Accueil > Topo Guide > Sommets > Belledonne > Col de Roche Noire > Versant Est > Sortie du 07 avril 2013
 En attente de modération

2625 m Col de Roche Noire, Versant Est

Données techniques

Massif : Belledonne
Secteur : Oisans
Orientation : E
Dénivelé : 1350 m.

Difficulté de montée [?] : F
Difficulté ski [?] : 3.1 E1
Pente : 35° à 38° sur 150 m sous le col

Nb de jours : 1
Type : Aller/Retour

Cartes : 3335ET

Matériel

Couteaux, evt crampons

Départ/Accès

Départ : Rivier d'Allemont (1276 m) - Grenoble > 5km avant bourg d'oisans prendre à gauche la route du col du Glandon jusqu'au Rivier d'Allemont.
Parking au village sur les emplacements dédiés.

Itinéraire

Du Rivier d'Allemont, partir vers le Sud sur une route interdite sauf aux riverains. Apres un parking (1310) elle devient forestière. Lorsque la route fait une belle épingle dans une combe (1400), la quitter pour remonter rive gauche du ruisseau du Frenet. Un peu plus haut, un minuscule petit pont permet de le traverser. En sortant de la forêt, se diriger vers la combe la plus au S pour la remonter jusqu'au Col de Roche Noire. La pente se raidit un peu 50m avant le col (35-40°)

Trace GPS


| QRcode | VisuGPX

Remarques/Variantes

- Le col est souvent corniché (attention !), il est possible de la contourner par la droite au dessus du col
- Du col, ne pas hésiter à faire le rocher de l'homme en aller retour, soit par l'arête, soit par un petit couloir qui aboutit entre les deux têtes.

Variantes :

» Rocher de l'Homme, Facette SE (D+ 1500m ; Ski 4.2 ; Orientation E)
Facette suspendue au dessus d'une barre, courte mais raide, juste au N du col de Roche Noire.
Montée esthétique et alpine par l'arête S.

» Roche Noire, SE (D+ 1450m ; Ski 3.2 ; Orientation E)
A 2500m quitter l'itinéraire du col pour franchir au S le collet séparant la Pointe du Muret et Roche Noire, afin de trouver le haut de la face SE de Roche Noire.

» 3 Officiers, Col 2594, versant E (D+ 1300m ; Ski 3.1)

» Roche Noire, Couloir NE (D+ 1450m ; Ski 4.2 ; Orientation NE)
Sous le col de Roche Noire, s'engager dans le couloir NE évident (début du couloir vers 2530m). Celui-ci sort quelques mètres sous Roche Noire au nord du point 2711m. Court mais raide (45/47° sur 150m)



Sortie(s) GPS associée(s) : 21.03.18 03.02.12 17.01.09

Photos

Vallon de Roche Noire
Vallon de Roche Noire [par Etienne -H-]
Col de Roche Noire, Versant Est
Col de Roche Noire, Versant Est [par Jeroen]
En bleu, le couloir NE
En bleu, le couloir NE [par Em42]
Le couloir NE (photo prise sur Skitour)
Le couloir NE (photo prise sur Skitour) [par Em42]

Conditions récentes

» Pas de sortie les 15 derniers jours
» Afficher toutes les sorties liées
» Voir les conditions d'enneigement du massif

Col de Roche Noire : Inconsciense collective, grosse frayeur, ok à la fin [»] : Sortie du dimanche 07 avril 2013 par _manu_

Participants : -
Membres associés : Papusa

Météo

beau, mer de nuage vers 2000 (à préciser)
peu de regèle au départ.

Conditions d'accès

Etat de la route :

Altitude du parking :

Conditions de neige

LieuAltitudeOrient.HeureMeuble/TotaleTypeCommentaire
col2600E11h45bcpPoudre tasséeaccumulations importantes
Très grosse frayeur ce matin :
plus de 50 personnes dans la montée sous la corniche et dans la combe;
Corniche très impressionnante (cf photo)
Cassure de la corniche vers 11h45, sur environ la taille d'une maison.
Des énormes blocs gros comme des voitures dévalent la pente.

L'avalanche ainsi créée emporte immédiatement une personne juste au départ, puis 1 autre dans la combe.

L'avalanche continue d'avancer et plonge dans la mer de nuage.
On devine une troisième personne emportée (pas certain).

Au final quand tout s'arrête, personne n'a été enseveli, seulement transporté.
La coulée fait bien 75 m de large sur 300 m de dénivelé.

La première personne prise s'est fait transportée sur bien 200 m et s'en sort bien (enfin bon...) avec une épaule luxée.
Les deux autres sortent (je n'ai pas eu de contact avec eux).

Secours appelés vers 11h45 (2 mn après), helico présent vers .. (je ne sais pas).
Les secours ont finalement transporté la première personne (épaule luxée).

J'ai mis dans le titre "Inconscience collective" car comme vous le verrez sur les photos, la corniche était vraiment énorme et cela ne stressait personne. Moi le premier.

Les photos ici présentes montrent la corniche avant qu'elle ne casse : Je l'ai prise en photo tellement elle m'impressionnait .. .mais ne m'a pas stressée plus que ca !

Ce que je retiens, c'est que c'est pas par ce qu'il y a du monde qu'on ne doit pas être vigilant.

La majorité des présents était expérimentée

Altitude de chaussage (montée) :
Altitude de déchaussage (descente) :

Activité avalancheuse observée :

Skiabilité [?] : ●●●●○


Récit de la sortie/Remarques diverses

Itinéraire suivi : col de roche noire depuis Rivier



Commentaires

» Par Gaspard, le dimanche 07 avril 2013 à 18:09

Depuis le début de saison la corniche est énorme ...et tombe de temps en temps...
Le 25 janvier nous avons renoncé à sortir au col (même si le groupe devant nous l'avait tracé) car je me suis dit que c'était un peut de la roulette russe...
On a tous un cerveau, c'est pas parce que c'est dimanche qu'il ne faut pas s'en servir! :cool:

» Par yeti05, le dimanche 07 avril 2013 à 18:25

Félicitation pour l'honnêteté d'un tel compte rendu formateur et qui nous interpelle tous.

» Par Mathieu Touchet, le dimanche 07 avril 2013 à 18:42

Ouf ! Merci pour l'info. Toujours profitable. J'espère qu'elle sera respectée et que les jugements hatifs et improductifs seront évités autant que faire se peut. Histoire de ne pas dégouter ceux qui prennent le temps de partager honnêtement une experience vécue pour instruire la collectivité. Bonne récupération au blessé, grosse chance ça mérite une soirée au champagne ou un truc du genre

» Par gerard mitaut, le dimanche 07 avril 2013 à 18:45

Oui commentaire courageux, et bien content que tout se termine bien ! :lost:
Au moins ça fera 50 personnes de plus qui seront sensibilisées au problème des corniches :)

» Par Papusa, le dimanche 07 avril 2013 à 19:51

Merci _manu_ pour ce compte rendu et je partage aussi ton analyse sur l'inconscience.
Je suis la personne qui a été emporté dans la combe. Heureusement je suis resté à la surface et je ne me suis pas pris les gros bloques de neige. J'ai pu redescendre par mes propres moyens avec les deux personnes qui m'accompagnaient.
Je m'en tire avec une douleur aux côtes et une petite douleur au bras droit (rien à signaler après être passé aux urgences une fois rentré à Grenoble).
J'ai eu très peur, j'ai cru que c'était mon dernier jour...
Si c'était parti quand tout le mondé était en dessous c'était un carnage!
Pour finir, des personnes qui sont venu prendre de mes nouvelles ont dit que la chute de la corniche est lié au passage consécutifs de deux personnes, vous en pensez quoi ?

» Par manu, le dimanche 07 avril 2013 à 20:10

Non.
Il y a eu une personne qui est passée vers la corniche pour voir si c'était possible de descendre mais sans suite.
La corniche a cassé bien 5 a 10mn plus tard.

» Par Papusa, le dimanche 07 avril 2013 à 20:22

Merci pour ta réponse manu.
Du coup la chute était d'origine naturelle!

» Par Houd, le lundi 08 avril 2013 à 09:05

J'étais plus bas lorsque la corniche s'est décroché et j'ai pu evité l'avalanche. Mais j'ai entendu dire que deux personnes s'étaient aventurées sur la corniche, un pour prendre un raccourci? et l'autre pour prendre une photo. Il est clair qu'une corniche de cette taille devait tombé mais il est tout de même être in-con-scient pour s'y percher !

» Par Celine, le lundi 08 avril 2013 à 11:22

L'avalanche qu'a déclenché la corniche est descendue assez bas.
J'étais en contre bas, environ 200m de dénivelé plus bas, juste dans l'axe de la descente de neige, et je n'ai pas réussi à me tirer de là assez vite, la neige m'a choppée et m'a fait rouler sur quelques mètres, j'ai aussi cru que j'allais finir ensevelie mais finalmt je suis ressortie, avec juste les pieds bloquées et une grosse frayeur (et un baton perdu). Un énorme bloc a ensuite dévalé la pente, mais il a finit sa course à une dizaine de mètres sur ma gauche, heureusement.
Ca aurait pu être grave. Avec une corniche pareille il ne fallait pas s'aventurer par là.....

» Par _manu_, le lundi 08 avril 2013 à 11:30

ok,
donc au final, il y a bien eu 3 personnes de prises, et les 3 n'ont pas eu grand chose.

Pour info, dans la monté, j'ai vu la corniche d'assez bas en me disant qu'elle était quand meme assez dangereuse. J'ai questionné 2-3 personnes qui m'ont tous dit que c'était normal. Elle était toujours là. J'ai admis et j'ai continué.

Au final, je trouve que cette "classique" est assez exposée.

» Par laurence, le lundi 08 avril 2013 à 12:05

Je suis la personne qui a été emportée au départ de l'avalanche et ensevelie partiellement .J'ai eu très peur pour moi et mon conjoint qui se trouvait à 10 m devant moi.Je m'en sors avec une fracture du trochiter.Je ne peux pas vous décrire cette chute infernale, c'est trop violent.Merci à tout ceux qui sont restés prés de moi malgré le risque possible d'une deuxième cassure.Merci aux secouristes du PGHM et à l'équipe soignante de l'Alpe d'Huez pour leur professionnalisme et leur réconfort.

» Par Papusa, le lundi 08 avril 2013 à 21:16

Merci à Laurence et Céline pour vos témoignages.
Bon rétablissement Laurence!

J'ai regardé les photos des sorties des années précédentes, c.a.d. depuis 2005, et il me semble que cette année la corniche était plus volumineuse.
Est-ce qu'il y a des précédents de personnes prises dans une avalanche lié à la rupture de cette corniche?

» Par jissebe, le mardi 09 avril 2013 à 22:33

Je fais souvent cette rando, je l'adore, mais je sors très rarement au col .. Cette corniche est chaque année très impressionnante et bien flippante. Cela me conforte dans mes choix. Bon rétablissement à la personne blessée.

» Par 6BerYeti, le jeudi 11 avril 2013 à 11:33

Eh oui... une fois de plus on constate que "des traces même récentes ne sont pas une garantie"...
Merci pour ce compte rendu.

» Par jbf, le jeudi 11 avril 2013 à 17:26

La vision de Laurence, ma compagne, emportée à quelques mètres de moi par l'avalanche, au milieu de blocs énormes, me restera à jamais.
Aujourd'hui, la Montagne, passion de toute ma vie, prend un goût bien amer.

» Par laurence, le jeudi 11 avril 2013 à 20:07

Merci pour tes photos Papusa.
J'en profite pour demander si d'autres personnes ont pris des photos de la corniche après décrochement et de l'avalanche.Pouvez-vous les publier svp?Merci d'avance

» Par Gil38, le vendredi 12 avril 2013 à 08:14

Content que tout se soit bien terminé. J'étais sur place également ce jour-là, mais le premier au col et de retour à la voiture lorsque la corniche a cédé. Ce qui fait que je n'ai pas eu connaissance de l'accident.
Naturellement, je suis passé sous la corniche. Naturellement, elle aurait pu céder lorsque je passais. Néanmoins, je me dis que le fait de partir tôt m'a sans doute permis de limiter les risques.
J'ai été surpris ce jour-là, de voir autant de monde partir sur cet itinéraire aussi tardivement compte tenu de la chaleur prévisible en haut. C'est d'ailleurs une remarque que j'ai faite au collègue qui m'accompagnait.
Tout s'est bien terminé et c'est tant mieux.
Bon rétablissement aux blessés et rappelons-nous qu'en ce moment il peut faire très chaud en montagne, et qu'en partant tôt on peut limiter ce genre de risques ! :)

» Par Florent, le vendredi 12 avril 2013 à 21:48

Bonne remise sur pieds à Laurence
Florent

» Par laurence, le lundi 15 avril 2013 à 08:33

Merci Florent...j'en ai au minimum pour 6 semaines...ça devrait passer pour le vtt (d'autant qu'avec la neige qu'il y a, la saison ne va pas commencer précocement vers chez nous) :wink:

» Par Papusa, le lundi 15 avril 2013 à 12:51

Bon courage Laurence!
Comme dit plus haut, rien de cassé pour moi... mais je traine toujours une douleur aux côtes coté droit plus d'une semaine après l'accident.
Je sors de ostéopathe qui m'a remis tous ça en place.
Elle m'a dit que je m'en sors bien vu comment tous ça a bougé. Elle soupçonne que le cartilage costal soit touché (peut être fissuré)...
Bref je m'en sors bien et je m'estime heureux!

» Par laurence, le lundi 15 avril 2013 à 17:41

Merci Papusa et bon rétablissement à toi aussi.
Les ruptures de corniche sont des phénomènes très rares et se font essentiellement par surcharge.
http://www.reveeveille.net/un_ecrit.aspx?idecrit=699
Le plus gros danger de la corniche est davantage de marcher dessus que de passer dessous.
Il faut rester le moins longtemps possible sous une corniche, c'est du bon sens.Le problème du col de la Roche Noire est qu'on est obligé de passer sous la corniche.
Je ne pense pas qu'il s'agisse d'une inconscience collective.Les conditions nivologiques étaient bonnes , ce qui a limité l'ampleur de l'avalanche.Je doute que la rupture se soit faite par réchauffement.
Nous avons eu beaucoup de chance dans note malchance.

» Par Papusa, le mardi 16 avril 2013 à 13:27

Merci Laurence.
Tu dis "Il faut rester le moins longtemps possible sous une corniche". Ce qui est tout à fait du bon sens.
Cette affirmation me fait penser qu'au niveau où je me situais quand je me suis fait prendre par l'avalanche, il y avait largement moyen de monter plus sur la gauche pour éviter d'être sous la menace d'un éventuel décrochement de la corniche.
L'article d'actu skitour http://www.skitour.fr/actu/2933-le-choix-de-la-corniche-ou-bien , me conforte dans cette idée.
Bref la prochainement fois, je ferais attention à l'itinéraire de monté.

» Les commentaires sur cette sortie sont verrouillés

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.

VTT de montagne