Accueil > Topo Guide > Sommets > Tessin W - Conches > Grieshorn > Versant Nord depuis le Cornopass > Sortie du 19 juillet 2014
 Topo validé par la modération

2968 m Grieshorn, Versant Nord depuis le Cornopass

Données techniques

Massif : Tessin W - Conches
Secteur : Haut Valais
Orientation : N
Dénivelé : 665 m.

Difficulté de montée [?] : AD-
Difficulté ski [?] : 3.1 E2
Pente : 30 à 35° sur 500 m

Nb de jours : ½, 1
Type : Aller/Retour

Cartes : CNS 1/50000 265S Nufenenpass

Matériel

Couteaux, crampons, casque

Départ/Accès

Départ : Rossbode - route du Nufenen (2303 m) - Col du Nufenen versant Ouest, second lacet en contrebas du col.

NB: Ce départ est (difficilement) accessible en TC

Itinéraire

Parking : du col du Nufenen, descendre Ouest côté Valais et se garer au point 2303 à l'embranchement d'une route interdite à la circulation menant au lac de barrage de Gries. La route en question ne fait qu'1 km donc pas de panique.
Marcher le long de cette route jusqu'à l'éolienne, viser la baraque au point 2498 puis rejoindre le Cornopass à 2485. Remonter directement les pentes Nord descendant de la facette NE du Klein Grieshorn, par un système de combes et de couloirs jamais trop raides. Vers 2700, tirer à gauche plein Est en visant le bombement glaciaire du glacier de Corno ... ou ce qu'il en reste (je ne donne pas cher de sa peau en 2020). Une fois dans l'axe du glacier, le remonter en son centre jusqu'à buter vers 2880 m au pied de la barre rocheuse qui défend l'accès à la crête entre Grieshorn et Rotentalhorn. L'escalade de ces mauvais rochers délités, peu recommandable (30 m en III/IV) permet d'atteindre la crête et ensuite le sommet.
Descente par le même itinéraire.

Photos

Face Nord du Grieshorn en juillet 2014.
Face Nord du Grieshorn en juillet 2014. [par jeanheintz]
Vue en plongée du passage le plus raide, environ 150m au-dessus du col.
Vue en plongée du passage le plus raide, environ 150m au-dessus du col. [par jeanheintz]
Partie inférieure de l'itinéraire : le Cornopass couronné par une éolienne et bordé à gauche par le lac de barrage de Gries, issu du glacier du Blinnenhorn
Partie inférieure de l'itinéraire : le Cornopass couronné par une éolienne et bordé à gauche par le lac de barrage de Gries, issu du glacier du Blinnenhorn [par jeanheintz]

Remarques/Variantes

Belle face Nord pour le ski, sans temps morts, qui garde bien la neige qui en général tombe en abondance deans ce secteur. Dommage que le final à skis soit désormais compromis du fait du retrait glaciaire. Attention à la piètre qualité du rocher.

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Grieshorn, Versant Nord depuis le Cornopass [»] : Sortie du samedi 19 juillet 2014 par jeanheintz

Participants : -

Météo

Beau temps à l'aube, rapidement troublé par de nombreux nuages accrochant le sommets. 31° en plaine, 10° au col à 2400 le matin.

Conditions d'accès

Etat de la route : OK

Altitude du parking : 2303

Conditions de neige

LieuAltitudeOrient.HeureMeuble/TotaleTypeCommentaire
Cornopass2485N08:1510/40NévéRegel forcément moyen
Glacier2700N10:155/60MoquetteMoquette un peu ondulée mais souple
Couloir2600N10:4510/40NévéBon ski, névé propre et dur
Bonne surprise, skiabilité franchement pas mal, à 99% sur neige de névé mais sans jamais enfourner ni au contraire se faire secouer en surface. Par contre, ça sent la fin et d'ici le WE prochain la course sera en pointillés.

Altitude de chaussage (montée) : 2485
Altitude de déchaussage (descente) : 2315

Activité avalancheuse observée : nada

Skiabilité [?] : ●●●●○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Topo - Dénivelé réel effectué : 475m

5 heures du mat j'ai des frissons. Enfin j'aimerais bien. Il fait 25 degrés dans l'appart et un effrayant 22 degrés au balcon. De quoi réveiller la traditionnelle baisse de motivation du samedi matin. Mais le sac est fait, la voiture prête … Ne pas trop réfléchir, se mettre au volant et conduire comme un robot jusqu'à Airolo. Et là, sur les lacets du Nufenen, la magie opère : les brumes se déchirent et le Finsteraarhorn apparaît tel un aileron de requin au-dessus des vagues de l'Oberland. La page poésie est vite tournée. Où diantre va-t-on skier ? Mon plan A, le Ritzhorn, n'est pas bon : ratio < 50%, et pente sommitale un peu exposée. Bref, un Ritz à 2 étoiles, ça le fait pas. Le plan B est le Fulhorn, juste au-dessus du lac de barrage du lac de Gries. Il reste un névé en dévers mais le sommet est pris dans un vilain nuage qui bute depuis le Sud. Le plan C est donc le Grieshorn… plan C des vaches au vu de la verdeur des premières pentes. Derrière les pâturages, les nuages : la montagne fait Gries mine - ce qui est coutumier par ici - mais je ne me décourage pas. Après 10 minutes de portaturage - portage dans les pâturages - tout va mieux : au détour du collet, on découvre la belle face Nord qui est encore tout en neige ! Je chausse sur le champ, ou plutôt juste à côté, là où la neige n'a pas encore fondu. Good news, sur ces 500 m de pentes à 30-35 degrés il y a peu de cailloux, le grip est bon et je remonte tout en peaux, c'est le pied - alors que remonter tout à pied, c'est pas de pot - jusqu'à plus possible c'est-à-dire au bord d'une sorte de rimaye entre glacier et rocher. Quelques pas d'escalade facile mais à ne pas prendre de haut - ça, ce sera au moment de la descente - et me voilà sur la crête. Il reste quelque 50 mètres pour atteindre le sommet. Ma religion ne m'interdit pas de le fouler, mais l'amoncellement de nuages menaçants me suggère de ne pas me fouler moi. Profitons de la descente tant qu'elle est au soleil et en essayant de ne pas en faire. Très bonne surprise, le bombement se laisse caresser à haute vitesse - spectacle en général interdit aux moins de 18 ans - et en quelques belles courbes, le glacier laisse place au couloir. Quelques pas en canard jusqu'au col vert, mais le ski ne se finira pas là : deux autres langues lèchent le gazon et j'en profite en bi-ski jusqu'à la route. Je n'aurai porté que 15 minutes à l'horizontale, donc certes en moyenne plus longtemps que Patrick Swayze. Ce n'était pas "time of my life" mais quand même une très belle descente pour une seconde moitié de juillet.


Commentaires

» Par mpui, le samedi 19 juillet 2014 à 15:29

Le Valais, une valeur sure !
ça sent bien la fin quand même.....

» Par jeanheintz, le samedi 19 juillet 2014 à 15:34

Oui ça sent la cave. A mon avis dans 3-4 jours c'est définitivement plié.
Je suis puni avec seulement 4 photos max... on fait comment dans ce cas-là ?

» Par Pïerre*, le samedi 19 juillet 2014 à 18:22

Faut faire + de déniv :D . Evidemment il y a certains moyens peu avouables comme truquer les chiffres :wink:

» Par Forezan, le samedi 19 juillet 2014 à 19:13

plus de photos, pas dur: Tu mets 1000m de déniv de plus, tu mets tes photos, puis tu corriges le déniv. Ou l'autre solution de te faire un double!

» Par jeanheintz, le samedi 19 juillet 2014 à 19:37

Merci Pïerr et Forezan. Donc Np =D/100 ... :happy: Comme vous le voyez je n'ai pas abusé de la combine. Et puis quoi, 500m en Juillet ça vaut 1000m en mars, non ?? :D

» Par Wind addict, le samedi 19 juillet 2014 à 21:43

Je n'ai pas bien regardé le nb d étoiles de ta sortie. en revanche ton commentaire vaut des points, heureusement non censure par les modos. Les 2 langues ne vont plus lécher le gazon bien longtemps, quel dommage ! Bonne session de planche pour moi cet am, dans une athmosphere moins torride !

» Par Phil, le samedi 19 juillet 2014 à 21:55

ça sent le fan de De Groodt

» Par jeanheintz, le samedi 19 juillet 2014 à 21:57

Wind : dommage, j'ai oublié ma GoPro, donc pas de film Corno ce samedi.

» Par jeanheintz, le samedi 19 juillet 2014 à 21:59

eh oui, De Groodt ... Je lui ai tout appris :P

» Par Commandant Makroud, le dimanche 20 juillet 2014 à 13:08

Pour ceux qui ne connaissent pas De Groodt :
http://www.canalplus.fr/c-divertissement/c-le-supplement/pid5822-de-groodt.html?vid=1053402&_suid=140562292703903948002941906452

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne