Accueil > Topo Guide > Sommets > Grandes Rousses - Arves > Pic de l'Étendard > Glacier de Saint Sorlin > Sortie du 11 mai 2015
 Topo validé par la modération

3464 m Pic de l'Étendard, Glacier de Saint Sorlin

Données techniques

Massif : Grandes Rousses - Arves
Secteur : Maurienne Oisans
Orientation : NE
Dénivelé : 1650 m.

Difficulté de montée [?] : F
Difficulté ski [?] : 2.3 E1
Pente : Passages à 30°

Nb de jours : 1, 2
Type : Aller/Retour

Cartes : 3335ET

Matériel

Matériel de glacier

Départ/Accès

Départ : Col de la Croix de Fer (2064 m) - 3 accès possibles :
1/ Grenoble -> Rochetaillée -> Rivier d'Allemont (fin de la route deneigée) -> Col de la Croix de Fer.
2/ Par la Maurienne: Saint Jean-> Saint Sorlin-> col de la Croix de Fer
3/ Par la Maurienne: Vallées des Villards-> col du Glandon-> col de la Croix de Fer (déneigement le plus tardif).

Itinéraire

Montée :
Remonter le vallon du Vallon jusqu'au collet dominant le refuge de l'Etendard. Dépasser sucessivement le Grand Lac, le Lac Blanc et le Lac Tournant. On arrive ensuite au pied du glacier que l'on remonte. Le Pic se trouve alors sur la droite où par deux ressauts on rejoint un collu qui se détache de l'arête sommitale. Il ne reste plus qu'à parcourir une petite arête pour arriver au sommet.
Attention le parcours le long des lacs est une sucession de faux plats.

Descente :
La descente se fait par le même itinéraire. Une fois le Grand Lac atteint, il est judicieux de remonter à la gare d'arrivée du télésiège (station de saint sorlin). On continue alors plus au nord pour atteindre une combe située aux pieds des Aiguilles des Perrons, qui nous ramène au pied de la combe du Vallon. Cette combe garde généralement mieux la neige que sa voisine la combe du Vallon.

Trace GPS


| QRcode | VisuGPX

Remarques/Variantes

Par mauvaises conditions de neige rendant douteux le passage par le col de la Croix de Fer, suivre la combe sous les Perrons voire en se tenant un peu haut sur sa droite, et, à hauteur de la gare d'arrivée du téléski qui monte de l'Eau d'Olle, basculer coté St Sorlin en suivant la piste bleue, puis prendre l'arête de Comborsière.
Par bonnes conditions, si l'on n'a rien laissé au refuge et si on s'y connaît un peu en orientation, on peut rejoindre directement le bout de la combe de la Balme en prenant à droite avant le deuxième lac, ce qui permet de shunter tout le faux plat jusqu'au refuge ainsi que la remontée après le refuge. Attention, passages étroits en S3. C'est aussi un passage traditionnel lorsque on part directement de St Sorlin ou de César Durand, prendre l'une des deux combes qui entaillent le ressaut opposé de la combe sous l'Aiguille Rousse, celle du haut permet de sortir directement au début du deuxième lac, celle du bas permet de sortir entre le second et le troisième lac. On peut aussi sortir par la gauche (sens de la montée) du dernier ressaut, vers la cabane des glaciologues, mais après il faut un peu redescendre au bord du glacier.

Variantes :

» Depuis Saint Sorlin d'Arves (D+ 2050m ; Ski 2.3)
En hiver la route du col de la Croix de Fer est fermée et l'itinéraire "normal" part de St Sorlin d'Arves.
Remonter la piste de la combe de la Balme, jusqu'à l'ancien refuge César Durand. De là on remonte la piste du col des lacs plein ouest jusqu'au col nord des lacs (alt 2533) avant de redescendre au refuge de l'Etendard.

» Boucle Glacier de Saint Sorlin--> Cochette--> Laisse (D+ 2000m ; Ski 3.2 ; Orientation NE)
Montée au Pic de l'Etendard par le Glacier de St Sorlin.
Descente du Pic, rester rive gauche, passer entre le col de la Barbarate et le rognon rocheux 3169m et vers 3000m, repeauter en direction de la Brèche de la Cochette. Par un parcours d'arête mixte facile, traverser les cimes W, centrale, E (3241m) de la Cochette. Descendre N sur le Glacier de Côte Blanc. Vers 2950m; remonter au Dôme de la Cochette (3071m). Contourner l'Aiguille Noire par l'W, par quelques mètres de remontée l'Aiguille de Laisse (2879m) est atteinte: il ne reste plus qu'à se laisser glisser au NE sur le refuge de l'Entendart pour retrouver l'itinéraire de montée.

» Redescente vers Saint Sorlin (D+ 2000m ; Ski 2.3 ; Orientation NE ; Départ Saint Sorlin d'Arves)
Pour la redescente un itinéraire très sympa permet de rejoindre les pistes sans trop pousser sur les bâtons : on redescend de l'Etendard jusqu'au début du lac blanc. Là on rephoque pour remonter vers la droite un collu à 2300m. On contourne le "Mondor", on passe sous le "Mollard" puis on fait une traversée vers les chalets de la Balme. On évite de pousser sur les bâtons le long des lacs.



Refuge(s) associé(s) : Refuge de l'Etendard

Sortie(s) GPS associée(s) : 12.04.17 10.03.11

Photos

Pic de l'Étendard - Voie Normale
Pic de l'Étendard - Voie Normale [par JulBont]

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Pic de l'Étendard, Glacier de Saint Sorlin [»] : Sortie du lundi 11 mai 2015 par Pierre THIE

Participants : -
Membres associés : skieur0206 (14.05)

Météo

Beau mais ciel voilé

Conditions d'accès

Etat de la route :

Altitude du parking :
col de la croix de fer

Conditions de neige

LieuAltitudeOrient.HeureMeuble/TotaleTypeCommentaire
Sommet3464-009h15Duremais bon grip
glacier3400-28009h30Duredes traces partout. moquette à partir de 3000
Traversée des lacs2800-25009h50Dureparfait pour ne pas perdre de l'altitude
Dernière descente2600-200010h15Moquettejuste comme il faut
Altitude de chaussage (montée) : 2070
Altitude de déchaussage (descente) :idem

Activité avalancheuse observée : nada. Bon regel. Les coulées sur les bords des lacs sont nettement moins importantes que les années précédentes

Skiabilité [?] : ●●●○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Topo

Lors d'une nuit de sommeil inconfortable et agitée,
Le génie de la montagne en songe vint me visiter.
« Le weekend du premier mai, gâché par les embruns
T’a rendu renfrogné et chagrin, ne ronge pas ton frein
Prends tes skis et de la neige de printemps fais leur lit.
Le moral alors reviendra et à la vie tu diras merci. »
- Mon bon génie, dis moi, par quels moyens, je t’en prie
Accomplir tes bons conseils et reprendre goût à la vie.


« Par un weekend de beau temps, par exemple celui du 8 mai,
Ton dévolu tu jetteras sur un sommet encore enneigé.
De nuit tu chemineras et des photos tu prendras.
de la lune tu profiteras mais le dimanche soir attendras
pour partir et éviter la foule et bien tu feras.
Le pic de l’étendard parfaitement l’affaire fera
Et au bout d’un moment marre tu en auras
De faire des rimes idiotes en « ra »
… et donc tu arrêteras. »


Etrange sensation en vérité, que d’être en songe visité !
Quel culot ce génie. Et si de rester ronchon il me plait ?
Je repousse l’idée avec énergie. Rien à faire toutefois,
Plus je la repousse et plus elle pousse en moi.
La prophétie du bon génie a fait son chemin
Et me voici préparant mon sac dimanche matin.
Sur les coups de quinze heures je monte pépère
Vers le refuge en partant du col de la croix de fer.

En chemin je croise, hirsutes, rouges et réjouis,
Des skieurs qui descendent d’un peu partout.
Plus loin quelques marmottes se flanquent des coups,
Pendant que je monte sous le soleil de l’après midi.
Le refuge bien propret, qui affichait complet samedi
A retrouvé le calme. Nous serons deux pour diner.
Un dortoir pour chacun, c’est l’embarras du choix pour le lit.
Quoi ?! hein ? quel est ce bruit !? C’est l’heure, déjà, de le quitter.


Dehors on perçoit bien quelques voiles, mais la nuit est étoilée.
En chemin je fais quelques arrêts pour poser le trépied.
J’arrive trainant et soufflant au pied des hostilités.
Mais vision d’horreur ! que s’est-il passé ?
Qui sont les iconoclastes, les fous, que dis-je, les enragés !
Qui sont descendus dimanche et ont laissé la place ravagée ?
Les misérables, les gredins, ils auraient pourtant dû savoir
Que le lundi matin de j’y serai. Ô rage Ô désespoir.

Le génie réapparaît : « Et quoi ? Mauvais coucheur !
Tu prétends éviter la foule du dimanche et aussi profiter
Pour toi seul, d’une neige douce et immaculée ?
Tu veux, en somme, le beurre et l’argent du beurre !"
-Oui, certes. Voilà, je me suis un peu emporté
J’admets que les mots ont dépassé ma pensée.
Et d’ailleurs la preuve que j’avais tort, c’est
Que la descente s’est parfaitement passée !

Merci bon génie de la montagne.


A noter : quasiment pas de corniche cette année. Et pour la première fois, j'ai pu skier le sommet.

PS: j'ai dû compresser les photos pour les faire entrer dans le cahier des charges (moins de 200 ko) du coup c'est un peu crado. Désolé.


Commentaires

» Par Rémo Barbaruli, le lundi 11 mai 2015 à 15:40

comme d'habitude : superbes photos !

» Par Louane, le lundi 11 mai 2015 à 15:46

Bravo Pierre, refuge ou bivouac?

» Par Pierre THIE, le lundi 11 mai 2015 à 15:49

c'est dans le texte. (mais c'est vrai que c'est chiant à lire) :D

» Par Louane, le lundi 11 mai 2015 à 15:53

:oops: j'avoue que j'ai été un peu fainéant pour le coup... mais voilà j'ai ma réponse merci :wink:

» Par gilles, le lundi 11 mai 2015 à 16:21

superbes photos

» Par ThierryC, le lundi 11 mai 2015 à 17:31

Bravo et merci pour tout! (le texte et les images)

» Par gerard mitaut, le lundi 11 mai 2015 à 17:36

Sublime, dommage qu'on ne puisse pas voter pour ces photos :lost:

» Par jean, le lundi 11 mai 2015 à 19:04

Très belles photos en effet
Tu n'es pas monté trop léger. Ça pèse un 7d...

» Par neigerome, le lundi 11 mai 2015 à 20:06

que fait la modération !!!

une prose si libertaire, des photos si libérées
qu'on enferme ce personnage :wink:







magnifique, magnifiée

» Par Louane, le lundi 11 mai 2015 à 23:42

Dernière question, tu es monté versant maurienne ou par le versant iserois ? Ça passe à vélo?
Merci d'avance.

» Par Pierre THIE, le mardi 12 mai 2015 à 05:47

@ Louane: je suis monté au col de la croix de fer par Saint jean de Maurienne. En voiture, ça passe jusque là. Je suppose que ça passe aussi à vélo. Mais après le col je doute que tu ailles beaucoup plus loin sur deux roues.

@ jean : il est vrai... sans compter le trépied et le téléobjectif qui pèse un âne mort.

» Par pamplemousse, le mardi 12 mai 2015 à 10:05

Un vrais bonheur ce CR, pris dans l'élan même le PS semble poétique...

Superbes photos soit dit en passant.

» Par didiergo, le mardi 12 mai 2015 à 11:48

Notamment les panoramas nocturnes : classe! :wink:

» Par Laurent Bernardet, le mardi 12 mai 2015 à 13:34

Toujours d'aussi belles photos (et surtout la 2) ! Bravo!

» Par henyan, le mardi 12 mai 2015 à 13:41

Jolie compte rendu :wink:

» Par gab, le mardi 12 mai 2015 à 22:03

Oui dommage que le vote ne soit pas activé :( car les photos sortent de l'ordinaire :wink:

» Par _pierre_, le jeudi 14 mai 2015 à 12:13

C'est effectivement agréable de voir de belles photos triées, sélectionnées, bien réalisées et sûrement un poil post-traitées. L'effort de portage en valait la peine :wink:

» Par skieur0206, le vendredi 15 mai 2015 à 16:09

Superbes photos & CR ! :wink:

Pour nous, réalisé jeudi 14 mai, neige moyenne sur le bas mais très agréable sur le glacier de St Sorlin !! Actuellement il neige à gros flocons !

Notre petit film : www.vimeo.com/127919868

» Par Dimeco, le samedi 16 mai 2015 à 08:55

Bravo pour les deux photos de Traquet motteux (mâle). Elles sont superbes.

» Par Pierre HERBETH, le samedi 16 mai 2015 à 10:38

Superbes photos !!!!

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne