Accueil > Topo Guide > Sommets > Mont Blanc > Mont Blanc > Par les Grands Mulets > Sortie du 05 juin 2013
 Topo validé par la modération

4810 m Mont Blanc, Par les Grands Mulets

Itinéraire classique hivernal de montée au Mont-Blanc, exposé aux chutes de sérac sur le grand plateau. Ne pas hésiter à préférer l'arête N du dôme du Gouter si elle est en condition.

Données techniques

Massif : Mont Blanc
Secteur : Vallée de l'Arve
Orientation : NW
Dénivelé : 3555 m.

Difficulté de montée [?] : PD+
Difficulté ski [?] : 3.1 E2
Pente : 35°

Nb de jours : 2
Type : Aller/Retour

Cartes : 3531ET 3630OT ASF16

Matériel

Matériel de glacier

Départ/Accès

Départ : Chamonix (Tunnel du Mont-Blanc) (1230 m) - A40 -> Tunnel du Mont Blanc. Le parking est derrière le poste de douanes.

Itinéraire

1er jour : (1780 m)
Départ du parking (1270m) du tunnel du Mont Blanc à coté du poste de douanes. Prendre le chemin de l ancien téléphérique juste à droite après le pont et le ruisseau au niveau du poste de douanes, à environs à 200 m du parking. Monter par le sentier sous l'ancien téléphérique jusqu'à la gare d arrivée (2414 m). Remonter au dessus de cette gare jusqu au glacier rond et suivre la traverse SW qui nous amène au glacier des Bossons. Traverser le glacier des Bossons sous les séracs direction SW. Un point de jonction se fait sous les séracs avec le refuge des grands mulets vers 2500 m. On remonte alors dans la pente plein S vers le refuge des grands mulets (3051 m).
L encordement peut être nécessaire durant la traversée du glacier de Bossons, l'itinéraire étant sous les séracs en partie et laissant apparaître un certain nombre de crevasses.


2ème jour : (1775 m)
Du refuge des grands mulets passer à droite du pic Wilson du rocher de Pitschner SW, rive gauche du glacier et se lancer dans le vallon (très exposé aux séracs !) vers le petit plateau et les grandes montées plein S jusqu au grand plateau. Atteindre ensuite le refuge Vallot 4367m par le col du Goûter (4200m). L'itinéraire est au final facile à deviner en suivant les bosses SE et l'arête sommitale.

Photos

Intégralité du parcours. A gauche en pointillé, direction le téléphérique de l'Aiguille du Midi
Intégralité du parcours. A gauche en pointillé, direction le téléphérique de l'Aiguille du Midi [par Johan Koch]
Itinéraire par la voie royale photo de Ghyslain
Itinéraire par la voie royale photo de Ghyslain [par henyan]

Remarques/Variantes

- Cotation ski 3.1 : en supposant l'A/R de Vallot au sommet à pied.
- En alternative on peut éviter le portage aller-retour depuis chamonix à l'ancienne gare en prenant le téléphérique de l'aiguille du midi (environ 15 Euros) en descendant au plan de l'aiguille 2310 m. Se diriger ensuite sur la voie classique qui rejoint SW le glacier de Bossons via le glacier des Pellerins.

- Une autre alternative depuis le refuge des grands Mulets est de choisir la voie royale (un peu plus technique) qui passe par l'arête N sous le col du goûter et qui à l'avantage d'éviter en grande partie l'exposition sous les séracs.
- Remarque (juin 2016), la voie royale n'est plus une alternative mais plutôt la voie "normale" des grands Mulets. On limite la forte exposition aux séracs et aux crevasses des petits et grands plateaux, en y passant qu'une seule fois et à la descente.


Variantes :

» Arête Nord du Dôme du Goûter (voie royale) (D+ 1775m ; Ski 4.1 ; Orientation N)
Du refuge rejoindre le pied de l'arête N d'abord large puis qui se rétrécit. A la montée, suivre plutôt le fil de l'arête (plaques de glace,crevasses...) A la pointe Bravais (4057m) le caractère de la course change car on se trouve sur des pentes larges et peu inclinées jusqu'au Dôme, ou l'on reprend l'itinéraire normal.

Descente: par la face N, Grand et Petit Plateaux puis retour vers le refuge et retour vers les téléphériques

» Arête des Bosses - > Face Nord (D+ 2500m ; Ski 4.1 ; Orientation N ; Départ Chamonix (Plan de l'Aiguille))
Descente par la face nord : 35°, localement 40° voir plus. La pose d'un rappel parfois nécessaire.
En bas de la face, traverser le grand plateau et rejoindre le petit plateau et l'itinéraire de montée



Refuge(s) associé(s) : Refuge des Grands-mulets

Voir aussi : Le topo Dôme du Goûter, arête Nord

Sortie(s) GPS associée(s) : 07.05.18 11.06.17 15.05.17 28.05.15 03.06.13 08.04.11

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Mont Blanc ; intégrale depuis Chamonix [»] : Sortie du mercredi 05 juin 2013 par LULU3CL185

Participants : CMP

Météo

grand beau avec cumulus eb cours formation

Conditions d'accès

Etat de la route :

Altitude du parking : 1030

Conditions de neige

LieuAltitudeOrient.HeureMeuble/TotaleTypeCommentaire
face nord4500N13hPoudre tassée****
Grand Mulets3000N14hSoupe**
Altitude de chaussage (montée) : 1900
Altitude de déchaussage (descente) :1900

Activité avalancheuse observée : coulées sous l'ancienne gare des glaciers

Skiabilité [?] : ●●○○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Eglise de Cham, la Para, voie Royale, face Nord, petit et grand plateaux, jonction, eglise - Dénivelé réel effectué : 3950m

C’est l’histoire d’un projet qui trotte dans la tète depuis un moment et qui ressurgit à chaque fois que l’on lève les yeux quand on passe à Chamonix.

Ce que des grands champions ont fait il y a dix ans ou récemment en environ 5 h , est-on capable de le faire, tout simplement, sans notion de chrono ?

Nous voilà donc à 3h du matin dans les rues de Chamonix, avec les skis et chaussures sur le sac !
A une serveuse en train d’évacuer les cadavres de la soirée, nous demandons « c’est par où l’Eglise ? » elle a dû se dire, c’est quoi ces tarés ?
On tourne en rond dans les rues, on fait un petit coucou à la statue de Balmat et on ne trouve toujours pas cette fameuse église.
On est définitivement pas doués en orientation « urbaine » !
Ce sera finalement un gars passablement éméché (normal à c’heure) qui nous indiquera la direction. Un sacré guide de Chamonix! (ville)
On bricole encore un peu sur le chemin qui monte au parking du tunnel pour finalement y arriver à 4h.
1 h pour faire 200 m, ça commence fort…
Le sentier de la Para passe bien ; les arbres couchés par l’orage de l’année dernière ont été dégagés.
On pose les baskets et on chausse vers 1900.
Fine croute cassante sur neige pourrie, normal on est le 5 juin.
Plus haut on retrouve les traces des courageux de ces derniers jours.
La plus ancienne trace, bien regelée zippe vraiment trop, merci à la Grizzlyteam « grands malades » d’avoir retracé moins raide.
Traversée après l’ancienne gare des glaciers bien gelée, un peu « tendue du string » et nous voilà à la jonction.

Remplissage assez exceptionnel ; une marée blanche de laquelle émergent quelques statues de glaces qui nous observent du coin de l’œil.
Le soleil se lève sur la voie royale : magique ! on passera par là.
Ski sur le sac et crampons vers 3300 ; la trace est au top avec de vraies marches d’escalier dans une bonne neige tassée.

Une superbe arête qui brûle bien les cuisses et c’est avec le jambon bien ferme que l’on débouche à la pointe Bravais.
Je me refais un peu la cerise dans la traversée vers le col du dôme alors que Christophe commence à sentir les effets de l’altitude.
Le temps est toujours au beau, les bourgeonnements encore pas menaçants et pas de vent .

A Vallot on voit des skieurs en train de descendre la face Nord, on aimerait être déjà à leur place !
On rencontre une cordée sympa venue de Lyon et qui est partie du tunnel.
Il y a encore (plus que ?)cette sacrée arête des Bosses ; interminable.
J’ai plus de jus , pas de souffle et début de vertige : manque vraiment d’acclimatation , Christophe a retrouvé la forme et j’ai du mal à le suivre(ça c’est normal !)

C’est au mental que je fais les derniers mètres : SUMMIT : c’est magique !
On profite : Le morceau de Beaufort et le pain au sommet du Mont Blanc, un grand bonheur simple…
Pas trop le temps de trainer , en un rien de temps, un nuage nous entoure et la visibilité chute brutalement, on s’élance dans la face Nord « directe » en suivant les traces d’un gars repéré à la montée.
Arrivés au niveau des séracs la visibilité s’améliore mais cela semble accroché au sommet.
J’espère que la cordée rencontrée à Vallot n’a pas eu trop de soucis à la descente.
Cette face Nord, quelle ambiance ! pas envie de trainer dans le coin malgré la majesté des séracs qui gardent les lieux.
La neige est correcte jusqu'au grand plateau , après ça se gate et le ski devient très physique entre trafolée regelée et poudre lourde.
Quand on n'a plus qu'une demi cuisse c'est un peu difficile d'enchainer 3 virages.
A la jonction concentration max car il y a des ponts de neige bien ramolos.
En dessous c'est carrément de la soupe, et en plus il faut remonter dans cette étuve.
Nous retrouvons nos baskets après quelques batailles avec les vernes et nous revoilà sur le sentier.
On refait le plein d'eau dans les ruisseaux car on est à sec et on n'est pas rendus.
Descente par le sentier du Cerro et retour à la civilisation.
La traversée de Chamonix avec les skis sur le sac en fait rigoler plus d'un et on arrive enfin devant l'église après ce beau et grand voyage.
On reverra en quittant la ville la serveuse des 3h du mat : elle n'avait vraiment pas compris ce qu'on foutait là et pourquoi on cherchait l'église ce matin !
CONCLUSION : avec une bonne expérience d'alpi et du matériel léger , l'aller retour Chamonix-Mont Blanc, c'est faisable par des humains, même si on n'est pas si jeune et si on ne craint pas la binouze...





Commentaires

» Par Toz, le jeudi 06 juin 2013 à 19:37

vraiment tres sympa à lire :cool: on s'y croirait :wink:
merci pour le partage :)

» Par Laurent LEEMANS (piolet15), le jeudi 06 juin 2013 à 19:54

dommage il manque des repères horaires dans ton CR, à quelle heure es tu arrivé au sommet :wink:
Belle bambée, faudra que j'essais un jour, faut que je me dépêche, je n'ai plus 20ans! :(

» Par fredo73, le jeudi 06 juin 2013 à 20:21

Super compte rendu.. :roll:
Ça donnerait presque des idées pour quand les jambes seront la...

» Par Poichon73, le jeudi 06 juin 2013 à 21:07

Bravo , la montée au Mt Blanc comme à l époque.

» Par laurent13, le jeudi 06 juin 2013 à 22:00

Merci joli récit & belle motiv bravo! finalement je trouve qua ça a autant de valeur pour des amateurs que pour des pros qui font un record mais s'entrainent pour ça toute l'année!

» Par Cyrille Marais, le jeudi 06 juin 2013 à 22:21

:ill: puis :lol: puis 8O puis :wink: beau récit sympa, en tournant la tête de 90° sur la gauche, je vois une grosse chaussure de géant qui s'apprête à poser le pied sur une vire rocheuse au dessus du vide...mais on peut penser à autre chose :P

» Par Christophe MUGNIER POLLET, le jeudi 06 juin 2013 à 23:51

Pour les horaires clique sur le lien (le graphique vert est personnalisable en heures/minutes pour connaitre les repères horaires :)

http://connect.garmin.com/activity/323928963

» Par Guide-05, le vendredi 07 juin 2013 à 07:52

Bravo, beau projet bien réussi. :wink:

» Par jeff69, le vendredi 07 juin 2013 à 09:38

On s'en fout un peu des horaires... manifestement ce n'était pas une course, plutôt un challenge personnel, bien raconté.
Bravo les gars, faut le faire!

» Par jack gerome, le vendredi 07 juin 2013 à 14:11

belle bambée les gamins et joli récit
merci pour les photos
Jk

» Par DD, le vendredi 07 juin 2013 à 22:21

Juste Bravo et Respect !!

» Par jc berrard, le samedi 08 juin 2013 à 09:15

beau challenge perso. ça fait envie. très bien sans les horaires, ça change.

» Par PascalC, le samedi 08 juin 2013 à 12:56

Bravo, bravo et ............... bravo !
:D :D

» Par philou3873, le samedi 08 juin 2013 à 14:18

tout a été dit, mais encore une fois BRAVO :)

» Par Math Guide Aravis, le lundi 10 juin 2013 à 21:24

Un grand Bravo!! et surtout respect!! ça donne des idées

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne