Accueil > Topo Guide > Sommets > Lefka Ori (Crête) > Mont Pachnès > Omalos - Agia Roumeli > Sortie du 20 fevrier 2015
 En attente de modération

2453 m Mont Pachnès, Omalos - Agia Roumeli

Le Mont Pachnes se situe environ à mi-chemin de la traversée du Lefka Ori reliant Omalos à la cote Sud (Agia Roumeli ou Hora Sfakion)

Données techniques

Massif : Lefka Ori (Crête)
Orientation : T
Dénivelé : 2200 m.

Difficulté de montée [?] : PD
Difficulté ski [?] : 2.3 E2
Pente : 30°

Nb de jours : 3
Type : Traversée

Cartes : Lefka Ori - Sfakia / Pahnes (Anavasi)

Matériel

Une corde et des crampons peuvent être utiles

Départ/Accès

Départ : Omalos (1100 m) - Chania (La Canée) > Omalos

Itinéraire

D'Omalos, suivre le chemin de grande randonnée E4 jusqu'au refuge Kallergi, puis jusqu'au refuge Katsiveli. Le Mont Pachnes domine au sud 500m plus haut. Rejoindre la mer en prenant plein sud via les gorges d'Eligia pour arriver à Agia roumeli, ou en suivant le sentier E4 en partant Nord-Est pui Sud-Est pour atteindre Hora Skafion.

Remarques/Variantes

Refuge(s) associé(s) : Kallergi Katsiveli

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Crète - Traversée de Lefka Ori d’Omalos à Agia Roumeli par les gorges d’Eligia [»] : Sortie du lundi 16 au vendredi 20 fevrier 2015 (5 jours) par MichelViv

Participants : -

Météo

Beau temps calme au départ et à l'arrivée. Vent violent, neige faible, brouillard entretemps

Conditions d'accès

Etat de la route :

Altitude du parking : 1100 m

Conditions de neige

LieuAltitudeOrient.HeureMeuble/TotaleTypeCommentaire
Omalos1100S1510/50-100Poudre lourde
Katsiveli1970S1920/100-150Poudre tassée
Altitude de chaussage (montée) : 1100 m
Altitude de déchaussage (descente) :800 m

Activité avalancheuse observée : Départ de plaques versant sud sous les corniches

Skiabilité [?] : ●●●●○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Crète - Traversée de Lefka Ori d’Omalos à Agia Roumeli par les gorges d’Eligia - Dénivelé réel effectué : 3000m

Le ski de rando en Crète, c'est comme la baignade en Islande, improbable. C'est du moins ce que nous pensions avant d'aller voir sur place, à l'initiative de Thierry Duffar, chef de course toujours à l'affut de destinations exotiques. Bien qu'à 200 km de la Lybie, bien que les montagnes ne dépassent guère les 2400 m, la neige manque rarement en hiver. Cette année, il y en avait même un peu trop, jusqu'à 2 m dans certaines pentes peu rassurantes.
L'idée de Thierry était d'emboiter les pas de Stéphane Brosse qui avait traversé en 2011 les Montagnes Blanches (Lefka Ori) d'Omalos à Hora Sfakion. Il avait mis 6 h, nous avions prévu 3 jours, on en a mis 5.
Les refuges étant fermés en hiver, il faut contacter le Club Grec de Montagne de Chania (La Canée) et être accompagné par un membre. Chris Paterakis s'occupe de nous.
Lundi. De Chania, minibus (réservé par Chris) jusqu'à Omalos. Une heure et quelques, de la mer à la neige, en passant par les citronniers et les orangers chargés de fruits murs, et les oliviers qui tapissent le relief. Vers 900 m, le bus se fraye un chemin entre des murs de neige impressionnants. Pas de chasse-neige ni de salage en Crète, la neige est déblayée à la pelle mécanique. 1100 m, arrivée sur le plateau d'Omalos. Montée au Psilafi (1984 m) en guise d'échauffement. Soleil en bas, vent et brouillard au sommet, une constante ici, que nous aurons l'occasion de vérifier par la suite. Retour à Omalos, puis montée au refuge Kallergi par le chemin E4 (550 m de dénivelé). Le soleil nous accompagne encore, mais les nuages menacent de toute part. Le refuge Kallergi (1620 m bien qu’indiqué à 1680 m) est un grand refuge confortable où Chris nous attend avec un feu de bois, une blanquette succulente, un rouge crétois gouleyant, et évidemment le fameux Raki en digestif.
Mardi. 8h. Vent, neige, brume. Longue traversée de 10h vers le refuge Katsiveli (1970 m), 250 m plus haut, mais un dénivelé réel de 1500 m. Des hauts et des bas, des crêtes, des pentes très chargées, du brouillard et une arrivée à la nuit tombée. Le refuge est sommaire, 20 m2, ni chauffage, ni toilettes, mais relativement confortable avec matelas, couvertures bien sèches, gaz, réserve d’eau, vivres variées. La température dépasse à peine le 0° à l’intérieur.
Mercredi. 9h. Vent, neige, brume. Nous quittons le refuge sans regrets, direction Askifou et Hora Sfakion. 4 heures plus tard, nous avons parcouru à peine 2 km sur les 17 km de la traversée à cause du manque de visibilité et de gros risques d’avalanches, concrétisés par 2 départs tout proches. Retour au refuge dans l’enthousiasme général, ou presque (C’est toujours mieux qu’un trou dans la neige !). Catherine nous concocte des pates aux lentilles pour le diner, Bernadette du riz au Nutella pour le petit déjeuner. La découverte de plusieurs bouteilles de Raki réchauffe nettement l’ambiance.
Jeudi. 5h30. Thierry sort pour évaluer les conditions. Le vent est si fort qu’il est balayé par terre et doit rentrer à 4 pattes. Ce n’est pas aujourd’hui que nous partirons. On finit les vivres : spaghetti au thon et olives préparées avec génie par Lidija. On finit le Raki.
Vendredi. 5h30. Le vent souffle toujours autant. Thierry choisit l’option la plus directe vers la mer : plein Sud par les gorges d’Eligia, parcours inédit car jamais fait à skis d’après le président du club alpin de La Canée. 200 m de descente, le temps s’améliore nettement et du bleu apparaît dans le ciel pour la première fois depuis 3 jours. Malheureusement, Catherine prend un virage sec et se rompt un ligament croisé. Elle réussira cependant à terminer la descente. Descente exceptionnelle dans un paysage méditerranéen de rêve. Il y a suffisamment de neige accumulée par le vent au fond des gorges pour skier jusqu’à 800 m (Flyskounia), inespéré pour un versant Sud. La suite se fait à pied pour finir sur la plage sous un soleil resplendissant. Certains se baignent, d’autres tentent la descente en ski des pentes sablonneuses. Après 2 km à pied le long de la plage, arrivée à Agia Roumeli au pied des célèbres gorges de Samaria. Bière sous la tonnelle du seul bar ouvert, puis transfert en bateau à Hora Sfakion où nous rejoignons l’hôtel qui nous attendait depuis 3 jours Nous sommes les seuls touristes, il reste de la place.
Samedi 7h. Bus pour Chania, certains remontent à Omalos pour l’ascension du Korifi, d’autres préfèrent aller visiter Cnossos


Commentaires

» Par wind addict, le mardi 03 mars 2015 à 20:23

Fabuleux ! Et magnifique compte-rendu !
Les Lefka Ori, quel souvenir ! On les avait traversées en février 2002, avec un bon enneigement, et une belle météo. On avait fait de belles siestes au soleil sur le perron de Katsivelli, rien à voir avec ta photo ! On avait pris le mauvais temps après la traversée, lors de l'ascension du Psiloritis.
Le final en bateau est ENORME (nous c'était land rover sur la piste d'Anopouli), j'espère que sur les cretes vous avez pu profiter de la vue sur la mer.

» Par MichelViv, le mardi 03 mars 2015 à 21:05

Le retour en bateau au coucher du soleil était effectivement inoubliable. D'autant plus que le matin, en sortant du refuge avec mes skis, j'ai été emporté par le vent et ai du rampé à l'abri du refuge pour me relever.
Le Psiloritis était au programme de la fin de semaine, mais nos 3 jours au refuge ne nous ont pas permis de le faire. Impossible de voir la mer des sommets cette fois-ci. Il faudra y retourner, la Crète en vaut la peine!

» Par Etienne -H-, le mardi 31 mars 2015 à 23:03

:cool: magnifique compte rendu. La Crête a été particulièrement bien servie cet hiver.

» Par Phil'Ô, le mercredi 01 avril 2015 à 22:31

Splendide ! Ça c'est du dépaysement !

» Par Laurent Bernardet, le vendredi 03 avril 2015 à 09:46

Alors ça, ça m'en bouche un coin! Je pensais pas les montagnes de crête si bien enneigées
Et trop fort le bateau stop, en Norvège ça aurait pas été surprenant, mais là...!
On aurait été le 01/04 j'aurais cru à un poisson... de crête!
BRAVO!

» Par mick38, le vendredi 03 avril 2015 à 10:26

Bravo! Belle aventure! Dommage que vous n'ayez pas pu continuer, mais ça fait un beau recit et pour vous un souvenir.
Je connais le coin ( Samaria) l'été, surprenant de voir arriver des skieurs par là. J'adore les pâtes aux lentilles. Bon courage à Catherine, là bas pas de portable, ni d'hélico. Moi aussi je suis descendu un jour sans ligament croisé et depuis je n'en ai plus.

» Par David Z, le vendredi 03 avril 2015 à 11:27

superbe !

» Par greg', le vendredi 03 avril 2015 à 17:53

énorme, bravo atypique comme balade :cool:

» Par Davey Cooper, le vendredi 03 avril 2015 à 21:29

Salut Michel ... la vie est belle. :cool:

» Par Ickar, le vendredi 03 avril 2015 à 21:44

Super la ballade crétoise,

des montagnes enneigées à l'eau turquoise, il n'y a qu'une "glissade",...

Merci pour ce joli reportage.

Ps : Si vous souhaitez séjourner dans un havre de paix en Crète, je vous conseille les "cabanes de kalyvitis" tenues par Heidi et Manu (n'hésitez à vous rendre sur leur site) :cool:

» Par Olivier -R-, le samedi 04 avril 2015 à 10:27

Magnifique!

» Par gerard mitaut, le samedi 04 avril 2015 à 14:06

Joli :)

» Par zoom, le samedi 04 avril 2015 à 17:06

Splendide le final et la poudre ! J'étais dans le trip avec Wind Addict, nous çà s'était terminé par 20 km dans le land rover du club de Hania (le membre du club n'était pas venu avec nous puisqu'il y avait un guide dans le groupe), et un dîner très arrosé dans une gargote d'un village enfoui sous la neige. J'aurai aimé ce final sur la plage ! L'eau n'était pas trop froide ? :P

» Par taramont, le dimanche 05 avril 2015 à 17:19

bravo pour cette aventure réellement extraordinaire ! et mes amitiés à Lidjia de la part de Monique du RHM ski, elle se souviendra (le monde est petit !) - bonne fin de saison à vous et bon rétablissement à la blessée

» Par moms, le dimanche 05 avril 2015 à 21:07

C'est classe, Superbe :cool:

» Par MichelViv, le dimanche 05 avril 2015 à 22:22

@zoom: L'eau devait être autour des 15°C, un peu froid pour les gars, mais les filles n'ont pas hésité à y plonger.
@taramont: Je transmettrai à Lidija qui nous parle souvent de ses exploits passés dans le groupe des alpinistes européennes.
Aux autres: Merci pour vos commentaires. La Crète, surpeuplée en été, reste un territoire vierge en hiver. Il faut en profiter, la neige est garantie chaque année!

» Par Etienne -H-, le mardi 05 mai 2015 à 18:16

Une autre gorge voisine skiée cet hiver, en mode aventure:
https://www.youtube.com/watch?v=cEcejMY_7oc

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne