Accueil > Topo Guide > Sommets > Préalpes de Digne > Montagne du Cheval Blanc (Sommet Est) > par le Col de Talon et la Crête de Paluet > Sortie du 09 mars 2018
 Topo validé par la modération

2305 m Montagne du Cheval Blanc (Sommet Est), par le Col de Talon et la Crête de Paluet

Un itinéraire détourné au départ de Chavailles, avec notamment la belle et longue crête esthétique de Paluel à la montée, et une descente longue et soutenue versant Est du point coté 2305m.
Solitude garantie dans ce coin aux confins des Préalpes dignoises où vous rencontrerez plus de quadrupèdes que de bipèdes !

Données techniques

Massif : Préalpes de Digne
Secteur : Bléone
Orientation : E
Dénivelé : 1650 m.

Difficulté de montée [?] : F
Difficulté ski [?] : 3.3 E2
Pente : longue pente Est à 35° sous le sommet 2305m

Nb de jours : 1
Type : Boucle

Cartes : 3440ET

Matériel

Pas de matériel particulier

Départ/Accès

Départ : Chavailles (1200 m) - De Digne-les-Bains suivre la D900 direction La Javie, puis D807 à droite direction Chanolles et Chavailles au bout de la route bitumée

NB: Ce départ est (difficilement) accessible en TC

Itinéraire

Du village de Chavailles, descendre la piste en direction du torrent de la Chanolette, puis prendre un sentier qui traverse à flanc en franchissant à gué 2 torrents. Monter par le sentier raide dans la forêt jusqu'au replat sous le Crougnas. Progresser alors au mieux dans la pinède jusqu'au replat 1587 et aux ruines de la Meiris.
Traverser vers le Sud-Ouest (attention aux coulées en provenance des pentes raides versant nord-ouest de la montagne de Lachen) pour rejoindre la combe-couloir exposée Nord sous le col de Talon. Rejoindre le col (risque de plaques), puis par la longue Crête de Paluel rejoindre le point coté 2305m.
De là, descendre la longue pente Est, soutenue et régulière sur 700 m jusqu'à la cote 1600m.
Remonter alors, en traversée vers le Nord-Est, au col de Talon, où l'on retrouve l'itinéraire de montée.

Remarques/Variantes

Sommet(s) associé(s) : Sommet du Cheval Blanc

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Montagne du Cheval Blanc (Sommet Est), par le Col de Talon et la Crête de Paluet [»] : Sortie du vendredi 09 mars 2018 par tgv13

Participants : -

Météo

Beau temps avec passages de nuages élevés, se couvre définitivement à 17h30.
Doux, vent de sud-est modéré sur les crêtes

Conditions d'accès

Etat de la route : bonne

Altitude du parking : 1200

Conditions de neige

LieuAltitudeOrient.HeureMeuble/TotaleTypeCommentaire
versant est du sommet 23052300-1600E16h0-10/?MoquetteEn cours de regel au sommet, meilleure sous 1900 m
versant nord du point 19922000-1700N17h30-10/?Poudre tasséeExcellente poudre froide
vers la Meiris1700-1500N17h305/?Moquetteexcellente... à 17h30 ([sic])
au-dessus du Cougnas1500-1350NW17h3010/20Transfo lourdecollante, enneigement insuffisant
Neige poudreuse plein nord au-dessus de 1600 m, transformée en versants chauds.

Enneigement bon au-dessus de 1500 m, faible au-dessous

Altitude de chaussage (montée) : 1250
Altitude de déchaussage (descente) : 1350

Activité avalancheuse observée : de grosses avalanches de plaques parties récemment dans les couloirs nord-ouest de la montagne de Lachen, dépôts volumineux avec des pins arrachés. De visu une très grosse avalanche déjà partie dans le couloir nord du Cheval Blanc. En orientations plus chaudes, manteau déjà stabilisé

Skiabilité [?] : ●●●●○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Chavailles - le Cougnas - la Meiris - couloir nord situé sous le col de Talon - point coté 1992 - crête de Paluel - point coté 2305 - le Clot Raymond - point coté 1992 - couloir nord situé sous le col de Talon - la Meiris - le Cougnas - Chavailles

Encore une belle découverte dans cette barrière nord du Cheval Blanc (plusieurs kilomètres de long sur plus de 1000 mètres de haut) méconnue mais riche en possibilités. Une journée de montagne variée : à la montée entre passages de torrents à gué, portages puis montée à skis entre les pins, observations de hardes de chamois, remontée d'un couloir raide skis sur le sac, mélézin encore noyé sous la poudreuse, crêtes faciles mais esthétiques et panoramiques, et de belles descentes principalement en transformée versant est du sommet de la crête de Paluel, et en poudreuse versant nord. Au départ de ce petit village de bout du monde de Chavailles on aura évidemment pas croisé la moindre trace de passage d'humain, mais de nombreuses hardes de chamois vers la Meiris et le col de Talon, de la sauvagitude des Préalpes dignoises...
Devant les grosses et nombreuses avalanches de plaques descendues versant nord-ouest de la montagne de Lachen, et vu les signes d'acculmulation ventée dans le couloir nord sous le col de Talon, on préfèrera éviter ce dernier en remontant un court couloir raide à droite pour rejoindre le mélézin suspendu sous le point coté 1992. De là un très beau parcours de crêtes mène au sommet à 2305 mètres, avant les 2 belles descentes du jour.
Photos sur deprovenceetdailleurs.over-blog.com/2018/03/le-cheval-blanc-par-le-col-de-talon.html


Commentaires

» Par Ricou73, le dimanche 11 mars 2018 à 22:04

Bonjour, pour les quadrupèdes je suis d'accord avec toi et si justement tu n'as pas croisé d'autres bipèdes c'est que d'autres, bien avant toi, ont su rester discrets sur ce coin sauvage...Merci pour la suite... La quantité de neige sur la "nouvelle" cabane du col est tout simplement hallucinante! Du jamais vu en trente ans. :wink:

» Par tgv13, le lundi 12 mars 2018 à 10:31

Bonjour, C'est amusant parce qu'à chaque fois je rentre une sortie sur les Préalpes dignoises j'ai droit à ces messages qui me reprochent de ne pas être assez discret ! Je partage évidemment ton appréciation sur le caractère sauvage des Préalpes dignoises, et j'aime comme toi ne croiser personne ou presque dans ce coin, mais contrairement à toi je ne pense pas que skitour ou plus généralement les sites collaboratifs de montagne aient un impact important sur la fréquentation du massif. Voilà 10 ans que je randonne dans le coin, et bien qu'entre temps de nombreux topos et sorties aient été rentrés sur Internet, la fréquentation y est (heureusement) toujours aussi faible. Je ne pense pas, et la réalité semble le prouver, que skitour augmente significativement la population de skieurs dans ce massif beau mais méconnu et souvent peu enneigé, à l'exception des skieurs suffisamment curieux pour s'y aventurer sur la base des topos et sorties skitour (et ils sont peu nombreux). Pas de risques donc que tout Marseille se retrouve sur les pentes du Cheval Blanc ! Je ne sais pas si tu as skié un itinéraire tel que les chourums du Grand Ferrand par exemple , mais sans Internet je n'aurais jamais pu découvrir une course aussi splendide, alors je tente moi aussi de contribuer modestement...
Sinon beaucoup de neige effectivement dans le massif au-dessus de 1500 m, y compris en adrets ce qui est vraiment rare. Il faudra aller sur le versant sud du Puy de la Sèche avant que tout cela ne fonde...

» Par taramont, le lundi 12 mars 2018 à 11:33

merci tgv13 de nous présenter ce bel itinéraire où, malgré les craintes de certains, on ne se bousculera jamais ; c'est d'ailleurs fort de café que ceux qui se donnent la peine d'enrichir l'éventail des itinéraires, et partant, d'augmenter les possibilités - et donc d'étaler la fréquentation (si tant est que cette "offre" ait une incidence) - se fassent rabrouer ; j'ai eu moi-même ce genre de réflexion sur ma sortie au Col la Pierre et, oralement, entendu de tels propos dans le coin, c'est affligeant : la montagne est pour tous ceux qui prennent la peine d'aller vers elle

» Par Ricou73, le lundi 12 mars 2018 à 20:30

Bonsoir TGV13, oui je connais le Chorum Olympique, lieu magnifique, destination skitourienne par excellence si j'ose dire, victime de son succès et qui attire les foules lorsque les conditions s'y prêtent.
J'ai été moi aussi contributeur à une époque et, pour rester dans notre coin, de cette magnifique face sud ...
Dans la foulée de cela, ce sont sept traces que j'apercevais ébahi :OO: la semaine suivante sur cette face où je n'avais jamais croisé personne depuis 1985, première descente personnelle.La puissance Internet est bien là et je me suis ravisé depuis de toute contribution topographique pour ce qui est des lieux toujours sauvages.
Qu'est ce qui t'a plu ,entre autre, sur cette montagne si ce n'est le plaisir de la découverte ?! Tu utilises d'ailleurs ce terme "découverte" et "méconnue" dans ton récit, une méconnaissante qui n'appartient qu'à toi et te ravit à l'évidence.
Alors oui, laissons la possibilité à d'autres skieurs,vraiment curieux, loin de tout topo le plaisir de dessiner leur propre itinéraire sur des terres encore sauvages et de connaître le subtil frisson que procure toute "découverte", même illusoire, "sa" découverte! :wink:

» Par friz, le mardi 13 mars 2018 à 13:43

Et pourtant, intéressé par ce secteur , j'ai déjà fait des recherches sur internet pour voir ce qui avait déjà été skié sur ce secteur et tu peux facilement trouver d'autres topos ou compte rendu de sorties antérieurs à celui de tgv13... Je ne suis pas inquiet quant à la surfréquentation de cette partie du 04, même les grandes classiques peuvent rester vierges longtemps :D

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne