Accueil > Topo Guide > Sommets > Mont Blanc > Dômes de Miage > Traversée des Dômes > Sortie du 30 mai 2019
 Topo validé par la modération

3670 m Dômes de Miage, Traversée des Dômes

Données techniques

Massif : Mont Blanc
Secteur : Vallée de l'Arve
Orientation : T
Dénivelé : 2600 m.

Difficulté de montée [?] : PD
Difficulté ski [?] : 3.2 E2
Pente : passages 40°

Nb de jours : 1, 2
Type : Boucle

Cartes : 3531ET

Matériel

Piolet, crampons, corde, utiles pour l'arête des Dômes et éventuellement le "mauvais pas".
Matériel de sécurité sur glacier.


Départ/Accès

Départ : Les Contamines (Cugnon) (1200 m) - St Gervais -> Les Contamines-Monjoie -> Parking de Cugnon

NB: Ce départ est accessible en TC

Itinéraire

J1 - Cugnon > Hotêl de Tré la Tête (D+: 750m) ou refuge des Conscrits (D+: 1400m)
Prendre le sentier classique qui monte à l'hôtel de Tré la Tête par les Plans. Attention aux dernières pentes (avalancheuses) juste avant le refuge. Se poser pour admirer le paysage en attendant le diner (1/2 pension obligatoire) ou poursuivre vers le refuge des Conscrits : traverser plein E en montant légèrement jusqu'à buter sur la barre rocheuse du "mauvais pas"(chercher le cairn qui indique le début de la descente, bien pratique de nuit ...). Redescendre environ 100 m par un cheminement délicat entre les dalles (il faut souvent déchausser OU il peut être très pratique de dépeauter pour gagner en temps et en sécurité) pour prendre pied sur le bas du glacier de Tré la Tête. Le remonter plutôt rive droite jusqu'à environ 2400 m ("plat" d'où l'on aperçoit le refuge perché 200 m au dessus) puis bifurquer plein N en direction du refuge.

J2 - Traversée des Dômes de Miage et descente par le glacier d'Armancette
En venant de l'hotel de Tré la Tête, suivre l'itinéraire de montée des Conscrits mais rester sur le glacier et continuer à le remonter plutot rive droite en direction du col Infranchissable (attention, par mauvais temps, quelques zones de séracs).
A partir du refuge des Conscrits, traverser à flanc (NE) en direction de la base de la Pointe des Conscrits et prendre pied sur le glacier vers 2750 m.
Vers 3300 m, au début d'un petit plateau, obliquer NW en direction du col des Dômes (barre de séracs à contourner par la droite). Du col des Dômes, suivre l'arête vers le SW, d'abord à skis jusqu'au sommet intermédiaire (3633 m) et au col suivant, puis le plus souvent à pieds (piolet, corde, voire crampons) jusqu'au sommet occidental (3670 m, magnifique arête effilée et cornichée !).
Dénivellée : 1750m en venant de l'Hotel de Tré la Tête, 1100m en venant du refuge des Conscrits.

Descente : descendre W, puis SW vers le col de la Bérangère (passages à 35-40°). Prendre le glacier d'Armancette plutôt en son centre jusqu'à 2950 m environ puis deux options :
- soit traverser à droite sous une barre de séracs pour sortir du glacier en direction de la Pointe de Covagnet (attention aux avalanches et aux chutes de séracs provenant de la calotte des Dômes).
- soit continuer à descendre sur le glacier d'Armancette jusqu'à l'altitude 2730 environ, puis traverser à droite (plein Nord) sous une barre rocheuse et quitter le glacier. Repeauter ou remonter à pied vers le point 2772 en direction d'un petit collu. Cette option permet d'éviter quelques pentes en peu plus expo.
Au point 2772 m, continuer légèrement la traversée pour atteindre les pentes au sud de la Pointe de Covagnet. En restant plutôt sur la droite sous les contreforts rocheux de la pointe, on rejoint un petit couloir, étroit et raide, orienté W (100 m à 35-40°, attention aux purges de redoux). Poursuivre dans le vallon plein W toujours côté droit jusqu'au lac d'Armancette.
On retrouve alors un chemin à flanc qui rejoint les Plans et le Cugnon (panneaux indicateurs). Il est plus rapide de ne pas suivre directement la direction Cugnon indiquée à gauche à l'altitude 1530m, mais de suivre la piste de 4x4 sur 200m environ vers les Contamines, on retrouve plus bas un sentier en direction de Cugnon.

Trace GPS


| QRcode | VisuGPX

Remarques/Variantes

Superbe classique de ski-alpinisme : la traversée des Dômes sur le fil de l'arête est grandiose, la descente par Armancette permet de finir en beauté, même si les conditions sont rarement bonnes de haut en bas!

Attention à la longueur du glacier de Tré la Tête si on part du refuge du même nom (bonne bavante...).

Variantes :

» Par le col des Dômes (D+ 2600m ; Ski 2.3 ; Orientation S)
A-R par la voie de montée 30° max.

Il est possible d'éviter le "Mauvais Pas" au retour en s'engouffrant dans la gorge au même niveau. S'y risquer uniquement par fort enneigement et temps froid car canyon très étroit avec torrent dessous (barrage) On débouche plus bas au niveau de la fin de la combe blanche puis arrivée Notre Dame de la Gorge et retour par les pistes de ski de fond.



Refuge(s) associé(s) : Refuge des Conscrits

Sortie(s) GPS associée(s) : 02.06.19 15.04.15 09.04.12 19.04.09

Photos

Dômes de Miage
Dômes de Miage [par Jeroen]
beaucoup de monde, ticket obligatoire
beaucoup de monde, ticket obligatoire [par Nico73]
descente par Armancette
descente par Armancette [par jeronimo]
L'arête des dômes de Miage
L'arête des dômes de Miage [par AlexR]

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Dômes de Miage, Traversée des Dômes [»] : Sortie du mercredi 29 au jeudi 30 mai 2019 (2 jours) par rhododendron

Participants : Mon Piton forever

Météo

Grand beau. La température monte vite en journée.

Conditions d'accès

Conditions de neige

Altitude de chaussage (montée) : 2000m, au dessus du mauvais pas
Altitude de déchaussage (descente) :1900m,derniers névés

Activité avalancheuse observée :des purges en journée en pentes raides, face au refuge des conscrits.Rien sur notre itinéraire.
Les glaciers sont bouchés,on monte sans encordement jusqu'à l'arête, parcourue en crampons .
Neige poudreuse non tassée,croûte cassante.par dessus.
Quelques passages en moquette.

Skiabilité [?] : ●●●○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Voir topo - Dénivelé réel effectué : 2670m

J'hésite à dire ici toute ma fierté, de peur qu'elle ne passe pour de la vanité.
Ce jeudi matin,notre cordée a fait la trace des Dômes de Miage.
Il y avait le ciel bleu, cette arête incroyable pointée vers l'infini, et devant moi l'homme que j'aime, imprimant son pas méthodiquement et calmement dans la neige.
Alors oui , nous deux à cet endroit , c'est tellement beau et j' ai tant rêvé d'en être capable, que je ne peux en parler sans superlatif.
Ne vous dire que quelques menus détails techniques, sans vous parler de l'émotion intense que je ressens encore , là serait justement la vanité.
Vouloir paraître ordinaire et quotidienne....
Les Dômes de Miage ne sont pas seulement les Dômes de Miage.
Ils sont le lieu de l'univers où convergent tant de souvenirs et de rêves,.
Ils sont le refuge de la beauté du monde, placés là comme un phare dans la vie tumultueuse.

Ô temps suspend ton vol,
et vous heures propices
suspendez votre cours.
Laissez nous savourer
les rapides délices
des plus beaux de nos jours.

L'image à jamais restera gravée en moi.

J'ais autrefois parcouru cette arête en été.Il m'en restait un souvenir ébloui.
Alors depuis mes débuts en ski de rando, je m'étais promis d'y revenir en hiver, pas bien certaine d'avoir le niveau pour cette belle aventure.
Les conditions étaient réunies en ce jour d'ouverture du refuge des conscrits.
Le ciel affichait grand beau.
Trois équipes seulement sur l'itinéraire. Sept personnes en tout.
Hélas je n'ai pas noté les horaires , si ce n'est notre départ à 5h30.
Nous étions tous au pied des Dômes à la même heure, ensemble au sommet pour immortaliser l'instant de quelques photos et d'une larme de génépi.
Nous avons avalé les premières pentes de concert, croisant au col de la Bérangère deux alpinistes qui terminaient leur ascension .
Ils venaient de l'Aiguille de la Bérangère.
La saison d'été commence...
La neige était croûtée, trop souple en dessous,mais qu'importe...
Nous avons failli louper la traversée (nous deux,pas les autres), mais qu'importe encore.
La descente par Armancette est un long ruban de douceur ponctué de ressauts un peu plus sévères, et nous savourions notre bonheur.
Arrivés bon derniers, après une pause à mi-parcours, nous étions étonnés de retrouver l'ancien monde ,celui des arbres et des rochers.
On avait beau lever les yeux vers le ciel, le sommet n'etait plus qu'un souvenir, absorbé par la verticalité.
Restait à descendre 700 mètres à pied, lent retour à la vie des hommes.


Commentaires

» Par taramont, le lundi 03 juin 2019 à 20:20

c'était donc ça la cause de ta disparition !! WE enchanteur semble-t-il ! quelle saison ! finis-la bien Agnès !

» Les commentaires sur cette sortie sont verrouillés

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne