Accueil > Topo Guide > Sommets > Grandes Rousses - Arves > Pic de l'Étendard > par les Cochettes > Sortie du 09 avril 2017
 En attente de modération

3464 m Pic de l'Étendard, par les Cochettes

Données techniques

Massif : Grandes Rousses - Arves
Secteur : Oisans
Orientation : T
Dénivelé : 2200 m.

Difficulté de montée [?] : AD
Difficulté ski [?] : 4.1 E2
Pente : 35°/600m, passages >40°

Nb de jours : 1
Type : Boucle

Cartes : 3335ET

Matériel

Crampons, piolet, rappel (2x30m), sangles, matériel glaciaire habituel.

Départ/Accès

Départ : La Villette (1400 m) - RN 91-> Rochetaillée->vallée de l'Eau d'Olle-> Vaujany puis la Villette. Parking au Collet

NB: Ce départ est accessible en TC

Itinéraire

Ascension:
Du Collet ou de la Villette, emprunter le chemin du col de Couard, qui passe par Rochemelon, le Vallonnet et la Draye du Couard.
Au col (2234m), partir vers le S sur le Plan des Cavales, puis prendre au SE pour atteindre le lac et le Glacier N de la Barbarate; le glacier, pentu au dessus du lac se couche ensuite. Tier au S pour contourner l'arête W du Pic de l'Etendart, et trouver l'entrée du couloir W (attention, d'autres couloirs secondaires le précèdent). Gravir le couloir (raide au début parfois bien sec) qui débouche au sommet.

Descente par le couloir N des cimes de la Cochette:
Skier le haut du glacier de St Sorlin en restant à proximité de l'arête NE, de façon à contourner le rognon rocheux 3169m.
Vers 3050m, partir NW pour une courte remontée à la Brèche de la Cochette (3171m), en prenant garde à l'horaire car l'orientation est SE.
De la brêche, rejoindre par une courte arête la cime de la Cochette et prendre le couloir N qui se poursuit par le petit glacier de la Cochette; se laisser glisser jusqu'au col du Couard. Là aussi, prendre garde aux conditions nivologiques dans la Draye, réceptacle à coulées...

Remarques/Variantes

Départs alternatifs:
* par la route du col du Sabot: en fin de saison, on monte assez haut sur la route. Il faut gravir les aiguillettes de Vaujany par le versant NW, puis descendre leur versant E sur le col du Couard, l'inverse au retour.

*Par le barrage de Grand Maison: monter également aux Aiguillettes pour rejoindre l'itinéraire au col du Couard.

*Option mécanisée: en période d'ouverture des remontées mécaniques, on retrouve l'itinéraire sur le plan des Cavales, après s'être fait déposé au dômes des Petites Rousses ou au Pic du Lac Blanc.

Ascension : itinéraires alternatifs:
* par l'Echarpe N au dessus du glacier N de la Barbarate (AD+ 45°-50), passages >50°, mixte sur l'arête)
* par l'arête W, (AD+ en hiver, mixte)
* par le col de la Barbarate: du glacier N de la Barbarate, l'accès au col (3219m) se fait par un petit couloir raide (45° sur moins de 100m), dont l'accès en bas est devenu difficile par du fait du recul glaciaire (rocher ou mixte, III/IV).
Rejoindre le sommet par la voie normale toute proche.
* par les cimes de la Cochette ou la brêche de la Cochette, ou le couloir S de la Cime de la Barabarate: plus facile (pas de difficultés alpines), mais moins direct.

Variantes :

» Descente par la Brêche de la Cochette (Ski 4.1)
Skier le haut du glacier de St Sorlin en restant à proximité de l'arête NE, de façon à contourner le rognon rocheux 3169m.Vers 3050m, partir NW pour une courte remontée à la Brèche de la Cochette (3171m), en prenant garde à l'horaire car l'orientation est SE.
La brèche donne accès à une belle combe WNW par un couloir raide et étroit mais court (rappel possible, équipé). Vers 2700 contourner vers le S l'épaule issue des Cimes de la Barbarate pour rejoindre le petit lac de la Barbarate (2681). Un cheminement plus direct entre les barres est possible mais on aura pris soin de le repérer lors de la montée.
Se laisser glisser jusqu'au col du Couard. Là aussi, prendre garde aux conditions nivologiques dans la Draye, réceptacle à coulées...

» Descente par le col de la Barbaratte (Ski 4.2 ; Orientation W)
Redescendre par le couloir issu du col de la Barbaratte. Départ très étroit, puis pente soutenue (45°) avant d'arriver au dessus des falaises. Les contourner par une traversée exposée à gauche (par bon enneigement), ou tirer un rappel de 50m ou 2 de 30m (spit et pitons en place rive droite).
4.2 E4



Sortie(s) GPS associée(s) : 15.04.10

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Pic de l'étendard, tour du propriétaire [»] : Sortie du samedi 08 au dimanche 09 avril 2017 (2 jours) par Em42

Participants : -

Météo

Beau les deux jours, chaud, vent faible.
Samedi après-midi quelques nuages
Dimanche après-midi : Orage

Conditions d'accès

Etat de la route : ok jusqu'à 1720m, quelques névés ensuite

Altitude du parking : 1720m

Conditions de neige

LieuAltitudeOrient.HeureMeuble/TotaleTypeCommentaire
Aiguillettes Est2547 - 2200mE7h300/50DureBon grip 3*
Glacier de la Cochette 2200 - 3240NW10h300/100VitrifiéeVitrifiée par la chaleur la veille
Descente Est3240 - 2800NE11h3020/100Poudre lourdePoudre réchauffée 4*
Bas de la descente Est2800 - 2430E12h20/100Transfo lourdeEncore bien skiante 4*
Col sud du Gd Sauvage3128 - 2550S10h0/50IrrégulièreDure en haut (dérapage) puis revenue au soleil 3*
Pic de l'Etendard3464 - 3000NE12h3010/100TrafoléeUne vrai piste de ski 3*
Brèche de la cochette haute 3171 - 2800W14h0/100DureAvec l'orage, ça n'a pas dégelé :-( 2*
Brèche de la cochette basse2800 - 2200W14h3010/100MoquettePas mal 4*
Aiguillettes2547 - 1830W16h10/50MoquetteExcellent ! 5*

Altitude de chaussage (montée) : 2000m
Altitude de déchaussage (descente) : 1830m

Activité avalancheuse observée : Traces d'anciennes plaques à vent. Très stable ce week-end. Encore un peu de givre dans les faces nord au-dessus de 2800 / 3000m (Grand Sauvage).

Skiabilité [?] : ●●●○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Samedi : Route du col du Sabot 1720m - Aiguilletes de Vaujany - Col du Couard - Cime de la Cochette par le glacier éponyme - Refuge de l'Etendard / Dimanche : Refuge - Pointe du Gd Sauvage 3163m - Couloir Sud - Lac des Quirlies - Etendard par le col des Quirlies - Brèche de la Cochette - Lac de la Barbaratte - Col du Couard - Aiguillettes - Retour - Dénivelé réel effectué : 4500m

Quelle bambée, quel tour imaginé depuis la maison et grâce aux cartes IGN et skitour. Il y a de tout : du plat, beaucoup de plat, des passages plus alpins, un peu d'arête, un peu de glace, du crampons/piolet, de la solitude dans le Gd Sauvage au bain de foule à l'Etendard ! Félicitation à Glad qui a encore bouclé ce tour avec brio, non sans embûches !

Samedi 3h15 : tût tût tût, foutu réveil, ca pique ! Pourquoi ai-je choisi un tour qui démarre par 2100m de dénivelé et une descente pleine est en fin de 1ère étape ?!

Samedi 4h50, quelque part sur la route du Sabot vers 1600m : Glad sort de la voiture, de nombreux débris d'avalanches barrent la route... sans la neige, celle-ci a déjà fondue !

Samedi 4h55, à 1725m, bon ce névé, on ne le passera pas ! On gare la voiture. Départ ski et chaussures sur un sac de plusieurs kilos !

Samedi 7h30 : Sommet des Aiguillettes, le soleil fait une furtive apparition. Entre temps, nous nous sommes fait doublé par deux avions de chasse. La descente remue le sang, heureusement la face était lisse. Au col, la bise de vallon nous glace. Elle nous oblige à accélérer le mouvement.

Samedi 9h45, sur le glacier de la Cochette, vers 2850m, Glad' dérape, c'est la chute sur une centaine de mètre. Son couteau n'a pas réussi à mordre sur cette neige vitrifiée. Fort heureusement, hormis quelques brûlures, rien de grave. Après s'être remis de nos émotions, nous repartons de l'avant. Finalement nous franchirons le col vers 11h. Le refuge sera atteint vers midi.

Samedi, fin d'après-midi : Au refuge, c'est l'effervescence. Il y a de tout, des rackétistes, des skieurs débutants, d'autres confirmés, des enfants. Il y a du monde.

Dimanche, 5h45 : c'est presque une grasse matinée au regard de la veille. On part avant le gros de la troupe vers 6h30. Le lever de soleil est toujours un moment incroyable dans ces grandes étendues blanches. Nous profitons des lacs encore bien gelés pour passer au milieu. Le couloir Nord du Gd Sauvage est encore poudreux voir givré :-). Le sud, en revanche, c'est autre chose...

Dimanche, 8h50 : Le couloir encore à l'ombre, qu'à cela ne tienne, on se repose au sommet, contemplant les Aiguilles d'Arves juste en face.

Dimanche, 10h Le timing du tour ne nous permet plus d'attendre. La solution retenu pour passer la corniche tangue entre le piolet et le rappel. Finalement, ce fut ski aux pieds et piolet à la main. Le couloir lui ne restera pas dans les annales. Les contre-pentes réchauffées permettront de faire quelques beaux virages;

Dimanche 10h30 : Le lac des Quirlies pour nous tous seuls. Repeautage direction le col des Quirlies. Il fait chaud ! On remonte jusqu'au pic de l'Etendard. Ici, fini la solitude, c'est la foule des grands jours, il y a des gens partout ! Le pic de l'Etendard comme une grande piste de ski, l'alpe d'Huez en a rêvé... Les randonneurs l'ont fait !

Dimanche 12h30, nous quittons la foule pour rejoindre la brèche de la Cochette. La fatigue commence à se faire sentir, les 2000m de dénivelé sur la journée approchent. Les sacs sur le dos sont de plus en plus lourd. Nous entamons la descente vers 14h. Le couloir est a moitié en glace. C'est de nouveau avec le piolet que nous entamons la descente.

Dimanche 14h10 : Averse de grésil, un orage, il ne manquait plus que ça. Nous filons donc rapidement vers le col du Couard.

Dimanche 15h30 : Dans la remontée vers les aiguillettes de Vaujany, aucun de nous deux parle, la montée est longue, glissante, usante. Les peaux se font la malle. Ca sent la fin de la journée. C'est un peu comme quand vous pensez en avoir finit et, qu'au détour d'une montagne, vous voyez qu'il en reste tout autant.... C'est long la fin...

Dimanche 16h, Summit, surement le plus dur à atteindre, il ne reste plus qu'à descendre à la voiture. Ca tombe bien, un éclair nous fera vite déguerpir.

Dimanche 17h : On arrive à la voiture. La boucle est bouclée. Cette seconde journée est impressionnante : plus de 25km, 2400m de dénivelé positif, près de 3200m de dénivelé négatif. 10h d'effort ! Bravo Glad !


Commentaires

» Par JulBont, le dimanche 09 avril 2017 à 22:15

Un joli raid sur 2 jours, bravo pour l'itinéraire! :wink:

» Par el-manu, le dimanche 09 avril 2017 à 22:30

z'auriez pas croisé un sale gosse toujours content ? :D :wink:
joli tour, vacharde cette remontée des aiguillettes hein ? :wink:

» Par docsidocsa, le dimanche 09 avril 2017 à 22:32

Sympas votre tour! Vous avez pas trouvé un piolet camp sous la brèche de la cochette? Perdu vendredi lors d'un tour des grandes rousses de tricheur en partant du pic blanc (l'étandard était tout poudre :wink: ). Je vous est vu descendre tout à l'heure lors d'une balade dominicale à pied, et j'éspère ne pas me mettre la même bambé que vous demain pour aller le chercher :ill: merci

» Par Dim74, le dimanche 09 avril 2017 à 22:37

2400m D+ sur 24Km...on a mis 5h50 au trophée des domes :P

» Par Em42, le lundi 10 avril 2017 à 06:18

Merci Julbont, Il y a plein de couloirs sur la barrière ouest, je ne suis pas sur que tous soient toporisés... :wink:

@El-Manu : C'est possible :cool: C'est fou comme elles se font oubliées pendant le tour ces Aiguillettes. Elles se font bien rappeler au moment de rentrer !

@ Docsidosa : Nous n'avons rien vu :( . Bon courage pour le retrouver. Peut-être quelqu'un l'a retrouvé. Mets peut-être un message sur perdu/trouvé..

@ Dim : On a du être un peu plus lent ^^. Bien joué pour toi :-);

» Par Davey Cooper, le lundi 10 avril 2017 à 08:32

:cool:

» Par Laurent B..., le lundi 10 avril 2017 à 10:25

Bravo Emeric!
Il m'aurait fallu au moins trois jours pour faire ce que tu as pu réaliser en deux! :roll:

» Par Filou38, le lundi 10 avril 2017 à 12:34

Encore une bien belle bambée pour vous :cool:
Punaise, au moins vous rentabilisez bien le déplacement :wink:
Ah le ski de printemps, c'est très bon, mais ça pique au levé :OO:

» Par Chech, le lundi 10 avril 2017 à 21:12

Grande classe ! :wink:

» Par Em42, le jeudi 13 avril 2017 à 09:11

Merci à vous pour vos commentaires :-).
@ Laurent, tu sais aussi faire des belles bambées quand tu veux ^^.
@ Filou : Oui le ski de printemps ça pique parfois :lol:
@ Chech : J'essaie de t'imiter dans les itinéraires originaux mais pas toujours facile.

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne