes de par l'approche conséquente l'hiver avec les routes forestières fermées.

Mon cahier des charges pour cette journée était simple : faire plus de 5000 mètres. Voir moins de 5 personnes. Découvrir ce massif. Aller jusqu'à Furfande Un tracé élégant. Partir et revenir à sa voiture sans manips.

C'est pour cela que je suis parti de Rocher Baron. Je pensais pouvoir monter plus haut en 4x4 mais non, rocher baron et pas plus !

Ce fut une journée incroyable, avec tous mes plans qui se sont enchaînés parfaitement bien. La qualité de neige fut étonnamment très bonne dans l'ensemble. De la poudreuse, de la moquette, et puis de la neige dure, voire gelée par endroit comme à l'alpavin. Je n'ai croisé que 2 personnes au col de la Rousse, même si j'en ai aperçu plus dans ces environs. Uniquement côté Brunissard d'ailleurs, tous les autres vallons furent déserts, sans aucunes traces. Le pied !!!

J'ai eu de la chance car parti avec 1,9 litres, j’espérais trouver des ruisseaux ici ou là, et c'est à Furfande que la nature m'a fait don de ce liquide précieux. Ensuite au retour dans quasi chaque vallon on pouvait faire le plein.

C'est une boucle que j'ai trouvé très agréable à parcourir, très variée et dont les variantes sont innombrables ! C'était justement çà qui rend la préparation un casse tête, mais c'est tellement plaisant de tracer son itinéraire imaginaire et de le concrétiser le lendemain. C'est également sympa d'être suivi par le soleil toute la journée, c'est pour cette raison que je conseille de le parcourir dans ce sens.

Je me suis juste égaré au premier sommet (point 2711 de la crête des Chalanches) au dessus de Furfande, après avoir lu la variante du topo neige entre les lignes, et j'ai plongé dans une face que je déconseille si on veut rendre le parcours homogène (Description : au début on descend versant Nord-Est puis il faut prendre la première brèche à gauche. Après une déséscalade courte un couloir étroit orienté Nord-Ouest qui s'élargit permet de prendre pied dans le vallon des Lacs du Lauzet. La partie rocheuse doit être moins prononcée les bonnes années). Il est plus judicieux de passer en contrebas du sommet comme le propose la variante.

Peu de monde sur le terrain donc, et une neige fraîche de la nuit qui impliquait de créer sa trace, sa propre "signature" à la montée comme à la descente. Le pied !

Donc voila si certains sont curieux d'explorer ce petit coin de paradis, c'est une solution à conseiller !

A ce propos, cela aurait été top de couper le circuit en deux en dormant à Furfande mais depuis cet hiver le local d'hiver est fermé car il y a eu trop d'incivilités.... Dommage.

Départ à 7h35 et arrivée vers 18h55 soit à peu prés 11h20, fort long oui mais je suis quand même content, mon but était de finir en étant bien, et j'espère pouvoir en faire d'autres avec du matos plus léger, car on y prend vite goût !


Un fichier GPS a été associé à cette sortie - Charger


Commentaires

» Par Toz, le vendredi 15 mars 2019 à 17:12

Si on enleve les descentes et les pauses, ça doit pas faire loin de 700m/h de moyenne toute la journée ? :ill: :OO:

» Par cassien, le vendredi 15 mars 2019 à 18:49

Belle performance, bravo. :wink:

» Par p1p1, le vendredi 15 mars 2019 à 19:53

Salut Benj',
Alors là si tu commences à faire des bambées à la P1P1 (heu non en fait bcp plus !) tu es un homme complet ! :lol: :lol: :wink:

» Par taramont, le vendredi 15 mars 2019 à 20:10

et en plus le temps de faire des photos !!! j'aime énormément la 24...entre autres - félicitations pour ce beau voyage :)

» Par Benjamin Védrines, le vendredi 15 mars 2019 à 22:12

Toz, je ne sais pas exactement mais çà doit être dans ces environs. Étant content de fouler ces cimes, j'ai bien profité des lieux c'est sûr, je ne me suis pas privé de pauses mais il fallait quand même garder un rythme pour rentrer avant la nuit ! Salut François, ma copine n'est pas totalement d'accord, je suis entre autre vraiment mauvais en Yoga, dans la sociabilité également ;) et j'espère rester incomplet, c'est tellement plus éveillant ! Taramont, je n'ai pas pris des photos au début pour garder de la batterie car j'ai pris tout le reste avec mon téléphone portable. La 24 les couleurs sont canons, un vrai photographe avec du matos aurait été fou ! Merci à tous pour vos commentaires :)

» Par castor05, le samedi 16 mars 2019 à 20:52

Joli joli !
Impressionné par ton horaire, même pas pris la marge de partir tôt ;-) bravo !
As tu le fichier gps à tout hasard, c'est un coin qui me titille depuis un moment, ça fait une bonne base :-)
Pas gêné par des zones trop réchauffées avec ces températures ??

» Par Benjamin Védrines, le samedi 16 mars 2019 à 22:24

Salut Castor05, j'ai fait la trace avec Iphigénie et je l'ai transférée sur la sortie en fichier GPX. C'est une trace au doigt mais çà permet de mieux situer effectivement. Pour ce qui est des zones trop réchauffées, ce jour là l'iso était à 2400 avec 40km/h de nord-ouest. Aucunes coulées de neige lourde observée. Il n'a pas neigé dans cette région lorsque le nord était touché, si ce n'est du transport de neige et une faible chute dans la nuit. En gros on sentait que la base principale était la même que celle résultant de l'anticyclone immense de fin février additionné au vent de sud très fort qui a sévit. Donc en sud le manteau est tassé, même réchauffé pas de manteau meuble, sauf quelques zones d'accumulations très localisées. En nord c'est plus complexe... Globalement dur proche des crêtes, grain fin très compact dans les hauts des couloirs (là où je suis passé du moins...), et alternance de neige poudreuse + quelques plaques parsemées de manière hétérogènes. Voilà !

» Par Heuuu, le dimanche 17 mars 2019 à 10:55

Une sacrée bambée dans un coin sauvage. Du factuel sans un seul selfie. Bravo :cool:

» Par henyan, le dimanche 17 mars 2019 à 17:23

Tu es prêt pour l 'Embrun man :wink:

» Par Navier, le dimanche 17 mars 2019 à 20:00

Superbe !

» Par mick38, le mardi 19 mars 2019 à 23:16

Super tour sauvage merci pour la trace qui m'affiche 5200 suivant la carte mais cela n'enlève rien à ton exploit :roll:
Trace faite au doigt? donc non enregistrée sur le terrain pour garder ta batterie.

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne