Accueil > Topo Guide > Sommets > Queyras - Alpes Cozie N > Mont Viso > Tour du Viso "au plus court" > Sortie du 10 mars 2019
 Topo validé par la modération

3841 m Mont Viso, Tour du Viso "au plus court"

Données techniques

Massif : Queyras - Alpes Cozie N
Secteur : Queyras
Orientation : T
Dénivelé : 3000 m.

Difficulté de montée [?] : R
Difficulté ski [?] : 2.3 E4
Pente : Faible, passages à 40°

Nb de jours : 2, 3, 4
Type : Boucle

Cartes : 3637OT ASF8

Matériel

Crampons.

Départ/Accès

Départ : l'Echalp (1701 m) - Gap ou Briançon -> Guillestre -> D947 jusqu'à L'Echalp.

Itinéraire

De l'Echalp, poursuivre la route enneigée jusqu'au bout (2133) puis poursuivre Est en direction de la tête de Marte. Vers 2400, ne pas prendre en direction du refuge du Viso (etape possible) mais poursuivre vers l'est et atteindre le col frontière de la Traversette (2947).
Du col, partir coté italien en traversée vers la gauche (passage E4 sur 50m, mais sans difficulté technique. Neige stabilisée recommandé...) pour éviter d'importantes barres rocheuses. Descendre ensuite la combe évidente jusqu'à 2100 puis repeauter et rejoindre vers le sud la combe du lac Fiorenza que l'on suit jusqu'au col du Viso (2680 m). Juste derrière se trouve le refuge Sella Quintino (2640 - Etape possible).

Du refuge, descendre Sud puis monter sud (200m) pour rejoindre le Passo Gallarino (2726 m). Au col, ne pas dépeauter mais rejoindre vers l'ouest le Passo de San Chiaffredo (2764 m) puis dépeauter et descendre dans la combe des lac lungo et Bertin en laissant l'abri Baraconne sur la droite. on rentre dans la forêt vers 2200. Vers 2000, poursuivre nord-ouest en traversée descendante et rejoindre le fond du vallon vers 1900 (pont). Remonter le long Vallon de Vallante, dépasser le refuge Vallante (étape possible) et prendre la combe de Vallante et rejoindre le col du même nom, d’où il suffira de se laisser descendre jusqu'à la voiture.

Photos

Mont Viso, coté français (Photo Thomas Bailet)
Mont Viso, coté français (Photo Thomas Bailet) [par Jeroen]

Remarques/Variantes

- Magnifique. Le passage clé du col de la traversette est de loin le passage le plus exposé, l'ensemble est d'un niveau moyen.
- Se fait généralement en 3 jours
- On peut aussi atteindre aussi, en plus du tour classique, le magnifique Cadieghe di Viso (3190).
Compter un jour de plus au départ du refuge Vallanta : repérer vers l'est un petit couloir qui permet de rejoindre la combe suspendue entre le Viso et le Visolotto. Dans la combe, contourner une barre rocheuse par la sud puis monter par de belles pentes jusqu'au magnifique Cadieghe di Viso (3190 - court passage avec les mains sur la fin). Descendre par l'itinéraire de monté jusqu'à 1700 environ puis remonter une belle pente ouest qui permet de rejoindre l'itinéraire classique en dessous du col de Valente.

Variantes :

» Tour par le Col Selière (D+ 3350m ; Ski 2.3 ; Orientation T)
Une jolie manière d'éviter le col de la traversette (passage délicat en hiver), consiste à faire le tour par le Col Sélière et le Passo Luisas. Du refuge, partir vers le N en direction du Col Sélière (2834m), descendre la combe S vers le lac Lungo (2350m). repeauter vers l'E en direction du lac Gelato, puis se diriger vers le S pour remonter une combe N vers le passo Luisas (pente raide et traversée exposée par neige dure). Du passo Luisas, on descend en écharpe à droite pour retrouver l'itinéraire sous le Col de la traversette.



Refuge(s) associé(s) : Refuge Quintino Sella Refuge Vallante refuge du Viso

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Tour du (refuge du) Viso - BUT [»] : Sortie du vendredi 08 au dimanche 10 mars 2019 (3 jours) par Cricri-38

Participants : Sev Stem, Chacha, Cin

Météo

J1 : grand beau
J2 : beau avec passages nuageux, fort vent de Sud Ouest
J3 : beau avec passages nuageux, fort vent de Sud Ouest

Conditions d'accès

Etat de la route : Déviation entre Aiguille et Abries suite à un gros éboulement -> circulation alternée, il faut arriver aux heures piles ou demi-heures à la sortie d'Aiguille sous peine d'attendre 20'...

Altitude du parking :1780m
Accès possible au parking d'été (route enneigée qui déneige naturellement. Pas de pb à l'aller en neige dure, plus compliqué au retour en neige ramollie, on a du pousser)

Conditions de neige

Globalement peu de neige. La limite d'enneigement continu sur les faces Sud doit être vers 2300m, 1700m sur les faces Nord. Neige de printemps en Sud, restée froide en Nord (mais on n'est pas trop allé regarder).

Altitude de chaussage (montée) : 1780m. Au niveau du Belvédère du Viso, il est préférable de suivre le chemin en direction du col de Vallante (20m de portage) puis de monter par le fond de vallon jusqu'à la verticale du refuge, avant de le rejoindre directement (sous peine de se retrouver à passer de plaque de neige en plaque de neige sur la montée classique).
Altitude de déchaussage (descente) : 1800m moyennant quelques déchaussages (et ça va vite s'empirer). Descente directe sous le refuge puis fond du vallon jusqu'au Belvédère du Viso.

Activité avalancheuse observée : rien vu, mais gros transport par le vent, ça chargeait principalement les pentes de Nord à Est de visu. Grosse suspicion de plaque sous le col du couloir du Porc (ça chargeait en continu) et on n'a même pas tenté d'aller tater le terrain en sécurisant avec la corde vu les rafales de vent (on tenait à peine debout au col) -> demi tour.
On a aussi trouvé de la belle semoule enfouie sous 30cm de neige compactée en creusant en orientation Nord, donc on n'a pas trop eu envie de jouer...

Skiabilité [?] : ●●●○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : l'Echalp -> ref. du Viso -> col du couloir du Porc -> ref. du Viso -> col de la Traversette -> ref. du Viso -> col Sellière -> ref. du Viso -> l'Echalp - Dénivelé réel effectué : 2300m

On avait prévu un beau raid en Corse... mais on est tombé sur l'année où il y a historiquement peu de neige donc on a annulé.
On avait des beaux projets sur le continent, de tour du Dolent, de virée en Autriche, ... mais on est tombé sur la semaine où, après 3 semaines d'anticyclone bien installés, les perturbations se sont remises à circuler sur les Alpes.
On avait trouvé le coin des Alpes où il devait faire beau, où il avait très peu neigé (10-15cm jeudi dernier), où on s'était préparé psychologiquement à porter vu le faible enneigement, mais au moins "niveau avalanche, on sera tranquilles!"... mais le vent en a décidé autrement, impossible de tenir debout aux cols du couloir du Porc ou de la Traversette, tous les versants Nord à Est plaqués. Quand ça veut pas, ça veut pas !!

J1 Vendredi, départ de l'Echalp à 11h30 après une belle attente à la déviation ("C'est marrant, ça affiche toujours 20 depuis qu'on est là... Ah, mais ce sont des minutes, pas des secondes!!"). Bonne nouvelle, la barrière est ouverte, on gagne déjà un bon bout de plat. On chausse à la voiture, la piste est bien enneigée. Au Belvédère du Viso, on continue à monter (on aurait mieux fait de rejoindre le fond du vallon), montée bucolique avec passage fréquent en ski sur gazon. On fait le plein d'eau au niveau du torrent de la Faito, ça sera ça de moins à faire fondre. Soirée tranquillou avec le refuge pour nous toutes seules.

J2 Samedi, départ du refuge à 7h30 pour le couloir du Porc, avec l'objectif d'aller poser les sacs à Quintino Sella avant de skier le Viso Mozzo. Beau programme... mais la météo en a décidé autrement. Jolie montée jusqu'au couloir du Porc que l'on remonte en crampons (neige dure), on est optimistes, mais arrivées au col, c'est la tempête, impossible de tenir debout avec les skis sur le sac, on va voir l'entrée du couloir, c'est visiblement bien chargé et le vent continue de ramener de la neige en continu, hors de question d'aller dedans sans purger du haut, mais vu le vent, impossible de négocier sereinement une sécurisation du couloir. On est toutes les 4 d'accord, demi-tour, désescalade du couloir en crampons, et brainstorm au soleil sans vent au pied du couloir. Les troupes sont bien refroidies, on envisage de basculer via le col de Vallante (mais qui semble aussi chargé), mais la météo incertaine des prochains jours et la crainte de se retrouver bloquées en Italie nous poussent à une sage retraite au refuge. On fait le point en picniquant sur la terrasse, quand débarque un groupe de 5 également partis pour le tour du Viso. Petite pause fort sympathique en leur compagnie, puis on les laisse tenter leur chance au couloir du Porc, tandis qu'on enchaine les thés avant de se remotiver pour une petite balade du soir au col de la Traversette. On se fait encore bien ventiler au niveau du col, impossible de voir de l'autre coté, on n'ose pas trop s'approcher de peur de se faire pousser par le vent, mais c'est clair que ça n'aurait pas été une meilleure option! Retour au refuge au soleil couchant, où l'on retrouve notre groupe de 5 de ce midi, qui, malgré leur grande motivation à envoyer l'un des leurs en fusible au bout d'une corde, ont également fait demi tour devant le vent tempétueux. Un groupe de 8 arrive sur le tard, ouf, pile poil le bon nombre de lits pour tout le monde (17 au total), tout le monde n'a pas les duvets mais avec 2 couvertures par lit, ça passe. On pensait être tranquille dans ce coin perdu, mais tout le monde a fait la même analyse nivo-météo, et ça fait plaisir de voir autant de monde motivés pour un raid en non-gardé !

J3 Dimanche, grasse mat. Le groupe de 5 trace prudemment le couloir en banane du Rocca Castello, le groupe de 8 tente la bascule en Italie par le col de la Traversette (aucune idée de si ils ont pu passer), nous partons pour le col Sellière dans l'idée de basculer sur le refuge Granero puis d'aller voir coté Monte Manzol avant de rentrer (en AR). Montée assez efficace au soleil sur neige de printemps, sans le vent on aurait même dit agréable, mais là on n'arrive même plus à papoter, le comble! Arrivées au col, le joli vallon nord ouest nous tend les bras et semble abrité du vent, les troupes sont motivées pour la bascule... mais une grosse rafale nous déstabilise, ça tourbillonne dans tous les sens, y compris dans le vallon italien, et c'est la débandade. Retour à notre camp de base du refuge du Viso après une descente plutôt agréable (belle moquette sur les zones lisses, marteau piqueur sur les zones sculptées par le vent), picnic en terrasse à admirer les colocs tracer de belles courbes dans le couloir en banane (ils se sont arrêtés aux rochers ~50m sous la sortie par peur des plaques, et nous diront en rentrant n'avoir pas été très serein sur la nivo, a priori neige hétérogène dans le couloir, parfois rassurante, mais parfois moins avec de la semoule sous 30cm de plaque cassante... -les colocs, je vous laisse préciser si vous lisez ce CR!), puis on replie les affaires pour une jolie descente en dessous du refuge avant de repeauter pour le plat, puis de redépeauter pour la descente finale vers le parking, qui s'est bien dégarnie en 3 jours!

Bref, une belle balade dans un bien joli coin, ça donne envie de revenir sur un créneau sans vent!! ;-)
Après coup, je me dis qu'on aurait peut-être pu boucler en partant directement sur l'option col Sellière ref Granero Passo Luisas... mais on aurait peut-être quand même buté au Passo Luisas ;-) On verra la prochaine fois !


Commentaires

» Par Miko, le lundi 11 mars 2019 à 11:46

On a bien fait d'annuler notre tractage dans le secteur du Col Agnel!

» Par manu, le lundi 11 mars 2019 à 19:44

:D bien vu sev, allez avouez, vous aviez envie de rester au refuge, hein ? Il s'appelle comment ? :P :wink:
Allez je sors! :lol:

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne