Accueil > Topo Guide > Sommets > Haut Giffre - Aiguilles Rouges > Le Buet > Traversée Sautet - Mitraille - Buet > Sortie du 02 mars 2019
 En attente de modération

3096 m Le Buet, Traversée Sautet - Mitraille - Buet

Grande traversée entre Giffre et Arve pour arriver au point culminant : le Buet

Données techniques

Massif : Haut Giffre - Aiguilles Rouges
Secteur : Vallée de l'Arve
Orientation : T
Dénivelé : 3800 m.

Difficulté de montée [?] : PD
Difficulté ski [?] : 5.1 E3
Pente : 45/300m (mitraille)

Nb de jours : 1, 2
Type : Traversée

Cartes : 3530ET

Matériel

Crampons +/- piolet
+/- corde et corps mort si on n'est pas sûr de l'enneigement.


Départ/Accès

Départ : Le Coudray (1090 m) - Sallanches > Passy > route du plateau d'Assy > route de Bay > le Coudray

Itinéraire

- Montée au col de Barmerousse :
Du Coudray,monter par la piste 4x4 direction Varan puis monter au col de Barmerousse. De là, traverser à flanc vers le nord avant de monter au Sautet pour arriver par la droite de son sommet.
- Sautet :
Descendre NE ( 3.2/E2 ), plutôt vers la droite pour éviter des barres rocheuses,puis descendre la combe des fours pour passer au refuge de Platé ou traverser vers la gauche pour rephoquer au-dessus du refuge.
- Monter au col de Portette.
Descendre plein Est jusqu'au replat vers 2000m. Monter ( toujours Est ) pour atteindre le sommet du couloir de la mitraille situé juste au nord de la pointe de la Ratelière (en haut à droite de la grande barre rocheuse diagonale bien visible pendant la montée ).
- couloir de la mitraille :
Descendre le couloir avec traversée vers la droite en bas. Si l'enneigement est faible, il peut y avoir une barre au tiers inférieur et une juste au-dessus de la rimaye. Rejoindre le col d'Anterne.
- Monter à la tête de Moede.
Descendre en traversée vers les chalets de Villy (départ dans le couloir Est 3.2 ou grandes pentes Est moins raides ).
- le Buet :
Monter au col de Salenton pour basculer sur la voie normale qui traverse avant de monter à la station météo. Raccourci possible en passant dans "les contreforts du mont buet" pour sortir à un petit col situé au SW du point 2701 ( plus raide que par le col de Salenton).
Descente par la voie normale ou face SE puis creux aux vaches.
Du village du Buet, retour possible en train jusqu'à Chedde puis remontée en bus jusqu'à Bay (+15 min à pied pour le Coudray ).

Remarques/Variantes

Nuit possible au refuge de Platé, non gardé l'hiver.
Variante : accès depuis les remontées mécaniques de Flaine.
Echappatoires possible :
-versant Est du Derochoir (4.3) :pour rejoindre Plaine Joux.
- du col d'Anterne pour rejoindre les Ayères puis Plaine Joux.
- du col de Salenton, descente directe par le vallon de Bérard.

[Mise à jour mars 2019] Le couple de Gypaète de Passy ne semble pas se reproduire à proximité immédiate du couloir de la MItraille. Le passage à ski ne dérangera pas pour cette fin d'hiver. Plus d'infos, Asters au 04.50.93.08.48, www.gypaete-barbu.com

Sommet(s) associé(s) : Aiguille de Varan Tête de Moëde Pointe de la Mitraille Le Sautet Aiguille de Bérard Pointe d'Anterne Col de la Portette Col de Salenton Aiguille de Salenton

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

De Sallanches à Kandersteg par désert de platé, Fiz, Emosson, Oberland Bernois W [»] : Sortie du samedi 23 fevrier au samedi 02 mars 2019 (8 jours) par steph_

Participants : Pedro, Astrid, Nico
Membres associés : micha, Salome, AstridG

Météo

De J1 à J6: grand beau.
J7: tempête
J8: Soleil puis nuages

Conditions d'accès

Etat de la route : déneigée

Altitude du parking : 1100

Conditions de neige

Conditions de neige: De J1 à J6: Conditions printanières avec de la vieille poudre très agréable en nord.
J7: Tempête
J8: De 10 à 30cm de poudre souvent soufflée

Altitude de chaussage (montée) : 1400
Altitude de déchaussage (descente) : 1186

Activité avalancheuse observée : RAS

Skiabilité [?] : ●●●○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : ... - Dénivelé réel effectué : 16000m

Itinéraire suivi:
J1: Le Coudray - Col de Barmerousse - Le Sautet SE>NE - Refuge de Platé
D+: 1600

J2: Refuge de Platé - Col de portette - Pointe d'Anterne - Couloir de la Mitraille - Tête de Moede - Chalets de Villy - Col de Salenton - Hameau du Buet
D+:2100m

J3: Hameau du Buet - Buet S>N - Col du Genèvrier - Cheval Blanc SW>SE - alt 2350 - Col de la Terrasse W>E - Refuge de Loriaz
D+: 2250m

J4: Refuge de Loriaz - Col de la Terrasse E>W - Lac du Vieux Emosson - Oeil de Boeuf S>N - Lac d'Emosson - Col de la Tour Sallière - Dôme de la Tour Sallière en AR (but 50m sous le sommet) - Cabane de Susanfe
D+: 2400m

J5: Cabane de Susanfe - Col des Paresseux - Haute Cime en AR - Glacier de Plan Névé - Col de la Dent Jaune - Couloir N de la Dent Jaune - La Cour (puis liaison La Cour-Monthey en train puis Monthey - Cergnement en taxi) - Cabane Barraud
D+: 2050m

J6: Cabane Barraud - Pas de la Cheville W>E - Le Godey - Poteu des Etales (nommé Poteu des Bois sur les cartes en ligne) - alt 2350 - Plan de la Fontaine - Arpelistock S>N - Geltenhutte
D+: 2100m

J7: Geltenhutte - Wildhorn S>N (but tempête 100m sous le sommet) - Wildhornhutte
D+:1250m

J8: Wildhornhutte - Schnidehore SW>NE - Plan des Roses - Wisshore W>E - Glacier de la Plaine Morte (2600m) - Wildstrubel S>E - Lammerenhutte - Rote Totz Lücke - Kandersteg
D+:2250m

Un de mes plus beaux raids à skis (en fait plutôt la mise bout à bout de 2 raids), bien exigeant sur le plan physique, un peu de pente raide, un peu d'alpi, un peu de logistique.
Nous devions aller dans les Dolomites mais les conditions de neige nous ont détourné ici et j'ai ressorti un vieux projet avorté il y a 3 ans.

Départ samedi il y a 8 jours avec une équipe de choc depuis le hameau du Coudray au-dessus de Sallanches. Aux habitués Astrid, Pedro et Nico se sont jointes deux recrues au top du top: Salomé et Micha).
La première montée au Sautet est raide et plein sud mais nous la remontons à la bonne heure ce qui nous permet de tout monter en peaux. La descente est bonne en N ce qui laisse augurer de bonnes choses pour la suite.
Au refuge de Platé, Astrid et Pedro se font même un bonus (à croire qu'ils n'avaient pas lu le descriptif des journées à suivre!). Refuge spartiate (6 matelas, des couvertures, 2 tabourets et une planche en bois) mais la nuit fût bonne sauf pour mon nez qui a voulu tester la solidité d'une poutre en bois. Verdict: poutre 1 - nez 0...

J2: Réveil assez tôt pour ne pas descendre le couloir de la Mitraille trop tard ce qui sera le cas puisque nous serons à son sommet vers 9h30. Descente moyenne en neige dure avec bon grip (déjà pas mal de passages) mais quelle ambiance! Les Dolomites à la maison. Après une courte remontée à la tête de Moede, nous descendons facilement dans une bonne transfo sur les chalets de Villy. Pique-nique puis remontée express au col de Salenton. Nous arrivons vers 15h à l'hotel du Buet pour une bière méritée.

J3: Nico nous rejoint ce matin en voiture (ce qui nous permet de prendre des affaires propres et de la nourriture). Longue montée au Buet puis nous désescaladons son arête N (j'avais vendu à Pedro une marche facile en 10 minutes; mes oreilles ont sifflé!).
Remontée tranquille au Cheval Blanc puis descente en SE en transfo en début de regel puis en versant N si bien que nous faisons un peu de rab dans cette superbe poudreuse. Nuit sympa au refuge de Loriaz où nous sommes les seuls clients, comme tout le reste du raid d'ailleurs.
A la base, nous devions dormir à la cabane du Vieux Emosson (clés à récupérer à Finhaut) ce qui était plus logique mais le refuge n'est pas accessible cet hiver.

J4: Du coup, le lendemain, nous sommes revenus sur nos pas par le col de la Terrasse et sommes descendus sur le lac du Vieux Emosson puis le "grand" lac par une descente de rêve de l'Oeil de Boeuf. Paysages superbes et traversées de lacs magnifiques quoiqu'un peu longuettes. La remontée au col de la Tour Sallière fût longue et chaude. Au col, on abandonne l'idée de faire le sommet de la Tour Sallière (ça ne passe pas à skis) et on se rabat sur le Dôme et sa face S mais nous nous arrêtons 50m sous le sommet car les dernières pentes ont déjà beaucoup chauffé. Descente magnifique, soutenue et itinéraire pas évident vers le vallon de Susanfe. Pas mécontents d'arriver à la cabane car nous sommes bien fatigués. Cabane non gardée mais confort total (poêle, bois, vaiselle, matelas, couettes...). La plus belle journée?

J5: Départ tôt pour une journée qui s'annonce longue sur le papier...Nous montons au col des Paresseux directement sans passer par le col de Susanfe. Montée en crampons avec un passage un peu plus raide. Dépose des affaires au col et nous montons à la Haute Cime (point culminant de ce raid). Puis nous allons au col de la dent jaune pour faire son magnifique couloir N. Malheureusement, il y a du monde (17 personnes en tout) et ce n'est pas évident à gérer (boules de neige + cailloux tombant du haut). Dans le couloir, la neige est assez dure mais froide avec un bon grip. La bonne nouvelle, c'est que le rappel du bas s'évite par une traversée à gauche. Le ski après le couloir est souvent mauvais mais, en rusant bien et en bûcheronnant parfois, nous arrivons à skier jusque vers 1000m. Après 30 minutes de portage, nous arrivons à une mini-gare et le train arrive 5 minutes après. A Monthey, ravitaillement rapide, pique-nique puis nous prenons un taxi qui nous monte de l'autre côté de la vallée pour la deuxième partie du raid. Nico nous a abandonnés pour cause de douleurs au pied. Nous sommes de nouveau à pied d'oeuvre vers 16h (difficile de faire mieux) pour une dernière montée. Nous mettrons 2 heures malgré un bon rythme. Arrivée à la cabane Barraud; il faut taper un code pour accéder aux clés et là aussi c'est le top confort!

J6: Montée courte et magnifique avec le lever de soleil au pas de la cheville. Descente en neige dure sur le Godey. Là, nous choisissons de suivre le chemin d'été plutôt que le fond des gorges. C'est assez bien passé avec 15 min de portage. Remontée du poteu des Etales sans difficulté si ce n'est quelques boules de neige tombant du haut. Puis nous sommes montés à l'Arpelistock par l'arête (sauf à la fin); Au sommet, nos premiers nuages nous attendent. Arrivée à la Geltenhutte où le gardien a accepté de nous accueillir bien qu'il n'ouvre officiellement que le lendemain. Première douche depuis 4 jours.

J7: Nous partons vers 8h pour une petite étape. Plus, nous montons, plus le mauvais temps arrive. Brouillard, vent, grésil. Sans GPS, nous ne serions pas passés. Une expérience à vivre mais pas tous les jours quand même:-)
Nous avons eu un peu de difficulté à trouver le passage entre le glacier du Wildhorn et le Tungelgletscher mais avons fini par passer.
Un peu étonnés de l'attitude des gardiens (je ne sais pas si c'est la même chose partout en Suisse). Par exemple, aucun contact entre les deux refuges pour voir si nous étions bien passés.
De la chance que le mauvais temps arrive ce jour-là car c'était le seul jour "court" et sans difficulté technique...

J8: Départ très tôt (6h) pour une très longue étape. La montée au Schnidehore se fait sous un lever de soleil magnifique. Puis, nous traversons le long plat de l'alpage de Rawil et la machine Micha (impossible à suivre même quand il trace!) nous monte au Wisshore. Quelques virages mais très vite, nous affrontons (c'est le bon mot) le plat du glacier de Plaine Morte, non tracé. Remontée au Wildstrubel où un vent fort et froid nous attend. Après un pique-nique rapide aux abords de la Lammerenhutte, nous montons à notre dernier col que nous atteignons vers 14h. Suit une (très!!!) longue descente avec beaucoup de plats et même quelques petites remontées. Heureusement pour nous elle vient d'être tracée et nous ne galérons pas trop. Arrivée à la gare de Kandersteg à 16h25 et à 16h41, nous prenons le dernier train permettant de rentrer en France. Sans nos traceurs de la descente, c'était cuit!
Nous ne sommes pas passés inaperçus dans les trains; il devait y avoir "quelques" odeurs de chaussettes...
Arrivée au Fayet à 21h, manip de voiture et arrivée à Grenoble à minuit!


Commentaires

» Par alainlo, le lundi 04 mars 2019 à 10:25

Fou et superbe !!! :roll: :roll: :roll:

» Par taramont, le lundi 04 mars 2019 à 10:57

splendide, félicitations ! (sauf les pieds :( )

» Par raphio, le lundi 04 mars 2019 à 11:48

Très grand, chapeau !!! :roll: :D :cool:

» Par Bart-S, le lundi 04 mars 2019 à 12:21

Très belle traversée! :cool:

» Par laurent13, le lundi 04 mars 2019 à 13:35

magnifique bravo!

» Par jeanluc, le lundi 04 mars 2019 à 13:37

Magnifique... :cool:

» Par dikanete, le lundi 04 mars 2019 à 16:00

magnifique voyage en montagne, bravo!

» Par titeuf, le lundi 04 mars 2019 à 16:40

Beau!!!!

» Par manu, le lundi 04 mars 2019 à 17:01

Je l'attendais ce CR :roll:
Finalement pas gardée la cabane de Susanfe ? Le week-end d'avant elle l'était et gardienne très sympa
Ah ce col des paresseux, porte bien son nom :D
A+ les veinards

» Par didiergo, le lundi 04 mars 2019 à 17:55

Un bien beau raid sauvage et pour costauds ! 2000 m de dénivelé en moyenne par jour et avec des gros sacs qui plus est ! Bravo :cool:

» Par Toz, le lundi 04 mars 2019 à 18:27

les warriors... :OO: :cool:

» Par pierre cretinon, le lundi 04 mars 2019 à 19:43

impressionnant! dénivelé, longueur du raid, engagement,bravo! :D

» Par fan, le lundi 04 mars 2019 à 20:05

Vraiment très chouette :roll: Ca c'est de bonnes vacances :cool:

» Par Rémo Barbaruli, le lundi 04 mars 2019 à 20:11

Très beau en effet, bravo à tous ces "paresseux" ! :roll:

» Par laurent couturier, le lundi 04 mars 2019 à 20:15

Vraiment génial votre trip, bravo !
"et la machine Micha (impossible à suivre même quand il trace!)" : Salome n'est pas en reste non plus, sacré caisse le couple de choc :cool:

» Par micha, le lundi 04 mars 2019 à 21:26

Merci à l'équipe pour cette superbe traversée. Une organisation au top, une surprise pimentée par jour et une bonne humeur en toute circonstance.
La prochaine fois je ne ramène pas de fromage suisse dans le train, les passagers n'ont pas apprécié l'odeur!!
@Gardien des refuges suisses: Pouvez-vous chauffer vos refuges pour que nos affaires sèches?
@Laurent: Je n'était pas la seule machine du groupe, Steph a eu sa part de traçage.
@Manu: On a pas vu la gardienne mais on a vu tes traces dans la face, plus décaillé que quand nous sommes passés.
@Toz: 2000m par jour et 37km le dernier jour, c'est rando et non warriors :P A deux doigts du marathon.

» Par jeronimo, le lundi 04 mars 2019 à 21:43

sauvage,long,un peu de raide,un peu de technique,une bonne bande d'amis . ...voyage de rêve!
ça donner envie de voyager !
mention spéciale pour la première partie mais ça donne envie de visiter la deuxième ????

» Par jeronimo, le lundi 04 mars 2019 à 21:45

NB:le couloir de la mitraille est à éviter cette année pour cause de gypaètes. ...

» Par Clément Pernet, le lundi 04 mars 2019 à 22:46

Quel régal. Va falloir prendre le temps de suivre ça sur une carte. C'est quand-même barré cette idée de raid à saute-mouton entre les massifs. Comme le dit jeronimo, tous les ingrédients réunis pour un voyage parfait. Merci pour le voyage par procuration.

» Par Em42, le mardi 05 mars 2019 à 06:17

Beau voyage, ca donne des idées encore !

» Par HDlameije, le mardi 05 mars 2019 à 09:12

Merci pour le partage :wink: Les nouveaux chaussons du refuge de la Platé sont au top :D Et bravo aux 2 guerrières :roll: Petite question : vous aviez vos sacs de couchage au départ. Les avez vous posez en cours de route ? Les sacs paraissent petits pour 8 jours.

» Par steph_, le mardi 05 mars 2019 à 09:48

En fait, on a eu une voiture au Buet donc on a pu repartir "à neuf" de là-bas et en effet on a laissé les duvets. Au niveau matos on avait tous, crampons piolet baudrier léger. Matériel de glacier minimaliste, 2 petites cordes de 30m pour le groupe. Et pas beaucoup d'affaires de rechange...
Après le Buet, ni popote, ni gaz, ni réchaud et pas trop de bouffe car souvent gardé...
Donc sacs pas trop lourds en effet.

» Par Mathilde, le mardi 05 mars 2019 à 12:18

Superbe boucle, bien chouettes photos. Bravo à vous. Et merci pour le partage, cela donne des idées :)

» Par andras, le mardi 05 mars 2019 à 14:59

Wow, ca c'est un beau voyage! :OO:

» Par PP74, le mardi 05 mars 2019 à 17:48

Pff
Impressionnant

» Par brigain, le mardi 05 mars 2019 à 20:03

bravo ! finalement, il n'est pas besoin d'aller très loin pour faire un beau voyage :D

» Par yougs_4, le samedi 30 mars 2019 à 11:01

Grandiose! Cest de la science fiction bien illustrée

» Par olidelayaute, le dimanche 07 avril 2019 à 16:34

Super itinéraire ! ca donne plein d’idée.
Est-ce que par hasard vous avez les traces GPX ?

» Par steph_, le dimanche 07 avril 2019 à 18:09

Bonjour,
J ai juste les traces gpx que j avais préparées avant le raid donc pas complètement exactes. Je peux te les envoyer par MP

» Par olidelayaute, le lundi 08 avril 2019 à 06:30

Oui, MP ou email

» Par BRUN0, le dimanche 21 avril 2019 à 22:37

Bonjour,
Merci pour la source d'inspiration! avons réalisé un raid très réussi en 9 jours en autonomie, avec des déniv... plus modestes... (voir sortie sur le même topo)

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne