Accueil > Topo Guide > Sommets > Belledonne > Grands Moulins > Couloir Nord-Ouest > Sortie du 06 avril 2015
 Topo validé par la modération

2495 m Grands Moulins, Couloir Nord-Ouest

Données techniques

Massif : Belledonne
Secteur : Grésivaudan
Orientation : NW
Dénivelé : 1100 m.

Difficulté de montée [?] : AD-
Difficulté ski [?] : 5.1 E2
Pente : 42°/450m court passage > 45°

Nb de jours : 1
Type : Aller/Retour

Cartes : 3433OT

Matériel

Crampons, piolet.

Départ/Accès

Départ : Route de Val Pelouse (1400 m) - Grenoble > direction Chambéry jusqu'a Poncharra > La Rochette > Arvillard > Route de Val Pelouse (souvent praticable jusqu'à 1400 au printemps) > Val pelouse 1710

Itinéraire

Suivre la route enneigée jusqu’à Val Pelouse (1700) puis remonter la croupe pour atteindre la crête (1879, coté sur IGN). Suivre la crête sud-est pour atteindre le point 2041. Le couloir est bien visible de ce point. Poursuivre l'arête pour gagner le col de la Perrière (2023).
Quitter le col direction est en perdant le moins d'altitude et arriver sous le couloir vers 1950.
On trouve un ressaut relativement raide et souvent en glace vers 2050. après la pente est régulière à 42° (voir un peu moins) jusqu'au sommet ou elle devient un peu plus forte sur les 50 derniers mètres.
Descente par le même itinéraire.

Photos

Le couloir nord-ouest des Grands Moulins
Le couloir nord-ouest des Grands Moulins [par Jip]
Le Couloir NW (Avril 08).
Le Couloir NW (Avril 08). [par Géraud °°°]
Couloir NW vu de la route de Prodin
Mars 2013
Couloir NW vu de la route de Prodin
Mars 2013 [par pierre cretinon]
450 M De couloir NW
450 M De couloir NW [par floriangaf]

Remarques/Variantes

- Ex-couloir mythique
- Autre départ possible de la route de la Prodin praticable jusque vers 800m à 1100m selon enneigement, puis suivre l'itinéraire du chemin d'été passant au chalet et aux sources du Gargoton avant de rejoindre le pied du couloir
- Si le bas n'est pas assez enneigé pour être skié (ce qui est souvent le cas, on peut s'échapper rive droite à la descente pour rejoindre un couloir parallèle qui lui ne présente pas de ressauts (mais qui ne sort pas au sommet).

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Grands Moulins, Couloir Nord-Ouest [»] : Sortie du lundi 06 avril 2015 par Baugeniaque

Participants : Le Bombé, Le Bref, Le Jeune

Météo

Couvert au départ.
Grand bleu jusqu'au sommet et la descente du couloir
Brouillard jusqu'au parking.

Conditions d'accès

État de la route : dégagé jusqu'à 1200 m

Altitude du parking : 1200 m

Conditions de neige

LieuAltitudeOrient.HeureMeuble/TotaleTypeCommentaire
Val pelouse12007h0010-15 cmPoudreça promet pour le retour.
Crêtes20008h0015-20 cmPoudre
Couloir - Bas1950-2050NW9h00Poudre tasséealternance de zones poudreuse, compactes et des boulettes
Couloir - Haut2050-2495NW11h3020-30 cmPoudreque du bon
Sommet2495NW12h00Vitrifiéey a mieux pour mettre en confiance
Crêtes200013h30Poudre lourdeça à moins promis
Altitude de chaussage (montée) : 1200 m
Altitude de déchaussage (descente) : 1200 m

Activité avalancheuse observée : quelques purges dans le bas couloir en dessous du verrou.

Skiabilité [?] : ●●●●○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Topo

Je suis parti aux aurores du fin fond des bauges, pour rejoindre la fine équipe du jour, Le Bref, Le Bombé et Le Jeune à Bourgneuf (c'est qui le gars qui donne les noms des villages, parce que là...).
Après les banalités d'usages, on daille dré vers Val pelouse, tout le monde étant pressé d'aller gouter la farine et je n'ai cessé d'entendre " On va au Grands Moulins", "Te magner, tu dors". Par respect pour les chansons qui ont bercé mon enfance, j'accélère et là flash !!! mon moulin, mon moulin va trop vite.
Cet événement a sonné le glas de ce qui aurait pu être une sortie entre amis, envahie par la bienséance, la délicatesse. Nous avons eu droit à une bataille de vannes et autres bassesses spirituelles, bref ce fut Verdun, le marron de la boue remplacé par un un décor blanc parsemé de sapins d'un vert martre.
Le départ depuis la route de Val ce fait dans un silence glacial, rompu par quelques animaux qui titillés par le printemps, se laissèrent aller à exprimer leurs envies pour réalisés leurs besoins...

La montée dans le bois est assez facile la neige fraiche ayant recouvert une bonne partie des petits pièges qui attendent sournoisement le randonneur encore englué dans son sommeil (branchage, petit ruisseau..).

A Val Pelouse on perce le voile de stratus et là on tombe une neige de cinéma et un décor de rêve qui ne nous quittera pas jusqu'au col de la Perrière. On a le temps, on n'est pas pressé. Et là on retrouve notre âme de néophyte, un arrêt tous les 50 m pour prendre des photos et balancer des commentaires qui feraient rougir de honte Jean Marie Bigard (non je sais c'est pas possible). Je dus user de commentaires chafouins pour faire avancer cette bande d'équidés.

Au pied du couloir, on mets les skis à dos. Dans un soucis d’efficacité nous mettons en place la tactique suivante : Le Jeune fait trace (il a la santé celui là), Le Bref y apporte sa touche personnelle (pas longtemps, je suis sûr qu'il en a gardé sous pieds pour la descente), Le Bombé peaufine les marches (pour tasser c'est un champion) et en temps que Docteur Es_grande gueule je suis derrière (mes commentaires toujours délicats les ont sans aucun doute motivé pour en finir le plus vite possible)

Le passage du ressaut est assez facile, neige bien dure mais pas de glace 2,3 coups de piolets et hop c'est fait.
La montée au sommet sans grandes difficultés, brassage limité 30 cm et le fond est dur.

Arrivée au sommet à 11h30, deuxième étape touristique de la journée.

A peine le temps de me refaire la cerise que les compères se lancent dans une descente qui devait s’annoncer plus que plaisante.
Le départ est vitrifié sur 30 m avant d'atteindre les entrées du couloir.
Tout le haut est excellent. La poudre est très facile à skier et à chaque virage nous en faisons descendre un peu.
En voulant me mettre à l'abri pour filmer les copains je me suis pris une bonne gamelle, les skis n'ont pas aimé leurs rencontre avec les cailloux et ils me l'ont fait comprendre.
Le Bombé lui avait décider de la jouer Colt Seavers dans "l'Homme qui tombe du pic". Monsieur ne verrouille pas ses skis, Monsieur skie comme un goret avec ces Ubacs, Monsieur ne prend pas en compte les remarques de ces potes et donc Monsieur tombe, perd un ski et doit passé le ressaut à pied.
Le Jeune un peu tendu après le passage épique du Bombé ce bloque sous le ressaut et se vautre à son tour en poussant des cris étranges "Onf, onf onf, onf". Qu'a t il voulu dire "ON Ferrait bien de rentrer car le brouillard remonte" "ON Fait quoi maintenant" ou était-ce un hommage personnel à son employeur.
Bilan des courses une fixation ATK en vrac qu'il a fallu remettre en état sur place, 2 coups de piolet, 2 coups de tournevis (merci GERBER) et pif paf tout rentre dans l'ordre.
Une fois en bas, avant que le brouillard ne tire le rideau, on a juste le temps de constater que malgré être passer Huns par Huns, comme dirait Attila, on y a tout ravagé... (à la demande du Bombé et du Bref ce passage a été édulcoré pour ne pas heurter certaine catégorie de skieurs).
Le retour se fit dans le brouillard avec une neige transformée mais facilement skiable et surtout sans difficulté par la route jusqu'à la voiture.

Une bien belle sortie, je pense que ma convalescence est derrière moi, la pompe à globule est comme neuve, y a plus qu'à gérer le froid maintenant .
Un grand, grand merci pour m'avoir proposé cette sortie et surtout pour m'avoir aider à parvenir jusqu'en haut, tout en supportant mes vociférations.





Commentaires

» Par berny, le mardi 07 avril 2015 à 11:41

:D

» Par molière, le mardi 07 avril 2015 à 13:05

ça c'est de la littérature de montagne , bravo

» Par pascalH, le mardi 07 avril 2015 à 13:05

Merci pour le CR :D
Pour l'accès, je pense que c'est plus simple par Florence et sans portage hier :wink: Départ à 1088.
De la pointe de Rognier, j'ai bien vu que le dernier était plus malin et plus bavard que les traceurs :D

» Par Barnab, le mardi 07 avril 2015 à 13:11

Salut, il reste encore de la neige sur le ressaut ou vous avez vraiment tout ravagé ?

» Par bermite, le mardi 07 avril 2015 à 13:45

:lol: :lol:

» Par Baugeniaque, le mardi 07 avril 2015 à 13:51

@ pascalH : c'est bien vrai. Le point de vue par les crêtes nous a vite fait oublié que nous aurions pu être plus malins. Dis tu m'a aussi entendu chanter ? :cool:
@ Barnab : le ressaut est encore en neige dure, je l'ai passé en virage sauté sans grande difficulté, fallait juste débranché le neurone (pas compliqué pour moi... je sais). Par contre à juste à l'entrée (en descendant bien sur) il y a une plaque de neige compacte bien piégeuse à prendre avec tact et retenue.

» Par manu, le mercredi 08 avril 2015 à 00:14

@pascalH Et c'était comment cette pointe de Rognier ?
Merci.

» Par pascal ginets, le mercredi 08 avril 2015 à 08:27

:-) :-) :-)

» Par monette, le mercredi 08 avril 2015 à 12:05

bon pti moment de lecture, charmant dans ses excès :) et belles tofs!

» Par Dub74, le mercredi 08 avril 2015 à 12:37

Belle littérature alpine et pour le reste, à défaut de vous accompagner, j'aurais bien voulu être un choucas!!! Et tant pis pour les noms d'oiseaux qui devaient fuser à l'arrière!!! :lol: :lol:
Je pensais que t'hibernais au fin fond des Bauges mais je vois en fin de commentaires qu'il est question de convalescence??? :( Mais bon je constate que le rétablissement est bien là!!!!! :lol:

» Par Baugeniaque, le mercredi 08 avril 2015 à 15:57

@Dub74 : une petite opération du cœur début 2015. J'avais de l'avance à l'allumage, donc un coup le lime sur les vis platinées, un coup de soufflette dans le carbu, un coup de trichlo sur le Polini et hop le pétarot est comme neuf.
Ah mon 103 SP, mon acné, ma crinière de pseudo-révolté gavé de heavy-métal ... putain c'est vrai j'avais des cheveux et longs en plus.... :OO:

Oh rage ! Oh désespoir ! Oh vieillesse ennemie !
N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?
Et ne suis-je blanchi dans les travaux guerriers
Que pour voir en un jour flétrir tant de lauriers ?
...
Pour la suite j'ai oublié, la cid ne m'a vraiment pas épargné... :P

» Par Dub74, le mercredi 08 avril 2015 à 22:41

:lol: :lol: :lol:

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne