Accueil > Topo Guide > Sommets > Grandes Rousses - Arves > Pic de l'Étendard > par les Cochettes > Sortie du 11 juin 2006
 En attente de modération

3464 m Pic de l'Étendard, par les Cochettes

Données techniques

Massif : Grandes Rousses - Arves
Secteur : Oisans
Orientation : T
Dénivelé : 2200 m.

Difficulté de montée [?] : AD
Difficulté ski [?] : 4.1 E2
Pente : 35°/600m, passages >40°

Nb de jours : 1
Type : Boucle

Cartes : 3335ET

Matériel

Crampons, piolet, rappel (2x30m), sangles, matériel glaciaire habituel.

Départ/Accès

Départ : La Villette (1400 m) - RN 91-> Rochetaillée->vallée de l'Eau d'Olle-> Vaujany puis la Villette. Parking au Collet

NB: Ce départ est accessible en TC

Itinéraire

Ascension:
Du Collet ou de la Villette, emprunter le chemin du col de Couard, qui passe par Rochemelon, le Vallonnet et la Draye du Couard.
Au col (2234m), partir vers le S sur le Plan des Cavales, puis prendre au SE pour atteindre le lac et le Glacier N de la Barbarate; le glacier, pentu au dessus du lac se couche ensuite. Tier au S pour contourner l'arête W du Pic de l'Etendart, et trouver l'entrée du couloir W (attention, d'autres couloirs secondaires le précèdent). Gravir le couloir (raide au début parfois bien sec) qui débouche au sommet.

Descente par le couloir N des cimes de la Cochette:
Skier le haut du glacier de St Sorlin en restant à proximité de l'arête NE, de façon à contourner le rognon rocheux 3169m.
Vers 3050m, partir NW pour une courte remontée à la Brèche de la Cochette (3171m), en prenant garde à l'horaire car l'orientation est SE.
De la brêche, rejoindre par une courte arête la cime de la Cochette et prendre le couloir N qui se poursuit par le petit glacier de la Cochette; se laisser glisser jusqu'au col du Couard. Là aussi, prendre garde aux conditions nivologiques dans la Draye, réceptacle à coulées...

Remarques/Variantes

Départs alternatifs:
* par la route du col du Sabot: en fin de saison, on monte assez haut sur la route. Il faut gravir les aiguillettes de Vaujany par le versant NW, puis descendre leur versant E sur le col du Couard, l'inverse au retour.

*Par le barrage de Grand Maison: monter également aux Aiguillettes pour rejoindre l'itinéraire au col du Couard.

*Option mécanisée: en période d'ouverture des remontées mécaniques, on retrouve l'itinéraire sur le plan des Cavales, après s'être fait déposé au dômes des Petites Rousses ou au Pic du Lac Blanc.

Ascension : itinéraires alternatifs:
* par l'Echarpe N au dessus du glacier N de la Barbarate (AD+ 45°-50), passages >50°, mixte sur l'arête)
* par l'arête W, (AD+ en hiver, mixte)
* par le col de la Barbarate: du glacier N de la Barbarate, l'accès au col (3219m) se fait par un petit couloir raide (45° sur moins de 100m), dont l'accès en bas est devenu difficile par du fait du recul glaciaire (rocher ou mixte, III/IV).
Rejoindre le sommet par la voie normale toute proche.
* par les cimes de la Cochette ou la brêche de la Cochette, ou le couloir S de la Cime de la Barabarate: plus facile (pas de difficultés alpines), mais moins direct.

Variantes :

» Descente par la Brêche de la Cochette (Ski 4.1)
Skier le haut du glacier de St Sorlin en restant à proximité de l'arête NE, de façon à contourner le rognon rocheux 3169m.Vers 3050m, partir NW pour une courte remontée à la Brèche de la Cochette (3171m), en prenant garde à l'horaire car l'orientation est SE.
La brèche donne accès à une belle combe WNW par un couloir raide et étroit mais court (rappel possible, équipé). Vers 2700 contourner vers le S l'épaule issue des Cimes de la Barbarate pour rejoindre le petit lac de la Barbarate (2681). Un cheminement plus direct entre les barres est possible mais on aura pris soin de le repérer lors de la montée.
Se laisser glisser jusqu'au col du Couard. Là aussi, prendre garde aux conditions nivologiques dans la Draye, réceptacle à coulées...

» Descente par le col de la Barbaratte (Ski 4.2 ; Orientation W)
Redescendre par le couloir issu du col de la Barbaratte. Départ très étroit, puis pente soutenue (45°) avant d'arriver au dessus des falaises. Les contourner par une traversée exposée à gauche (par bon enneigement), ou tirer un rappel de 50m ou 2 de 30m (spit et pitons en place rive droite).
4.2 E4



Sortie(s) GPS associée(s) : 15.04.10

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Pic de l'Étendard, Descente par la Brêche de la Cochette [»] : Sortie du dimanche 11 juin 2006 par Avrel

Participants : seul

Météo

soleil de plomb. Lever de soleil splendide vers 6H00

Conditions d'accès

Etat de la route : qq pierres

Altitude du parking : 1720

Conditions de neige

Conditions de neige : tres bon regel dans les montées au nord. transfo dans l'est des aiguillettes et quand on retombe sur le glacier de l'etendard.
A noter qu'il faut marcher au niveau du col du couard: pas assez de neige

Altitude de chaussage (montée) : 2200 (plus simple de porter)
Altitude de déchaussage (descente) : 1950 moyennant 2-3 dechaussages

Skiabilité [?] : ●●●●○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Pic de l'Étendard, Descente par la Brêche de la Cochette

Suis monté par le point 3136 au nord de la cochette: la descente est TRES scabreuse dans les barres.
Suis descendu par la breche de la cochette. Mais comme un con, j'ai forcé le passage dans les barres: ENCORE PLUS scabreux.

Bon, ca devait etre une sortie denivellée (pour 2200, je passais la barre mythique des 100000 dans la saison). Résultat: bonne forme donc je depasse allegrement les 2200, mais par contre j'ai grillé mon capital chance dans les deux descentes (seul et sans casque: carton!).
Je crois que c'est un signe: je raccroche pour la saison.


Commentaires

» Par Jeroen, le dimanche 11 juin 2006 à 18:57

Sage décision, inutile de se mettre en vrac pour rien.
Bravo pour les 100'000 :happy:

» Les commentaires sur cette sortie sont verrouillés

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne