Accueil > Topo Guide > Sommets > Chartreuse > Grande Sure > Traversée Pont des Cottaves/Curière > Sortie du 12 mars 2019
 En attente de modération

1920 m Grande Sure, Traversée Pont des Cottaves/Curière

Traversée longue (21km) mais facile sauf ascension de la Grde Sure et descente par le Pas de la Biche selon conditions rencontrées. D- supérieur à D+ (environ 150m)

Données techniques

Massif : Chartreuse
Secteur : Chartreuse
Orientation : T
Dénivelé : 1600 m.

Difficulté de montée [?] : PD
Difficulté ski [?] : 3.1 E1
Pente : environ 35° étroit/50m

Nb de jours : 1
Type : Traversée

Cartes : 3334OT

Matériel

nécessite une navette de voitures entre Curière (où l'on laisse un véhicule) et le Pont des Cottaves (20km)
frontale pour le tunnel des Agneaux

Départ/Accès

Départ : Pont des Cottaves (1110 m) - Voiron > St Laurent du Pont > St Pierre de Chartreuse (la Diat) > Route du Col de Porte

Itinéraire

Pont des Cottaves - Canaple - Oratoire d'Orgeval - Col de la Charmette par le Grand Taillis - Col de la Grande Vache - Col de la Sure - Grande Sure - Col de la Sure - Replat 1529 au N du Col de la Sure - Col de la Petite Vache - Petite Vache - Pas de la Biche - Curière

Remarques/Variantes

si les conditions et la visibilité ne sont pas bonnes, ne pas entreprendre le voyage et si quand même, on peut faire l'impasse sur le sommet de la Grde Sure (mais ce serait bien dommage) et/ou sur le Pas de la Biche en passant par le col des Charmilles (ce qui serait dommage aussi car priverait également de la Petite Vache)

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

On peut faire plus court, c'est Sure ! [»] : Sortie du mardi 12 mars 2019 par taramont

Participants : -
Membres associés : Thierry38v

Météo

Grand beau. Ciel chartrousin inhabituel revenant quand même dans l'après midi à son état normal : voilé, nuages pommelés. Peu de vent, juste un peu sur les sommets. température agréable.

Conditions d'accès

Etat de la route : RAS mais bien abîmée à présent devant Curière, encombré de mouflons au petit matin (avant Curière)

Altitude du parking :
pkg départ (Pont des Cottaves) : 1111m
pkg arrivée (Curière) : 850m

Conditions de neige

Altitude de chaussage (montée) : 1111m
Altitude de déchaussage (descente) : 980m (quasiment à l'intersection du sentier de la Charmille et de la route de la Charmette

Activité avalancheuse observée : quelques coulées de surface à partir des rochers dans la face E de la Grde Sure et sous la Grande Vache (non, ce n'était pas du lait !)

Il avait très peu neigé, pas plus en altitude que dans le bas : quelques cms reposant sur un fond dur. Apparence de virginité à laquelle on peut se laisser prendre et s'enchanter.
Bottage entre les Charmettes et le Col de la Grde Vache malgré précautions prises (bombe eco skinproof sans efficacité)
Montée à la Grde Sure par la croupe partiellement déneigée (cf photos) - déchaussage nécessaire sur une 100aine de mètres
1ere descente : La Charmette par le Grand Taillis : très bon, un peu de poudre sur fond dur,juste quelques branchages indésirables, suite des derniers grands vents
2e descente : (courte, avec peaux) Col de la Grde Vache/Col de la Sure : encore très dur
3e descente : face E de la Grde Sure, encore un peu gelée en haut puis revenue à point/ Jusqu'au replat sous le col de la Petite Vache : très bon avec un petit goulet resté en neige dure
4e descente : haut de la petite vache : excellente neige printanière, Pas de la Biche : neige roulée rapportée reposant sur un fond dur trafolé, une fois le 1er passé, reste plus grand chose. Forêt : très souple, tjrs des branchages indésirables mais très agréable quand même. Sentier : bof. Restait env. 1km à faire à pied.
Pas un seul bipède rencontré de la journée sur tout l'itinéraire.

Skiabilité [?] : ●●●○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : topo

Il y a maintes façons de randonner. En A/R : bof, mieux que rien. En boucle, déjà mieux et logistiquement sans problème. En traversée, c'est (pour moi) le must, un déroulement du paysage, une chevauchée, un vrai voyage même si, comme celui-ci, il est modeste et n'entre pas dans l'inconnu : ici le connu redevient partie d'un tout inconnu.

Après avoir mis au goût du jour (on ne l'a sûrement pas inventée !) la randonnée/déjeuner, nous voici donc extirpant un nouveau concept : la traversée en arc de cercle pour limiter la distance de navette. Et vous ne me croirez pas : à 1 km près, la distance du périple est égal à celui de la navette de voitures (20/21kms).

Mais pour réaliser ce genre de chemin, il vous faut certains ingrédients :
- un moment de réflexion pour concocter le trajet optimal et pour la logistique et pour votre endurance
- une météo et une nivologie sûres, ce qui n'est pas toujours sûr à la Sure car il ne s'agirait pas d'avancer à l'aveuglette dans un décor d'opéra avec quelques embûches (surtout au sens forestier !) ou de gaspiller du D- sur une plaque que la Sure aussi parfois réserve sur son flanc E
- un comparse skieur/voisin : il ne s'agit pas de venir de Triffouillis les Oies à 2 voitures juste pour ce caprice, hein ! Seul, c'est un peu aléatoire car si vous ne partez pas suffisamment tôt, vous arriverez au Buisson Ardent à l'heure où celui-ci n'éclaire plus rien et que moines et nonnes (car il y a les deux sortes là-bas..) ont autre chose à faire (p.ex prier pour votre âme qui en a bien besoin) que le taxi.
- ce même skieur/voisin goûtant également ce type de sortie, libre le jour où les conditions sont bonnes, et, surtout, prêt à vous supporter une sacro-sainte journée...car il ne s'agit pas non plus de cocher une jolie sortie de plus et un copain de moins.

Tout ceci réuni, vous connaitrez alors une expérience sinon mystique (allez savoir, y en a qui y arrivent) mais skiistique nouvelle et enchanteresse.

Toutes les étapes de ce voyage nous étaient connus (sauf pour moi, la descente du Grand Taillis) mais enchainer chacune d'elles c'est comme enfiler des perles pour créer un bijou de plus dans la caverne d'Ali Baba de nos souvenirs. Voici qui est fait. Je mets sous clé.

Thierry je mets qq photos, tu mettras le reste, tu en as SUREment de bonnes....


Commentaires

» Par Em42, le mercredi 13 mars 2019 à 11:26

Les traversées sont SUREment ce qu'il y a de plus enchantant ! Bien belle traversée, la Chartreuse conserve encore un peu de son blanc manteau pour SUREment quelques jours encore ;).

» Par Pierro, le mercredi 13 mars 2019 à 12:14

Pticaillou me manque donc je prend plaisir à te lire. ????

» Par TASMAN, le mercredi 13 mars 2019 à 13:50

Des le titre, tout de suite reconnu notre poetesse chartrousine qui enchaine allègrement denivellées et sommets et cisèle ses récits comme ses virages !

» Par Bottamor, le mercredi 13 mars 2019 à 15:47

- Botter en face Est au départ des Cottaves c'est vraiment surfait :P
- Arriver à Curière et ses deux communautés en duo H/F, c'est se donner plus de chances de pénétrer l'impénétrable :wink:
- Si un troisième ordre monastique s'installait à Curière, je serais volontaire pour tenter le trio, j'ai déjà l'énorme avantage d'être voisin et chauviniste de la Chartreuse Ouest :roll:

» Par Pierro, le mercredi 13 mars 2019 à 17:24

Moi je te mets 3 étoiles. Des vrais. Pas comme celles mis par les poissons rouge à chaque sorties de l'albertvillois..bien connu en quête d'une éternelle reconaissance.

» Par jpc, le mercredi 13 mars 2019 à 18:50

Merci d'avoir allongé la Chartreuse. Le ski, c'est comme la photo : tout est dans le regard.
Côté technique, j'ai mieux compris le titre de la sortie en regardant le début du topo (Pont des Cottaves (1110 m) - Voiron > St Laurent du Pont > St Pierre de Chartreuse (la Diat) > Route du Col de Porte). Aller au pont des Cottaves, puis un aller-retour Voiron / St Laurent du Pont allonge beaucoup, en effet, et ce n'est pas la partie la plus skiante :wink:

» Par Thierry38v, le mercredi 13 mars 2019 à 19:58

@Bottamor, je t'ai reconnu... :wink:

» Par thierryg, le mercredi 13 mars 2019 à 22:42

Joli voyage Monique !!!!
Je vois que je ne suis pas le seul à ne pas chômer :wink:

» Par Den's, le mercredi 13 mars 2019 à 22:43

Une belle traversée assurément :)
Voilà de quoi mettre en appétit pour ce samedi !

» Par cess, le jeudi 14 mars 2019 à 08:12

Magnifique !!!! Merci Grande Dame' pour le partage!!! :D

» Par MiRo, le jeudi 14 mars 2019 à 10:40

@Thierry38v Damned :ill:

» Par steph-de-mau-73, le jeudi 14 mars 2019 à 15:44

Ah la Grande Sure!
Le seul haut sommet mythique Chartrousin que je n'ai pas encore arpenté en rando-pédestre... :roll:
Mais c'est "Sur(e)", je l'aurai un jour... je l'aurai... :D
Belle bambée Sur(e) toute la traversée... :wink:

» Par CFleury, le vendredi 15 mars 2019 à 04:05

Récit drôle et beau - comme d'hab!
Magnifiques photos

» Par taramont, le vendredi 15 mars 2019 à 20:30

Sommes ravis de l'intérêt que vous avez pris à cette aimable promenade (sans doute en triste état aujourd'hui :( ); mais si vous y précipitez tous à la fois, prévenez moi, j'installerai une buvette à l'entrée du Pas de la Biche. S'agissant de la proposition de fondation d'une xeme congrégation dans le secteur, je n'y suis pas vraiment opposée - une de plus, une de moins....Je vous laisse choisir le nom Mr MiRo, ce ne sera sans doute pas triste. Ensuite, on négociera le recrutement :D

» Les commentaires sur cette sortie sont verrouillés

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne