Accueil > Topo Guide > Sommets > Ecrins > Col du Sélé > Versant Est > Sortie du 03 mai 2016
 Topo validé par la modération

3283 m Col du Sélé, Versant Est

Données techniques

Massif : Ecrins
Secteur : Haute Durance, Briançonnais
Orientation : E
Dénivelé : 1760 m.

Difficulté de montée [?] : PD-
Difficulté ski [?] : 3.3 E3
Pente : 40° sur 50m

Nb de jours : 1, 2
Type : Aller/Retour

Cartes : 3436ET

Matériel

Matériel de glacier.

Départ/Accès

Départ : Ailefroide (1522 m) - Briançon ou Gap > l'Argentière la Bessée > Vallouise > Pelvoux > Ailefroide > Parking 1522
En hiver la route est fermée par une barrière à la sortie de Pelvoux les Claux (1270m)

Itinéraire

J1 : D'Ailefroide, suivre le torrent de Celse Nière jusqu'au replat de l'Ouro (point 2176m)
Pour le passage de la barre de l'Ouro:
- Par bon enneigement : prendre rive droite en traversant au-dessus des barres pour rejoindre le replat au pied du refuge d'été (exposé)
- Si ce passage est mal enneigé, emprunter le sentier d'été (Attention dès l'automne dans la Barre de l'Ouro, le Parc des Écrins démonte les câbles il ne reste en place que les scellements) ou un couloir, plus à droite, qui débouche au-dessus du refuge d'été.
Le refuge d'hiver (2626m) est un peu plus loin, rive gauche auâblessi. On l'atteint en dépassant les barres sur lequel il est perché.

J2 : Du refuge, rejoindre, par une traversée descendante, le fond du vallon puis remonter le glacier du Sélé par sa rive droite (direction Sud puis Est) jusqu'au col.

Photos

Col du Sélé (photo Yann)
Col du Sélé (photo Yann) [par squal]
Passage montée/ descente par le couloir riche gauche du refuge d'été
Passage montée/ descente par le couloir riche gauche du refuge d'été [par sebspi]

Remarques/Variantes

Parc national des Ecrins, chiens interdits

La principale difficulté de cette course est le passage de la barre de l'Ouro pour accéder au refuge.
Du refuge, la montée au col du Sélé est très aisée.

Refuge(s) associé(s) : Refuge du Sélé

Sortie(s) GPS associée(s) : 15.03.08

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Col du Sélé, Versant Est [»] : Sortie du mardi 03 mai 2016 par Bernard de Miscault

Participants : CAF du Guillestrois
Membres associés : Marcel HERMITTE

Météo

Grand bleu; un peu de vent au col.

Conditions d'accès

Etat de la route : RAS

Altitude du parking : 1 520 m

Conditions de neige

Excellent regel nocturne.
Du col jusqu'à 2 900 m, neige cartonnée par le vent avec quelques trop rares passages en poudre **.
De 2 900 m à 2 200 m neige de printemps plus ou moins revenue selon l'orientation et l'altitude *** à ****
De 2 200 m à 1 700 m névé avec beaucoup de débris (cailloux, branches) ** à ***

Altitude de chaussage (montée) : 1 900 m
Altitude de déchaussage (descente) : 1 700 m en rive droite avec deux courts déchaussages

Activité avalancheuse observée : RAS

Skiabilité [?] : ●●●○○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Topo - Dénivelé réel effectué : 1830m

Une très belle journée dans les Ecrins pour cette longue bambée qui mènera tout le groupe au col du Sélé. Heureusement que les paysages sont variés et que l'humeur des participants était excellente car c'est vraiment très long et la neige était souvent difficile à skier.
Au Pas de l'Ouro, nous sommes montés par le Nay de Sialouze et descendus en rive droite (quelques très rares endroits un peu lustrés).
Comme il se doit, longue pause à Ailefroide pour se désaltérer avec un accueil toujours aussi chaleureux.
Aperçu deux skieurs sur l'Ailefroide Orientale.


Commentaires

» Par damien haxaire, le mercredi 04 mai 2016 à 12:49

c'est donc vous que j'ai vu monter le Nay de Sialouze en allant au refuge du Pelvoux et que j'ai pu voir lors de votre descente depuis mon belvédère... Belle journée effectivement.
A bientôt :wink:

» Par Marcel HERMITTE, le mercredi 04 mai 2016 à 14:09

bonjour à tout le groupe j'ai voulu participer à cette course en haute montagne. j'en ai pris plein les yeux et physiquement un peu à la peine . Oui une bonne humeur et entraide dans le groupe merci à tous pour les encouragements qui m'ont permis d'atteindre le sommet et notamment à Angélique qui m'a pris les skis dans le 45° du Nay de Sialouze et tiré jusqu'au sommet en gardant un œil :wink: et une courte distance sur moi.....mais également à Francis, Jean Etienne, Sébastien...qui m'ont allégé le sac vers 3000m. Ils ont eu raison devant le panorama découvert au col :roll: :roll: . Un grand merci

» Par hobbes, le mercredi 04 mai 2016 à 14:27

bonjour,
ce CR tombe à pic, car je me demandais comment était le passage de l'Ouro : pour en redescendre, ça le fait par le Nay (dans le but de rejoindre le sentier d'été pour remonter au refuge du Pelvoux) ?

» Par Bernard de Miscault, le mercredi 04 mai 2016 à 14:31

@damien: en montant et en descendant on a cherché le "longsome gardien" que nous aurions été heureux de saluer.
Certains ont même évoqué l'idée, à la descente, de monter boire une bière dans ton benvédère :lol: :lol: :lol: mais les jambes on refusé ce que la tête souhaitait :oops:
Je crains que la météo de la semaine prochaine ne vienne perturber certain projet :evil:

» Par Bernard de Miscault, le mercredi 04 mai 2016 à 14:36

@hobbes: ce passage prend fort le soleil dans la matinée et la neige y fond très vite. A la descente nous avons préféré la rive droite qui n'avait pratiquement pas été ravagée par les avalanches et qui avait dégelé.
Mais les conditions changent très vite avec les chaleurs revenues.
Quoiqu'il en soit, profites bien.

» Par hobbes, le mercredi 04 mai 2016 à 14:38

ok, merci du conseil.

» Par hobbes, le mercredi 04 mai 2016 à 14:47

et j'en profite pour demander : as-tu une photo de l'Ailefroide Orientale ? la barre du bas passe bien ?

» Par Bernard de Miscault, le mercredi 04 mai 2016 à 18:36

@hobbes: j'ai mis une photo

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne