Accueil > Topo Guide > Sommets > Ecrins > Les Rouies > par le glacier du Chardon > Sortie du 23 avril 2017
 Topo validé par la modération

3589 m Les Rouies, par le glacier du Chardon

Données techniques

Massif : Ecrins
Secteur : Oisans
Orientation : NE
Dénivelé : 1870 m.

Difficulté de montée [?] : F
Difficulté ski [?] : 3.3 E1
Pente : 35° sur 200m et sous le sommet 50m>40°

Nb de jours : 1
Type : Aller/Retour

Cartes : 3436ET

Matériel

matériel de glacier

Départ/Accès

Départ : la Bérarde (1720 m) - Grenoble -> le Bourg d'Oisans -> St Christophe en Oisans -> Champhorent -> la Bérarde (Route ouverte en général fin mars à l'ouverture des refuges)

NB: Ce départ est accessible en TC

Itinéraire

De la Bérarde rejoindre le Plan du Carrelet (1900m), puis prendre, à droite, le vallon du Chardon (SW).
Vers 2700m, obliquer à droite sur le glacier des Rouies et rejoindre par une pente soutenue le plateau supérieur vers 3300m. La voie normale ne doit pas être confondue avec le couloir situé plus bas. Ce couloir peut être surmonté ou flanqué d'une pente de glace vive (voir photo : en vert, la voie normale ; en rouge, le couloir à éviter).
Se diriger alors plein Sud pour atteindre la rimaye à gauche du sommet. Une pente raide mais courte mêne au sommet.
A la descente, en quittant le glacier des Rouies, suivre la trace de montée afin d'éviter à nouveau le couloir.

Photos

Vallon du Chardon et partie basse du glacier des Rouies
Vallon du Chardon et partie basse du glacier des Rouies [par Fch]
Vue générale depuis la Barre des Ecrins
Vue générale depuis la Barre des Ecrins [par Fch]
Passage du vallon du Chardon au glacier des Rouies : en vert, la voie normale ; en rouge, un couloir à éviter.
Passage du vallon du Chardon au glacier des Rouies : en vert, la voie normale ; en rouge, un couloir à éviter. [par thierryd66]

Remarques/Variantes

Parc national des Ecrins, chiens interdits

Course assez longue, à prendre en compte pour calculer son heure de départ.

Variantes :

» col de la Lavey, versant Est (D+ 1590m ; Ski 2.3 ; Orientation E)
Itinéraire identique au topo principal jusque vers 2500m. Ensuite, prendre à droite dans des pentes un peu raides pour rejoindre le glacier de l'Ane. Laisser à sa gauche le passage de l'Ane et monter en direction du col de la Lavey bien visible.
En traversée dans le bon sens ( Est- Ouest) le Col de la Lavey permet de descendre sur le vallon de la Muande , refuge de la Lavey , Champhorent , retour en stop à la Bérarde.



Refuge(s) associé(s) : Refuge du Carrelet

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Les Rouies, par le glacier du Chardon [»] : Sortie du dimanche 23 avril 2017 par bertrand38

Participants : -

Météo

Grand beau et chaud

Conditions d'accès

Etat de la route : caillouteuse !

Altitude du parking : la Bérarde

Conditions de neige

LieuAltitudeOrient.HeureMeuble/TotaleTypeCommentaire
Sous le sommet3400N11:45assezCartonnéeattention aux zastrugis
glacier des Rouies3300NE12:00assezMoquetteEt de la largeur pour carver !
jonction glacier du chardon2800E12:15qq dizaines de cm par endroitsMoquetteTrès bon ski, plus pour longtemps
Comme la veille au col du Chardon, excellent de haut en bas. Attention, la langue de neige pour monter au glacier des Rouies ne vas plus tenir longtemps. Eviter aussi de redescendre avant 11:30 car le passage est expo (voir photos). En neige dure, ce n'est pas la même descente. Le passage étant plein Est, je ne m'amuserais pas à le descendre après 14:00 (et encore)

Altitude de chaussage (montée) : 2050 m
Altitude de déchaussage (descente) : 2000 m

Activité avalancheuse observée :

Skiabilité [?] : ●●●●●


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Topo

Une montée bien plus efficace que la veille grâce à un portage prolongé. Quand le vallon s'ouvre, on mesure l'ampleur de la tâche qui nous reste à accomplir. Du moins le croit-on. Une fois le glacier des Rouies atteint (lors d'une traversée un peu expo), on commence notre travail de Sisyphe. A chaque sommet de bosse, on pense être proche du sommet. Et puis non, on ne l'aperçoit même pas. Enfin, un promontoire rocheux, c'est lui, pas de doute. Et non, c'est celui encore derrière. C'est à bout de force et à bout de volonté qu'on parvient au bout du glacier des Rouies. Heureusement la qualité de la neige sera à la hauteur du travail fourni à la montée.


Commentaires

» Par rob, le lundi 24 avril 2017 à 09:52

C'était encore bon vers 14h pour les barres, ça ne chauffait pas tellement ce week-end :) Mais effectivement ça ne tiendra pas longtemps !
Très belles vos traces au Chardon, qu'il est beau ce col !! :cool:

» Par Rémo Barbaruli, le mardi 25 avril 2017 à 00:46

Salut, on va finir par dire que je suis pénible ou que je radote mais... vous n'auriez pas trouvé par hasard 2 paires de couteaux juste au début du plateau du Chardon ? Merci !

» Par BERTRAND SALINGUE, le mardi 25 avril 2017 à 11:30

Salut Rémo. non rien vu désolé mais bon, t'as vu comme c'est large ?

» Par Rémo Barbaruli, le mardi 25 avril 2017 à 13:13

J'avoue ! Mais on était passé juste au meilleur endroit hein :wink:

Merci !

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne