Accueil > Topo Guide > Sommets > Haut Giffre - Aiguilles Rouges > Les Grandes Platières > Par les pistes > Sortie du 30 novembre 2019
 En attente de modération

2480 m Les Grandes Platières, Par les pistes

Itinéraire de début ou de fin de saison, à faire quand la station est fermée.

Données techniques

Massif : Haut Giffre - Aiguilles Rouges
Secteur : Vallée de l'Arve
Orientation : N
Dénivelé : 910 m.

Difficulté de montée [?] : R
Difficulté ski [?] : 1.3 E1
Pente : 30

Nb de jours : ½
Type : Aller/Retour

Cartes : 3530ET

Matériel

Pas de matériel particulier

Départ/Accès

Départ : Flaine (1577 m) - De Cluses prendre direction les Carroz, Flaine.
A Flaine, se garer au parking au front de neige près de l’UCPA.

Itinéraire

De Flaine, rejoindre le sommet du DMC par les pistes. (plusieurs possibilités, au choix, du plus court et "raide" au plus touristique.)
Retour par les pistes.

Remarques/Variantes

Faire attention aux lapiaz

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Grandes Platières et paradis blanc à Sales [»] : Sortie du samedi 30 novembre 2019 par Arno74

Participants : DDDmontagnes, Marc, Co, Morgane
Membres associés : kay (04.12)

Météo

Ciel bleu avec parfois un fin voile nuageux

Conditions d'accès

Etat de la route : Avec de la neige à partir des Molliets

Altitude du parking : 1678m

Conditions de neige

Descente sur Sales : 30cm très léger posés sur une bonne couche de neige tassée... le top!!
Pistes de Flaine bien trafolées mais pas si mal à skier. En cherchant on trouvait encore quelques spots moins tracés que les autres pour profiter de la légèreté de la neige.

Altitude de chaussage (montée) : 1678m
Altitude de déchaussage (descente) : 1678m

Activité avalancheuse observée : Quelques purges sous la Tête de Véret mais sinon RAS sur l'itinéraire

Skiabilité [?] : ●●●●○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Flaine Forêt - Grandes Platières - Descente sur Sales - Grandes Platières - Flaine Forêt - Dénivelé réel effectué : 1150m

Après l'avoir scruté toute la semaine, le créneau de beau entre deux perturbations se confirme!!
Avec Marc et Cyril, dispos pour en profiter, on décide donc de filer sur Flaine... le vent ayant bien soufflé et des plaques étant annoncées un peu partout, autant jouer la sécurité!
On part donc à 5, Co et Morgane s'étant mutuellement motivées en dernière minute à nous rejoindre.

Première constation en montant, il a neigé assez bas, ce qui fait que la route est plutôt pas terrible, mais ça passe! Deuxième constatation, y a du monde, mais ça on s'en doutait!
Pas mal de voitures garées aux Molliets, tout autant à Vernant, et à Flaine, ben... la même!
Une fois sur les skis, c'est pas non plus la procession, donc ça se gère... et puis franchement, la neige est légère, le paysage est plâtré, le soleil brille, donc peu importe le monde, on sait qu'on va se faire plaisir!!
En tout cas un peu plus que les bouquetins en galère à brasser dans la neige, qu'on entend râler quelques dizaines de mètre au-dessus de la piste! Ça brasse, ça brasse, mais ça finit par passer pour eux aussi!

Après ce spectacle, on laisse les filles monter sur Serpentine, pendant qu'on file sur Faust... trafolée aussi, faut pas se leurrer!
La trace étire les mollets... on sent bien que celui ou ceux qui l'ont faite ont voulu le moins possible abimer la zone de descente! Y a pas de Z, c'est dré dedans... même dans le dernier mur. Bon à partir de là, je me dis que vu qu'il y en a qui ont eu la bonne idée d'inventer les conversions, autant en profiter. Donc je retrace quelques virages à côtés, vu qu'on est quand même pas des Autrichiens!!
Sommet des Grandes Platières... pas de vent, un gros 360 hivernal comme on les aime. Petit coup de fil: les filles sont sous Tête Pelouse et décident de rallier les Grandes Platières.

Nous on a d'autres objectifs... Cyril en rangeant ses affaires sort la bouteille de rouge, sous l’œil amusé de deux skieurs... elle ne sera pas pour maintenant! Marc qui nous rejoint décide de se donner un petit coup de fouet en entamant allègrement son jambon cru au piment d'Espellette. #bonvivant... S'en suit une digression sur la possibilité d'aromatiser les gels et autres produits énergétiques avec des flaveurs toutes droit sorties d'une charcuterie... pâté de tête, rillettes du Mans ou encore terrine de campagne! On tient certainement un concept mais comme le projet a peu de chance d'aboutir, et qu'on a une pente complètement vierge qui nous attend, on passe en position ski avant de plonger sur Sales.

Bon, plonger est un bien grand mot... comme y a aucune trace, on tâtonne d'abord... d'autant qu'à vue de bâtons, les cailloux ne sont pas loin... certainement l'effet du gros coup de foehn sur les crête, parce qu'ensuite, la couche devient plus conséquente.
On skie dans une trentaine de centimètres bien légère posée sur une bonne dose de neige tassée... c'est franchement excellent, et facile à skier! On louvoie quand même entre les bosses, à la recherche de la meilleure trajectoire, on évite les creux, histoire de ne pas se retrouver 3m plus bas, mais à part ça, c'est tout simplement parfait, et avec une vue sur le Mont-Blanc magnifique et surtout une solitude absolue... qui tranche sévèrement avec la foule juste de l'autre côté!

Quand ça devient trop plat, on décide d'en arrêter là... déjà content de notre forfait, et conscient de ce qu'il va falloir brasser pour remonter!
Parce qu'autant à la descente, ça se skie tout seul, mais à la montée, ça tire les pattes quand même!
Après quelques relais, toujours tous seuls dans le désert, ambiance Paradis Blanc, on finit par retrouver les Grandes Platières... et les filles, qui nous attendent impatiemment pour le casse-croûte... et pour enfin pouvoir ouvrir cette bouteille de rouge que Cyril aura bien triballée! 5 sandwiches, une bouteille de Languedoc, une tablette de chocolat et 5 Shokobons plus tard, nous revoici en route pour le parking.
Marc en quasi local de l'étape nous guidera vers des zones un peu moins laminées par les passages, histoire d'augmenter encore d'un cran la qualité de cette descente!
Emportés par la poudre, on descendra sciemment plus bas que le parking... que nous rejoindrons au prix d'une séquence de pas patineur - pousse bâtons, qui nous achèvera proprement!

Et en même temps que nous, ainsi s'achève cette belle journée de ski, avec des conditions vraiment excellentes pour une fin Novembre!


Commentaires

(pas de commentaires)» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne