Accueil > Topo Guide > Sommets > Préalpes de Digne > Le Pinet > versant Nord > Sortie du 31 janvier 2018
 Topo validé par la modération

2283 m Le Pinet, versant Nord

Données techniques

Massif : Préalpes de Digne
Secteur : Ubaye
Orientation : N
Dénivelé : 750 m.

Difficulté de montée [?] : R
Difficulté ski [?] : 2.1 E1
Pente : 30° maxi

Nb de jours : ½
Type : Aller/Retour

Cartes : 3439ET

Matériel

Pas de matériel particulier

Départ/Accès

Départ : Les Besses (1550 m) - Barcelonnette -> Méolans -> Les Besses

Itinéraire

Des Besses, suivre le GR pendant une centaine de mètres puis le canal à droite jusqu'au Riou Bournin (1620m)
Traverser le ruisseau et remonter en forêt vers le SW. On rejoint une piste forestière qui mène à la clairière de Ranfred (1800m).
Remonter la clairière jusqu'à l'épaule Nord du Pinet (2051m) puis suivre la crête jusqu'au sommet (2283m).

Remarques/Variantes

Variantes :

» Roche Bénite, Combe Nord (D+ 900m ; Ski 3.2 ; Orientation N)
Depuis Le Pinet rejoindre le Col de Méolans puis remonter l'arête vers Roche Bénite. Contourner la barre sommitale en rejoignant le versant nord par lequel on atteint le sommet. Descente par la combe nord à l’aplomb de celui-ci, laquelle rejoint l'itinéraire de montée au Pinet à environ 1700m (juste en amont du sentier raide qui permet de sortir du ravin ).



Sortie(s) GPS associée(s) : 21.02.14

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Ici finit janvier et commence le Pinet [»] : Sortie du mercredi 31 janvier 2018 par taramont

Participants : Corinne, Paulette, Yves

Météo

ubayenne = radieuse

Conditions d'accès

Etat de la route : carrossable jusqu'aux Gouitroux, ensuite méchamment gelée
Altitude du parking : 1470m

Conditions de neige



Altitude de chaussage (montée) : 1470m
Altitude de déchaussage (descente) :1550m aux Besses

Activité avalancheuse observée : RAS sur l'itinéraire
Enneigement encore suffisant sur le sentier forestier mais neige très dure.
Du sommet jusqu'aux prés, poudreuse encore correcte et on peut choisir de belles pentes dans le bois. Pré par moments excellents, par moments déjà avec un début de croûte, mais encore bien skiable. Bois en neige variable là où on peut couper les lacets ; dans les lacets, pas de dégel.

Skiabilité [?] : ●●●○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : identique au topo avec un départ en-dessous des Besses - Dénivelé réel effectué : 820m

Petit à petit, les ours sortent du bois. Hier, Jacques, aujourd'hui Corinne et Yves. Et toujours avec des idées rusées exhumées d'une cachette enfouie dans la tanière. Une idée pleine de prévenance même, aujourd'hui : m'éviter le mal du pays en m'invitant au....Pinet.

Et ce Pinet-là n'a rien à envier à son petit frère chartrousin ! Aussi altier, mais moins retors. Ici pas de lapiaz assassins, de jolis mélézins, par contre. Mais pas que. Rien que pour me rappeler Chartreuse, bordant des clairières baignées de lumière, bien des épicéas ont eu leur permis de construire dans le Bois de Roche Bénite.

Certes, quand un véhicule approprié vous monte jusqu'au dessus de Gouitroux, la dénivelée restante n'est plus impressionnante. Certains persifleront : "eh, Taramont, tu te crois en vacances ?" Laisser dire. Et moi, je dis : pour une course de récup d'une course de récup, ce Pinet-là tombait à point.

A l'entrée des Besses, les Ailettes se donnent un air dolomitique et donnent le ton : on est en montagne. Le gué du torrent qui draine les eaux du versant NW de la Petite Seolane est de bonne humeur : pas de menace d'écroulement d'un pont de neige : il brille par son absence. Pas d'eau au genou non plus, le filet d'eau est rikiki. Pas davantage de risque de coulée, c'est béton. Béton aussi le raide sentier en lacets. Mais une fois sortis sur le beau pré de Rancfred, plus qu'un riant bonheur blanc et bleu.

Et reste la partie sauvage sur la crête à position dominante. En contrebas, les chamois se reposent ou folâtrent. Le Laverq brille de mille feux et les deux Séolanes nous toisent avec une hauteur non dénuée de bienveillance. En face, les vallons de la rive G du Laverq rappellent des souvenirs encore vifs.

La descente est un régal mitigé où il doit rester un chouïa de réactivité dans les jambes. Mais qu'importe ! Personne n'a dit que l'Ubaye était une fille facile. C'est ainsi qu'on l'aime, sauvage et rude.

Merci infiniment à Corinne et Yves de nous avoir fait connaître ce petit coin de paradis.


Commentaires

» Par cassien, le mercredi 31 janvier 2018 à 20:42

bravo :wink:

» Par rhododendron, le jeudi 01 fevrier 2018 à 08:53

Joliiii ! :)

» Par pintor, le jeudi 01 fevrier 2018 à 09:56

Hello très chère toi , le style fait l'homme, en l'occurence, la femme que tu es a un style reconnaissable entre mille, en effet, il me suffit de jeter un rapide coup d'œil sur le menu défilant de skitour pour te retrouver dans ce listing trop souvent sans saveur.(certains pisses froids diront que la saveur n'a pas et ne doit pas avoir son heure ici)... Avec toi les mots glissent en toute fluidité d'une phrase à l'autre, les images suivent en toute légèreté, je me régale à te suivre même si certaines évocations ou le blanc domine mettent à mal ma patience légendaire ...
Oui je reviendrai sur ce désert blanc pas avant longtemps, le mollet sera beau, le soleil fera son job et la vie sera enfin belle .. à bientôt ...! :cool:

» Par Colombo, le jeudi 01 fevrier 2018 à 10:05

Tu devrais lui déclaré ta flamme ????

» Par taramont, le jeudi 01 fevrier 2018 à 13:37

les flammes font fondre la neige, à éviter donc :D mais le lever du soleil sur l'Ailette et le Laverq en son bain de soleil valaient toutes les flammes :) courage Pintor, vous tenez le bon bout :) - merci à Cassien et à Rhododendron, j'aime bien visiter des jardins exotiques :)

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne