Accueil > Topo Guide > Sommets > Massif Central > Mont Mézenc > Grand tour de la Burle > Sortie du 21 mars 2009
 Topo validé par la modération

1753 m Mont Mézenc, Grand tour de la Burle

Données techniques

Massif : Massif Central
Orientation : T
Dénivelé : 5400 m.

Difficulté de montée [?] : PD-
Difficulté ski [?] : 4.1 E2
Pente : Max court 45°, pente soutenue 35-40°

Nb de jours : 2, 3, 4
Type : Boucle

Cartes : 2836OT

Matériel

Pas de matériel particulier


Départ/Accès

Départ : Les Estables (office de tourisme) (1340 m) - Le Puy >> Le Monastier sur Gazeille >> Les Estables.

NB: Ce départ est accessible en TC

Itinéraire

L'itinéraire permet d'enchaîner 13 sucs en partant vers le sud, puis d'en gravir 10 en revenant sur une ligne plus à l'est. Soit au total, 23 sucs, 5400m de dénivelé sur près de 70km.

Dans la 1ère partie on se dirige vers le Sud: (D=+2080m)

Des Estables se diriger vers le Pont de Marmaille (1330m) et monter au MONT CHAULET (1622m). Courte descente près de Fonteysse.
Montée aux ROCHES DES CUZETS (1558m). Descente SO jusqu'au point 1450 sous Fonteysse.
Repeauter et se diriger SO au sommet du SERRE DU GRESIER (1525m). Descendre dans la pente S vers le point 1303 à L'Ancienne Chartreuse de Bonnefoy.
On remonte alors au SUC DE TAUPERNAS (1609m) en coupant le virage de la route vers le S puis en continuant SO jusqu'au sommet. Descente courte mais raide versant S sous le point 1603.
Du point 1545, monter au SUC DE LA LAUZIERE (1589m), descendre S puis enchaîner avec le SUC DE SEPONET (1537m). Descendre côté O.
Aborder le SUC DE MONTFOL (1601m). Partir dans la pente SSE jusqu'au point 1282, traverser le ruisseau Tauron. Monter au SEPOUX (1535m). Skier la facette SE en direction du pont de La Ceyte 1244m.
La montée au suc LES COUX (1531m) est plus longue, la vue sur la Haute vallée de la Loire est splendide. Du sommet skier la pente SE jusqu'à la route vers 1350m.
Remettre les peaux pour aller au SUC D'OURSEYRE (1489m) en passant près de la ferme musée de Bourlatier.
Du sommet, partir vers le SE en direction du Col de Pranlet (1363m)d'abord dans une pente raide puis une succession de faux plat montants et descendants. En neige profonde, garder les peaux.
Près du Col, passer au SUC DE BURLE (1398m), monter vers l'E au ROCHER DES BAUX (1423m) puis descendre au village de Lachamp-Raphaël, plus haute commune de l'Ardèche.
Se diriger ensuite au sommet du SUC DE MONTIVERNOUX (1441m) marqué de 3 croix. Descendre pente N puis O jusqu'au ruisseau à 1250m.
Remettre les peaux afin de traverser successivement 3 petites vallées en partant vers l'ouest, on passe à Suchaliou puis près Baumier puis petit sommet 1366, point 1280 puis une montée plus raide entre Sucheyres (1280m) et La Chaumasse point 1404.
Enlever les peaux et skier vers le sud jusqu'au village Les Sagnes et Goudoulet 1220m.

On aborde maintenant la 2ème partie de l'itinéraire, celle où il faut revenir vers le Nord: (D=+3320m)

Des Sagnes, on longe la route sur 300m vers le nord jusqu'au pont sur la Padelle. Mettre les peaux et partir vers le N jusqu'au sommet DES COUX seul sommet à être gravi 2 fois sur ce parcours. Skier la pente NE des anciennes pistes de Sainte Eulalie jusqu'au pont sur la Loire 1282m.
Monter plein N jusqu'au pied du GERBIER-DE-JONC (1551m), le gravir. Si l'enneigement est suffisant, la descente se fait en face SE, S, SO, OSO.
Sans les peaux partir le long de la route vers le NO en skating jusqu'à Les Princes. Les faux plats continuent jusqu'au carrefour de Montouse 1398m. Prendre le chemin Tour du Mézenc Gerbier vers l'E toujours sans les peaux puis dans un virage près du point 1364 prendre à droite et tout de suite à gauche. On arrive au point 1348 afin d'aborder le sommet 1421 ressemblant beaucoup au suc de Sara portant pour le moment le nom de SUC DE PETITE SARA (1421m).
Skier la face N, belle pente entre pins et clapas recouverts jusqu'au ruisseau 1220m.
Repeauter et monter aux ruines Rouzet pour gravir le SUC DE SARA (1521m) en cheminant sur l'arête ouest. Du sommet descendre dans la belle face nord en passant d'un clapas à l'autre. Après avoir sauter 2 sentiers on rejoint le Tour Mézenc-Gerbier. Continuer alors jusqu'au Coin de la Scie pour passer sur l'autre rive de l'Eysse et arriver au point 1037 ( on peut aussi aller sauter la rivière au pont alt. 1000 et alt. 990 pour le 2ème ruisseau).
Monter direction N vers la route puis prendre le chemin qui conduit au SUC DE TOURON (1381m). La face N offre une belle descente presque jusqu'à la rivière Saliouse.
Traverser La Saliouse vers le point 1090 et grimper N entre clapas et forêt jusqu'au sommet du TRU (1382m). Skier les clapas pente NE puis dans les éclaircies jusqu'au pont du ruisseau d'Antraigues 1021m.
Repeauter. Commence alors la plus longue montée de l'itinéraire en direction du point culminant. Longer le ruisseau vers le Champ de Chara. Traverser la route et continuer l'ascension vers l'ouest jusqu'au sommet du MONT MEZENC (1753m). Skier au choix les faces N ou O pour se rendre près de la maison forestière 1510m.
Monter au MONT D'ALAMBRE (1691m) à travers la forêt peu dense. Descendre côté ouest vers Les Infruits et continuer jusqu'à La Vacheresse et au pont sur La gazeille 1120m.
Mettre les peaux passer aux Eygaux et aller jusqu'au MONT CHIROUX (Roche du Bachat 1423m). Skier la pente SE pour parvenir aux ruines du Crouzas 1260m.
Repeauter et prendre la direction du MONT TOURTE (1535m) en passant à Peyrot puis dans une plantation récente. Skier la pente N raide mais courte, traverser la forêt et arriver aux ruines de Besseyrou.
Une dernière courte montée pour parvenir sur le 23ème et dernier suc le RECHAUSSEYRE (1450m). Descendre vers l'E pour revenir aux Estables.



Remarques/Variantes

Tout un voyage au pays de la Burle, ce vent du nord responsable de la formation des congères sur le plateau entre Ardèche et Haute-Loire.
Un itinéraire équilibré entre sucs du plateau et sucs des Boutières. Vingt-trois sucs à gravir qui nous conduisent Des Estables à Lachamp-Raphaël, des Sagnes et Goudoulet près de Borée. Pour que l'ensemble du parcours soit en condition, il faudra attendre une année de grosse neige.
On peut différencier les sucs ouest du plateau, des sucs des Boutières côté est. Ceux du plateau de par leur altitude supérieure, leur face sud moins abrupte garderont la neige plus longtemps. Les sucs des Boutières nécessiteront davantage de neige pour être en condition. La présence de clapas sur tous les sucs accélèrera la fonte en face sud.
L'itinéraire peut être fractionné en 2,3,4 jours avec des possibilités d'hébergements au Gîte de Villevieille, au Gîte du Mt Gerbier, au Gîte communal des Sagnes et Goudoulet, Gîte de Médille, hébergement à Borée.

Sommet(s) associé(s) : Mont d'Alambre Gerbier de Jonc Suc de Montfol Suc de Sara Roches des Cuzets Suc de Taupernas Rocher Tourte Mont Chaulet Suc de Touron Roche du Bachat Suc de Sépoux Suc de la Lauzière Suc de Séponet Les Coux Suc d'Ourseyre Suc de Montivernoux Suc de Chabrières Serre du Grésier Rechausseyre Suc de la Burle Rocher des Baux Petite Sara

Refuge(s) associé(s) : La Maison Forestière

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Mont Mézenc, Grand tour de la Burle [»] : Sortie du vendredi 20 au samedi 21 mars 2009 (2 jours) par Olivier -R-

Participants : -

Météo

Très beau temps pendant les 2 jours.
Vent du N, NE assez fort sur les sommets le vendredi.
Les matins, gelées de -3 à -5°C.

Conditions d'accès

Etat de la route :
sèche
Altitude du parking : 1330

Conditions de neige

1er jour:
Sur le plateau et sucs ouest, la neige était gelée sur les pentes peu inclinées, moquette en face sud, dure à trafolée en pente nord, des passages fréquents en neige moquette super skiante ( Montfol sud, Sépoux...): une bonne neige pour ce genre d'itinéraire où les neiges dures permettent d'aller vite sur les secteurs peu pentus (moins d'effort, possibilité de skating).
Itinéraire entièrement enneigé.
2ème jour:
Sur les sucs est des Boutières, la neige était dure en face N sur Touron, Petite Sara, voire béton (Sara N), neige de printemps sur Gerbier, Alambre ouest, trafolée sur Mézenc.
Portage sur les 50 derniers mètres du Gerbier, pour remonter de la vallée de l'Eysse jusqu'au chemin montant au Suc de Touron, le début de la remontée vers le Mézenc entre 1190 et 1250 et un petit morceau avant d'arriver à La Vacheresse.

Altitude de chaussage (montée) :1330
Altitude de déchaussage (descente) :1330

Activité avalancheuse observée : RAS

Skiabilité [?] : ●●●●○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Topo - Dénivelé réel effectué : 4800m

Quel bonheur! Que d'efforts!!Et quelle Burle!!
Traverser ainsi une grande partie du plateau en montant çà et là pour admirer le pays çà valait bien 27h avec les skis.
Je n'aurai pas pu attendre le vendredi 13 décembre 2013...pour faire ce périple. En raison de la perte du manteau neigeux ces derniers temps, j'avais en tête un tour profitant du meilleur enneigement de chaque pente.
Un tour équilibré, partageant équitablement les faces nord des faces sud, les distances et les pentes, l'hiver des plateaux altiligériens du printemps des profondes vallées ardéchoises, les périodes de repos des périodes sur les skis.
Un tour qui ne pouvait que se réaliser ce jour d'équinoxe printanier où sur les sucs du 45ème parallèle, le temps est exactement scinder en 12h de jour et 12 de nuit.
Sur le papier, j'avais noté les 23 noms de ces petites montagnes.
Finalement, un léger oubli au matin du 2ème jour m'aura contraint à éliminer Le Tru et Tourte.
Malgré cela, j'ai vu le pays de la Burle du haut de 21 sommets.
La Burle qui m'a aidé le 1er jour quand elle me poussait sur le plateau vers le sud, la burle qui m'a émerveillée quand j'ai vu ce qu'elle pouvait produire aux bords des routes et dans les villages.
Au revoir et merci l'hiver!



Commentaires

» Par Etienne -H-, le lundi 23 mars 2009 à 10:38

Remarquable! J'en connais un qui va apprécier aussi...

» Par nat, le lundi 23 mars 2009 à 12:56

Superbe tour...T'as dormi où ? à Sagne et Goudoulet ?

» Par Mick, le lundi 23 mars 2009 à 16:18

Classe ! :cool: Bon je vois qu'il me reste encore quelques sucs et sommets à valider par là-bas alors :happy:
Les photos sont très chouettes et quelle lumière !
En tout cas belle bambée et toujours de bonnes conditions d'enneigement !

P.S. : pour le dénivellé tu es sûr que c'est 4800...ce ne serait pas plutôt 4807 :wink:

» Par Roro, le lundi 23 mars 2009 à 19:33

J'ai en effet dormi au gîte communal des Sagnes, j'ai oublié de le mentionner dans le CR. Pour le dénivelé, j'ai comptabilisé au plus juste sur la carte; c'est pas facile dans les endroits où on a beaucoup de faux plats. :)

» Par Mick, le mardi 24 mars 2009 à 00:55

Pour le déniv., c'était juste de l'humour en référence à l'altitude du Mt Blanc :happy:

» Par Roro, le mardi 24 mars 2009 à 07:55

Cà ne serait pas plutôt 4810,90 ou 4808,75 :wink: :P :D en fait çà change souvent. L'avantage avec le Mézenc, c'est que c'est fixe, en tout cas tant que personne ne vient vérifier!

» Par Rambert, le mercredi 08 avril 2009 à 21:35

Bravo pour ce magnifique tour, et merci de nous donner envie. C'est bien grâce à vos CR du début d'hiver que j'ai concrétisé en février dans une poudreuse de cinéma et sous un soleil de rêve le 8 du Mézenc (croix des boutiéres - cuzet - descente/07 - croix des bouttiéres - mézenc -descente/Gandoulet - croix). Sous leur air tranquille ces sucs sont surprenants ! Pour info, la pente Nord du Mézenc est elle encore skiable ?

» Par co, le mardi 21 avril 2009 à 11:23

Tu l'as fait ! Bravo... Vraiment fabuleux. :wink:

» Par Jeroen, le vendredi 24 avril 2009 à 00:05

Je tombe dessus par hasard ! Joli joli, merci pour la balade !

» Par -mezencois-, le jeudi 27 aout 2009 à 17:14

en voyant cela je me sens un ardechois indigne de n'etre jamais monté au sommet du mezenc mais que c'est beau mais ça doit etre assez dur niveau oriatation a mon avis :(
mais bien joué :)

» Les commentaires sur cette sortie sont verrouillés

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne