Accueil > Topo Guide > Sommets > Vanoise > Le Grand Bec > par le glacier du Troquairou > Sortie du 17 avril 2018
 Topo validé par la modération

3399 m Le Grand Bec, par le glacier du Troquairou

Données techniques

Massif : Vanoise
Secteur : Tarentaise
Orientation : NE
Dénivelé : 1930 m.

Difficulté de montée [?] : PD-
Difficulté ski [?] : 3.2 E2
Pente : passages à 35°

Nb de jours : 1
Type : Aller/Retour

Cartes : IGN 3534OT

Matériel

Sécurité sur glacier

Départ/Accès

Départ : Champagny-le-Haut (1475 m) - Moutier > Bozel > Champagny le bas > Champagny-le-Haut.
Selon la saison et la course envisagée, plusieurs départ possibles:
1/ Le Bois (1469m), parking du ski de fond. Déneigement permanent.
2/ Le Laisonnay (1580m): ouverture de la route vers la mi-avril; terminus carrossable.

Itinéraire

Immédiatement après le parking traverser le pont et prendre direction ouest, la piste de ski de fond sur une centaine de mètre jusqu'au panneau indicateur. Suivre le sentier bien marqué dans la forêt du bois de la Taillette jusqu'à l'altitude 1775 m environ. Remonter ensuite de grandes pentes en terrain dégagé jusqu'au refuge du Plan des Gouilles (2350 m). La pente s'adoucit dans la combe des Côtes Vertes et le débonnaire glacier de la Becca Motta conduit sans difficulté au col 2828 m. Une traversée en légère descente permet de prendre pied sur le glacier du Troquairou que l'on remonte en rive droite jusqu'au sommet/

Photos

Le Grand Bec depuis le Dôme des Pichères.
Le Grand Bec depuis le Dôme des Pichères. [par Géraud °°°]

Remarques/Variantes

Itinéraire final sur un glacier pouvant être très crevassé

Variantes :

» Col des Volnets, versant Nord (D+ 1750m ; Ski 2.3 ; Orientation N)
Itinéraire commun jusqu'au col de Becca Mota.Traversée direction SE, horizontale ou faiblement ascendante du glacier du Troquairou. Rejoindre le Glacier des Volnets que l'on remonte en pente douce jusqu'au col (altitude 3225 m). Grosses crevasses possibles.

» Traversée Gouilles - Troquairou (D+ 1930m ; Ski 3.3 ; Orientation NE)
Itinéraire de montée commun avec le topo de base.
Descente par le Glacier du Troquairou et poursuivre le vallon du Darbesset (droit devant). Puis tirer en rive gauche et à gauche pour récupérer le chemin d'été (Plan du Pré marqué sur la carte IGN). rejoindre le Laisonnay d'en haut. Revenir au départ par la piste de ski de fond ou faire du stop :).

» La Becquetta, Par les Côtes Vertes (D+ 1430m ; Ski 2.3 ; Orientation N)
Itinéraire identique jusqu'au col de la Becquetta. Là, au lieu de poursuivre sur le glacier de Troquairou, prendre la courte arête W jusqu'à ce petit sommet (2898m) qui constitue un objectif de repli quand les conditions sont délicates ou plus tôt en saison.



Sortie(s) GPS associée(s) : 22.03.19 17.04.18 08.04.15 24.04.13 01.04.13 11.05.12

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Le Grand Bec, par le glacier du Troquairou [»] : Sortie du mardi 17 avril 2018 par veloski

Participants : -

Météo

2°c au départ.
Grand beau lumineux.
Un petit vent de Nord en altitude

Conditions d'accès

Etat de la route : ras

Altitude du parking :
1469 m

Conditions de neige

Regel correcte dans le fond de vallée.
Par contre aucun regel dans la traversée de la forêt jusque vers 1750 m.
Neige jonchée de débris végétaux.
Plus haut, le regel est bon et les couteaux sont appréciables pour atteindre le refuge.

Descente vers 11h00.
Glacier de Troquairou (3399m - 2800 m) : poudre tassée 4* en partie haute. Un poil croûtée, mais parfaitement skiable sous 3000 m.
Les Côtes vertes (2819 m - 2350 m) : moquette plus ou moins rase. 4*
Pente sous le refuge (2350 m - 2146 m) : neige dure 3*
Variante à l'est du Bois de la Taillette : au dessus de 2000 m en évitant les revers Est, encore de la moquette.
Entre 2000 m et 1700 m: de la pente, de la neige pourrie avec des cassures. Pas vraiment d'échappatoire possible par la forêt. Difficilement skiable. 1*---
Sous 1700 m : réceptacle d'avalanche, nombreux arbres cassés . Quasi inskiable. Variante finale dans une forêt dense.

Du bon ski au dessus de 2000 m, mais plus bas c'est vraiment galère et dangereux

Altitude de chaussage (montée) : 1469 m
Altitude de déchaussage (descente) : plusieurs déchaussages sous 1700 m


Activité avalancheuse observée :
Petites plaques superficielles (neige rapportée) entre 2900 et 3100 m qui partent sous les skis.
Neige pourrie et nombreuses cassures sous 2000 m dans la pente empruntée à la descente. De plus, une avalanche à balayé la partie basse (réceptacle d'avalanche avec nombreux arbres cassés).
Itinéraire de descente déconseillé avec les conditions du moment.

Skiabilité [?] : ●●●○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : voir trace GPS - Dénivelé réel effectué : 1940m

Température positive en cette fin de nuit lorsque je m'élance sur la piste de fond qui cependant se révèle bien regelée. Quelques enjambées plus tard, à la lueur de la frontale, je rejoins la trace soutenue qui serpente en forêt. Et là évidement, point de regel, mais l'enfoncement reste limité. Un tapis de petits débris végétaux recouvre la neige.
C'est au sortir de la forêt, avec le jour naissant, que je retrouve les champs de neige immaculée et bien regelée. J'apprécie les couteaux pour rejoindre le refuge sous les premiers rayons du soleil.
La suite du coté des Côtes Vertes se révèle plus aisée et très agréable avec une vue qui s'élargie sur les sommets environnants.
Changement de décor à l'arrivée sur le glacier, avec pour commencer une longue traversée sous la menace de séracs désormais hautement perchés vers 3050 m. La tension se relâche lorsque la rive droite est atteinte. Il ne me reste plus qu'à tracer, le vent ayant en grande partie recouvert les anciennes traces. La progression n'est pas toujours aisée avec une neige qui part en petites plaques superficielles sous les skis. Le cadre est vraiment magnifique avec notamment une vue de tout premier ordre sur la Grande Casse ou l'on peut apercevoir d'innombrables traces et un groupe de trois à l'assaut des Grands Couloirs.
Ligne de crête atteinte, le panorama est magnifique avec notamment la Pointe du Vallonnet toute proche ainsi que les Glaciers de la Vanoise. Pour accéder au sommet décoré d'une énorme corniche, un court déchaussage est nécessaire.
Afin de profiter de la meilleur neige, j'attaque sans tarder la descente qui dans un premier temps, en serrant rive droite se révèle très bonne.
Plus bas c'est un poil croûté, mais reste parfaitement skiable.
Je choisis de redescendre sur le refuge où seules 4 anciennes traces de descente sont visibles. Encore du très bon ski sur cette portion en moquette plus ou moins rase. La pente sous le refuge se révèle encore dure.
Je laisse ensuite la combe de montée pour descendre en direction de Plan de Leschaux dans de superbes champs de neige qui se révèle de plus en plus douce. Vers 2000 m, à l'amorce de la pente finale soutenue, la neige n'est plus qu'une immonde soupe, une neige pourrie difficilement skiable.
Je choisis de rester rive gauche, en lisière de forêt, une forêt par ailleurs difficilement franchissable tant elle est dense. De nombreuses et profondes cassures sont présentes et la neige coule aisément, entraînant les skis. Plus bas, je suis presque soulagé en retrouvant les restes d'une avalanche. Mais la galère continue. Le parcours devient chaotique avec de nombreux arbres cassés à franchir. Et ce n'est pas fini ! Le "chemin raquettes" qui devait me permettre de rejoindre le pont à proximité du parking est lui aussi impraticable, encombré de nombreux arbres couchés.
Ce n'est qu'au prix d'une variante forestière très dense que je finis par rejoindre avec un gros "ouf !" de soulagement, le fond de vallée.

Malgré tout, une superbe matinée en montagne avec le soleil enfin présent et où j'aurais trouvé pour les conditions le meilleur comme le pire, la limite se situant vers 2000 m.




Un fichier GPS a été associé à cette sortie - Charger


Commentaires

» Par Géniedesalpages, le mardi 17 avril 2018 à 23:10

Ca ne passait pas par le verrou en bas du glacier du Grand Bec (à droite de la Becquetta) pour rejoindre le Laisonnet.
Souvent du meilleur ski par cet itinéraire

» Par veloski, le mercredi 18 avril 2018 à 08:56

A la vue d'anciennes traces, le verrou semble passer sans problème . Je pense par contre que sous 2000 m, la problématique était la même avec une neige complètement pourrie. Sur l'itinéraire emprunté, j'avais au moins une (fausse) impression de sécurité avec la proximité de la forêt.

» Par HDlameije, le mercredi 18 avril 2018 à 09:53

Quel septuagénaire tu fais !!!! :D Tu as toute mon admiration :roll: :wink: Je te trouve un peu difficile sur la fin de ta descente, cette neige au goût boisé semblait originale :D La Grande Casse parait bien en glace et les glaciers de la Vanoise ont reçu de la visite

» Par veloski, le mercredi 18 avril 2018 à 10:29

@Patrice:
"Chut ! faut pas le dire !" :lol:

» Par Geniedesalpages, le mercredi 18 avril 2018 à 14:33

J’étais Dimanche à la Grande Casse, que du très bon, tout a ski jusqu’en haut sans même devoir cramponer...

» Par veloski, le mercredi 18 avril 2018 à 18:06

@Geniedesalpages:
les conditions évoluent rapidement en ce moment et je doute fort qu'elles soient actuellement comparables à celle du w.e. dernier.
J'ai pu apercevoir un groupe de 3 qui cramponnait dans les Grands Couloirs. De même la Pointe du Vallonnet parcourue
dans 50 cm de poudre par Cassien a bien changé d'allure. :wink:

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne