Accueil > Topo Guide > Sommets > Chartreuse > Grande Sure > Par le Col de la Charmille > Sortie du 27 fevrier 2019
 Topo validé par la modération

1920 m Grande Sure, Par le Col de la Charmille

Données techniques

Massif : Chartreuse
Secteur : Chartreuse
Orientation : N
Dénivelé : 1200 m.

Difficulté de montée [?] : R
Difficulté ski [?] : 2.2 E1
Pente : 30°

Nb de jours : 1
Type : Aller/Retour

Cartes : 3334OT

Matériel

RAS

Départ/Accès

Départ : Chartreuse de Curière (853 m) - Grenoble -> Col de la Placette -> St Laurent du Pont -> Chartreuse de Curière

Itinéraire

Du parking 853m de la Chartreuse de Curière, suivre la route du Col de la Charmette, traverser 2 tunnels (Agneaux, Galère) puis prendre à droite le chemin de la Petite Vache. Le poursuivre jusqu'au Col de la Charmille (1605). Au col, partir en traversée vers le sud-est et rejoindre le Col de la Sure (1675). Du col, rejoindre le sommet de la grande Sure en visant dans un premier temps un collet au nord de celui-ci.

Photos

Pas mal de distance
Pas mal de distance [par Cisou]
Grande Sure (couloir de Jusson)
Grande Sure (couloir de Jusson) [par jpc]

Remarques/Variantes

Variantes :

» Couloir de Jusson en A/R (D+ 1600m ; Ski 5.1 ; Orientation W)
descendre le couloir direct (50 m au S de la Croix) en face W (env. 120 m de déniv. a 45° / 2 passages a 50° - 55°, suivant enneigement = E3) puis descendre eventuellement jusqu'au Chalet de Jusson. casque / pioche /crabes / 1 bout de ficelou pas forcément inutile

» Huit des Charmilles (D+ 1350m ; Ski 3.2 ; Orientation NW)
Du sommet, descendre au Cul de Lampe, par des pentes douces dégagées ou en forêt clairsemée. De là, remonter à la Crête des Charmilles, en passant un peu à gauche et au-dessus du col. En descendre le versant Ouest forestier et raide (quelques barres rocheuses) puis vers 1400 m tirer à droite pour rejoindre la route forestière de la None . Redescendre selon les conditions en coupant dans la forêt, où en utilisant la route bien descendante.

» couloir NE (D+ 1400m ; Ski 3.3 ; Orientation NE)
Idem topo, puis au col de La Sure, remonter la croupe S en direction du pt 1857. Traverser les crêtes vers le N, l'entrée du couloir se trouve un peu avant le pt 1853, sa rive droite est bordée par une barre.



Sortie(s) GPS associée(s) : 19.01.19 26.02.15

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Journée de Sure, journée de surprises ! [»] : Sortie du mercredi 27 fevrier 2019 par taramont

Participants : Marie
Membres associés : dede38

Météo

grand beau, pas de vent mais presque tjrs un petit air évitant le coup de chaud

Conditions d'accès

Etat de la route : dégagée jusqu'à Curière mais pkg transformé en patinoire

Altitude du parking : 853m

Conditions de neige


Altitude de chaussage (montée) : 900m environ (après le tunnel de la Galère)
Altitude de déchaussage (descente) : idem

Activité avalancheuse observée :
Coulée habituelle descendue sous la Crête de la Charmille au niveau de la grande clairière (sans doute aujourd'hui même), s'est arrêtée à l'entrée du bois. Sinon RAS.
Sans une nouvelle chute de neige conséquente, la Sure sera à oublier pour cette saison. Neige de la croupe E réduite à une peau de chagrin.
Neige déjà bien ramollie en face E (vers 12H30) mais encore bien skiable. Quelques roches émergentes.
Du Col de la Sure à l'entrée du Cul de Lampe : le meilleur de la journée avec une neige bien portante.
Descente des Charmilles : à oublier : alternance de pourri et de dur, voire très dur après la Salle à Manger et quelques zones curieusement bonne en neige douce tassée

Skiabilité [?] : ●●○○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : topo + descente vers Cul de Lampe avant de remonter au col de la Charmille - Dénivelé réel effectué : 1250m

Vu la couleur printanière des vallées et du peu de temps dont je dispose, je me permets aujourd'hui, de vous faire une liste à la Prévert.

Au matin, faute de soins de qualité, le chausson est encore humide ; j'ai pourtant déversé dans mon potager chartrousin une partie du débit du ruisseau du Bâcheux, histoire de mélanger les ADN, mais j'ai oublié qu'avec la coque il y a aussi un chausson qui a bu plus que de raison

Au rdv de St Lau, voici une gentille copine qui a bien voulu faire le tour du massif et adhérer à mon plan douteux

Sur la route de Curière, un bouchon de mouflons en quête de verdure

A Curière, le pkg est transformé en patinoire : la Congrégation du Buisson Ardent participe au réchauffement climatique le jour et se reprend la nuit

Jusqu'après le tunnel de la galère, c'est la misère

Jusqu'au col de la Charmille, c'est...long ça ce n'est pas une surprise, mais je pensais qu'un sentier forestier exposé à trop de chaleur pouvait rétrécir)

Jusqu'au col de la Sure, c'est....long mais qu'est-ce que c'est beau (pour être honnête, tout ça n'est une surprise que pour e-jungle)

La croupe E n'est plus qu'un croupion de volaille déplumée ; chacun y monte selon ses affinités, à skis sur quelques plumes rescapées ou à pied sur la nudité même

Au sommet, un quidam reconnaît mes skis et mes chaussures, c'est qui lui ? Mais c'est Dédé38 ! Ravie de vous avoir rencontré en chair et en os et en belle allure. Vous n'êtes donc pas que virtuel !

La face E est déjà un peu ramollie mais passe encore

Jusqu'au replat 1500 au-dessus du Cul de Lampe, la neige se laisse skier et même très agréablement

Dans la remontée du Col de la Charmille, le soleil nage dans le bonheur et nous dans la sueur

Sur la crête N de la Petite Vache, petite séance de shooting improvisée grâce à l'embauche au pied levé d'un photographe inconnu mais néanmoins très pro (non, vous ne verrez pas les images)

La descente du Col de la Charmille : je m'imaginais un peu autrement une partie de plaisir mais faut reconnaître que les plaisirs étaient variés : entre trop dur et trop mou, il y eut même quelques instants de normalité et un moment de solitude pour Marie, un pied frôlant les eaux du ruisseau (chacune son tour !)

A la sortie du Tunnel des Agneaux, un moine vit la lumière (celle de ma frontale)

Sur le bord de la route, les héllébores fétides sont restées à distance respectueuse et les nivéoles printanières inclinaient leur tête en toute modestie.

Qui a dit qu'en montagne il ne se passe rien ? Un âne.


Commentaires

» Par ThibsR, le mercredi 27 fevrier 2019 à 19:06

Merci pour les très jolies photos : particulièrement le sapin de la 1 !

» Par dede38, le mercredi 27 fevrier 2019 à 19:20

C'est avec très grand plaisir d'avoir pu rencontrer la maîtresse des lieux. Pas réussi à voir le chat... :wink:
Bien sur les skis Barbie ne passent pas inaperçu..
au plaisir de vous recroiser dans cette Chartreuse toujours aussi majestueuse et également de lire vos CR. :D

» Par Thierry38v, le mercredi 27 fevrier 2019 à 19:51

Quelle surprise, bien vu ! :roll: :D
Neige bien ramollie mais le coin est si beau...
j'espère que la Chartreuse n'a pas dit son dernier mot...

» Par jacques 100T, le mercredi 27 fevrier 2019 à 20:47

J'habite trop loin des montagnes :evil: ....juste un tour de vélo et l'ail des ours commence à sortir... :)

» Par mick38, le jeudi 28 fevrier 2019 à 23:08

J'avais pensé aller par là, mais finalement.
J'avais déjà fait la descente du col de la charmille mais même par bonne neige c'est nul, PLUS JAMAIS. De toute façon la forêt de chartreuse est à éviter en ce moment, pareil en Belledonne

» Ajouter un commentaire






biggrin smile sad eek confused cool mad razz lol ill evil rolleyes wink redface happy lost
HTML interdit. BBCode Autorisé.


Oui, c'est ça ! (cliquez dans le carré)

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne