Accueil > Topo Guide > Sommets > Grandes Rousses - Arves > Pic de l'Étendard > Glacier de Saint Sorlin > Sortie du 07 juillet 2018
 Topo validé par la modération

3464 m Pic de l'Étendard, Glacier de Saint Sorlin

Données techniques

Massif : Grandes Rousses - Arves
Secteur : Maurienne Oisans
Orientation : NE
Dénivelé : 1650 m.

Difficulté de montée [?] : F
Difficulté ski [?] : 2.3 E1
Pente : Passages à 30°

Nb de jours : 1, 2
Type : Aller/Retour

Cartes : 3335ET

Matériel

Matériel de glacier

Départ/Accès

Départ : Col de la Croix de Fer (2064 m) - 3 accès possibles :
1/ Grenoble -> Rochetaillée -> Rivier d'Allemont (fin de la route deneigée) -> Col de la Croix de Fer.
2/ Par la Maurienne: Saint Jean-> Saint Sorlin-> col de la Croix de Fer
3/ Par la Maurienne: Vallées des Villards-> col du Glandon-> col de la Croix de Fer (déneigement le plus tardif).

Itinéraire

Montée :
Remonter le vallon du Vallon jusqu'au collet dominant le refuge de l'Etendard. Dépasser sucessivement le Grand Lac, le Lac Blanc et le Lac Tournant. On arrive ensuite au pied du glacier que l'on remonte. Le Pic se trouve alors sur la droite où par deux ressauts on rejoint un collu qui se détache de l'arête sommitale. Il ne reste plus qu'à parcourir une petite arête pour arriver au sommet.
Attention le parcours le long des lacs est une sucession de faux plats.

Descente :
La descente se fait par le même itinéraire. Une fois le Grand Lac atteint, il est judicieux de remonter à la gare d'arrivée du télésiège (station de saint sorlin). On continue alors plus au nord pour atteindre une combe située aux pieds des Aiguilles des Perrons, qui nous ramène au pied de la combe du Vallon. Cette combe garde généralement mieux la neige que sa voisine la combe du Vallon.

Trace GPS


| QRcode | VisuGPX

Remarques/Variantes

Par mauvaises conditions de neige rendant douteux le passage par le col de la Croix de Fer, suivre la combe sous les Perrons voire en se tenant un peu haut sur sa droite, et, à hauteur de la gare d'arrivée du téléski qui monte de l'Eau d'Olle, basculer coté St Sorlin en suivant la piste bleue, puis prendre l'arête de Comborsière.
Par bonnes conditions, si l'on n'a rien laissé au refuge et si on s'y connaît un peu en orientation, on peut rejoindre directement le bout de la combe de la Balme en prenant à droite avant le deuxième lac, ce qui permet de shunter tout le faux plat jusqu'au refuge ainsi que la remontée après le refuge. Attention, passages étroits en S3. C'est aussi un passage traditionnel lorsque on part directement de St Sorlin ou de César Durand, prendre l'une des deux combes qui entaillent le ressaut opposé de la combe sous l'Aiguille Rousse, celle du haut permet de sortir directement au début du deuxième lac, celle du bas permet de sortir entre le second et le troisième lac. On peut aussi sortir par la gauche (sens de la montée) du dernier ressaut, vers la cabane des glaciologues, mais après il faut un peu redescendre au bord du glacier.

Variantes :

» Depuis Saint Sorlin d'Arves (D+ 2050m ; Ski 2.3)
En hiver la route du col de la Croix de Fer est fermée et l'itinéraire "normal" part de St Sorlin d'Arves.
Remonter la piste de la combe de la Balme, jusqu'à l'ancien refuge César Durand. De là on remonte la piste du col des lacs plein ouest jusqu'au col nord des lacs (alt 2533) avant de redescendre au refuge de l'Etendard.

» Boucle Glacier de Saint Sorlin--> Cochette--> Laisse (D+ 2000m ; Ski 3.2 ; Orientation NE)
Montée au Pic de l'Etendard par le Glacier de St Sorlin.
Descente du Pic, rester rive gauche, passer entre le col de la Barbarate et le rognon rocheux 3169m et vers 3000m, repeauter en direction de la Brèche de la Cochette. Par un parcours d'arête mixte facile, traverser les cimes W, centrale, E (3241m) de la Cochette. Descendre N sur le Glacier de Côte Blanc. Vers 2950m; remonter au Dôme de la Cochette (3071m). Contourner l'Aiguille Noire par l'W, par quelques mètres de remontée l'Aiguille de Laisse (2879m) est atteinte: il ne reste plus qu'à se laisser glisser au NE sur le refuge de l'Étendard pour retrouver l'itinéraire de montée.

» Redescente vers Saint Sorlin (D+ 2000m ; Ski 2.3 ; Orientation NE ; Départ Saint Sorlin d'Arves)
Pour la redescente un itinéraire très sympa permet de rejoindre les pistes sans trop pousser sur les bâtons : on redescend de l'Etendard jusqu'au début du lac blanc. Là on rephoque pour remonter vers la droite un collu à 2300m. On contourne le "Mondor", on passe sous le "Mollard" puis on fait une traversée vers les chalets de la Balme. On évite de pousser sur les bâtons le long des lacs.



Refuge(s) associé(s) : Refuge de l'Etendard

Sortie(s) GPS associée(s) : 12.04.17 10.03.11

Photos

Pic de l'Étendard - Voie Normale
Pic de l'Étendard - Voie Normale [par JulBont]

Conditions récentes

» Le 07 juillet [Sortie ci-dessous]

» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Pic de l'Étendard, Glacier de Saint Sorlin [»] : Sortie du samedi 07 juillet 2018 par chapp

Participants : Francky et RV
Membres associés : balto38

Météo

Grand beau avec regel puis qq nuage

Conditions d'accès

Etat de la route :

Altitude du parking :
2060

Conditions de neige

Altitude de chaussage (montée) : 2600 environ
Altitude de déchaussage (descente) : 2600 environ

Activité avalancheuse observée : nada...........................................................

Skiabilité [?] : ●○○○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Topo - Dénivelé réel effectué : 1700m

Si je tenais le “con” qui m’a posé tous ces sillons profonds dans la neige !
Courant, juin j’avais déjà vécu ce type de mésaventures dans 3 massifs différents .
Mais on parlait plus d’alvéoles ou de vaguelettes tandis qu’ici les sillons étaient vraiment profonds et aiguisées (jusqu’à 40 cm de hauteur). Et cela sur plus de 80% de l’itinéraire, donc même dans la pente.
Pour expliquer ce phénomène rarissime je ne vois que l’association de grosses chutes de neige suivit d’orages violents sur une neige pas suffisamment travaillée en profondeur.
Dommage car l’enneigement est encore exceptionnel.
Pour la montée cela n’a pas été trop gênant sauf dans la pente finale ou nous avons décidé de monter à pied les 500 derniers mètres de dénivelé (bien plus efficaces que les conversions dans ces fameux sillons immondes). Nous avions pourtant laissé la neige ramollir par un départ tardif.
A la descente, à part les 200 premiers mètres (3*), les virages à ski étaient bien souvent à la limite de la conversion. Ceci étant, moins pire que si il avait fallut descendre à pied en buttant sur les nombreuses aspérités.

Quoiqu'il en soit notre joyeux trio à pris un bon bol d’air frais dans un coin de toute beauté loin de toute fréquentation.

Rmq : Aiguille de Laisse encore en neige depuis le refuge. Pas pu repérer le départ des Cimes de Cochette depuis le vallon des lac (vraisemblablement sec). Faudra que je revienne y'a moyen de faire du bon tricotage de printemps (dixit le gardien du refuge bien câblé ski rando).


Commentaires

» Par pamplemousse, le dimanche 08 juillet 2018 à 14:18

Héhé, je vois maintenant à quoi ont servis "les skis dans la voitures" vendredi en sortant du boulot ;)

» Par df, le dimanche 08 juillet 2018 à 22:44

J'émets une hypothèse concernant ces reliefs de neige en sillons et trous profonds: c'est sûr qu'ils sont liés aux pluies mais peut-être procèdent-ils des effets associés de la chaleur et du soleil, accentuant leur ampleur, à la manière des pénitents andins?

» Par chapp, le lundi 09 juillet 2018 à 13:14

Concernant ces "aspérités" je me dois de préciser (c'est dommage je n'ai pas fais de photos) :
1 : avant le glacier : de type alvéoles marquées somme toute classiques par rapport à tous les cr de juin
2 : Sur le glacier : Sillons profonds que je n'avais jamais rencontrés. Comme la rando est souvent sur le glacier ....
Du coup la glace sous la neige "striée" joue certainement un rôle important, genre pont thermique ... ou un truc comme ça ... non ?

» Par balto38, le mercredi 11 juillet 2018 à 23:02

J'ai mis 2 photos de la neige, déjà fin juin (21/06) pas facile à skier à la montée et descente.
ça fait mal aux genoux. (surtout si ce n'est pas dégelé)
Vu que ce n'est pas la même date il est peut être préférable d'enlever les 2 premières photos ??
Cet été le glacier se coupe en 2 ???

a+

» Par chapp, le jeudi 12 juillet 2018 à 19:29

Bien vu tes photos balto !
On se rend bien compte du champs de labour.
Tes skis notamment, perpendiculaires aux sillons; ils reposent seulement sur 3 ou 4 pointes. Va faire une godille la dessus !
:wink:

» Par balto38, le jeudi 12 juillet 2018 à 21:15

Pour le retour c'était galère du coup j'ai porté les skis dès le bas du glacier. (Neige dangereuse)
Depuis un genou qui tire un peu
En plusieurs décennies de ski de rando rare d'avoir de la neige comme cela.
Une fois j'ai fais l'étendard le 23 juillet et pas de pb avec de la neige comme cela.
Probablement les 3 semaines de pluies début juin
a+

» Par gauthier78, le samedi 14 juillet 2018 à 19:05

Fait le Pic de l'Etendard (à pied pas à ski) le 10 juillet 2018, les sillons ont encore augmenté, à la faveur de ces dernières journées très ensoleillées, ce qui rend la montée bcp plus fatigante et la descente désagréable. En neige dure sur la partie saillante et en neige molle dans le creux du sillon. Ski impossible...J'ai qqs photos mais apparemment pas possible d'ajouter de photos dans les commentaires

» Par Laurent B..., le mardi 17 juillet 2018 à 23:57

Pas mieux côté Vanoise (cf sorties)... la neige reste bonne par contre sur les fortes pentes (20-25° du mieux, bon au dessus de 30°, excellent à 40° face NE pointe de Claret). Pas de sillons sur neige grise très sale.
@Chapp: la montée à la cochette, tu l'as pris en photo photo 8 (ex photo 6)! On voit bien la langue de neige qui monte vers le Dôme.

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne