Accueil > Topo Guide > Sommets > Grandes Rousses - Arves > Pic de l'Étendard > Glacier de Saint Sorlin > Sortie du 06 juillet 2013
 Topo validé par la modération

3464 m Pic de l'Étendard, Glacier de Saint Sorlin

Données techniques

Massif : Grandes Rousses - Arves
Secteur : Maurienne Oisans
Orientation : NE
Dénivelé : 1650 m.

Difficulté de montée [?] : F
Difficulté ski [?] : 2.3 E1
Pente : Passages à 30°

Nb de jours : 1, 2
Type : Aller/Retour

Cartes : 3335ET

Matériel

Matériel de glacier

Départ/Accès

Départ : Col de la Croix de Fer (2064 m) - 3 accès possibles :
1/ Grenoble -> Rochetaillée -> Rivier d'Allemont (fin de la route deneigée) -> Col de la Croix de Fer.
2/ Par la Maurienne: Saint Jean-> Saint Sorlin-> col de la Croix de Fer
3/ Par la Maurienne: Vallées des Villards-> col du Glandon-> col de la Croix de Fer (déneigement le plus tardif).

Itinéraire

Montée :
Remonter le vallon du Vallon jusqu'au collet dominant le refuge de l'Etendard. Dépasser sucessivement le Grand Lac, le Lac Blanc et le Lac Tournant. On arrive ensuite au pied du glacier que l'on remonte. Le Pic se trouve alors sur la droite où par deux ressauts on rejoint un collu qui se détache de l'arête sommitale. Il ne reste plus qu'à parcourir une petite arête pour arriver au sommet.
Attention le parcours le long des lacs est une sucession de faux plats.

Descente :
La descente se fait par le même itinéraire. Une fois le Grand Lac atteint, il est judicieux de remonter à la gare d'arrivée du télésiège (station de saint sorlin). On continue alors plus au nord pour atteindre une combe située aux pieds des Aiguilles des Perrons, qui nous ramène au pied de la combe du Vallon. Cette combe garde généralement mieux la neige que sa voisine la combe du Vallon.

Trace GPS


| QRcode | VisuGPX

Remarques/Variantes

Par mauvaises conditions de neige rendant douteux le passage par le col de la Croix de Fer, suivre la combe sous les Perrons voire en se tenant un peu haut sur sa droite, et, à hauteur de la gare d'arrivée du téléski qui monte de l'Eau d'Olle, basculer coté St Sorlin en suivant la piste bleue, puis prendre l'arête de Comborsière.
Par bonnes conditions, si l'on n'a rien laissé au refuge et si on s'y connaît un peu en orientation, on peut rejoindre directement le bout de la combe de la Balme en prenant à droite avant le deuxième lac, ce qui permet de shunter tout le faux plat jusqu'au refuge ainsi que la remontée après le refuge. Attention, passages étroits en S3. C'est aussi un passage traditionnel lorsque on part directement de St Sorlin ou de César Durand, prendre l'une des deux combes qui entaillent le ressaut opposé de la combe sous l'Aiguille Rousse, celle du haut permet de sortir directement au début du deuxième lac, celle du bas permet de sortir entre le second et le troisième lac. On peut aussi sortir par la gauche (sens de la montée) du dernier ressaut, vers la cabane des glaciologues, mais après il faut un peu redescendre au bord du glacier.

Variantes :

» Depuis Saint Sorlin d'Arves (D+ 2050m ; Ski 2.3)
En hiver la route du col de la Croix de Fer est fermée et l'itinéraire "normal" part de St Sorlin d'Arves.
Remonter la piste de la combe de la Balme, jusqu'à l'ancien refuge César Durand. De là on remonte la piste du col des lacs plein ouest jusqu'au col nord des lacs (alt 2533) avant de redescendre au refuge de l'Etendard.

» Boucle Glacier de Saint Sorlin--> Cochette--> Laisse (D+ 2000m ; Ski 3.2 ; Orientation NE)
Montée au Pic de l'Etendard par le Glacier de St Sorlin.
Descente du Pic, rester rive gauche, passer entre le col de la Barbarate et le rognon rocheux 3169m et vers 3000m, repeauter en direction de la Brèche de la Cochette. Par un parcours d'arête mixte facile, traverser les cimes W, centrale, E (3241m) de la Cochette. Descendre N sur le Glacier de Côte Blanc. Vers 2950m; remonter au Dôme de la Cochette (3071m). Contourner l'Aiguille Noire par l'W, par quelques mètres de remontée l'Aiguille de Laisse (2879m) est atteinte: il ne reste plus qu'à se laisser glisser au NE sur le refuge de l'Étendard pour retrouver l'itinéraire de montée.

» Redescente vers Saint Sorlin (D+ 2000m ; Ski 2.3 ; Orientation NE ; Départ Saint Sorlin d'Arves)
Pour la redescente un itinéraire très sympa permet de rejoindre les pistes sans trop pousser sur les bâtons : on redescend de l'Etendard jusqu'au début du lac blanc. Là on rephoque pour remonter vers la droite un collu à 2300m. On contourne le "Mondor", on passe sous le "Mollard" puis on fait une traversée vers les chalets de la Balme. On évite de pousser sur les bâtons le long des lacs.



Refuge(s) associé(s) : Refuge de l'Etendard

Sortie(s) GPS associée(s) : 09.02.20 12.04.17 10.03.11

Photos

Pic de l'Étendard - Voie Normale
Pic de l'Étendard - Voie Normale [par JulBont]

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

le jour de la Marmotte au Pic de l'Etendard [»] : Sortie du samedi 06 juillet 2013 par Rémo Barbaruli

Participants : -
Membres associés : cherko (07.07)

Météo

grand beau, chaud, sans vent

Conditions d'accès

Etat de la route : ouverte entre 2 passages de la cyclo Marmotte

Altitude du parking : 2060

Conditions de neige

neige de névé dans l'ensemble, donnant dans les pentes avant les lacs une très belle moquette **** (vers 10h30), plus bas on sent le relief.

Altitude de chaussage (montée) : 2500, au lac Tournant
Altitude de déchaussage (descente) : 2250 (combe des Perrons), mais déchaussage pour longer les lacs...

Activité avalancheuse observée : RAS

Skiabilité [?] : ●●●○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : le jour de la Marmotte au Pic de l'Etendard - Dénivelé réel effectué : 1650m

Beep beep beep... beep beep beep...

Hein, quoi ? Ah oui, le réveil... 3:30AM ? et tu es où ? allongé dans ta voiture ? au Col de la Croix de Fer ?

Aucun souvenir de la veille, mais tant qu'à être là, et être réveillé si tôt, tu optes pour une petite bambée Etendard - Aiguille Noire - Aiguille de la Laisse.

Tu marches de nuit sur la piste, tu surveilles les couleurs en arrière pour ne pas manquer l'illumination du Mont-Blanc, tu croises un pêcheur qui t'explique l'alvinage, tu rattrapes des alpi partis du refuge, ils te rattrapent dans les 200 derniers mètres sous l'Etendard parce que tu n'arrives plus à avancer...

Au sommet, tu aperçois la route le long du lac de Grand-Maison, et là tu te dis : "Tiens, oui, aujourd'hui c'est le jour de la Marmotte".

Tu discutes avec l'autre skieur de la journée, hésites à le suivre, mais finalement la forme n'est pas là, tu le remercies pour ses conseils pour rejoindre l'Aiguille de la Laisse, mais plus d'eau, donc tu remontes juste au télésiège du Rouet comme l'avait signalé PatdeGap et tu rejoins la voiture.

Tu es bien crevé, tu te couches dans la voiture, et tu t'endors...


Beep beep beep... beep beep beep...

Hein, quoi ? Ah oui, le réveil... 3:30AM ? et tu es où ? allongé dans ta voiture ? au Col de la Croix de Fer ?

Ben oui, c'est le jour de la Marmotte !

etc etc...

-------

En fait je me rends compte que ça demande une petite explication : le film "Un jour sans fin" (Groundhog Day en anglais), dans lequel le héros revit tous les jours la même journée, porte au Québec le titre "Le jour de la Marmotte".

Et vu qu'aujourd'hui c'était le jour de la Marmotte, avec ses 174 km et 5000 m de déniv' tout de même, je trouvais que ça s'y prêtait bien. Et c'est pas toutes les années qu'on peut skier quand les autres pédalent en juillet, mais là promis, c'est fini !

Et aujourd'hui j'ai vu UNE marmotte, pas plus, pas moins : félicitations au Syndicat d'Initiative ;-)


Commentaires

» Par mick38, le samedi 06 juillet 2013 à 20:32

Il va bien falloir qu'on s'en fasse une ensemble: toi aujourdhui, moi hier (AR180 km + 800km de TGV le soir) alors qu'on habite à coté! .
Une saison qui fini en beauté avec un ski d'été exceptionnel.
Le ski d'été c'est le pied :0 stress avalanches, quasi personne, température douce pour le farniente au sommet, il reste une impression d'avoir volé une journée à l'hiver.

» Par christian, le dimanche 07 juillet 2013 à 08:47

Salut du skieur au sombréro (un vieux Panama en fait!)
Sympa ton récit !
Finalement je ne suis allé qu'au col de la combe de la Valette juste en dessous du col du grand Sauvage -manque d'eau aussi !puis retour par mon itinéraire de montée ...Christian

» Par Rémo Barbaruli, le dimanche 07 juillet 2013 à 09:10

@ Michel : un jour le boulot, les enfant, les petits-enfants s'organiseront pour qu'on en fasse une ensemble, c'est sûr ! Mais ce sera la saison prochaine pour moi, il faut savoir raccrocher... :happy:

@ Christian : merci pour tes commentaires, pas de regrets de ne pas avoir continué avec toi vers le Grand Sauvage du coup... Pour le sombrero : corrigé !

» Par taramont, le dimanche 07 juillet 2013 à 13:06

compte rendu haut de gamme (on pourrait en faire une nouvelle), toujours de belles photos, j'adore la 2e - vous faites bien de vous arrêter pour la saison, vous ne pouvez plus faire mieux !

» Par Rémo Barbaruli, le dimanche 07 juillet 2013 à 13:40

@ taramont : merci :oops:
En même temps on pourrait prendre ça pour un défi :happy:

» Par PatdeGap, le dimanche 07 juillet 2013 à 21:28

Salut Rémo.
Visiblement les conditions n'ont pas beaucoup changé depuis le début de la semaine.
La trace sous le Gd Sauvage n'est pas la mienne. Elle y était déjà mardi, et puis à l'heure où je suis déscendu, je n'ai pas laissé beaucoup de trace...
Bonne fin de saison... si elle n'est pas finie...

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne