Accueil > Topo Guide > Sommets > Devoluy > Crête d'Ane > Tour de la Crête d'Ane > Sortie du 26 janvier 2014
 Topo validé par la modération

2019 m Crête d'Ane, Tour de la Crête d'Ane

Données techniques

Massif : Devoluy
Secteur : Devoluy
Orientation : T
Dénivelé : 619 m.

Difficulté de montée [?] : R
Difficulté ski [?] : 2.1 E1
Pente : passages à 30°

Nb de jours : ½
Type : Boucle

Cartes : 3337OT

Matériel

Pas de matériel particulier

Départ/Accès

Départ : L'Enclus (téléphérique du Pic de Bure) (1485 m) - Grenoble>vizille>Corps>Saint Etienne en Dévoluy>L'Enclus>gare du téléphérique de l'IRAM

Itinéraire

Du parking de l'Enclus, prendre SW en direction de la Cabane de l'Avalanche (1534m), ou S pour rejoindre la route forestière qui y mène également.
De la cabane, monter S dans la forêt clairsemée jusqu'à la bergerie (1702m) à l'E de la lisère. Continuer SE jusqu'à la cabane du Vallon d'Ane (1766m).
Remonter S dans le Vallon d'Ane, jusqu'au col SE (2019m).
Descendre N, par le Vallon Froid, puis la forêt, jusqu'à la route forestière.

Photos

La Crête d'Ane, versant NW
La Crête d'Ane, versant NW [par PatdeGap]

Remarques/Variantes

Le Pas du Follet se trouve au S du Vallon d'Ane ... il offre une belle descente (N) supplémentaire, sous le Pic de Bure, avant de remonter (E) vers le Vallon Froid.

Variantes :

» Brèche de la Crête d'Ane , par le Vallon Froid (Ski 3.3 ; Orientation E)
La brèche se situe sur la Crête d'Ane, au Sud du point 2042m.
Elle s'atteint depuis le Vallon Froid en remontant le cône sous la crête, puis une courte pente raide après une étroiture (35° sur 100m, puis 40° environ sur 50m)

» versant NW (D+ 700m ; Ski 2.3 ; Orientation N ; Départ L'Enclus (Pont du Villard))
Gagner l'extrémité Nord de la Crête d'Ane (Fontaine des Corbeaux), puis longer le pied des barres par la droite (W) pour trouver une faiblesse permettant de prendre pied dans une petite combe suspendue.
La remonter, puis rejoindre la crête à gauche et la suivre jusqu'au sommet.

» Crête de Coste Belle (2250m), versant Est (D+ 800m ; Ski 3.1 ; Orientation E)
Du Chalet du Vallon d'Ane, rejoindre le pied de la face NE de Coste Belle et la remonter jusqu'au sommet.
Du sommet descendre dans le Vallon d'Ane par le versant E-SE (38° sur 150m)



Sortie(s) GPS associée(s) : 05.03.17 30.01.11 03.01.09

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

retour d'expérience secours montagne pour info [»] : Sortie du dimanche 26 janvier 2014 par chatel

Participants : Marie et vence

Météo

couvert au parking se dégageant vent fort secteur ouest température +3

Conditions d'accès

Etat de la route : enneigée

Altitude du parking :
1485

Conditions de neige


Altitude de chaussage (montée) : 1485
Altitude de déchaussage (descente) :1485

Activité avalancheuse observée : nombreuses plaques et départ spontanés et déclenchés !

Skiabilité [?] : ●●●○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : vallon d'ane

Levé 7h30 ce matin, épais brouillard sur Châtel. Papi et mamie monte garder les enfants du coup on brave la tempête ! Comme hier, au vu du BRA et du vent tempétueux cette nuit, on décide d'aller promener le chien (qui m'a suivi cette fois!) en faisant le tour de la crête d’âne. Au parking, le plafond est haut mais le pic de bure et le sommet de la plane sont dans les nuages. Arrivés au chalet du vallon d’âne, le ciel s'éclaircit. Nous découvrons les sommets alentours plaqués et soufflés, pas bon signe ! Un groupe de 5 nous devance et un binôme progresse au dessus de nous en direction de coste belle. Un départ spontané de plaque est partie près d'eux (cf photo). Ma confiance régresse, je décide de garder une distance avec le groupe de 5 quand soudain une plaque part au niveau du binôme du dessus. Nous sommes protégés par une bute au dessus de nous. Le groupe de 5 observent puis continuent leur itinéraire. D’où nous sommes, on ne voit plus q'une personne. Celle-ci parle avec l'autre mais nous ne voyons pas la coulée, nous sommes 400 m en dessous. Je décide de monter voir par acquis de conscience. J'arrive en même temps que son coéquipier. La personne n'a pas été ensevelie fort heureusement. IL est parti sur une plaque de 30m de large 40cm d'épais sur 200m de long environ avec de nombreux rochers affleurants. Après un rapide bilan la personne à une suspicion de fracture du col du fémur et peut être une ou deux côtes flottantes. Dans l'incapacité de marcher, nous décidons d'appeler les secours. Je propose à son binôme de faire un trou à neige du temps que j'appelle les secours. nous le plaçons dans le trou a l'abri du vent entre deux couvertures de survie. Les secours arrivent très rapidement (20min). Après une prise en charge et un rapide conditionnement dans l'hélico la personne s'envole pour l’hôpital le plus proche.
Au final nous sortons contents de la journée et heureux que tout se termine avec moindre mal. Encore une expérience qui fait froid dans le dos mais qui nous a fait prendre conscience que lorsqu'on a la possibilité sans provoquer de sur accident, il ne faut pas hésiter de changer d'itinéraire pour porter assistance. Notre présence n'était surement pas vitale mais a permis une meilleure gestion de la situation.


Commentaires

» Par cmanu, le dimanche 26 janvier 2014 à 17:47

ce secteur d'apparence débonnaire et en fait assez piégeux; bon rétablissement à la personne blessée

» Par phil, le dimanche 26 janvier 2014 à 19:31

c'est ici que des militaires c'était fait prendre eux aussi . bon rétablissement .

» Par boris, le dimanche 26 janvier 2014 à 20:06

un grand merci pour le partage!
bon rétablissement au blessé!
la photo 5 est un zeste impressionnante :oops:

» Par gilles peltier, le dimanche 26 janvier 2014 à 21:00

samedi un autre skieur solo s'est fait prendre 200m sous le sommet de la tête de l'aupet dans la montée directe.
Il s'en est sorti par ses propres moyens , sans dommage.
Devoluy: prudence en ce moment!

» Par chatel, le dimanche 26 janvier 2014 à 21:12

D'originaire du trièves, le Dévoluy est mon terrain de jeu de prédiléction :D J'ai raremant vu autant de coulées sur une échelle de temps aussi court. Gaffe bien gaffe :lost:

» Par MiPha, le dimanche 26 janvier 2014 à 22:18

Tous les pros de la montagne sont unanimes, ils ont rarement vu de telles conditions de neige. Et ça risque de durer toute la saison du fait d'une très mauvaise cohésion des couches successives et des séquences de vents alternant les orientations. Alors, prudence et réflexion : la vie est belle, dommage de l'interrompre pour quelques secondes de bonheur !

» Par Philippe Bocquet, le lundi 27 janvier 2014 à 10:39

"Le groupe de 5 observe puis continue leur itinéraire" : j'adore ça ... Merci en tout cas pour le retour et bravo pour votre aide, cela ne semble pas couler de source...

» Par Spontané, le lundi 27 janvier 2014 à 13:31

"Un départ spontané de plaque est partie près d'eux (cf photo)"
Comment sais-tu qu'il s'agit de départ(s) spontané(s) ?

» Par Chatel, le lundi 27 janvier 2014 à 19:34

Car il n'y avait aucunes traces de "bipède" aux alentours et qu'ils évoluaient bien au dessus de la où sont partis les autres plaques.

» Par Spontané, le mardi 28 janvier 2014 à 00:10

Ok merci de la reponse.

» Par Frabçoise D, le mardi 28 janvier 2014 à 01:01

Et ben avec tout ça (avalanches multiples) sur le site, ça fait froid dans le dos. On n'a plus trop envie de sortir pour le moment. :ill:

» Par Jeroen, le mardi 28 janvier 2014 à 06:36

On peut toujours sortir, mais il faut être moins gourmands.

» Par Chatel, le mardi 28 janvier 2014 à 12:46

Oui tu as raison. Pour la ptite histoire j'ai participé à une "formation" neige et avalanche avec l'Anena (que je conseil à tout le monde d'ailleurs) et depuis je vois la montagne et la neige d'un tout autre oeil ! Surtout en sortant le plus souvent seul !!

» Par bernard, le mardi 28 janvier 2014 à 23:08

Salut richard et marie, le blesse c'est moi! Un gd merci de votre intervention. On s'en remet tt doucement. Delph est un peu choquee (voire bcp) et moi, ben je fais une croix sur ma saison. J'ai un os du bassin casse apparemment, j'ai besoin de 3 mois pour m'en remettre. Merci pour votre aide et puis d'avoir raccompagne Delph en bas. On serait contents de vous revoir, ds d'autres circonstances... Trop gourmands mais tout de mme chanceux! Une experience que nous n'oublierons pas. Merci

» Par Chetel, le mercredi 29 janvier 2014 à 07:09

Heureux de voir que tu t'en sortes sans trop de bobos !! Ça me paraît normal de venir porter assistance à une personne en danger. Et puis j'ai toujours rêvé de faire du secours en montagne !! Ça change du camion rouge !! Bon rétablissement à bientôt sur les skis !!

» Par Estelle, le mercredi 29 janvier 2014 à 08:03

Bonjour à tous, je tiens à apporter mon éclairage sur les circonstances de cette malencontreuse aventure puisque je composais le "groupe de 5" et qu'il y a un pointe de reproches dans vos messages. Nous pensions être les premiers dans le vallon, enfin pas tout à fait puisque nous avons croisé trois chamois qui, à très grande vitesse, ont traversé devant nous et ont regagné la zone orientée Est de la première coulée (ce qui me fait penser que son départ n'était pas nécessairement spontané).Par prudence, nous avons abordé le vallon en partie basse. Nous n'étions pas rassurés par l'état de la neige, nous nous sommes donc espacés, la visibilité était mauvaise.A un moment donné, les deux dernières personnes de notre groupe ont "cru" voir une masse se faire emporter, en pensant que ça pouvait être un chamois.nous avons attendu et avons vu qq´un debout qui n'avait pas un comportement qui aurait pu nous alerter, nous n'avions aucune visibilité sur la coulée, car nous étions sous un ressot.Nous avons fait le choix de continuer notre parcours, je précise que nous étions alors dans une zone dangereuse de laquelle nous devions sortir rapidement. Je tiens à féliciter les deux personnes qui ont fait le détour qui n'étaient pas dans la même position et n'avaient pas la même visibilité que nous mais il est certain (notre groupe était composé de deux médecins) que si nous avions compris ce qui s'était passé, nous serions intervenus.Nous nous sommes rendus compte de ce qu'il s'était passé lorsque nous abordions le Pas de l'Ane, plusieurs personnes étaient alors sur le lieu de l'accident et l'hélicoptère approchait. Avec le recul, il est certain que nous avons eu une mauvaise appréciation et que nous aurions dû intervenir. Avec le recul, je suis sûre aussi que la personne emportée n'aurait pas fait le choix de cet itinéraire (arrête balayée par le vent orientée Est). Avec le recul (beaucoup, beaucoup) nous ne sortirions plus en montagne par risque 4/5. Bon rétablissement au blessé, à sa compagne et bravo aux sauveteurs.

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne