Accueil > Topo Guide > Sommets > Valais W - Alpes Pennines W > Dome de Cian > Boucle S via Fenêtre de Tsan et tour de Chavacour > Sortie du 09 fevrier 2020
 En attente de modération

3351 m Dome de Cian, Boucle S via Fenêtre de Tsan et tour de Chavacour

Un point haut du secteur entièrement skiable, que l'on peut accéder depuis la vallée de Saint-Barthélémy. Un très bel objectif panoramique en boucle, lors d'un séjour au refuge Magia.

Données techniques

Massif : Valais W - Alpes Pennines W
Secteur : Val d'Aoste
Orientation : T
Dénivelé : 1570 m.

Difficulté de montée [?] : F
Difficulté ski [?] : 2.3 E1
Pente : Courts passages autour de 35°

Nb de jours : 1
Type : Boucle

Cartes : ESC06

Matériel

Couteaux
Crampons, piolet si neige dure pour fenêtre de Tsan (SW) et quelques courts ressauts après le col de Chavacour

Départ/Accès

Départ : Rifugio Magia (2006 m) - Vallée D'Aoste>Nus>Lignan, vallée de Saint-Barthélémy>Départ Ski de fond au-dessus de Porliod.
Enneigé.

Itinéraire

Depuis le refuge Magia, remonter la vallée vers le Nord et s'élever rive gauche en direction de la fenêtre de Tsan (2734m) accessible par une large pente se redressant sur le haut. Garder les peaux et basculer en se dirigeant vers le Nord, d'abord par une traversée puis en négociant des vallonnements pour rejoindre le Col de Chavacour (2978m).
Poursuivre à droite par des pentes plus soutenues suivies d'une traversée (montées et descentes) qui amène au pied des pentes terminales, soit via le col de Tsan pour le dôme central ou plus au nord pour le dôme nord.
Descente : rejoindre le col de Tsan son versant Sud dans une combe entre la Pointe de Tsan et les Pointes de Chavacour, jusqu'à un replat avant d'enchaîner par une section plus longue et plus pentue. Sortir de la combe par une traversée vers la droite vers 2600m et gagner le plat pour y repeauter. Remonter vers la Fenêtre de Tsan et la redescendre en versant SW.
Un peu moins de 20 km pour un peu plus de 1500 m D+.

Photos

Partie haute de la boucle vue depuis Cima Bianca
Partie haute de la boucle vue depuis Cima Bianca [par Michaël]

Remarques/Variantes

Autre voie d'accès possible depuis le Nord et le refuge de Prarayer ; voir topo séparé.
Il y a plusieurs Dômes du Cian (ou Tsan). Fonds de carte approximatifs en général.
Il n'y a plus vraiment de glaciers sur la partie haute de l'itinéraire.

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Quatre jours à Saint Barth' [»] : Sortie du jeudi 06 au dimanche 09 fevrier 2020 (4 jours) par Michaël

Participants : SebEscande, Eric, Francis, François, Jean-Mi, Michel, Pierre

Météo

Radieuse pendant les quatre jours. Ni chaud ni froid.

Conditions d'accès

Etat de la route : RAS

Altitude du parking : 1950

Conditions de neige

Globalement neige froide préservée et qui commençait à chauffer en secteur S raide au fil des jours, avec stabilisation grandissante.
Environ 10 à 25 cm de neige récente. Episode de pluie jusqu'à 2500 environ avant la dernière chute.
Le secteur est apparemment plutôt bien protégé des vents dominants N et W.

Altitude de chaussage (montée) : parking
Altitude de déchaussage (descente) : parking

Activité avalancheuse observée : Quelques anciennes coulées et départs de plaques, surtout en altitude en large secteur Sud. Reptations en SE sous la Pointe des Montagnayes (Pierre Plate).

Skiabilité [?] : ●●●●○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : J1 Porliod > Mont Morion > Refuge Magia. J2 Cima Bianca en boucle. J3 Dôme du Cian en boucle. J4 Becca de Fontenay - Dénivelé réel effectué : 5000m

Nous sommes huit pour ce raid à ski en Val d’Aoste. Le cahier des charges est assez simple : bon ski, soleil, 1200m par jour en moyenne, et bonnes bouffes. La formule est trouvée dans la vallée de Saint-Barthélémy, coincée entre Valpelline et Valtournenche. On nous l’a vendue comme un mélange entre Queyras et ses mélézins poudreux et reliefs escarpés de certains sommets du Beaufortain ; deux belles références du ski de rando s’il en est ! On y ajoute un refuge aux allures d’auberge très confortable comme camp de base et la recette devient alléchante. C’est qu’on apprécie ces petits détails qui n’en sont Pierre, Sébpas quand l’âge avance… Et il sera toujours temps pour d’autres projets avec bivouacs improbables – on peut aimer aussi.

On peut dire que la chance nous a souri. Temps radieux sur les quatre jours, infos topo-nivo-météo au top avec contacts experts locaux, neige préservée dans de larges secteurs - mais non sans danger dans les pentes plus soutenues – et un groupe motivé – et trop masculin (exclusivement en fait).

J1 Parking Larset-Damon 1950m > Col du Salvé > Mont Morion en traversée NW-S > Col de Sarrioles > Refuge Magia (La Servaz)
900m D+
Première journée du raid (en étoile) dans la vallée de Saint Barthélémy. Nous sommes arrivés la veille et avons logé dans la vallée d’Aoste à Saint-Marcel.
On découvre les conditions nivo après tempête, pluie puis neige en fin d’épisode perturbé. Quelques doutes et précautions mais la météo est avec nous. Le mélézin pour commencer montre les signes du vent avec de nombreuses branches au sol mais la neige est froide et poudreuse. Plus haut sur le plat, quelques woufs rappellent que des couches fragiles existent. Il a moins neigé que plus à l’ouest, mais il a aussi moins plu juste avant. Mieux pour la qualité du ski. La fine croûte de regel sous les derniers 10 cm à 2000m recouvre une couche encore peu tassée en dessous. On va se méfier des versants raides et abrités. Avec le soleil, on espère que ce qui va chauffer un peu deviendra plus sain au fil des jours. Quelques signes de plaques alentour ne tardent pas à relever notre vigilance. On atteint le Col Salvé puis on opte pour l’arête à pied sans les crampons pour atteindre le sommet du Morion. L’altitude modeste permet néanmoins déjà de très belles vues sur les sommets du coin, et les plus gros un peu plus loin. La descente en SSE envisagée est en bonne neige ; on y va piano chacun son tour avec des séquences déjà bien rodées. Nous repeautons pour Sarrioles qui promet d’offrir un plongeon sur le refuge par un raid forestier très ludique en très bon neige. On n’a pas gâché ce premier jour. Le Rifugio Magia, véritable auberge tout confort nichée au fond de la vallée, à 2000m d'altitude nous accueille pour la suite. Nous y sommes quasi seuls.

J2 Fenêtre du Tsan > Envers des Petites Cimes Blanches > Vers Erbion > Cima Bianca par Epaule E > Face SW > Collu 2521 > versant W > Refuge
1300m D+
Aujourd’hui, on coche un petit 3000 au-dessus du refuge : la Cima Bianca. On y montera par un itinéraire détourné, une boucle esthétique pour un superbe sommet panoramique aux roches blondes. Cap au Nord pour aborder la Fenêtre du Tsan avec 200m à 30-35. D’anciennes coulées partiellement recouvertes sont autant de purges qui n’auront plus lieu. On se rassure comme on peut et ce seront de bons points sécu pour la progression du groupe, espacé pour l’occasion. Seb taille les derniers mètres de la trace en neige plus érodée. Nous traversons ensuite vers le SE dans une belle ambiance. Une petite descente vers Erbion et on remet les poils sous les lattes pour gravir l’épaule E et gagner les abords du sommet. Un petit raidard nous gratifie d’un effondrement et d’une fissure mais ça tient. Seb était sur ses gardes et a fait le pas de danse pour se réfugier sur une petite croupe dégarnie au bon moment. Quel artiste !
Les derniers mètres pour la "croce" se font à pied.
La descente s’effectue en versant S à l'aplomb du sommet sur une série de banquettes avant de basculer par un collu bien repéré sur carte et d’en face la veille, dans la combe un peu plus au nord. C’est la descente "Christophe Profit" d'après le gardien.

J3 Refuge > Fenêtre du Tsan > Col de Chavacour > Dôme de Cian (ou Tsan) > Col de Tsan, combe SW > retour par Fenêtre du Tsan, descente W
1550m D+
Avec les repérages, nous partons pour le Dôme de Cian par la Fenêtre de Tsan tracée la veille. Au détour d'une croupe avant le col de Chavacour, nous dérangeons involontairement trois lagopèdes. Sinon, c’est solitude totale. Le dôme (probablement le central car il y a plusieurs sommets) est le point culminant de notre séjour avec une vue à 360° sur bon nombre de 4000 alentour (Grand Paradis, Mont Blanc, Jorasses, Verte, Grand Combin, Dent Blanche, Dent d’Hérens, Cervin, et toute la chaîne du Breithorn au Mont Rose). Sans surprise, le vent de l’épisode tempétueux précédent a bien travaillé la neige dans ce secteur, mais cela reste bien skiant en gérant les changements de neige. On boucle par le Col de Tsan et sa combe SW. La neige n’y est pas glop dans le haut avec de nombreux cailloux éparpillés, certainement bombardés dans un venturi géant. Après le replat, le suite est excellente entre poudre réchauffée et quelques passages transfo. Pierre descend plus bas, pour arrondir le dénivelé. On repeaute pour rejoindre la Fenêtre de Tsan sous les belles lumières de l’après-midi. Il est alors temps de faire quelques scenarios d’exercices de secours avalanche. On divise le groupe en deux pour deux ateliers très instructifs. Les révisions sont nécessaires, certains réflexes sont là, d’autres contrôles ou gestions de priorités un peu moins… On simule même la conversation en italien approximatif. Mes coéquipiers ont souligné mon côté théâtral du blessé grave resté en surface… Il fallait bien ajouter un peu de comique dans cette situation catastrophe ;-) Encore une fois très formateur. Merci Séb !

J4 Becca de Fontenay et retour
1250m D+
Nous repassons en rive droite de la vallée pour rejoindre notre point de départ par un cheminement très varié entre forêt raide, petits goulets, grands vallonnements, cols et crêtes... et quasi totalement en bonne neige préservée depuis plusieurs jours.
On shunte le sommet de la Becca de Fontaney car le haut de la face N est un peu abîmé par le vent et présente peu d'intérêt alors que le col remonté juste à côté est très bon. Les pentes Sud ou le fil de l’arête avec deux pas à franchir constituent les options pour le sommet.
Remontée au Col de Chaleby où l’on croise deux skieurs et leur signatures sur le manteau blanc. Nous réalisons que la montagne était presque vierge de traces et que seules nos spatules l’avaient foulée depuis le début de notre périple. puis le début du coteau Champorcher pour rejoindre plus bas les alpages et le mélézin final, en bonne poudre froide protégée. Miam !

Quelques souvenirs pour les protagonistes :
Dans la catégorie matos : Jean-Mi et ses lattes qui collent… Faut farter l’ami – ou peut-être que les prochains skis arrivent bientôt. Francis et ses fixs qui ne se bloquent plus… Petits glaçons sournois ou vrai souci matos ?
Dans la catégorie neige : Michel et sa gestion hors pair des changements de neige… hop là, surprise ;-)
Dans la catégorie dénivelée : Pierre l’insatiable, toujours partant pour en rajouter un peu, jamais fatigué.
Dans la catégorie contrat : François et son souci du respect du cahier des charges ;-) Contrat rempli n’est-ce pas ?
Dans la catégorie animation apéro : Eric qui sort les cartes (non, pas celles de topos) pour des parties bien sympathiques
Dans la catégorie maestro : Séb, qui aura du mal à réitérer un tel succès au même endroit. Il faudra revenir avec une autre formule…

Un grand merci les amis pour ces bons moments là-haut. Si ce n’est pas la dolce vita, cela y ressemble !


Commentaires

» Par emmanuel combeaux, le mercredi 12 fevrier 2020 à 09:04

Bel itinéraire, belles photos. Une petite légende-commentaire est toujours la bienvenue :wink: .

» Par Michaël, le mercredi 12 fevrier 2020 à 09:12

@emmanuel, je vais m'y coller un peu plus tard, promis. :roll:
Et voilà !

» Par manu, le mercredi 12 fevrier 2020 à 15:01

Superbe, et très content pour toi. Je passerai volontiers "côté apéro" un de ces 4 pour que tu me racontes tout cela de vive voix :) :happy: :cool:

» Par Michaël, le jeudi 13 fevrier 2020 à 09:00

@manu Avec plaisir ! :wink:

» Ajouter un commentaire






biggrin smile sad eek confused cool mad razz lol ill evil rolleyes wink redface happy lost
HTML interdit. BBCode Autorisé.


Oui, c'est ça ! (cliquez dans le carré)

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne