Accueil > Topo Guide > Sommets > Chartreuse > Grand Som > De la Grande Chartreuse > Sortie du 29 janvier 2019
 Topo validé par la modération

2026 m Grand Som, De la Grande Chartreuse

Données techniques

Massif : Chartreuse
Secteur : Chartreuse
Orientation : T
Dénivelé : 1213 m.

Difficulté de montée [?] : R
Difficulté ski [?] : 2.2 E2
Pente : Passages 35°

Nb de jours : ½, 1
Type : Aller/Retour, Boucle

Cartes : 3334OT

Matériel

Couteaux si neige dure

Départ/Accès

Départ : Pont des Allemands (813 m) - Ligne TransIsère depuis Grenoble. En voiture : Direction Saint Pierre de Chartreuse -> La Correrie -> Pont des Allemands (813)

NB: Ce départ est accessible en TC

Itinéraire

Prendre vers le N la route qui passe devant le couvent de la Grande Chartreuse poursuivre vers le nord le chemin en direction de Casalibus. Passer devant le réservoir (1100), peu aprés, juste aprés une épingle droite gauche, prendre vers le nord est direction grand som (fléché). On rencontre un peu plus haut des pentes plus raides (Pas du loup) puis on arrive au habert puis col de Bovinant. Par un passage un peu raide sur la droite (35°), atteindre un peu plus haut l'arête nord du grand Som. Longer l'arête par le coté Est en traversée et arriver un peu plus haut à une zone plate où il ne reste que 100 mètres pour le sommet. Descente par le même itinéraire.

Trace GPS


| QRcode | VisuGPX

Remarques/Variantes

- Rando assez facile au dénivelé raisonnable se déroulant dans le cadre aussi paisible et mystique que chargé d'histoire du Désert de la Grande Chartreuse. Du Grand Som, superbe vue plongeante sur le couvent.

Variantes :

» Boucle par le petit Som (D+ 1360m ; Ski 3.3 ; Orientation T)
Grande Chartreuse > Col de Bovinant > Grand Som > Col de Bovinant > Col de Léchaud > Petit Som > Couloir Ouest > Grande Chartreuse.



Refuge(s) associé(s) : Habert de Bovinant

Sortie(s) GPS associée(s) : 13.02.18 31.12.17 15.02.15 30.12.13 18.01.13 09.12.12 11.01.09 29.03.08 25.12.07 13.01.08

Photos

Grand Som depuis le SE
Grand Som depuis le SE [par Vivagel]
Au-dessus de Bovinant
Au-dessus de Bovinant [par Vivagel]

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Plaques au Grand Som [»] : Sortie du mardi 29 janvier 2019 par titeuf

Participants : Thierry

Météo

grand beau avec nuages se formant progressivement en vallée.

Conditions d'accès

Etat de la route : enneigée

Altitude du parking :820

Conditions de neige

LieuAltitudeOrient.HeureMeuble/TotaleTypeCommentaire
face est1900E1250/?Poudreplaque
neige sans cohésion de partout, évidemment fabuleuse à skier.

Altitude de chaussage (montée) : 820
Altitude de déchaussage (descente) : 820

Activité avalancheuse observée : 2 grosses plaques déclenchées.

Skiabilité [?] : ●●●●●


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Plaques au Grand Som - Dénivelé réel effectué : 2500m

Description transmise à data avalanche.

Montée vers le Grand Som par l'arète nord puis la face est classique. Un
randonneur nous précède dans la traversée en face est, nous sommes
largement espacé. Le randonneur devant nous arrive à l'emplacement ou la
trace descend de quelques mètres avant de remonter pour rejoindre la
longue traversée finale.
Sa trace est profonde, la neige sans cohésion comme nous l'avions déjà
constaté à haute voix avec mon compagnon de rando dans la forêt en
descendant le col de Mauvernay. Cette traversée est de l'ordre de 30m et
nous nous interrogeons tous les deux INTERIEUREMENT mais sans échanger
à haute voix.
Une fois à l'abri au bout de ces trente mètres, notre prédécesseur
commence à remonter pour rejoindre l'arète finale. Je m'engage alors et
à ce moment là la neige ne me semble pas dangereuse outre mesure, la
pente sous jacente s'arrête au bout de 50M environ.

Je poursuis vers le haut et mon collègue suit à distance non sans s'être
également posé des questions.
Nous échangeons avec le randonneur une fois à la croix qui me déclare
que seul, il n'aurait pas poursuivi et que notre présence l'y a incité.
Effet de groupe;( ce n'est pas un jugement du tout) mais une fois de
plus la fragilité de notre libre arbitre face à la virtuelle sécurité
engendrée par la présence d'autres personnes.

La descente est entamée quelques minutes après notre traceur: Nous
arrivons en haut de la combe douteuse et je le vois disparaître derrière
l'échine, bien en contrebas de la trace de montée; je ne suis pas
inspiré par ce passage et souhaite passer plus haut près de la trace de
montée.
Nous décidons de nous engager l'un après l'autre; je n'arrive pas à
maintenir ma trajectoire et rejoint la trace de notre prédécesseur et je
sens tout de suite que la position est scabreuse.

J'entame une ultra prudente remontée pour franchir l'échine lorsque
j'entends mon ami arrivé et je pense alors oh merde. Un bruit mat et le
wouf caractéristique ébranle le manteau neigeux et toute la pente en
dessous de nous glisse brutalement emportant un volume de neige colossal
environ 80 m plus bas.

Nous sommes secoués et notre position sur une roche affleurante nous a
sauvé la mise sur ce coup. Mais tout n'est pas parti, particulièrement
au dessus de nous et il reste cette arète à franchir.

Nous décidons de faire demi tour sur place et de nous mettre à l'abri,
en retrait en contrebas ou la pente est faible et non dominé par des
pentes importantes. La courbe se fait sans souci et nous décidons de
repeauter pour rejoindre la trace de montée afin de franchir l'échine.
Je trace donc quelques virages jusqu'à rejoindre notre trace puis part
en traversée. La neige qui a du se tasser n'a absolument plus la même
consistance: le crissement est inoubliable: j'ai l'impression de
froisser de la ouate à chaque pas et m'attend à partir à tout moment.
Je marche sur des oeufs et franchis l'échine ou je me mets à l'abri;

Je signale à mon ami que je suis sorti et il se met en route. A mi
chemin de la traversée, tout la pente se met en branle, l'emportant dans
son mouvement. Il surnage à la surface et tout s'arrête une cinquantaine
de mètres en contrebas au milieu d'énormes blocs de neige. Pas de
blessure, un bâton perdu et une énorme frayeur.

Il remonte dans le lit de l'avalanche et franchit le ressaut sur des
rochers devenus accessibles car libérés par la coulée d'environ 50 cm
d'épaisseur sur 10 M de large .

Bien conscient d'avoir grillé deux jokers, nous en voulons d'avoir
négligé autant de signes précurseurs dont nous étions informés ou
conscients; bra 3 en face Est, neige en grosse quantité sans aucune
cohésion, le tout magnifié par le soleil la poudreuse et encouragé par
notre prédécesseur....

Et pourtant nous randonnons régulièrement à la journée, en raid autonome
sur plusieurs jours. Notre premier adversaire ce jour là n'a pas été le
manteau neigeux mais nous mêmes: excès de confiance, pas de remise en
cause ouvertement entre nous, une trace devant nous, la perspective du
sommet juste là....
Bref le cocktail habituel dont je pensais m'être extrait....On n'est
jamais guéri de soi même et de ses faiblesses bien humaines.


Commentaires

» Par henyan, le jeudi 31 janvier 2019 à 17:23

bon témoignage qui rappel que le secteur est souvent plaqué après les récentes météos :(

» Par jpc, le jeudi 31 janvier 2019 à 17:44

Merci pour ton partage et bonne fin de saison ! Ah, ce fameux risque 3 n'a pas fini de faire parler de lui, mais ta réflexion sur notre comportement et prise de décision sur le terrain est très éclairante.

» Par friz, le jeudi 31 janvier 2019 à 17:49

photo de la plaque : www.data-avalanche.org/avalanche/1548942806972

Salut et merci pour le retour. Vu que je passe souvent là bas, j'ai plutôt tendance à me méfier de la petite remontée avant la traversée et moins là ou la plaque est partie.... :ill: :ill:

» Par Pierrepringy, le jeudi 31 janvier 2019 à 18:04

très bon retour d'expérience qui nous rappelle la vigilance. Certains vous feront la leçon, mais pas moi.

» Par Cyrille Marais, le jeudi 31 janvier 2019 à 18:15

Risque 4 les gars ... chaque année, on a droit aux mêmes refrains ... et les CR ... heu comment dire, ça craint, mais on y va quand même ! Et chaque année, il y a des morts en chartreuse sur ces montagnes débonnaires. Ce n'est pas faire la leçon, c'est que vous vous croyez des montagnards spécialistes, et que vous entraînez d'autres avec vous. Si la plaque n'était pas parti, vous auriez fait un CR en disant, c'est finalement stable ! et demain, il y aurait eu 1 ou plusieurs morts ! Sachez qu'une plaque peut partir après plus de 10 passages ... et les commentaires que je lis ci dessus, comme beaucoup d'autres (rassurez vous, vous n'êtes pas les seuls), "neige sans cohésion, mais on y va" ... sont des actes nocifs pour les jeunes qui vous lisent ! Arrêtez de faire les cacous ... Et ce n'est pas risque 3 comme vous le dites, mais risqué ... le risque était là, la preuve il est survenu. Je suis l'un des seuls qui mets en cause le BRA car on ne peut pas côter le risque en montagne. L'homme a un égo surdimensionné pour côter la montagne, qui le lui rend bien, d'ailleurs ... bonnes randos et ... hein ? bon ... :cool:

» Par Capitaine_BenA, le jeudi 31 janvier 2019 à 18:17

Merci pour ce retour d'expérience très instructif.

» Par friz, le jeudi 31 janvier 2019 à 18:47

Et chaque année, on a le droit au même refrain, celui de Cyrille.... :ill:

» Par lagafflo, le jeudi 31 janvier 2019 à 18:55

C'est a cause des vieux mâles de la montagne, donneurs de leçon, moralistes et tout simplement relou que certains ou certaines n'osent pas mettre leur récit de mauvaise expérience qui éclaire tout le monde et fait certainement du bien à son auteur. Merci pour le récit!

» Par fan, le jeudi 31 janvier 2019 à 19:09

C'est sympa de nous avoir fait ce retour, merci :)

» Par rfg, le jeudi 31 janvier 2019 à 20:23

Bon dieu... Cyril Marais. C’est fatiguant à la longue. Pour rester poli.
Merci du CR, encore une fois, malgré ce qu’on crois connaître (moi le premier) on est loin de pouvoir se vanter d’etre expert en nivologie...

» Par Dawa, le jeudi 31 janvier 2019 à 20:57

Merci pour ce CR.Terrible piège "je sens que ça pue mais je la ferme".On est nombreux à être tombé dedans,moi le premier;
L'éternel donneur de leçons ,qui a encore sévi ici,est vraiment .....fatiguant.

» Par steph_, le jeudi 31 janvier 2019 à 22:14

Merci pour le témoignage.
Et Mr Marais est insupportable pour ne pas être grossier.
Y aurait pas moyen que la modération lui réserve le même sort qu'à Simboula? :roll:

» Par Philoupi, le jeudi 31 janvier 2019 à 22:57

Chacun a le droit de s'exprimer. Même si cela peut titiller aux entournures.
Si Cyrille M (que je ne connais pas) bouscule un peu le cocotier, c'est qu'il y a une part de vérité dans son propos.
La poudre à outrance rend aussi fada certains skieurs qui en oublient des règles élémentaires.

» Par Robert, le jeudi 31 janvier 2019 à 23:35

C Marais: « Ceci dit, si tu as loué le matos, tu peux aller le matin à ski au Pleynet, et si tu vois des randonneurs dans le secteur, tu peux les suivre. Je sais, il y en a qui vont me gronder. Mais à 17 ans, j'ai commencé comme cela, voire seul, en étant attentif aux conditions (et je suis toujours là !). A l'époque (1986), on commençait fin février. Donc les conditions nivo étaient plus stables. :D
L'avantage que je vois aujourd'hui, c'est qu'il y a du monde un peu partout. Et si tu vois Belle Etoile tracée, tu peux y aller (presque :lost: ) sans risque (informer ta femme tout de même !) :wink: »

Dans le sujet débuter à Prapoutel!

Il faut le réduire au silence s’il continue à proférer de telles âneries. C’est dangereux sur un forum.
Il dit: « et je suis toujours là » c’est exactement ce qu’il reproche dans son message aujourd’hui. Cela signifie surtout qu’il a eu de la chance.

» Par MiRo, le jeudi 31 janvier 2019 à 23:42

Merci, on a besoin de ce type de CR sans complaisance, pour comprendre nos parts d'ombre. On n'a surtout pas besoin des juges qui ne font qu'entraver la démarche.
Content que ça se finisse bien !

» Par iceripper, le vendredi 01 fevrier 2019 à 09:18

Un sacré CR.
Ce qui me dérange c'est qu'a l'heure d'internet, on ne diminue pas une proportion de sorties qui pourrait finir très mal.
Moi ce qui m'interpellé c'est la nivôse du col de porte 50cm en 3 jours, le BRA est bien mais la nivôse pose le terrain.
Data avalanche devrait nous mettre ds un coin de notre tête faite gaffe y a déjà eu des cartons ds ce coin.
Les traces ne seront jamais un feu vert faut arrêter avec cela.
Sur le fond je rejoint Cyril mais c'est peut être mal exprimé.

Moi je garde en mémoire le décès de Chech qui n'était pas on peut dire un débutant.

J"ai peut être la chance de ne pas être un mort de faim de la 1ere trace
de la poudre comme seul objectif, une bonne neige de printemps c'est aussi royal, la poudre c'est autre chose.

» Par HDlameije, le vendredi 01 fevrier 2019 à 11:17

La fréquentation de plus en plus grande nous amène à commettre des imprudence, presque malgré nous. La montagne est beaucoup plus grande que nous.

Rien ne peut, ne doit, être banalisé. Et il y a bien sûr la malchance contre laquelle il n'y a rien à faire.

Merci pour ce CR, rappel indispensable pour nous tous.

» Par MiRo, le vendredi 01 fevrier 2019 à 13:31

L'expérience personnelle permet de comprendre des choses, elle a ses limites. Il est possible de compléter/comparer avec des formations dispensées par des pros, notamment du côté des facteurs humains, très souvent en cause dans les mauvaises décisions.

http://www.anena.org/5936-facteurs-humains.htm

» Par jac74, le vendredi 01 fevrier 2019 à 18:41

Merci Titeuf d'avoir pris le temps de votre CR humble et le courage de l'avoir poster

» Par moms, le samedi 02 fevrier 2019 à 18:17

Salut Steph,
Je te lis à l'instant, merci pour ce retour plein d'humilité.
Le plus expérimenté d'entre nous peut se faire piéger, ce n'est pas pour rien que des professionnels arrivent eux même à se faire prendre...
Merci de nous rappeler que nul n'est à l'abri et que du moment où l'on décide de sortir, on ne peut qu'essayer de réduire le risque mais pas de l'annuler.
Au plaisir d'en faire une ensemble :wink:

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne