Accueil > Topo Guide > Sommets > Vercors > Mont Aiguille > Voie des Tubulaires > Sortie du 12 fevrier 2020
 Topo validé par la modération

2087 m Mont Aiguille, Voie des Tubulaires

Données techniques

Massif : Vercors
Secteur : Trièves Dévoluy
Orientation : NW
Dénivelé : 987 m.

Difficulté de montée [?] : D
Difficulté ski [?] : 4.3 E4
Pente : 45° assez court

Nb de jours : 1
Type : Boucle

Cartes : 3236OT

Matériel

Crampons, 1 ou 2 piolets, casque. 5 ou 6 dégaines, sangles, 1 vache pour les câbles. Eventuellement 1 broche et qques pitons. 1 rappel de 100 m. Des grosses c....... me suggère JB


Départ/Accès

Départ : La Bâtie (1100 m) - Grenoble -> Monestier de Clermont -> St Michel les Portes -> Epingle 1km avant la Bâtie, où débute la route forestière de Font Rousse.

Itinéraire

Du pont des Pellas, remonter la piste forestière de Font Rousse puis le sentier du tour du Mont Aiguille. Vers 1480 m, quitter la trace qui va aux rochers du Parquet et prendre vers la gauche (S) en direction du col de l'Aupet. Remonter jusqu'au pied de la face, le départ de la voie normale se situe assez à gauche, juste au dessus du grand talweg qui descend plein N.

Remonter la voie normale :
- première longueur en rampe vers la gauche puis un petit toit au dessus. Relais sur une plate forme. (30 m, 1 ou 2 points)
- traverser la plate forme et prendre le couloir en face (2 points, 30 m)
- traverser vers la droite et remonter le couloir en face (30 m, 1 point)
- traverser vers la droite et aller jusqu'au câbles, les suivre jusqu'en haut
- remonter le couloir caché par la tour, passer le ressaut jusqu'à buter sous une barre, traverser 50 m à droite (jusqu'au sapin) puis remonter jusqu'au câble.
- retraverser à gauche en suivant le câble sur la vire puis jusqu'au couloir terminal, le remonter jusqu'en haut (2 ou 3 passages de 4 bien physique)

Descente tubulaires : le départ se fait 100 m à l'ouest de la sortie de la voie normale
- entrer dans le couloir un peu à l'ouest de l'entrée par le rappel (petit saut)
-descendre le couloir jusqu'au premier rappel (situé bien à gauche en descendant, un peu caché mais juste au dessus du vide). 30 m.
- après le premier rappel, descendre environ 20 m puis prendre la vire vers la droite sur 30 m environ pour rejoindre le deuxième rappel (relais à côté du pin complètement usé par les cordes). 45 m, rappel en toile d'araignée, magnifique !!!
- Possibilité de rechausser, étroit et raide sur 50 m. Arrivé sur la vire, ne pas prendre les deux premiers couloirs pour sortir en bas, mais le troisième (il est divisé en 2 branches sur le haut, la deuxième passe mieux ski au pieds (1 petit saut)).

Photos

C'est pourtant limpide... photo de JB de M
C'est pourtant limpide... photo de JB de M [par Louis Grenet]
voie des tubulaires
voie des tubulaires [par chris26]

Remarques/Variantes

- Parcours estival quasiment indispensable, la plupart des points sont cachés sous la neige et la voie pas tjs évidente à trouver.
- Montée pas évidente avec la neige
- Ce n'est pas du grand ski, pas très dur, mais grosse exposition !
- Penser à faire du ski de fond en collant au sommet, c'est qd même ça la classe !

Voir aussi : Toponeige ODA (à compléter, c'est celui que je me suis fait voler...)

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Mont Aiguille, Voie des Tubulaires [»] : Sortie du mercredi 12 fevrier 2020 par Boris Pivaudran

Participants : -

Météo

Beau

Conditions d'accès

Etat de la route : OK

Altitude du parking : 1100

Conditions de neige

Un peu de fraîche sur fond glacé
Faible enneigement

Altitude de chaussage (montée) : parking avec qqes déchaussages
Altitude de déchaussage (descente) : parking avec qqes déchaussages

Activité avalancheuse observée : RAS

Skiabilité [?] : ●●●○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Topo

Robin l'auvergnat est déjà monté 16 fois au Mont Aiguille. Vincent et moi les grenoblois, zéro. Il fallait réparer cette hérésie ! Sur une proposition au pied levé on s'embarque pour un parcours hivernal, motivés par l'idée de laisser quelques virages sur le plateau sommital.

La voie prend une ambiance plutôt haute-montagne avec la neige et le vent, mais l'équipement abondant rend la progression quand même assez tranquille. Seul inconvénient : les skis sur le sac aiment à se coincer dans toutes les renfougnes possibles.

Mes deux compagnons sont photographes pro (journée shooting pour le boulot) et mitraillent à tire-l'arigot pendant que je les assure. On prend notre temps et ça tombe bien, on a toute la journée et les lumières sont magnifiques.

Skier sur ce plateau suspendu est assez irréel. J'avais quand même pour objectif de skier les Tubulaires, et pendant toute la montée j'étais très dubitatif sur la neige, avec un fond en glace dure omniprésent. Je descends le haut des Tubulaires en crampons pour voir la neige, puis chausse sous le bombé et skie jusqu'au rappel. Avec regrets après coup car je pense que j'aurais pu aussi skier le haut, en sortant le piolet pour les zones glacées. Dans la partie médiane on sent la glace en dessous mais la neige tient. Je la skie deux fois pour les besoins des photos. On refait cordée pour les deux magnifiques rappels du bas.

La suite, ce sont quelques bons virages dans la clairière sous le col de l'Aupet, enchaînés par du ski-combat et divers déchaussages dans la forêt, malheureusement dépourvue de sous-couche.

Merci à Robin et Vincent pour cette aventure ludique ! Le Mont Aiguille n'est certes pas très skiant, mais alors quelle ambiance !

Photos et récit sur le blog Masherbrum


Commentaires

» Par alainlo, le vendredi 14 fevrier 2020 à 07:58

Trop classe !

» Par abbomar, le samedi 15 fevrier 2020 à 10:45

J'en ai rêvé !!!
Cela me rappelle ma jeunesse, avec cette inconscience qui nous fait dépasser nos limites, tout en essayant de garder toute sa tête. Le Mont Aiguille en été, c'était ma montagne dans les années 80, avec une quinzaine d'ascenssions, dont plusieurs en détachement militaire (je m'y suis perdu jusqu'à y passer un nuit complète au dessus des rappels avec mes chasseurs alpins-sans conséquence à l'exception de la sanction disciplinaire), et plus tard avec mes deux fils, très jeunes à l'époque. Que de beaux souvenirs, quelle aventure, que d'expérience... En hiver, ambiance haute montagne pour alpiniste au grand coeur. Le problème majeur en effet, c'est de bien repérer l'itinéraire, car on peut se perdre et y passer des heures à chercher le bon goulet de descente, lorsqu'il n'y a pas de trace, et même s'il y en a, c'est trompeur. Je n'ai jamais tenté de le faire à skis (un peu trop court pour du plaisir et très expo), alors bravo et mes respects pour cette audace ! J'en parlerai à mes fils...Si ça leur dit, mais sans moi désormais !

» Par steph-de-mau-73, le samedi 15 fevrier 2020 à 16:13

Enorme! :P

» Par taramont, le samedi 15 fevrier 2020 à 18:14

irréel, chapeau bas à toute l'équipe :roll: - où les photos pro seront-elles visibles ?

» Par Boris Pivaudran, le dimanche 16 fevrier 2020 à 17:04

Merci à tous !
@abbomar : content que ça vous ait rappelé quelques souvenirs aventureux sur votre sommet fétiche :happy:
@taramont : bientôt sur les réseaux sociaux de ma marque Masherbrum

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne