Accueil > Topo Guide > Sommets > Île de Baffin (Canada) > Flying Rabbit > Couloir de Flying Rabbit > Sortie du 27 avril 2014
 En attente de modération

550 m Flying Rabbit, Couloir de Flying Rabbit

Données techniques

Massif : Île de Baffin (Canada)
Orientation : N
Dénivelé : 550 m.

Difficulté de montée [?] : F
Difficulté ski [?] : 4.3 E2
Pente : 35° puis 40°

Nb de jours : ½
Type : Aller/Retour

Cartes : ?

Matériel

Pas de matériel particulier

Départ/Accès

Départ : Clyde River (0 m) - Avion

NB: Ce départ est accessible en TC

Itinéraire

Le premier tiers consiste à remonter le chaos de blocs en bord de banquise. Le couloir arrive très vite ensuite.
Il débouche sur un très beau lac, bien visible sur les cartes et sur les photos aériennes.

Photos

Le couloir en relief sur google earth
Le couloir en relief sur google earth [par Remi73]

Remarques/Variantes

Les coordonnées GPS du sommet Flying Rabbit sont celles du pied de couloir.
L'accès aux couloirs sur cette partie de la Terre de Baffin se fait généralement en avion jusqu'au village inuit de Clyde River, puis en motoneige ou ski pulka (environ 200 km)

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

11 couloirs à Baffin, flying Rabbit [»] : Sortie du dimanche 27 avril 2014 par Chuck

Participants : remi73, Thibaut, Damien

Météo

Soleil caché, froid !

Conditions d'accès

Etat de la route :

Altitude du parking :

Conditions de neige

LieuAltitudeOrient.HeureMeuble/TotaleTypeCommentaire
>100mNDureon commence à s'y habituer, neige dure, fiable.
Altitude de chaussage (montée) : On monte tout en crabe, on chausse au sommet
Altitude de déchaussage (descente) : 100m, après c'est pierrier

Activité avalancheuse observée : néant

Skiabilité [?] : ●●●●○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : 11 couloirs à Baffin, flying Rabbit - Dénivelé réel effectué : 550m

Sortie précédente de l'expédition : www.skitour.fr/sorties/crabe-fuyant,59692.html#sortie


Il y a des montagnes que l’on a envie de gravir pour l’ascension elle même, pour skier, grimper, marcher et d’autres qui sont un moyen d’aller voir derrière, ascension plus « logique ».

Arrivés à l’intersection de Clark Fjord et Gibbs Fjord, sur un bras de mer où les éléments se sont apaisés, nous avons décidé d’aller voir en haut, afin de choisir une direction, un prochain couloir pour notre périple.
Un couloir et une pente sans prétention, d’une dénivellation moyenne, et surtout une vue imprenable sur l’autre coté de ce relief.

On trouve une neige très froide, légère, douce en enfilant nos chaussures de ski, elle nous laisse rêver à un couloir en poudre. La désillusion sera rapide et définitive en attaquant les premières contrepentes, où on marche difficilement dans un pierrier mobile, recouvert d’une trentaine de centimètres de neige sans cohésion.
Le pauvre Thibaut y cassera un bâton, seule victime matériel de notre expédition, et ici, pas de végétation pour remplacer le brin cassé. Nous avions un bâton de secours au camp, Thibaut sera consolé dans la soirée.

Puis, comme dans chaque couloir, la neige devient dure, on chausse les crampons, et on reprend à un bon rythme. Une trace de lapin suit la pente, on se rendra compte en arrivant à la sortie que ce dernier a parcouru la totalité du couloir, dans l’axe ! Le grand nombre de traces de renards explique peut-être la fuite de ce dernier, ou simplement la pente, d’un bon 40° tout de même, sur 500m.

Le couloir débouche sur un petit lac, dominé par un système de dalles dont l’arête s’élève 100m plus haut. Le panorama donne sur tout le bras de mer, et sur les deux Fjords.
On repère une ligne potentielle pour le lendemain, un truc superbe qui file entre deux paroies, un bon 1500 de ski, à suivre.
Une pause, quelques photos, et nous voilà reparti dans notre couloir pour rejoindre le camp.

Le lapin et sa trace ont donné un surnom à l’itinéraire, on ski tranquille aujourd’hui, pas de 50°, pas de rappel, juste du ski à la cool.
Les 100 derniers mètres seront identiques à la descente, un peu de neige sur beaucoup de rochers qui roulent, rien d’excitant, on déchausse.
La pulka est toujours là, toujours pas d’ours en vue, on rentre à la maison.


La suite de nos aventures dans "Mel Gibbs Fjord" !
www.skitour.fr/sorties/mel-gibbs-fjord,59694.html?#sortie


Vous trouverez plus d'images sur le blog de Thibaut www.terrainsdaventures.com , dans notre petit film vimeo.com/102214887 ou sur notre page facebook www.facebook.com/pages/Deep-in-Baffin/1396935060561352?ref=bookmarks, ou en venant nous voir sur les festivals :-)



Commentaires

(pas de commentaires)» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne