Accueil > Topo Guide > Sommets > Mercantour - Alpes Maritimes Italiennes > Crête de La Lausetta > Par le Col de La Lombarde > Sortie du 07 décembre 2014
 Topo validé par la modération

2336 m Crête de La Lausetta, Par le Col de La Lombarde

Données techniques

Massif : Mercantour - Alpes Maritimes Italiennes
Secteur : Tinée
Orientation : NE
Dénivelé : 650 m.

Difficulté de montée [?] : R
Difficulté ski [?] : 2.1 E1
Pente : faible

Nb de jours : ½
Type : Aller/Retour, Boucle

Cartes : 3640ET ASF5

Matériel

Couteaux pour la traversée par neige dure.

Départ/Accès

Départ : Isola 2000 (station) (2040 m) - D'Isola (68 km au nord de Nice), monter NE à la station (17km). Se garer près du front de neige.

Itinéraire

De la station d' Isola 2000, rejoindre le Col de la Lombarde (2350 M ) soit par la route, soit par les pistes. Du col, partir à flanc ( direction ouest ) en suivant le chemin d'été jusqu'au point coté 2385 m. Attention ! cette traversée peut être verglacée ou plaquée mais elle peut être évitée en passant pas la Tête de l' Adrech ( montée par la crête directement du col ). Suivre ensuite la crête en légère descente, direction NW, jusqu'au point côté 2336 m. De ce point descendre (NE) jusqu'au fond du Vallon d'Orgials. Il possible de continuer encore un peu sur la crête, beaucoup d'option peuvent être envisagées . Du fond du vallon, remonter vers le Col de La Lombarde en restant plutôt rive droite. Le col atteint, retourner sur la station .

Remarques/Variantes

Sortie(s) GPS associée(s) : 22.12.16

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Crête de La Lausetta, Par le Col de La Lombarde [»] : Sortie du dimanche 07 décembre 2014 par laurent couturier

Participants : matB
Membres associés : Puine

Météo

vent de NW à N, fort à 8h00, modéré à 11h

Conditions d'accès

Etat de la route : un peu de neige le matin, beaucoup de voitures "abandonnées" sur le bas côté (de la veille)...

Altitude du parking : 2040

Conditions de neige

Globalement pas bonnes et très changeantes :
- les parties pelées par le vent (Tête de l'Adrech versants N et NW notamment) sont en croute regelée mélangée à du sable (çà se skie quand même)
- plein d'accu en toutes orientations quand le vent n'a pas tout décapé jusqu'au sable de la semaine dernière. Les faces SE à SW semblent toutes très chargées avec travail du vent.

Altitude de chaussage (montée) : 2040
Altitude de déchaussage (descente) : 2040

Activité avalancheuse observée : plaque importante dans un des couloirs NW de la Lombarde (sur 400-500m de long). Plaque en versant SW de la lombarde cf récit. Qq Wouff et petites fissures dès que la pente est > 30°.

Skiabilité [?] : ●●○○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Col de la Lombarde - tête de l'adrech par la crête *2 - crête de la lausetta - Col de la Lombarde - Dénivelé réel effectué : 800m

J'ai bcq hésité à poster. Le but est purement de l'information sans polémique. Les commentaires mal venus seront retirés...

En arrivant à Isola ce matin, le plan foireux se dessine déjà. Il y a bcq de vent (NW à NE), il a un peu neigé la veille (10 cm environ) et la visi est bouchée en altitude. On monte au col de la Lombarde par les pistes de ski vers 7h30 en scrutant déjà la face S de la Lombarde bien chargée et dans laquelle nous n'irons pas. Deux wouffs sur du presque plat au col nous confortent dans la décision de ne rien tenter. On se rabat alors vers une crête à l'W du col avec du ski de fond pourri à la clé en visant les parties jaunies par le sable sans accumulations... Au 2ème passage sur notre microsommet à l'W du col, environ 20 personnes entament la montée de la face S de la Lombarde, juste en face de nous. Deux groupes de 5 et 10 et deux groupes de 2. Certains privilégient le contrefort SW de la face, d'autres restent plutôt sur la crête SW.
Questionnement entre nous : sommes nous trop prudents ? A peine le temps de prendre une photo (vers 10h45) qu'une plaque de 100m de large sur 20 cm d'épaisseur est déclenchée par deux skieurs isolés sur la contrepente SW de la face, à moins de 20 m de la crête. La plaque se détache 2m sous la crête, descend sur 300m au moins. Les 2 sont embarqués et deux autres se font prendre plus bas et seront presque entièrement ensevelis. Pendant que j'appelle le PGHM (c'est en fait une équipe de CRS du secours en montagne qui assure la permanence ce jour), Mat compte les victimes ressortir une à une (ensevelies partiellement, jusqu'au cou pour deux d'entre elles). On rappelle à nouveau pour faire le point avec le PG et préciser qu'à priori, personne n'est dessous mais qu'on peut se tromper.
8 pisteurs montent avec un chien, l'hélico arrive en moins de 30 minutes et fait plusieurs passages sur la face, largue deux sauveteurs avec le chien.
Au moins 14 personnes poursuivent leur route vers le sommet, depuis la crête SW (dont les 2 ayant déclenché la plaque).

Prudence dans les jours à venir en tous secteurs, merci aux sauveteurs toujours aussi professionnels et dévoués, et merci d'éviter toute polémique inutile.


Commentaires

» Par Sergio, le dimanche 07 décembre 2014 à 15:32

Tout d'abord, "bravo"" pour votre sagesse
Je ne sais pas si mon message déclenchera polémique mais j'ai tout de même envie de l'écrire...

Les randonneurs fustigent souvent les skieurs hors piste pour leur comportement mais là ce qu'on peut lire au travers de votre CR est tout de même ahurissant

Déjà j'observe cette obsession du sommet (la croix) et ce quelque soit les conditions météo chez les randonneurs...

Au delà de tous les conséquences liées à la sécurité, mais où est le plaisir de partir à 10???

Au moins 14 personnes poursuivent leur route vers le sommet, depuis la crête SW (dont les 2 ayant déclenché la plaque).
La cerise sur le gâteau... :x

» Par Jerem06, le dimanche 07 décembre 2014 à 16:26

Bonjour. Merci pour votre récit et les photos qui vont avec. Juste une petite précision concernant les secouristes, il s'agissait d'une équipe de CRS du secours en montagne (qui assurent le secours dans le département en alternance avec les gendarmes du PGHM une semaine sur deux) et d'un hélicoptère de la sécurité civile.
Cordialement

» Par Phil'Ô, le dimanche 07 décembre 2014 à 17:05

Putain, ils en ont parlé très brièvement au journal régional de FR 3. "Une avalanche au col de la Lombarde". Je me doutais bien que ça concernait des randonneurs...

Tu as très bien fait de poster cette sortie. Ca remet les pendules à l'heure et rappelle que l'appel de la belle pente poudreuse est à considérer avec prudence.

Bravo Mat et Laurent pour votre sang froid et votre prudence :happy: . Et bien content qu'il n'y ait pas de victime à déplorer :oops: :ill:

» Par momodenice, le dimanche 07 décembre 2014 à 17:06

Fallait pas hésiter , c'est ce type d'info et de ressenti qu'on attend d'un site communautaire de ski-alpinisme.
:wink:

» Par Tanpat, le dimanche 07 décembre 2014 à 17:06

@sergio,
je pense que quelques remarques vont déchainer les passions ce soir!

Ensuite tant mieux, bien sûr qu'il n'y ait pas de victime.

Enfin, pourrait on avoir une analyse des connaisseurs du coin en fonction des conditions et pentes, afin de savoir si c'est plus un facteur de malchance ou.....autre :( !
Cela pourrait servir à d'autres car l'endroit est assez fréquenté visiblement.

» Par Damien Saucez, le dimanche 07 décembre 2014 à 17:24

@Tanpat. J'étais à la station hier pour l'ouverture et les conditions météo sur Isola étaient abominables avec du vent fort et changeant de direction de manière assez brutale. Il a neigé toute la journée (à partir d'environ 1800m) avec de gros transports en toutes directions (en plein épisode neigeux on voyait le sable du côté de Pélevos par moment) et il faisait relativement chaud (pas de neige sur la voiture en repartant le soir et 1 degré au tableau de bord).

» Par momodeTSL, le dimanche 07 décembre 2014 à 17:30

@momodenice : tout a fait d'accord avec toi

@Damien Saucez : pourquoi ne pas sortir ????? faut juste bien choisir l'endroit...

» Par laurent couturier, le dimanche 07 décembre 2014 à 17:40

@ Phil'ô : j'aime bien Mat mais pas au point de le remplacer par jérôme, quoique :lol: :wink:

@ momodenice et momodeTSL : on me la fait pas, zêtes les deux mêmes :P :wink:

Par contre (je réinsiste et cela n'est pas destiné à ceux ayant déjà commenté), merci de ne pas vous servir de la sortie comme prétexte à donner des leçons, même si vous avez raison (ou les commentaires seront bloqués). Prenez du recul, ne jugez pas à chaud. Tout le monde peut se faire prendre un jour. Le facteur humain (si récurrent dans les accidents celui là !) est juste évident sur ce cas (effet mouton) et heureusement personne n'y est resté. J'espère juste que ceux qui ont insisté vers le sommet comprendront qu'ils ont mis en danger la vie des secouristes et des victimes (suravalanche). Je n'ose imaginer la scène si la plaque était partie sur toute la largeur. :ill:
Quant aux conditions du secteur, d'autres sont là depuis bien plus longtemps et sont surement bien plus techniques que moi en nivologie. Néanmoins, c'est une pente S à SW à 35° débouchant sur une arête linéaire (sans réel sommet qui protège derrière du vent du nord), le vent du N à NW a soufflé et soufflait fort ce matin tôt, l'iso a remonté dès 9h environ accentuant probablement la surcharge. La face était chargée avec le relief du vent. La 'malchance' existe probablement en ski de rando mais il ne faut pas non plus trop la provoquer. L'éternel pb (d'une façon plus générale) reste la "validation" de choix d'itinéraire ou de conditions à posteriori alors que çà passait peut être vraiment limite sur le terrain et que qq kg supplémentaires dans le sac à dos auraient peut être suffit à tout faire partir.

» Par Damien Saucez, le dimanche 07 décembre 2014 à 17:47

@laurent couturier & @momodeTSL: edit pour être purement factuel.

» Par chris06, le dimanche 07 décembre 2014 à 18:29

Aucune hésitation post très utile!!!

» Par stuglu, le dimanche 07 décembre 2014 à 18:33

Merci pour le retour, toujours très instructif.

D'ailleurs c'est étonnant, le même jour au même endroit, dans une face réputée avalancheuse, st sauveur, mais orientée nord, ce n'est pas parti, et c'est tant mieux.

» Par gege, le dimanche 07 décembre 2014 à 19:16

Etant sur zone après l'avalanche, le manteau est humide et il s'est formé une croute de regel de quelques cm.
La nouvelle neige (10 à 20 cm par endroit) repose sur cette croûte.
Se souvenir de cela pour les sorties futures.

» Par Fred CFred, le dimanche 07 décembre 2014 à 19:24

La face Nord du St Sauveur nous a demandé une certaine attention. Si on avait été groupés et parti à l'aveuglette, je ne suis pas certain qu'une petite surprise ne ce serait pas invitée.

» Par phill06, le dimanche 07 décembre 2014 à 19:41

Merci pour les infos, c'est pour ça que je suis sur Skitour ! :wink:

» Par larillette84, le dimanche 07 décembre 2014 à 19:52

Merci pour ce retour très instructif ! On avait imaginé de prime abord aller vers la Lombarde... sans regret après voir vu les avalanches. Et on comprend mieux les traces de descente.
La trace au St Sauveur a été faite de façon très intelligente en passant le plus raide là où cela avait été purgé lors d'une chute précédente. Pas de ressenti négatif du tout à la descente même tout droit. Merci au traceur. C'est pas pour cela qu'il n'y avait pas de risque...
En tout cas, la couche avec du sable saharien, bien que très peu épaisse, semble très propice pour devenir de la vitrifiée.

» Par Fred CFred, le dimanche 07 décembre 2014 à 19:59

Pour la trace du St Sauveur, on s'y est mis à deux et je ne suis pas certain d'être le contributeur principal. :wink:

» Par Maud, le dimanche 07 décembre 2014 à 20:53

Quand j'ai vu que tu avais rentré une sortie, j'me suis dit "chouette, il a remis les skis et s'est fait plaisir !!"... Bon, ben rapé pour la belle première sortie de ski qui te redonne l'envie... (perso, j'ai pas encore mis les skis, j'attends les "bonnes" conditions...) :(

» Par Patrice, le dimanche 07 décembre 2014 à 22:52

Bonjour,
En effet, il n'est pas necessaire de critiquer ce qui s'est passe. Les photos parlent d'elles memes. Puissent ces randonneur les analyser et continuer a profiter de leur chance.
Pour info: Il est tombe gros (et sans vent) sur le versant italien du Col de Larche. C'etait tres localise semble-t-il.

» Par Tonitruant, le lundi 08 décembre 2014 à 10:24

Bonjour à tous, je suis heureux ce matin de poster sur skitour car hier j'ai eu la peur de ma vie ...
Voila comme vous l'avez tous relevé nous avons fait hier une cascade d'erreurs de jugement.
Je vous parlerai uniquement des miennes puisque avec mon amis nous avons été responsable du départ de la plaque...
Alors voila cette randonnée était initialement prévue sur les pentes de la bonnette à 3, notre amis un peu moins à l'aise en ski n'etant finalement pas de la partie nous changeons d'avis pour aller sur Isola. Car nous pensions :
- que la route serait plus aisée
- que la neige serait en plus grande quantité
- que peut être les pentes seraient plus "intéressantes"

Ayant effectué la cime de la lombarde il y a 15 jours avec d'autres amis, nous decidons d'y retourner à deux.
La journée commence comme dans un rêve et nous n'avons pas été capable de revoir notre choix initial ( par manque d'immagination ? ).
Tout commence lorsque nous chainons la voiture vers 6h30, on aperçoit des éclairs sur iso... comme par magie ( mais plus probablement sous l'effet d'un fort vent ) tout est débouché lorsque nous commencons l'ascension vers le col. Nous suivons vos traces jusqu'au col. Nous poursuivons avec le sourire jusqu'à la cime de la lombarde, à un détail près,l'itinéraire n'est plus le même qu'il y a 15 jours où nous avions suivit le chemin pieton dès le debut sans passer véritablement par le col... Il en résulte que nous montons en cherchant constamment on serrer à droite... la visibilité se gâche un peu et je ne me rend pas compte qu'il y a 15 jours j'avais justement serré à gauche... Bref ces hesitations nous perturbent, comme mes peaux qui décollent. A ce moment là je ne me souviens plus du bulletin neige et avalanche de jeudi qui annoncé : rare plaques en pentes raides SE pouvant se declencher au passage d'un seul randonneur.

Au moment ou je met les ski sur le sac je vois mon ami partir avec la plaque qui viens me faucher. S' en suit de longues secondes horribles ou sentant toujours la moitié inférieure de mon corps hors de la neige je me demande où nous allons nous arrêter... Finalement 30 m avant un tombant tout s' arrête et après qlq secondes de gros stress je me dégage tout seul.
J'appercois alors les trois autres victimes toutes saines et sauves.
Ce qui suit et je me permet de critiquer car j'ai fait pareil, est le plus choquant je pense.
Les deux autres victimes qui avaient suivit nos traces par souci de facilitée décide de redesendre, bravo à eux. De notre côté le temps de sortir de la zone, nous voyons bien le groupe assez important monter par le côté SW... Aussi irresponsables qu'eux nous suivons leurs traces, ayant quand même personnellement hésité avec un forfait demi journée à iso... La suite de la journée ne sera pourtant que frousse chiasse et le seul plaisir à ski sera pour la descente du col de la lombarde.

Voila, gourmandise, impreparation, manque d'adaptation, mauvaise lecture du terrain, tout cela ont provoquée ce depart de plaque.
J'en profite pour saluer chaleureusement ici les deux victimes que nous avons emporté avec nous et qui ont reagit avec sens froid et bon sens.
Un petit mot qd mm pour l'autre
groupe dont la réaction se borna à nous dire " à c'est votre première ?"
Milles excuses au sauveteurs a qui aussi on a fait courir des risques.

Voilà je suis heureux encore une fois de pouvoir analyser toutes les causes sachant que les conséquences sont miraculeusement nulles.
Nulles quand même pas car je ne pourrai pas l'avenir oublier cette journée du 06/12/2014.

Bonne journée à tous.

» Par Tanpat, le lundi 08 décembre 2014 à 11:25

Merci pour ton témoignage.

Dans le topo il est écrit "Attention ! cette traversée peut être verglacée ou plaquée mais elle peut être évitée en passant pas la Tête de l' Adrech"
Cependant en regardant la carte, j'ai l'impression que l'on n'est pas au même endroit et qu'il y a plus de pente.
Me planterais-je??? :)
Quelqu'un peut il confirmer l'endroit exact.
Merci

» Par Phil'Ô, le lundi 08 décembre 2014 à 19:41

@ Tanpat. La sortie (et le topo sur lequel elle est rattachée) est celle de Laurent et Mat qui ne sont pas montés à la Lombarde mais du col homonyme sont partis à l'Ouest sur les crêtes. C'est donc effectivement pas le même parcours. Mais au cours de cette sortie, ils ont été témoins de cet accident qui s'est produit sur les pentes de la cime de la Lombarde (juste en face) et ce sont eux qui ont déclenché les secours. :cool:

Le topo de la cime de la lombarde, tu le trouveras ici

» Par Moon, le lundi 08 décembre 2014 à 20:28

rigolo quand même: c'est celui qui ne souhaite pas que son cr soit le lieu de la polémique et de la leçon qui en fait :happy:

cette petite remarque taquine mise à part :wink: merci pour le cr assorti de photos fort instructives et le témoignage qu'il a permis: encore une fois la multitude des paramètres et leur complexité nous montre qu'il faut encore et toujours prendre le temps d'une analyse réfléchie tout autant que d' avoir à l'esprit l'importance des facteurs psychologiques dans la perception du risque

» Par laurent couturier, le lundi 08 décembre 2014 à 21:43

@ moon (pense à poster avec un mail, çà facilite les échanges en MP)... Ce qui est également rigolo, c'est le contresens de ton commentaire : la polémique peut éventuellement naître de ceux qui sont allés titiller cette face, mais pas de ceux qui prennent la peine d'appeler les secours dans la seconde qui a suivi l'accident (bizarre, d'après les CRS, on est les seuls à avoir appelé alors qu'on était à plus de 400m de la zone) et qui prennent ensuite le temps d'essayer d'informer de façon la plus objective (avec surement des imperfections et je m'en excuse). Te trompe pas de cible :wink:

Mais finalement ce CR n'a pas servi à grand chose : c'est plaqué de partout dans ce secteur mais çà continue d'enquiller entre les plaques. Y'a qu'à voir la photo 3 de la tête de l'adrech prise lors la sortie du jour à la Lombarde avec deux traces qui tirent droit dans l'accumulation de la face E et non sur la crête protégée :roll:
Comble du suspense pour cette fin de semaine : mais qui donc déclenchera la plaque de la contre pente SE de la Lombarde encore en place ?

» Par Damien Saucez, le mardi 09 décembre 2014 à 00:04

Autre avalanche quelques heures après dans le secteur Grande Combe (http://www.nicematin.com/isola/deux-coulees-de-neige-mobilisent-les-secours-a-isola-2000.2016236.html).

» Par jeromeF06, le mardi 09 décembre 2014 à 06:31

@Laurent: je suis d'accord avec toi. Je reste assez réservé sur les "analyses" faites et réelles décisions / comportement qui seront pris effectivement sur le terrain.
@Tonitruant: je ne doute pas de la sincérité de ton texte et analyse. Mon avis est que l'apprentissage de la montagne se fait d'abord et avant tout en étant sur le terrain avec des gens de plus d'expérience que soi.

Au final, et dans ces temps de sur-fréquentation de certains itinéraires, je crois qu'il ne faut pas négliger du tout que le danger en montagne peut aussi (pas seulement, et de loin) venir des autres - c'est un paramètre à considérer avec le même niveau de priorité, d'importance et de décision que les autres paramètres. Exemple: combien de fois peut on voir la prise de distance effectuée ou pas par différents groupes sur un même passage - sans bien sur qu'il soit possible / ni envisageable de le demander à tous... Reste alors, je crois, à aller voir ailleurs - "courage! fuyons" conseil paradoxal en quelque sorte - mais que la lecture de "Eloge de la fuite" par H.Laborit peut éclairer de manière pertinente et en contre point (ce qui fait du bien) ... :P

» Par mica06, le mercredi 10 décembre 2014 à 19:07

Le coup de mauvais temps qui s'est abattu dans la nuit de samedi à dimanche à Isola 2000 était-il prédit par météo-France?
J'étais à Auron depuis samedi après-midi. Juste quelques flocons très rares et éparses sont tombés, loin d'estimer qu'il tomberait de quoi faire, ne serait-ce un fin manteau de neige qui n'a d'ailleurs pas eu lieu à Auron.
De mémoire, Météo France ne prévoyait pas de précipitation conséquente.
Et pour dimanche, Météo France avait prévu un temps plutôt majoritairement ensoleillé ou voilé à Isola2000.
J'y étais ce dimanche pour faire du ski en station avec les enfants. Et comme ceux qui y sont allés ce jour là, j'étais surpris de devoir chainer sur la route.
Si la surprise commence là, effectivement, ça fait capoter le référenciel qui nous a permis de batir le projet de sortie ski de rando dans ce secteur, car les paramètres "vent violent" et "neige fraiche" étaient des informations indisponible la veille.
Seul les individus qui ont passé la nuit à isola2000 pouvaient avoir conscience du danger et de la hausse (durant la nuit) du risque d'avalanche ... comme NOUS en aurions été conscient si l'information était parvenu à notre cerveau. Mais il n'y a pas eu le temps matériel, et peut-être pas les moyens nécessaires (démantèlement du personnel du BRA06 par MétéoFrance), pour diffuser cette information capital dans la pratique de notre sport.

L'enchaînement rapide des événements aurait pu piéger bien des personnes. Le discernement de certains, à la lecture du terrain, les ont poussé vers un changement d'objectif en cours de route. D'autres, n'ont rien vu venir ... mais il faut dire que ce jour là était un piège à randonneurs, surtout s'ils n'ont pas pu déclenché des alarmes intermédiaires comme les "Vroum" sur un terrain presque plat ou voir des signes équivalents de danger.
A mon arrivé à 9h45, un franc soleil, un petit vent, la surprise de 15cm de neige fraiche ... et pourtant je me suis renseigné avec le BRA (trop ancien puisqu'il datait du jeudi) et avec la prévision classique de Météo France.

J'aurais pu être l'un d'eux, à l'ouest du col de la lombarde, ou à l'Est. Qui sait ce que j'aurais fait ce jour là si j'avais les skis de rando au pied?
Pas de victime, c'est l'essentiel, et une grosse leçon d'histoire à retenir pour nous tous. :P

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne