Accueil > Topo Guide > Sommets > Cordillère royale (Bolivie) > Mururata > Normale > Sortie du 21 juin 2019
 En attente de modération

5871 m Mururata, Normale

Mururata est le sommet avec le grand plateau glaciaire visible juste au sud de La Paz. Il est le vis à vis de l'Illimani.

Données techniques

Massif : Cordillère royale (Bolivie)
Orientation : NW
Dénivelé : 1900 m.

Difficulté de montée [?] : F
Difficulté ski [?] : 2.1 E2
Pente : pente faible (max 30°)

Nb de jours : 2, 3
Type : Aller/Retour

Cartes : Inconnu /open topo map

Matériel

Matériel glaciaire


Départ/Accès

Départ : Choquecota (3950 m) - La Paz -> Palca -> Choquecota

NB: Ce départ est accessible en TC

Itinéraire

La route est goudronnée jusqu'à Palca et de là c'est un peu plus sportif jusqu'à Choquecota (ou plus loin) mais faisable sans 4x4.

Il y a 3km environ jusqu'à la bifurcation vers la vallée qui monte au Mururata. De là une piste continue tout droit vers le trekking de Takesi et une piste monte vers le Mururata en direction de l'antenne visible proche du glacier.

L'itinéraire le plus simple consiste à monter jusqu'à la langue la plus basse du glacier. Depuis le croisement des pistes avant la dernière maison de pierre en direction du Mururata (4200m), un sentier prolonge la piste et longe la pente sur la droite. Il paraît très escarpé mais passe sans problème à pied et permet d'éviter la monté plus raide si l'on traverse la prairie marécageuse en allant tout droit.
On arrive ensuite à une zone plus raide que l'on peut remonter par des sentiers toujours sur sa droite. A noté qu'il y a de l'eau dans ce secteur pour recharger les gourdes.
Lorsque la vue du glacier apparaît enfin il y a une 1ère zone de bivouac (environ 4700m) et il n'est pas nécessaire de descendre pour remonter au dessus de la grosse cascade. En continuant le sentier dans le pierrier à droite on peut rejoindre la rivière qui vient du glacier presque sans perdre de dénivelé. Il y a quelques cairns, mais attention à ne pas monter trop haut à droite, les sentiers des lamas continuent à longer le haut de la vallée.
Plus loin il y a quelques petites zones de bivouac le long de la rivière qui vient du glacier (4900m).

En remontant le ruisseau provenant du glacier il y a quelques cairns et il est aisé de prendre pied sur celui-ci. Tard dans la saison il est possible de remonter tout à gauche le long de la paroi pour arriver plus haut sur le glacier et chausser directement sur la neige. Cela rejoins le col qui donne sur le vallon où se trouve la piste qui mène à l'antenne.
De là traverser vers la droite jusqu'à la grande pente centrale. Attention il y a un passage sous une barre de séracs, mais il est possible de rester à une très bonne distance de sécurité.

Cette pente centrale rejoins le plateau du Mururata autour de 5600m d'altitude. De la poursuivre Est puis Sud vers le sommet qui se trouvera encore à quelques kilomètres. Rester sur la partie haute du plateau, plus bas il y a plus de crevasses.
Quelques crevasses avant la montée finale et d'autres plus fines avant dans la grande pente centrale. Le sommet s'atteint skis aux pied par une pente légèrement plus raide (30°).

La descente se fait par le même itinéraire.





Remarques/Variantes

Il est possible de laisser une voiture dans le garage de Gonzalo qui tient une boutique au centre du village.

Il est possible de rejoindre le glacier du Mururata par la piste qui va vers l'antenne dans le vallon à gauche en montant vers le Mururata. En 2019 il y a un gardien à priori très sympathique qui vie à l'antenne l'essentiel du temps.

Il est possible de rejoindre le glacier à une altitude plus élevée en longeant la vallée du glacier le plus haut possible sur la droite. Il n'y a cependant plus de sentier ni de cairns sur la fin et de nuit l'accès au glacier n'est pas aisé.

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Mururata, Normale [»] : Sortie du mercredi 19 au vendredi 21 juin 2019 (3 jours) par Zombeni

Participants : -

Météo

Grand beau.
Vent faible, mais froid au sommet

Conditions d'accès

Etat de la route : Ca secoue mais ca passe sans soucis et sans 4x4

Altitude du parking :
Possible à 4100m mais on a préféré au gardé au village à 3950m

Conditions de neige

LieuAltitudeOrient.HeureMeuble/TotaleTypeCommentaire
Sommet5870 à 5800N12hDureca passe à ski mais ca secoue sur quelques mètres
Plateau->5500W12h30MoquetteUn délice
Pente centrale et bas->5100W13hIrrégulièrePlus irrégulier, plus profond parfois un peu dur mais toujours bien skiable
Altitude de chaussage (montée) : 5150
Altitude de déchaussage (descente) : 5150

Il y a une centaine de mètre sans neige au début du glacier du côté du col (à faire en crampons). Ca ne passe plus à ski jusqu'en bas de la langue centrale.

Activité avalancheuse observée : RAS

Skiabilité [?] : ●●●●●


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Topo

Pour cette deuxième course à ski en Bolivie on choisi de tout faire seul et en autonomie à deux.

19/06 La montée jusqu'à 4900m avec tout le matos sur le dos est éprouvante.
Nous montons le camp vers 17h sans avoir le temps ni la force de faire un AR jusqu'au glacier pour en repérer l'accès. Le départ était tardif car il a fallu trouver un endroit où laisser la voiture au village puis partir à pied de celui-ci. De plus nous avons pris directement la pente plus raide en face de la prairie car nous n'étions pas sûr de l'état de la sente sur le flanc droit de la montagne.

20/06 Départ 2h a.m. après une réhydratation chaude. La veille nous avons vu des traces de ski s'arrêtant au bas de la pente centrale du glacier. Nous envisageons donc de rejoindre le glacier directement à cette hauteur par le flanc droit de la vallée que nous remontons par des sentiers de lamas. C'est un mauvais choix, car après des heures de marche nous n'avons pas trouvé d'accès facile pour rejoindre le glacier et le vent glacé qui vient de face nous pousse a rebrousser chemin. Il est tard et nous sommes déjà épuisé, on ne rejoindra donc plus le glacier par en bas mais nous retrouvons un peu de chaleur à la tente à 6h pour quelques heures de sommeil profond.
Au village Gonzalo et d'autres sont prévenus que nous rentrons ce jour là, pas le choix, il faut redescendre pour éviter qu'ils viennent à notre secours pour rien.
On entame la descente à contre-coeur. Aurions nous la force de remonter? aujourd'hui non. Ensuite ca fait tard pour notre programme. Et si l'un de nous descendais sans affaires et remontait? Il serait grillé pour enchaîner sur le sommet le lendemain... Si seulement on pouvais prévenir qu'on reste un jour de plus, cela serait peut-être jouable en utilisant notre ration de secours...Trop frustrant d'avoir monté tout le matos pour le redescendre sans avoir profité de cette belle montagne!
Mais pas de réseau pour prévenir... jusqu'à la pause à 4700m ou après une demi-heure à ballade le téléphone pointé en l'air j'arrive à joindre Gonzalo. Ca change tout!
On remonte, et cette fois ci on se dirige vers le bas du glacier en longeant la rivière qui en coule. Campons au fond du vallon avant le début de la montée au glacier. Pendant que l'un monte le camp et filtre l'eau, l'autre fait un repérage / cairnage de l'accès au glacier + dépose d'une partie du matos. Ce coup-ci on ne pourra pas se louper!

21/06 Départ 4h après une réhydratation à ce qu'il reste de goût du frugale dîner. En 1h nous sommes au glacier. Début en crampons pour rejoindre la neige quelques centaines de mètres plus loin. Peaux+couteaux nécessaires par endroits, il fait froid tout est très bien gelé. A 9h nous rejoignons le soleil en haut de la pente centrale vers 5600m. Le sommet est encore loin en distance, mais on souffre un peu moins sur la pente très douce du plateau. Le "quinoa cola" censé nous boosté proche du sommet ne veut pas s'ouvrir mais fini par céder avec les dents! Sommet atteint à 12H.
Le meilleur point de vue possible sur l'Illimani. La neige est bien dure sur le sommet mais tout passe avec les skis aux pieds. Ca souffle un peu plus ici, on ne s'attarde pas.
La descente en neige dure est courte et est suivie d'une sublime moquette sur laquelle on flotte avec le Huayna Potosi en face et la plongée vers le bassin amazonien sur notre droite. Il y a très peu de pente mais quelle plaisir aussi de faire le retour en glissant. J'ose a peine imaginer un retour à retraverser tout le plateau en crampons !(+ de 3km).
Dans la pente centrale la neige deviens plus irrégulière mais reste bien skiable. On se demande si c'est skiable jusqu'en bas de la langue centrale du glacier. Notre audace est récompensé par une traversée sur un relief glacé pour rejoindre notre itinéraire de monté sur la rive droite du glacier. Court passage en crampon, descente par les caillasses et à 15h nous sommes de retour à la tente.
A la descente on tente la sente rive gauche du vallon pour rejoindre la piste; ca passe très bien et cela nous permet de rejoindre la route de Takesi à 4100m vers le couché de soleil. Les villageois sont encore nombreux à préparer les chuño (patates congelés) à cet endroit et nous avons la chance de tomber sur le frère de Gonzalo qui nous ramène en voiture avec toute notre matos directement au centre du village! Super timing super journée! C'était très physique mais au final ça valait vraiment la peine d'insister pour profiter du Mururata à ski!



Commentaires

(pas de commentaires)» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne