Accueil > Topo Guide > Sommets > Ubaye - Parpaillon - Alpes Cozie S > Tête de Moïse (Monte Oronaye) > Tour Feuillas, Enchiausa, Boeuf > Sortie du 24 décembre 2014
 Topo validé par la modération

3104 m Tête de Moïse (Monte Oronaye), Tour Feuillas, Enchiausa, Boeuf

Données techniques

Massif : Ubaye - Parpaillon - Alpes Cozie S
Orientation : T
Dénivelé : 1600 m.

Difficulté de montée [?] : R
Difficulté ski [?] : 3.3 E2
Pente : 35°/40° sur 200m.

Nb de jours : ½, 1
Type : Boucle

Cartes : 3538ET ASF7

Matériel

Rien si les conditions sont bonnes mais il peut être as mal emmener une paire de crampons alu.

Départ/Accès

Départ : Col de Larche (le Pontet) (1948 m) - Depuis la France par Barcelonnette en direction de Cunéo.
Depuis l'Italie à partir de Cunéo.

Itinéraire

Du parking, remonter le vallon de l'Orrenaye jusque vers 2400m, puis obliquer à gauche pour rejoindre la combe entre la Tête de Moïse et la Tête de Feuillas. Rejoindre le col soit au centre soit à droite.
Départ versant italien raide mais court, plus facile en rive droite mais plus exposé.
Descendre la belle combe puis tirer à gauche pour passer sous les derniers contreforts du Bric Moulinière. Tirer encore franchement à gauche et repeauter vers 2400m dans le vallon assez encaissé qui mène au col de l'Enchiausa. Remonter ce très beau vallon jusqu'au col (sortir à droite).
Descendre sur l'autre versant jusqu'au lac d'Apsoi. Repeauter puis paser une petite croupe pour basculer au niveau du lac delle Munie, puis remonter la combe du col du boeuf. Le versant SW étant souvent corniché, on gagnera à remonter jusqu'à la Tête de Villadel.
Dernière descente versant SW jusqu'au parking.

Photos

Cols d'Enchiausa et de Bœuf, depuis Chauvet
Cols d'Enchiausa et de Bœuf, depuis Chauvet [par Tomach]

Remarques/Variantes

Voir aussi toponeige Ubaye ou/et topo Olizane Alpes du sud.

Sommet(s) associé(s) : Colle d'Enchiausa Col Feuillas

Refuge(s) associé(s) : Bivacco Bonelli

Sortie(s) GPS associée(s) : 02.12.18

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Traversée de Noel : Moïse et col du boeuf pour le ptit Jesus [»] : Sortie du mercredi 24 décembre 2014 par olivier04

Participants : -

Météo

Voilé le matin, le vent se lève et s'accentue durant la journée

Conditions d'accès

État de la route : noire

Altitude du parking : 1948

Conditions de neige

On peut chausser depuis le Pontet, il faut préférer la rive gauche du ravin de l'Orrenaye.
Neige irrégulière dans l'ensemble, les cadeaux au pied du sapin que j'avais commandés n'étaient pas au rendez-vous !

Montée à Moïse pour voir Joseph : neige souvent labourée soit par nos chers skieurs delle Italia soit par de coulées anciennes. **

Descente de Moïse pour saluer Marie : couloir en neige dure mais ça passe, elle n'est pas vitrifiée c'est déjà ça ! Une goulotte s'est formée dans la zone la plus raide. **

Sous la partie la plus raide raide, de bons virages avec de bonnes sensations jusqu'au lac d'Apsoï. ***/****. On a cru voir la Vierge :-)

Montée pour se chauffer aux flancs du Boeuf : neige irrégulière mais souvent dure et travaillée par le vent. **

Descente Col du Boeuf vers la voiture nous menant à la Dinde de Noël : ***/****
Neige décaillée par moments mais se refigeant, des parties bien sympa malgré tout.


Altitude de chaussage (montée) : 1948
Altitude de déchaussage (descente) :1948

Activité avalancheuse observée : RAS

Skiabilité [?] : ●●●○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Le Pontet- Lac orrenaye-Tête de Moîse-Col du Boeuf-Le pontet - Dénivelé réel effectué : 1480m

Sortie de préparation à l'ingestion des 25 plats en 2 deux jours. Il fallait décrasser un peu tout ça d'autant plus que je me chope une bronchite carabinée depuis deux semaines, pour préparer le réveillon de Noël. Donc je prends mon courage à deux mains je me lève à 6H30 de Manosque pour attaquer 9H au Pontet. Sans illusions nous nous remontons sur le vallon de l'Orrenaye et là, dès 2350 m, surprise : de la neige non travaillée par le vent sur le plateau avec peu de vent ! Yes ! On se prête à rêver... En approchant de Moïse, pas d'illuminations de Noël le vent se lève plus franchement, nous sommes précédés dans le couloir sud par une bande d'italien qui redescendaient déjà. Il faut éviter les morceaux de neige dure pour pas se les prendre dans la tête,bonjour le KDo !
Ils nous disent que deux d'entre eux sont allés voir pour le couloir nord, ils sont revenus ! Bon ...Nous, après une boite de maquereau à la moutarde on décide d"y aller quand même, pas franchement un régal mais plutôt une bonne tranche d'adrénaline pour moi qui essayait de nouveaux skis ... Bref, on y va, en dérapage ça passe avec des étroitures 3 m au minimum. A un moment il faut sauter un goulotte profonde 60 environ. On l'a connu plus rempli ce couloir! Juste sous le couloir étroit, là ça peut enfin skier et ce jusqu'au lac Apsoï. On décide de s'attaquer pour joindre la brèche à côté de l'Aiguille Jean Coste. Ma crève a eu raison de moi, jambes coupées, poumons en feu, je laisse à Paul le soin de finir le couloir et moi je vais voir si je croise pas les rois mages au Boeuf. Bref, on se rejoint au col, au derniers rayons du soleil. Je sens arriver le foie gras et la magie de Noël opère. Dans la descente on arrive à trouver de la neige encore revenue (un autre cadeau sous le sapin!) mais se figeant rapidement. Un final pas trop chiant en fin de compte. Ouf, 1H45 de descente plus tard me voici à table à l'heure ! Merci petit Jésus ;-) Bravo à mon fidèle compère toujours à fonds avec son foncier de vélomane ! Merci à toi Paul ;-)


Commentaires

» Par Jeroen, le vendredi 26 décembre 2014 à 19:17

:)

» Par Phil'Ô, le vendredi 26 décembre 2014 à 20:48

Pas engageant le couloir :lost: .

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne