Accueil > Topo Guide > Sommets > Ecrins > Col des Prés les Fonts > Couloir Davin > Sortie du 28 fevrier 2014
 Topo validé par la modération

3223 m Col des Prés les Fonts, Couloir Davin

Données techniques

Massif : Ecrins
Secteur : Haute Durance, Briançonnais
Orientation : N
Dénivelé : 1730 m.

Difficulté de montée [?] : PD+
Difficulté ski [?] : 4.3 E2
Pente : 40-45° sur 800m

Nb de jours : 1
Type : Aller/Retour

Cartes : 3436ET

Matériel

Crampons, piolet,
Eventuellement casque et matériel de sécurité sur glacier (broche, longe, mousquetons) en cas de problème.

Départ/Accès

Départ : le Casset (1520 m) - Briançon (ou Bourg d'Oisans) -> Monêtier les Bains -> le Casset

Itinéraire

Du Casset remonter le vallon du Petit Tabuc en longeant le ruisseau. Passer en rive droite dès que possible (passerelle). Se diriger ensuite vers une grosse moraine pour contourner les escarpements rocheux descendant du Pic du Casset. Remonter ensuite le couloir qui passe sous le glacier du Casset (attention aux éventuelles chutes de glace).

Photos

Davin depuis les Cerces
Davin depuis les Cerces [par Etienne -H-]
vu d'en face c'est assez impressionnant
vu d'en face c'est assez impressionnant [par Jip]
Davin
Davin [par Etienne -H-]

Remarques/Variantes

Deux options de sortie sont possibles:
- rive G avant la fin du couloir dont on quitte l'axe: 40-45° (4.3)
- rive D tout en haut du couloir pour un accès direct au col du Pré des Fonts: 45° soutenus (5.1 ; voir variante)

Du col on peut aussi se diriger vers le col du Casset ou rejoindre la voie normale des Agneaux.

Variantes :

» couloir Davin rive droite directe (D+ 1850m ; Ski 5.1 ; Orientation N)
En haut du couloir, sortir tout droit : 45° soutenu, voire un peu plus certaines années (mais avec risque de bombement en glace).



Sommet(s) associé(s) : Montagne des Agneaux (Calotte) Col du Monêtier

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Pentes raides et godasses molles [»] : Sortie du vendredi 28 fevrier 2014 par Marco

Participants : -

Météo

Il faisait toujours beau

Conditions d'accès

Etat de la route : empierrée mais bonne

Altitude du parking :

Conditions de neige

Altitude de chaussage (montée) :
Altitude de déchaussage (descente) :

Activité avalancheuse observée : Il n'y en avait jamais à l'époque ou alors on n'était pas là...

Skiabilité [?] : ●●●●●


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : Pentes raides et godasses molles - Dénivelé réel effectué : 2900m

Dernier volet de la trilogie « quelle époque épique ».
Fin 77 il y avait encore des pubs pour les godasses en cuir dans la revue du Caf.
Début 79 Koflach sort la Valluga, première (?) chaussure en plastique de rando, une révolution. On va pouvoir envoyer du gros.
Bon du calme, j’ai commencé le ski à 20 ans, après trois fois sur la piste avec des Stratos de 2m05, et hop en rando. Je skie (toujours d’ailleurs) comme une luge à foin.
Mes camarades, qui ont mangé du piquet tout petit, vont se servir de moi comme fusible dans les pentes raides. Si je ne tombe pas c’est que ça passe tranquille…
En plus un petit jeune, mais déjà brillant, nous entraine dans son sillage : Pierre Tardivel (Tartine pour les intimes).
Un Davin en poudre de cinéma me met, à tort, en confiance.
Pour l’anecdote : lors d’une soirée diapos après quelques pentes, était présent l’immense et néanmoins austère Daniel Chauchefoin. Voyant mon style dans le Davin (photo 4) il demande « Qui c’est ? », on lui répond « c’est Perroupette » (mon surnom de l’époque). Il se tourne vers moi de son fauteuil présidentiel et me dit d’un air sévère « tu ne vivras pas vieux toi ».
Auras-t-il raison ? Parce qu’à 59 ans je ne me sens pas encore vieux ;-)
Preuve de ma confiance sur les planches : à la Clapière, on finit le sommet à pied. De retour aux skis, Tartine me dit « monte tes skis au sommet j’ai repéré un passage ».
Et nous voilà partant directement du sommet dans des pentes qui me semblaient, comment dirais-je... pentues.
Je me souviens d’avoir eu très peur mais surtout qu’en rejoignant la voie classique, le couloir me semblait tout plat.
Jean-Sé me propose un Maximin fin juin. Parti de Grenoble tôt nous descendons sous Champhorent en pensant qu’au retour il faudra se payer cette remontée. Arrivé au pont je m’aperçois que j’ai oublié mes crampons à la voiture. Un aller-retour en courant et je retrouve Jean-Sé endormi. La journée commence bien.
La neige commence au dessus du verrou au dessus du refuge, bonjour le portage…
Bien sûr la neige est goulottée, gelée d’un côté, pourrie de l’autre, les skis ne touchant que par la spatule et le talon. Et bien sûr la rimaye est béante, prête à nous manger.
Je survis à la descente en faisant en plus des photos. Sortir le gros reflex en fonte, faire la photo et se remettre dans la pente demande beaucoup de désinvolture.
En repassant la rimaye où Jean-sé me marche sur la main avec son crampon, je suis soulagé quand même.
Au bout de la neige, nous attaquons le picnic, torse nu puis en slip. Toute la solitude de ce grand cirque pour nous en ce jour de semaine.
Jean-Sé fait l’andouille en la jouant string, son slip dans la raie des fesses. Bien sûr je fais pareil.
Il me dit « tu as un bouton sur la fesse, et là aussi et là encore » touchant du doigt les coupables disgracieux. Tout d’un coup on entend « Bonjour ! ».
Un groupe d’une douzaine de personnes, montant au lac des Bèches, nous observe à quelques mètres.
On essaye bien de prendre une voix virile en disant « on a fait le Maximin à ski », le mal est fait, leurs sourires en coin en disent long sur leurs convictions.
Puis un jour j’ai acheté des godasses de piste (Salomon SX80), Canin m’a mis des Vibram et ça changeait un peu la donne. J’ai donc arrêté le raide ça devenait vraiment trop facile ;-)



Commentaires

» Par Ricil, le vendredi 28 fevrier 2014 à 15:56

vite les photos !!!!

» Par Baltringue, le vendredi 28 fevrier 2014 à 16:17

wahou, y 'a du lourd.
Je comprends toujours pas cet envie de se foutre à poil mais c'est rigolo :lol:

» Par Pedro, le vendredi 28 fevrier 2014 à 16:18

J'adore !!!! :lol:

» Par Zigual, le vendredi 28 fevrier 2014 à 16:18

Trop bon ! Ça aurait été encore meilleur si on l'avait entendu de vive voix, tu racontes tellement bien :-) La prochaine devant une bière !

» Par Ricil, le vendredi 28 fevrier 2014 à 16:20

Hallucinant comme le haut du Davin a changé en 40 ans !!! 8O

» Par Jeroen, le vendredi 28 fevrier 2014 à 16:20

Enorme le porte jarretelles :lol: :lol: :lol:

» Par Christine, le vendredi 28 fevrier 2014 à 16:22

Rhoooo la rigolade ce récit !!! Merci merci !

» Par ClaudeMD, le vendredi 28 fevrier 2014 à 16:25

Ah c'est vrai les koflach rouges (après mes val d'or tout cuir avec ampoules garanties à chaque sortie)) ca a été la révolution (elles doivent toujours trainer à la cave). seul problème le petit matin au refuge il fallait une plombe pour les enfiler .

» Par Toz, le vendredi 28 fevrier 2014 à 16:39

vivement le barbeuk chez toi que tu nous régale de tous ces récits :roll: :cool:

» Par Zef, le vendredi 28 fevrier 2014 à 16:42

Très bon !

( publier ce genre de photos, gaffe au procès quand même :wink: )

» Par djean, le vendredi 28 fevrier 2014 à 16:42

trop bon! :D
je me marre, ça me rappelle des souvenirs de la même époque, et du même style :lol:

» Par Pilator, le vendredi 28 fevrier 2014 à 16:51

Merci, ça rassure...!!

» Par Fred, le vendredi 28 fevrier 2014 à 17:07

Sympa cette séquence nostalgie :wink: merci pour le coup de djeun :D

» Par Thierry, le vendredi 28 fevrier 2014 à 17:07

Géniale la trilogie, j'en redemande....

» Par Yeti34, le vendredi 28 fevrier 2014 à 17:10

Merci encore pour ce superbe rappel du temps jadis tout au long de ta troligie. En plus des godasses en cuir et des grands skis, il y avait les knickers avec chaussettes aparentes!! un must... et pour certain comme moi il y avait encore des cheveux. Et que dire du Maximim sans casque et baudrier.

» Par HDlameije, le vendredi 28 fevrier 2014 à 17:12

Y a penchage :wink: Tu as gardé la chemise ? :D

» Par David Z, le vendredi 28 fevrier 2014 à 17:19

Mi-tique !
encore, encore !

» Par Philippe Mahieu, le vendredi 28 fevrier 2014 à 17:31

Excellent! :D
Je pense que les premières godasses en plastique étaient plutôt les San Marco (rouge et bleues)

» Par Philou 38, le vendredi 28 fevrier 2014 à 17:54

Trop bon! tout ça...
J'ai connu aussi des "Dolomite", en plastique bleu marine, de véritables carcans pour tortionnaires! Ensuite, j'ai vite utilisé les Salomon SX : passage rapide de la préhistoire à la formule 1, de la chaussure de ski!
Vraiment excellent, cette série... nostalgie :wink:

» Par Jeff, le vendredi 28 fevrier 2014 à 18:02

Superbe ces tofs, comme quoi le vintage est très tendance. Et belle excentricité...

» Par monti, le vendredi 28 fevrier 2014 à 18:15

tiens j'ai eu les dolomite bleu marine et puis des salomon sx avec semelles vibram puis koflach rouge et maintenant TTL5 . ca rajeunit pas tout çà !

» Par alaindesalpes, le vendredi 28 fevrier 2014 à 18:25

Perroupette :cool: c'est sympa comme surnom, tu avais des copains qui avaient du goût pour trouver des p'tits noms sympas :D
Pour les chaussures à entrée "par l'AR" (Salomon ou autres), Canin a dû en equiper des tonnes en Vibram à l'époque.
J'avais des Nordica comme ça et pour leur faire une position "montée", je mettais une bande découpée dans une chambre à air de 4L autour du collier, ça allait bien... en tous cas, c'était mieux et moins lourd que les grolles de rando des années 80.

» Par sagarmata, le vendredi 28 fevrier 2014 à 19:15

:D :D :D :D :D Merci , super

» Par jean, le vendredi 28 fevrier 2014 à 19:17

Excellent Marco, vive le mauvais temps !! :D
Et oui, de ce temps là on skiait sans casque, sans ARVA, et on est toujours là, non ? :lol:
Et on rigolait certainement autant qu'aujourd'hui.
Allez, j'arrête la séance nostalgie, 2014 a aussi du bon ! :wink:

» Par geo, le vendredi 28 fevrier 2014 à 19:32

Souvenirs : ski, fix, chaussure, ....et les pentes fortes qui sont plus faciles actuellement . Sympa .

» Par totoff, le vendredi 28 fevrier 2014 à 20:14

fin 77, p....n le temps passe vite :D

» Par denis, le vendredi 28 fevrier 2014 à 20:25

en plus du récit la qualité des photos est au top. En tout cas c'est une très belle leçon ;-)

» Par p1p1, le vendredi 28 fevrier 2014 à 20:27

C'est une période où j'étais né mais ne pratiquais pas encore le ski :) C'est rigolo de voir que le matériel et la pratique ont bien évolué :wink:

» Par rana73, le vendredi 28 fevrier 2014 à 20:30

:lol: :lol:

Trop bon tous ces récits...et les photos :lol: :lol:

C'est bon de revoir ces "époques" pas si lointaines..et pourtant que de changements !! :roll:

Merci, un bon moment passé... :wink:

» Par brigain, le vendredi 28 fevrier 2014 à 20:53

les photos sont bien, voire même très, très bien, mais le récit :D j'en veux encore !!!!

» Par marco (un autre), le vendredi 28 fevrier 2014 à 21:15

Mythique ! :lol:
On reconnait bien Tartine. Jean-Sé, c'est Knoertzer ?
Je ne vois pas pourquoi tu n'utilises pas ton surnom comme pseudo sur skitour. C'est la première syllabe qui te gêne ? :wink:

» Par laurent couturier, le vendredi 28 fevrier 2014 à 21:23

énorme :cool: :cool: :cool: Merci pour ce genre de partage :wink:

» Par el-manu, le vendredi 28 fevrier 2014 à 22:01

vive le crapo style :wink: :lol:
on connait enfin le grand maitre de DZ :P

» Par olivier viret, le vendredi 28 fevrier 2014 à 23:56

Il aurai pas un petit air de Gouy'de le Marco sur la photo 2 :wink: :wink:
En tout cas le penchage n'était pas une invention du BLMS, dans les 70',il faisait déjà des ravages

» Par ALF, le samedi 01 mars 2014 à 08:40

GEANt !!!!

» Par yeit, le samedi 01 mars 2014 à 11:14

Super ces images,c'est la séquence "émotions".
Cela me rapelle mes Yéti dynastar, en métal...., et mes fixations Emery tout en alu, que m'avait fait découvrir Guy Cousteix quand il tenait un magasin à Chamonix.

» Par vuvu, le samedi 01 mars 2014 à 13:34

Tu sais narrer et tu m'fais marrer comme personne, Marco; faut écrire un recueil d'anecdotes!...

» Par moms, le samedi 01 mars 2014 à 14:30

Trop bien Marco, j'avais déjà les anecdotes, mais avec les photos, c'est encore mieux :wink:

» Par luc, le samedi 01 mars 2014 à 14:50

class ce retour en arrière.
Jolie prose !

» Par chill, le samedi 01 mars 2014 à 16:51

Ha, c'est à toi les vielles chaussures qui trainent dans la cave de ma grand mère ??? :wink:
A+

» Par zorg, le dimanche 02 mars 2014 à 13:02

Ce sont des photos scannées ou des diapos numérisées?

» Par Michel Denizot, le lundi 03 mars 2014 à 18:25

59 ans aussi...
J'ai commence la rando en 76 avec des chaussures de ski a lacets sur lesquelles j'avais fait mettre des Vibram par le vieux campeur a Marseille. Ah la bonne odeur du produit qu'on mettait sur les chaussures!
Mes fixations c'etait des Silvrettas. Puis en 79 je me suis achete des manifiques chaussures en plastique qui devaient peser une tonne, mais c'etait pas des Koflachs.
J'etais au Davin en Juin 77 aussi mais pas a ski. On avait un copain qui etait aussi un debutant a ski et qui l'a descendu a skis avec des virages conversion dans la pente. C'etait pas toi?
Et je n'ai pas mis de string en montagne, seulement aux Malives en planche a voile avec un pareo.

» Par Christian DUVAL, le lundi 03 mars 2014 à 22:34

une bonne année pour le Davin ! j'y étais à ski le 19 février; 2 juillet et encore à ski le 14 août.... nostalgie des années où on skiait tous les mois de l'année.
Bravo pour le reportage et l'humour. :roll:

» Par Isabelle, le mardi 04 mars 2014 à 13:37

:D :D :D :D!!!!encore plein d'autres comme çà :lol: j'aime :P !!! sûr qu'on attend le récit de vive voix autour du barbek :lol: !

» Par fabien, le mercredi 19 mars 2014 à 10:43

très bon :D
c'est qui le mille pattes sur la photo 8 ??

» Par MatOo, le samedi 17 septembre 2016 à 12:52

Magnifique :)

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne